Fulminer : définition de fulminer


Fulminer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

FULMINER, verbe.

A.− Emploi intrans.
1. Courant
a) Dans le domaine concr.
[Le suj. désigne une divinité] Lancer la foudre. Alors le Seigneur apparut dans l'éclair, le tonnerre et les trompettes; il fulminait et grondait (Arnoux, Calendr. Fl.,1946, p. 217).
P. anal., rare. [Le suj. désigne une chose] Briller de tous ses feux, resplendir. Sur des bancs, fulminaient les robes vermillon des enfants de chœur (Huysmans, Oblat, t. 1, 1903, p. 254).La cuvette de laque vermillon où elle empile ses hardes à un rebord d'or qui éclate et qui fulmine au soleil de la solennité (Claudel, Connaiss. Est,1907, p. 118).
b) Au fig. [Le suj. désigne une pers.] Éclater en invectives ou menaces, exploser sous l'effet de la colère. Il arrivait que Joseph la montrât [une lettre] à sa femme pour rire ou fulminer tout son content devant témoin (Duhamel, Passion J. Pasquier,1941, p. 163).M. Churchill fulminait et jurait qu'il défendrait Spears (De Gaulle, Mém. guerre,1956, p. 351).
Fulminer contre (qqc.).William Blake fulminait contre l'abus des idées générales (Barrès, Cahiers,t. 4, 1906, p. 136).Je l'entends fulminer contre une exposition (Proust, Guermantes 2,1921, p. 527).
Fulminer contre (qqn).La princesse s'anime, devient rouge, fulmine contre Haussmann (Goncourt, Journal,1867, p. 374).Il a tonné et fulminé contre ceux qui, ayant un pouvoir quelconque, en abusent pour opprimer leurs subordonnées (Bloy, Journal,1904, p. 217).
P. méton. [Le suj. désigne un mode d'expression] La lettre, dont il nous lit la copie, fulmine contre un écrivain « immonde » dont Claudel ne veut « même pas se rappeler le nom » (Gide, Journal,1931, p. 1095).
2. CHIM. Faire explosion. Cette composition, cette poudre fulmine au moindre choc (Ac.).Le sel neutre obtenu du suc saturé par la potasse détonne et fulmine sur les charbons ardens (Kapeler, Caventou, Manuel pharm. et drog.,t. 1, 1821, p. 203).
B.− Emploi trans.
1. [Le compl. désigne une chose]
a) DR. CANON. Publier (une condamnation) dans les formes prévues. Fulminer une excommunication. La cour de Rome fulminoit des bulles pour prévenir ces atrocités (Chateaubr., Génie,t. 2, 1803, p. 565).Après que l'anathème eut été fulminé dans la cathédrale, la foule se rendit en procession à l'esplanade (Billy, Introïbo,1939, p. 194).
Fulminer contre (qqn).Le pontife fugitif fulmine, contre le plus puissant souverain du monde, la sentence de déposition (Montalembert, Ste Élisabeth,1836, p. xix).La bulle « spondent pariter quas non exhibent » que le pape Jean XXII fulmina contre les alchimistes (Huysmans, Là-bas,t. 1, 1891, p. 124).
P. anal. Décréter avec éclat. Les religions se trompent dès l'instant qu'elles font de la morale et qu'elles fulminent des commandements (Camus, Chute,1956, p. 1530).
Emploi pronom. passif. Le 31 janvier (1656), jour même où se fulminait en Sorbonne la dernière sentence (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 3, 1848, p. 90).
b) P. ext. [En parlant d'une opinion émise] Formuler avec violence (une critique, un jugement négatif). Le jugement passionné fulminé unanimement par les partis politiques (Hugo, Rhin,1842, p. 234).Il fulminait des imprécations, il s'emportait contre Finot (Balzac, Illus. perdues,1843, p. 408).Je n'ai nul dessein de fulminer une irritante philippique à la propriété (Proudhon, Syst. contrad. écon.,t. 1, 1846, p. 99).
En incise. Carajo! cono! fulmina Blas, hors de soi, s'il ne fait pas des excuses, je l'étrangle net (Cladel, Ompdrailles,1879, p. 338).
Fulminer contre (qqn).Un avocat général fulminant un réquisitoire contre un criminel (Ponson du Terr., Rocambole,t. 2, 1859, p. 220).Les pamphlets que les surréalistes, comme on a pu dire, « fulminèrent » à mainte occasion les uns contre les autres (Breton, Manif. Surréal.,2eManifeste, 1930, p. 81).
Emploi pronom. passif. Chez Monsieur des Grassins, où se fulminèrent de terribles imprécations contre l'ancien maire (Balzac, E. Grandet,1834, p. 119).
Rare. [Avec un compl. d'obj. non péj.] Formuler avec vigueur. Ces images d'une étrange mathématique réalisée (...) que dessine ou fulmine la symphonie (Valéry, Variété I,1924, p. 104).
2. Rare. (À rapprocher, supra, de A 1 a).[Le compl. désigne une pers.] Foudroyer :
... Un bloc dans chaque main, Cédar, ferme à sa base, Les fulmine d'en haut, les pile, les écrase : A chaque coup qu'il lance un forfait est puni. Il enfonce d'un bloc le cœur de Zebdani (...) Sur le corps de son père Abna précipité Va tomber sous le bloc qu'il avait apporté (...) Chacun tombe à son tour sous ces carreaux broyé. L'infatigable bras dont tout est foudroyé, Des murs qu'ils ont bâtis pour un autre supplice, Abat ces criminels sous leur propre injustice... Lamart., Chute,1838, p. 907.
REM. 1.
Fulminement, subst. masc.,rare. Fait de détoner, de fulminer (d'apr. Rob. Suppl. 1970).
2.
Fulminateur, subst. masc.Personne qui a l'habitude de fulminer. Avez-vous remarqué Grapin le fulminateur? (Morand, P. de Saligny,1947, p. 136).
Prononc. et Orth. : [fylmine], (il) fulmine [fylmin]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. I. 1. 1330 « lancer la foudre » (G. de Digulleville, Pelerinage vie humaine, 7855 ds T.-L.); fig. av. 1657 « s'emporter en violentes menaces » (Cyrano, Lettres diverses, 13 ds IGLF); 2. 1774 terme de chim. « faire explosion » (Buffon. Minéraux ds DG). II. 1398 « lancer au nom de l'Église une fulmination » (Douet D'Arcq, Pièces Charles VI, 141 ds IGLF). Empr. au lat. fulminare « lancer la foudre ». Fréq. abs. littér. : 65.

