Pépier : définition de pépier


Pépier : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PÉPIER, verbe intrans.

A. − [Le suj. désigne un oiseau] Pousser de petits cris. Synon. crier, gazouiller.On était aux premiers jours d'avril. Les feuilles des lilas verdoyaient déjà, un souffle pur se roulait dans l'air, et de petits oiseaux pépiaient, alternant leur chanson avec le bruit lointain que faisait la forge d'un carrossier (Flaub.,Éduc. sent.,t.1, 1869, p.238).Un oiseau pépiait dans un parc (...) répétant sans cesse une petite ritournelle d'une simplicité naïve et comique (Maupass.,Contes et nouv.,t.2, Yvette, 1884, p.508).L'ortolan (...) chante ou plutôt pépie, sur une seule note aiguë, un cri bref et répété (Pesquidoux,Chez nous,1923, p.104).
P. compar. Il s'aventura discrètement, les doigts au mur, pestant contre ses souliers qui pépiaient à ses pieds comme de petits oiseaux (Courteline,Ronds-de-cuir,1893, 3etabl., 2, p.103).
B. − P. anal. [Le suj. désigne une pers., le plus souvent une femme] Parler de façon incessante, insouciante, avec volubilité, de choses futiles. Synon. caqueter, jacasser, papoter.Les comédiennes, ayant bu deux doigts de vin, pépiaient comme des perruches sur leurs bâtons et se complimentaient sur leurs succès réciproques (Gautier,Fracasse,1863, p.32).Ce pont était animé comme une volière; les femmes riaient, pépiaient, puis s'envolaient dans un frou-frou de robes (Peisson,Parti Liverpool,1932, p.42).C'étaient des blonds aux traits fins qui tiraient sur une bouffarde (...) Il y avait des coquettes vêtues de robes «bois de rose» (...) Tout cela pépiait (Vialar,Risques et périls,1948, p.26).
REM.
Pépiant, -ante, part. prés. en empl. adj.a) [En parlant d'un oiseau] Qui pépie, qui pousse de petits cris. La lutte courte de deux moineaux sur un toit, au milieu d'une foule de moineaux pépiants qui les excitent (Renard,Journal,1905, p.1011).[P. méton.] Une cage toute pépiante d'oiselets des îles sollicite à chaque instant son regard et son sourire (Verlaine,OEuvres compl.,t.4, Mém. veuf, 1886, p. 196).b) P. anal. [En parlant d'une pers.] Qui jacasse, qui papote. Un rôle de petite marquise toute en nuances, précieuse et pépiante (Colette,Jumelle,1938, p.118).Toutes les femmes pépiantes qui envahissaient l'appartement lui paraissaient jeunes, jolies et désirables (Druon,Gdes fam.,t.2, 1948, p.31).
Prononc. et Orth.: [pepje], (il) pépie [pepi]. Ac. 1762: pepier; 1935: pépier. V. pépie. Étymol. et Hist.1. 1572 [ca 1540] aller pépiant [en parlant de petits pigeons] (Jacques Yver, Le Printemps d'Yver, Congé à son livre ds Vieux conteurs fr., éd. P. L. Jacob, 1841, p.653); 1588 pepiant poulet (Du Bartas, Judith, II, p.368 ds Hug.); 2. 1863 «jacasser, bavarder» (Gautier, loc. cit.). Dér. du rad. onomat. pepp-, var. de pipp- rendant le cri des oiseaux et se trouvant à la base des verbes lat. pipire, pipiare, pipare; de ce dernier, par redoublement expr. du -p-, le lat. vulg. *pippare, d'où l'a. fr. piper «pousser de petits cris» (ca 1180 aler pipant [en parlant d'une souris] Marie de France, Fables, 3, 74 ds T.-L.; ca 1330 en parlant d'un oiseau Chant du Roussigneul, 75, ibid., v. piper1) et, avec changement de suff., le m. fr. pipier (ca 1380 ds Roques t.2, I, 9243: pipier conme poucins ou pijons); cf. FEW t.8, p.211a et 559b; Guir. Étymol., p.89. Fréq. abs. littér.: 43.

Pépier : définition du Wiktionnaire

Verbe

pépier \pe.pje\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Émettre de petits cris, comme font les petits oiseaux.
    • Les pierrots pépiaient sur les branches gonflées de sève. — (Émile Gaboriau, L’Argent des autres , 1874)
    • Dès qu'ils avaient quitté les rues de la ville et qu'ils prenaient l'étroit chemin du village, l'enfant se mettait à gambader, à pépier, retrouvant des allures d'autrefois. — (Pierre Gamarra, Rosalie Brousse, chapitre IV ; Éditeurs Français Réunis, Paris, 1953)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Pépier : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PÉPIER. v. intr.
Émettre de petits cris, comme font les petits oiseaux.

Pépier : définition du Littré (1872-1877)

PÉPIER (pe-pi-é) v. n.
  • Crier, en parlant du moineau.

HISTORIQUE

XIVe s. Pipier comme poucins ou pijons ou autour, Du Cange, pipiones.

XVIe s. Les petits colombeaux s'apprennent à aller par les nids pepiant, Yver, p. 653.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pépier »

Étymologie de pépier - Littré

Lat. pipare ou pipire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de pépier - Wiktionnaire

Variante étymologique de piper, « pousser des petits cris ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pépier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pépier pepie play_arrow

Conjugaison du verbe « pépier »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe pépier

Citations contenant le mot « pépier »

  • Les oiseaux ont pris l’ha­bi­tude de visi­ter vos jar­dins et venir pépier sous vos fenêtres ? La Ligue pro­tec­trice des oiseaux (LPO) et le Muséum natio­nal d’Histoire natu­relle (MNHN) vous invitent à prendre une heure pour les recen­ser, à l’oc­ca­sion d’un week-end de comp­tage, les samedi 26 et dimanche 27 mai. Une ini­tia­tive natio­nale, relayée par la LPO Isère dans un tuto­riel vidéo. Place Gre'net, La LPO invite les Isérois à recenser les oiseaux de leur jardin les 26 et 27 mai | Place Gre'net

Traductions du mot « pépier »

Langue Traduction
Corse chirpiu
Basque chirp
Japonais チャープ
Russe чириканье
Portugais chilro
Arabe غرد
Chinois rp
Allemand zwitschern
Italien cinguettio
Espagnol chirrido
Anglais chirp
Source : Google Translate API

Synonymes de « pépier »

Source : synonymes de pépier sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires