Pelure : définition de pelure


Pelure : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PELURE, subst. fém.

A. − [Corresp. à peler I A]
1. Peau ou morceau de peau d'un fruit, d'un légume. Pelures d'orange, de pomme, de pomme de terre. Ajouter à cette sauce, qui est un velouté, une poignée de pelures de champignons de couche (Gdes heures cuis. fr.,P. Montagné,1948, p.190).Devant moi, dans la rue, un passant glisse sur une pelure de banane (Marrou, Connaiss. hist.,1954, p.84):
1. ... la mère Catherine apporta les pommes de terre dans une corbeille. Elles étaient cuites à l'eau, blanches, les pelures crevées... Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t.1, 1870, p.57.
P. anal. Croûte ou enveloppe qu'on enlève à certains produits comestibles. Pelure de fromage. Murailles de pâtés, os de jambon, pelures de saucisses et croûtes de pain (Gautier, Fracasse, 1863, p.156).M. Méridier interpella Augustin, parmi les pelures de gruyère, les noyaux des dernières cerises et les turbulences d'enfants (Malègue, Augustin, t.1, 1933, p.136).
En partic. Pelure (d'oignon)
a) Pellicule fine et translucide que l'on trouve entre les couches extérieures qui forment le bulbe de l'oignon.
En pelure d'oignon, par pelures. À la façon des pelures d'oignon. Lambeaux épidermiques en voie de chute en pelures d'oignon (Quillet Méd.1965, p.314):
2. Notre navire avait nom: l'Amiral Bragueton. Il ne devait tenir sur ces eaux tièdes que grâce à sa peinture. Tant de couches accumulées par pelures avaient fini par lui constituer une sorte de seconde coque à l'Amiral Bragueton à la manière d'un oignon. Céline, Voyage, 1932, p.140.
b) P. méton. Couleur rose orangé que présente la pelure de l'oignon. Violon (...) vernis rose pelure d'oignon (Catal. Thibouville-Lamy, 1932).
Vin (couleur de) pelure d'oignon. Il revit ses deux voisins de table au rire narquois, les verres pleins jusqu'au bord de ce traître vin pelure d'oignon (Theuriet, Mariage Gérard, 1875, p.158).
2. P. anal.
a) En appos. Papier pelure
Papier très fin et légèrement translucide. Une bible sur papier pelure.
,,Papier léger, très peu opaque, fragile. Utilisable pour les doubles de machine à écrire`` (Cham. 1969). [Le microfilm] appliqué à des documents notoirement menacés, à savoir des documents dont l'écriture est appelée à disparaître rapidement (doubles au carbone sur papier pelure) (L'Hist.et ses méth., 1961, p.799):
3. ... lettre et papier pelure, entraînés par des cylindres se trouvent si fortement pressés que le décalque s'opère convenablement. La copie terminée, la bande de papier pelure est découpée par la machine elle-même, à la grandeur des feuillets d'une copie de lettres ordinaire. Pethoud, Organ. industr. et comm., 1931, p.187.
b) Pop., fam. Vieux vêtement de dessus; p.ext., tout vêtement. Enlever sa pelure. Si par hasard tu t'ennuyais, garde une de tes belles pelures, tu viendras ici me demander à dîner et passer la soirée (Balzac, Cous. Bette, 1846, p.324).[La toilette d'Anatole] montrait les fatigues, les élimages (...) l'espèce de pourriture hypocrite de ce qui n'est plus sur un homme le vêtement, mais la «pelure» (Goncourt, Man. Salomon, 1867, p.383).Je m'allonge alors d'un coup sur le plume, tout habillé, je me repose... Je vais m'endormir tel quel... Je me disais comme ça, «Toto, enlève pas ta pelure (...)» (Céline, Mort à crédit, 1936, p.325).
c) Arg. du cycl. Les pelures. ,,Les boyaux d'un vélo de courses`` (Sandry-Carr. Cycl. 1963). J'ai perdu une pelure: ,,j'ai eu une crevaison`` (Sandry-Carr. Cycl. 1963).
d) PHYS. ,,Pellicule métallique obtenue par galvanoplastie, constituant une empreinte inversée d'un enregistrement mécanique`` (Pir. 1964).
3. Pop. Individu méprisable. Albert n'entravait plus rien en prenant du poids. C'était devenu une vraie pelure. C'est pourquoi je l'avais laissé glisser (Le Breton1960).Antonio est un vrai caïd, mais il ne s'est jamais chevillé qu'avec des pelures (Riv.-Car.1969).
B. − [Corresp.à peler I B]
1. ,,Laine que le mégissier enlève des peaux de mouton`` (Rob.). Synon. poil, pelage.«Enfin!» dit la petite chèvre [de M. Seguin], qui n'attendait que le jour pour mourir, et elle s'allongea par terre dans sa belle pelure blanche toute tachée de sang (A. Daudet, Arlésienne, 1872, i, 1ertabl., 2, p.368).
2. Lambeau d'un vêtement usé qui perd ses poils. Il flottait dans un reste de chemise d'une toile à treillis, du noir d'un sac à charbon, et dont les manches, à partir des coudes, pendillaient en pelures (Goncourt, MmeGervaisais, 1869, p.209).
Prononc. et Orth.: [pəly:ʀ]. Att. ds Ac. dep.1694. Étymol. et Hist.1. Ca 1150 fig. «lambeau, part d'un butin; dépouille» (Thèbes, éd. G. Raynaud de Lage, 7565); 2. début xiiies. «toison» brebis sans peleüre (Sept sages de Rome, éd. J. Misrahi, 2033); 3. «peau, enveloppe extérieure enlevée de quelque chose» a) 1ertiers xiiies. désigne la peau d'une volaille rôtie (Les Perdriz ds A. de Montaiglon et G. Raynaud, Rec. gén. des fabliaux, t.1, p.188, 15); b) 1253-54 la pelëure d'une pomme indiquant une quantité minime (Rutebeuf, Discorde de l'Université et des Jacobins, 63 ds OEuvres, éd. E. Faral et J. Bastin, t.1, p.241; cf. Fr. Möhren, Le Renforcement affectif de la négation par l'expr. d'une valeur minimale en a. fr., Tübingen, 1980, p.204); c) 1559 «écorce» pellures de jonc (Ronsard, Chant pastoral, 193 ds OEuvres, éd. P. Laumonier, t.9, p.85); d) 1680 pelure de fromage (Rich.); 4. p.anal. a) 1827 arg. plure «redingote» (N. Ragot, Le Vice puni ou Cartouche, 2eéd., d'apr. Sain. Sources Arg. t.1, p.335b); b) 1868 papier pelure (Littré); v. aussi oignon. Dér. de peler*; suff. -ure1*. Fréq. abs. littér.: 135.
DÉR.
Pelurer, verbe trans.,fam. ou région. Peler. Pelurer des fruits. Des soeurs, assises autour d'une table, pelurent des poires (Huysmans, Art mod., 1883, p.84).Une machine à pelurer les pommes de terre fonctionnait avec un tic-tac de moulin (Zola, Bonh. dames, 1883, p.663). [p(ə)lyʀe]. 1reattest. 1821 pop.«ôter la pelure» (Desgranges, Petit dict. du peuple, p.68 d'apr. Goug. Lang. pop., p.137: Pelurer. Barbarisme. On doit dire: Peler un fruit et non pas pelurer); terme dial. att. notamment en Normandie, dans la vallée moyenne de la Loire et en Lorraine (FEW t.8, p.484b), de pelure, dés. -er.
BBG.Pauli 1921, p.100. _Sain. Arg. 1972 [1907] p.178.

Pelure : définition du Wiktionnaire

Nom commun

pelure \pə.lyʁ\ féminin

  1. Peau ou enveloppe de certains fruits, de certains légumes, lorsqu’on les a détachées en pelant ces fruits, ces légumes.
    • Venues de 107 pays, ces crèches, tantôt en plâtre, tantôt en paille, en céramique, en pelure de maïs, en bois, en cire, en chocolat, en ébène, en bronze ou en courge, méritent vraiment le détour. — (Le Devoir, 7 janvier 2005)
    • Pour illustrer cette situation dramatique, Peer Gynt ramasse un oignon par terre et le pèle. Chaque pelure évoque différents rôles qu’il a joués au cours de sa vie. Il pèle, il pèle, mais il n’arrive jamais à atteindre le cœur. — (Le Devoir, 26 mai 2006)
    • Sur le trottoir, les passants dévient quelque peu de lui, de lui sur leur passage, comme s’il n'était qu’une pelure. — (Le Devoir, 25-26 février 2006)
    • « On a été habitués à séparer le corps et l'âme, une conception grecque. Mais la conception moderne, c’est comme un oignon : chaque pelure est l’oignon. Si on touche de façon « inappropriée », comme dirait Clinton, on blesse tout, le corps et l'âme aussi! » — (Le Devoir, 25 mars 2005)
  2. (Figuré) Surface d’un objet, en particulier d’une planète, par opposition aux couches profondes.
    • Plutôt que de se limiter à la « pelure », Corot permettra d’obtenir des données sur les diverses couches internes des étoiles. — (Le Devoir, 28 décembre 2006)
  3. (Figuré) (Par analogie) Élément qui s’ajoute graduellement à d’autres dans la conception d’une œuvre ou d’une pensée.
    • « En fait, le spectacle s’est construit une pelure à la fois, de façon organique, comme un show rock, avec beaucoup d'énergie, quelques chansons aussi et des chorégraphies. À partir du texte écrit, tout est venu s’ajouter une couche à la fois — la bande sonore, la musique… Comme si on faisait ensemble une sorte de sculpture collective. — (Le Devoir, 30-31 décembre 2006)
  4. (Textile) Laine provenant d'un animal mort et dépilée par un moyen chimique.
    • Les laines mortes sont celles qui proviennent d'animaux morts. Dans cette catégorie on distingue : les pelures ou pelades qui sont détachées de la peau du mouton par des procédés chimiques. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)

Forme de verbe

pelure \pə.lyʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de pelurer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de pelurer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de pelurer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de pelurer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de pelurer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Pelure : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PELURE. n. f.
Peau ou enveloppe de certains fruits, de certains légumes, lorsqu'on les a détachées en pelant ces fruits, ces légumes. Pelure de poire, de pêche, d'orange, etc. Pelure d'oignon. Pelure d'oignon se dit aussi de la Couleur rose violacée que présente la pelure de l'oignon. Du vin pelure d'oignon. Par apposition, Papier pelure, Papier fin et translucide comme une pelure d'oignon. Par extension, Pelure de fromage, Croûte du fromage que l'on a l'habitude de peler.

Pelure : définition du Littré (1872-1877)

PELURE (pe-lu-r') s. f.
  • 1Peau, enveloppe de certains fruits, de certains légumes, et de tout ce qui se pèle. Pelure de poire, d'oignon. Pelure de fromage.

    Pelure d'oignon, voy. OIGNON, n° 1.

    Pelure d'oignon, un champignon ; une variété de pomme de terre.

  • 2 Terme de vénerie. Inégalités à la surface du bois des cerfs.
  • 3Populairement et par plaisanterie, redingote, vêtement de dessus. Il fait froid ; j'ai mis une pelure.
  • 4Papier pelure, sorte de papier très fin sur lequel on écrit ou imprime.
  • 5Synonyme de pelis. Pour empêcher la grande quantité desdites pelures, qui provient de ce que les bouchers, tuant des moutons sans avoir fait couper la laine, ladite laine en est arrachée et déracinée de la peau après la mort de la bête, ce qui se fait avec de la chaux qui la gâte, Instruct. aux commis des manuf. 30 avril 1670.

HISTORIQUE

XIIIe s. La peleüre d'une pomme, Rutebeuf, 154.

XIVe s. Peler et nettoier très bien, et getter les peleures, Ménagier, II, 5.

XVe s. Que diriezvous de nos mignons, Qui ont une perrucque brune Et broyent pelures d'ognons ? Coquillart, Droits nouv.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Pelure : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PELURE, s. f. (Gramm.) est la peau de certains légumes ou fruits : on dit la pelure de l’oignon, la pelure de la pomme & de la poire ; la peau du raisin, & l’écorce du citron.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pelure »

Étymologie de pelure - Littré

Peler 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de pelure - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Dérivé de peler avec le suffixe -ure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pelure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pelure pœlyr play_arrow

Citations contenant le mot « pelure »

  • Sachez également que vous pouvez  vous aussi « recycler » vos pelures à la maison. De nombreuses astuces de grand mères permettent de s’en servir pour nettoyer votre vaisselles, pour désodoriser et nettoyer l’huile de friture, soigner une brûlure légère ou un coup de soleil, cultiver des pommes de terre, comme engrais, ou pour nourrir des volailles ou votre animal de compagnie. NeozOne, Peel Saver, le cornet de frite en pelure de pomme de terre 100% biodégradable - NeozOne
  • Si notre sucre a durci et se transforme en gros blocs, il suffit d’y ajouter une pelure d’orange, cela empêchera le sucre de cristalliser. , Voici 7 astuces pour recycler ses peaux d’agrumes - Elle à Table
  • Parfois, la partie la plus saine des légumes et des fruits est leur pelure. Par exemple, la partie la plus nutritive des tomates est la peau. Si vous voulez profiter des effets bénéfiques des aliments sur la santé, vous devez consommer des aliments entiers. Mangez, donc, des pâtes complètes au lieu des pâtes blanches, du pain de maïs complet au lieu du pain blanc raffiné. Il est aussi conseillé d’éviter les produits laitiers légers et la mayonnaise légère. Le plus important ici est de savoir l’origine des produits que vous consommez. Un petit conseil : trempez les fruits et les végétaux à l’eau froide pendant quelques minutes avant de les consommer. Vous pouvez aussi ajouter un peu de vinaigre. Ainsi, vous allez les nettoyer de pesticides, comme par exemple des nitrates. Des idées de l'intérieur, du jardin, de l'ameublement et de la décoration., Synergie alimentaire - boostez votre organisme !
  • Eh oui! La pelure de banane peut servir à quelque chose: polir l’argenterie ou cirer les chaussures en cuir. Il suffit de frotter les décorations ou encore le dessus des souliers avec l’intérieur de la peau et ils retrouveront toute leur brillance.  Le Journal de Montréal, 9 solutions économiques et naturelles pour nettoyer la maison | JDM
  • Entre l'oignon et sa pelure on ne tire qu'une mauvaise odeur. De Proverbe arabe

Images d'illustration du mot « pelure »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Vidéos relatives au mot « pelure »

Traductions du mot « pelure »

Langue Traduction
Corse scorcia
Basque zuritu
Japonais
Russe корка
Portugais descasca
Arabe قشر
Chinois
Allemand schälen
Italien sbucciare
Espagnol pelar
Anglais peel
Source : Google Translate API

Synonymes de « pelure »

Source : synonymes de pelure sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « pelure »



mots du mois

Mots similaires