Fulminer : définition du Wiktionnaire

Verbe

fulminer \fyl.mi.ne\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) (Chimie) Faire explosion.
    • Cette composition, cette poudre fulmine au moindre choc. La moindre pression la fait fulminer.
  2. (Figuré) Invectiver contre quelqu’un, le menacer, être furieux.
    • […], il saisit dans ses bras la jeune fille […], et l’emporta hors de la chambre malgré ses lamentations, et sans avoir égard aux menaces et au défi qu’Ivanhoé fulminait contre lui. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Au milieu du XIe siècle, Pierre Damien fulmine contre les Dialecticiens et la philosophie. — (Louis Rougier, Histoire d’une faillite philosophique : la Scolastique, 1925, éd. 1966)
    • Vous fulminez quand on vous dit « cet apprenant souffrait d’un surcroît pondéral qui ne lui permettait pas de briller au cours des séquences de motricité », plutôt que « cet élève obèse ne pouvait pas briller au cours de gym » ? — (Libération, 10 décembre 2007)


fulminer transitif

  1. (Droit canon) Publier (une condamnation, une excommunication) dans les formes requises.
    • Grégoire XIV, qui venait de succéder à Sixte-Quint, […], renouvela l’excommunication contre Henri, et fulmina les bulles les plus violentes contre tous ses adhérents. — (Théophile Lavallée, Histoire des Français, 1863)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Fulminer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FULMINER. v. intr.
T. de Chimie. Faire explosion. Cette composition, cette poudre fulmine au moindre choc. La moindre pression la fait fulminer. Il signifie au figuré Invectiver contre quelqu'un avec menaces. Il fulmine étrangement contre vous. Il est en colère, il fulmine, il tempête. Il s'emploie aussi comme verbe transitif, en termes de Droit canon, et signifie Lancer une condamnation. Fulminer des bulles. Fulminer une sentence d'excommunication.

Fulminer : définition du Littré (1872-1877)

FULMINER (ful-mi-né) v. n.
  • 1Lancer la foudre et les éclairs. Quelle sorte de vengeance ! quoi, fallait-il fulminer et le prendre d'un ton si haut pour abattre si peu de chose ? Bossuet, la Vallière.
  • 2 Terme de chimie. Faire explosion, détoner. Un très léger échauffement fait fulminer cette substance. L'or fulmine avant d'être chauffé jusqu'au rouge, dans les vaisseaux clos comme en plein air, Buffon, Min. t. IV, p. 250, dans POUGENS.
  • 3 Fig. S'emporter en violentes menaces, en violents reproches. C'est en vain qu'il fulmine à cette affreuse vue, Corneille, Attila, V, 6. Il pesta, fulmina, lui défendit sa vue, Th. Corneille, D. Carl. d'Avalos, II, 6. C'est pourquoi saint Paul exhortait son disciple Timothée à reprocher, à menacer, à fulminer, plutôt qu'à consoler, Bourdaloue, 4e dim. après Pâques, Dominic. t. II, p. 138. Il fulmine et ne veut rien finir aujourd'hui, Dufresny, Réconc. norm. V, 1.
  • 4 V. a. Terme de droit canon. Publier un acte de condamnation avec certaines formalités. L'évèque d'Agrigente, sans information ni délai aucun, fulmina une excommunication, Saint-Simon, 437, 70. Dans ce temps-là même le pape Sixte-Quint fulmine contre le roi de Navarre et le prince de Condé cette fameuse bulle dans laquelle il les appelle génération bâtarde et détestable de la maison de Bourbon, Voltaire, Mœurs, 173. Il s'attendait à me trouver fort effrayé du décret que la Sorbonne allait fulminer contre moi, Marmontel, Mém. VIII.

