La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « cancaner »

Cancaner

Définitions de « cancaner »

Trésor de la Langue Française informatisé

CANCANER1, verbe intrans.

A.− Rare. [En parlant du canard, de volailles en gén.] Crier :
1. Elle [Jacqueline] affectait de s'occuper de ses volailles, les six cents têtes, poules, canards, pigeons, qui voletaient, cancanaient, grattaient la fosse à fumier, au milieu d'un continuel vacarme; ... Zola, La Terre,1887, p. 102.
B.− [En parlant de pers.] Bavarder, répandre des propos malveillants. Les ménagères cancanent (Queneau, Pierrot mon ami,1942, p. 56):
2. ... et tout ce monde cancane, potine, parle de l'article du Nouvelliste de l'endroit, ridiculise le commissaire de police... E. et J. de Goncourt, Journal,1878, p. 1246.
Rem. Le part. prés. cancanant a de rares emplois adj. Une pluie de paroles cancannantes [sic] (E. et J. de Goncourt, Journal, 1888, p. 835).
Prononc. et Orth. : [kɑ ̃kane], (je) cancane [kɑ ̃kan]. Ds Ac. 1878 et 1932. Le redoublement graph. primitif de n atteste peut-être une nasalisation de la 2esyll. du mot. Étymol. et Hist. 1. 1654 cancanner « (d'un perroquet) crier » (Du Tertre, Saint Christophe, p. 300 ds Arv.); cf. aussi Buffon (d'apr. Boiste 1834); 2. 1829 (Boiste : Cancaner. Faire des cancans, parler, médire des autres). Dér. de cancan1*; dés. -er [contrairement à l'affirmation de Lar. Lang. fr. le mot ne semble pas figurer ds Boiste 1823]. Fréq. abs. littér. : 14.
DÉR.
Cancanage, subst. masc.Action de cancaner. Je crois être à peu près certain que la Princesse [Belgiojoso] a fait un peu de cancanage (F. Liszt, Correspondance de Liszt et de la comtesse d'Agoult,1833-64, p. 161).Attesté ds Guérin 1892. [kɑ ̃kana:ʒ]. 1reattest. 1654 « période pendant laquelle le jeune perroquet ne parle pas encore » ou « endroit où sont élevés les jeunes perroquets » (Du Tertre, Saint-Christophe, p. 300 ds Arv.), attest. isolée; repris au xixes. au sens de « action de cancaner » 1834 (E. de Guérin, Lettres, p. 65); de cancaner1, suff. -age*. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Arv. 1963, p. 137 (et s.v. cancanage). − Bise (G.). Gloss. du fr. région. ds la Haute-Broye fribourgeoise. Archivum romanicum 1939, t. 23, p. 294. − Mat. Louis-Philippe 1951, p. 251.

CANCANER2, verbe intrans.

Pop. Danser le cancan. Il y [à Paris] a, (...), fréquenté les lieux publics de toute espèce, (...) dansé, chahuté, cancané (Flaubert, La 1reÉducation sentimentale,1845, p. 283).
Étymol. et Hist. 1838 (Ac. Compl. 1842 : Cancaner [...] Danser le cancan). Dér. de cancan2; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 1. Bbg. Mat. Louis-Philippe 1951, p. 69.

Wiktionnaire

Verbe - français

cancaner \kɑ̃.ka.ne\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) Faire des cancans, papoter.
    • Certainement, je ne veux pas cancaner sur le compte de ma tante ; mais il rôdait toujours un tas de garçons autour d’elle. — (Eugène Labiche, L’Article 960 ou la Donation, 1839, scène 10)
    • Il est certaines situations dont bénéficient seuls les gens tarés. Ils fondent leur fortune là où des hommes mieux posés et plus influents n’auraient point osé risquer la leur. Certes, Roudier, Granoux et les autres, par leur position d’hommes riches et respectés, semblaient devoir être mille fois préférés à Pierre comme chefs actifs du parti conservateur. Mais aucun d’eux n’aurait consenti à faire de son salon un centre politique ; leurs convictions n’allaient pas jusqu’à se compromettre ouvertement ; en somme, ce n’étaient que des braillards, des commères de province, qui voulaient bien cancaner chez un voisin contre la République, du moment où le voisin endossait la responsabilité de leurs cancans. — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, G. Charpentier, Paris, 1871, ch. III ; réédition 1879, pages 95-96)
    • Bonne-maman, à cinquante ans, était une femme distante et même hautaine, qui riait peu, cancanait beaucoup, et ne témoignait à maman qu’une affection très conventionnelle ; fanatiquement dévouée à son mari, ses enfants n’avaient tenu dans sa vie qu’une place secondaire. — (Simone de Beauvoir, Une mort très douce, Gallimard, 1964, Le Livre de Poche, page 45)
    • Il ne s'était pas diverti à paraître dans les salons, hauts lieux du papillonnage, où paonnaient des sots éventés et des sirènes plâtrées, et où cancanaient des caillettes d'alcôve et des potiches au ventre rembourré. — (Patrick Roegiers, Le Cousin de Fragonard, Le Seuil, 2013, chapitre 12)
  2. Crier, en parlant d’un canard.
    • Les canards cancanent.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CANCANER. v. intr.
Faire des cancans. Il est familier.

Littré (1872-1877)

CANCANER (kan-ka-né) v. n.
  • 1 Populairement, bavarder.
  • 2Danser le cancan.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cancaner »

Cancan.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dénominal de cancan et -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cancaner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cancaner kɑ̃kane

Évolution historique de l’usage du mot « cancaner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cancaner »

  • Comme leur célèbre congénère Maurice, coq à l'île d'Oléron, les canards de Soustons (Landes) dont le bruit importunait des voisins, ont été autorisés par la justice mardi à continuer de cancaner, du moins en attendant une expertise acoustique. Le Point, Landes: la justice autorise les canards de Soustons à continuer de cancaner - Le Point
  • (Soustons) Après le coq Maurice, vilipendé pour un chant trop matinal sur l’île d’Oléron, c’est au tour d’une cinquantaine de canards et d’oies d’être accusés de cancaner et cacarder trop fort à Soustons, dans le sud-ouest de la France. La Presse, Après le coq Maurice, des canards accusés de cancaner trop fort
  • C’est la démarche qu’avait adopté M. Bensaada pour répondre à M. Kamel Daoud avec son livre intitulée : « Kamel Daoud : Cologne contre-enquête ». Ainsi vous relèveriez le niveau puisque vous êtes « professeur enseignant universitaire » au lieu de cancaner sur une personne qui semble vous damer le pion en matière de recherche scientifique. , La LADDH et K. Chouicha, Mouwatana et Assoul versus A. Bensaada et les «Révolutions colorées»! Par Amar DJERRAD

Traductions du mot « cancaner »

Langue Traduction
Anglais gossip
Espagnol chismear
Italien spettegolare
Allemand tratschen
Portugais fofocar
Source : Google Translate API

Synonymes de « cancaner »

Source : synonymes de cancaner sur lebonsynonyme.fr

Cancaner

Retour au sommaire ➦

Partager