    Par extension. Et si ma bouche encor n'en fulmine l'arrêt, Rends grâces à ma sœur qui prend ton intérêt, Corneille, Tois. d'or, II, 2.

HISTORIQUE

XVIe s. Fulminer des execrations, Amyot, Alc. 68. Le pape l'avoit fulminé comme heretique, Du Bellay, M. 576.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Fulminer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

FULMINER, (Chimie.) Voyez Fulmination.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « fulminer »

Étymologie de fulminer - Wiktionnaire

(1330)[1] Du latin fulminare, « lancer la foudre », dérivé de fulmen, « foudre ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de fulminer - Littré

Prov. et esp. fulminar ; ital. fulminare, du lat. fulminare, fulminer (voy. FULMINAL).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « fulminer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fulminer fylmine play_arrow

Conjugaison du verbe « fulminer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe fulminer

Évolution historique de l’usage du mot « fulminer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fulminer »

  • Les dirigeants parisiens peuvent fulminer. A l’instar de nombreux autres joueurs issus du centre de formation du PSG, Tanguy Kouassi a décidé de quitter le club de la capitale pour signer son premier contrat professionnel au Bayern Munich. Le dossier Kouassi avait pourtant été érigé en priorité par Leonardo. «On fait tout pour qu’ils signent», confiait ainsi le directeur sportif parisien en janvier dernier en référence au jeune défenseur et à son compère Adil Aouchiche, proche, lui, de Saint-Etienne. Sports.fr, Camouflet XXL pour le PSG !
  • Un enfant puni pour une bêtise qu’il sait parfaitement avoir commise peut longtemps fulminer dans son coin. Mais, à trois copains sanctionnés, le frein est vite rongé. Privés de sortie canoë à cause du pain qu’ils ont lancé pendant le déjeuner, Charlie, Marthe et Adama se retrouvent seuls dans les locaux de la colo. Le trio n’est pas ravi et cède d’abord à quelque pleurnicherie. Mais en faisant le poirier, voilà qu’ils ont une idée. Vu sous cet angle, le bâtiment ressemble à un bateau. Et s’ils fabriquaient un radeau ? Télérama, Livre pour enfants : un kit de survie pour enfant puni dans “La Belle équipée”, de Sophie Vissière
  • Ça va encore faire jaser sur les réseaux sociaux : le projet de mandat 2020–2026 de la majorité menée par Jean Dionis du Séjour, prévoit d’emblée de faire passer la vitesse autorisée dans l’hyper-centre de 30 à 20 km/h. On entend déjà fulminer, pied au plancher, les fous du volant, qui devront se faire une raison : le futur d’Agen comprendra la mobilité douce, à savoir une place de choix réservée aux autres usagers… SudOuest.fr, Agen : la mobilité douce débarque à toute vitesse
  • Les deux agents l’entendent déjà fulminer dans l’habitacle : «  Voilà, ils vont encore me casser les c… Ils ne sont là que pour faire ch…  ». La situation s’envenime : «... La Voix du Nord, « Viens, enlève ton arme, tu pèses 50 kg tout mouillé » : un Beaurinois condamné pour outrage envers un policier
  • Pour les 10 ans de son satellite d'observation du Soleil SDO, la Nasa publie un magnifique timelapse couvrant presque tout un cycle d'activité solaire. Regardez notre Étoile fulminer, vibrer, tourner et aussi s'apaiser avec le temps. Une vidéo qu'on ne se lasse pas de regarder. Atlantico.fr, Ce trou noir monstrueux dévore l'équivalent d'un Soleil par jour ; Pour coloniser Mars, il faudra au moins 110 personnes » | Atlantico.fr

Traductions du mot « fulminer »

Langue Traduction
Corse tempesta
Basque ekaitza
Japonais
Russe буря
Portugais tempestade
Arabe عاصفة
Chinois 风暴
Allemand sturm
Italien tempesta
Espagnol tormenta
Anglais storm
Source : Google Translate API

Synonymes de « fulminer »

Source : synonymes de fulminer sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires