La langue française

Pellicule

Sommaire

  • Définitions du mot pellicule
  • Étymologie de « pellicule »
  • Phonétique de « pellicule »
  • Citations contenant le mot « pellicule »
  • Images d'illustration du mot « pellicule »
  • Vidéos relatives au mot « pellicule »
  • Traductions du mot « pellicule »
  • Synonymes de « pellicule »

Définitions du mot pellicule

Trésor de la Langue Française informatisé

PELLICULE, subst. fém.

A. − Membrane très fine de quelque nature qu'elle soit. Un roseau fermé par une de ces pellicules où les araignées tiennent leurs oeufs (Schaeffner, Orig. instrum. mus., 1936, p.21).Je l'avais patiemment usée [une dragée] (...) réduite à sa plus mince épaisseur, à l'état de pellicule sucrée (Arnoux, Zulma, 1960, p.82).
Au fig. Faible épaisseur, très petite quantité. Augustin lui parlait comme à la surface de son âme, avec une aisance automatique et fébricitante et assez de silences interposés pour que, sous la pellicule glacée des apparences, une sorte de chant pût se dérouler, plein de rythme, de fureur, de tendresse et de désespoir (Malègue, Augustin, t.2, 1933, p.90).C'est un après-midi de janvier qui me met ainsi en face de l'envers du monde. Mais le froid reste au fond de l'air. Partout une pellicule de soleil qui craquerait sous l'ongle, mais qui revêt toutes choses d'un éternel sourire (Camus, Env. et endr., 1937, p.122).
1. Enveloppe en matière naturelle ou artificielle très fine qui entoure, enveloppe quelque chose. Le tour des yeux caves était rouge et les paupières étaient comme des pellicules d'oeuf (Balzac, Rabouill., 1842, p.575).La journée était chaude, Jacqueline, palpable, presque immédiate, sous cette pellicule de soie qui semblait faire tout son vêtement (Toulet, Mariage Don Quichotte, 1902, p.106):
1. Si l'on a affaire à des murs tachés d'humidité, on pourra coller avant le papier de tenture un papier spécial recouvert d'une mince pellicule de plomb ou d'étain. Ce papier empêchera les taches de transparaître, mais il n'éliminera pas pour autant l'humidité, qui montera jusqu'au haut du mur et ressortira au-dessus de la pellicule métallique de protection. Bonnel-Tassan1966, p.153.
BOT. ,,Tégument entourant certains grains`` (Agric. 1977). Ces deux coquilles, réunies par une suture, renferment deux lobes divisés en partie par un zeste et réunis vers la pointe, qui contient le germe ou les premiers linéaments du noyer: ces deux lobes sont recouverts d'une pellicule (Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p.179).Sa surface [du quinquina] est lisse, recouverte d'une pellicule blanchâtre ou grisâtre, sous laquelle se trouve un tissu d'un gris cendré tirant sur le jaunâtre (Kapeler, Caventou, Manuel pharm. et drog., t.2, 1821, p.598):
2. En général, dans la pratique, la rafle ou pédoncule qui portait les grains, la pellicule [it. ds le texte] de ces grains et les pépins ou graines sont mélangés lorsqu'on écrase le fruit mûr pour obtenir le moût qui (...) donnera le vin. Wurtz, Dict. chim., t.3, 1878, p.682.
P. anal. Matériau d'emballage se présentant sous la forme d'une feuille très mince. Pellicule cellulosique (Dict.xixeet xxes.).
2. Couche fine d'une matière plus ou moins solide qui se forme à la surface d'un liquide ou sur la face extérieure d'un autre solide. Pellicule de boue. Le chlorure d'étain provoque (...) la formation sur le fer [tôle] d'une légère couche d'étain (...); mais la pellicule d'étain produite doit se dissoudre entièrement dans la masse de plomb qui l'entoure (Gasnier, Dépôts métall., 1927, p.89):
3. Soudain toute la peau de son visage remua, dans une sorte de frémissement souterrain, −comme fait un coup de brise sur un lac; comme, aux premières bulles, la pellicule de crème durcie à la surface d'un lait qu'on fait bouillir. Vercors, Sil. mer, 1942, p.71.
P. méton., rare. La surface elle-même. Pour toutes les tristesses du coeur, il sonnait sur les neuf roseaux une chanson à la fois grave et cristalline comme une irrégulière fontaine qui vocalise des gouttelettes à la pellicule de l'eau puis, d'une grosse goutte fait sonner toute la profondeur du bassin (Giono, Eau vive, 1943, p.16).
Faible épaisseur. [Les pêcheurs noirs] les tiraient [les requins] à reculons, aidés par la pellicule d'eau qui grésillait à fleur de sable. Par dizaines, fuselés comme des obus (...) les requins s'allongeaient sur la grève (Genevoix, Routes avent., 1958, p.188).
PHARMACIE
Évaporer à pellicule, jusqu'à la pellicule. ,,Évaporer une liqueur jusqu'à ce qu'il se forme une pellicule à la surface`` (Littré). Si nous faisons évaporer nos liquides «jusqu'à la pellicule», «le tartre forme des poussières qui tombent les unes sur les autres (...)» (Metzger, Genèse sc. cristaux, 1918, p.149).
Sirop à la pellicule. ,,Terme empirique de la cuite d'un sirop qui correspond à 30oBaumé`` (Lar. Lang. fr.).
3. MÉD., PATHOL. Petite lamelle d'épiderme qui se détache par exfoliation. L'épiderme qui recouvre la pustule se transforme en une pellicule croûteuse; celle-ci, d'abord très adhérente, se détache en partie (Nocard, Leclainche, Mal. microb. animaux, 1896, p.361).
Au plur. Petites écailles formées de tissu épidermique nécrosé qui se détachent du cuir chevelu. Alban entendit une voix qui parlait français: elle sortait d'un ahuri lorgnonard, à teint de cloporte, avec des pellicules sur son col de veston (Montherl., Bestiaires, 1926, p.532).Il porte, sur une chemise de flanelle grisâtre, une longue jaquette, usée jusqu'à la trame, semée de taches et de pellicules (Martin du G., Vieille Fr., 1933, p.1087).
B. − PHOT., CIN. Feuille mince de matière plastique recouverte d'une émulsion photographique sensible à la lumière. Synon. film.Bobine, rouleau de pellicule; développer, gâcher, impressionner une pellicule; pellicule cinématographique, négative, photographique, sonore, vierge; pellicule d'acétate, de celluloïd, de nitrate de cellulose. À celui-là on demande de donner, après quelques minutes de répétition et dans le silence du studio, l'expression d'un sentiment qui sera fixée sur la pellicule d'une manière définitive et à peu près irrémédiable (Arts et litt., 1936, p.88-11).Dreyer avait pris prétexte de la sensibilité de la pellicule panchromatique, alors une nouveauté, pour refuser maquillage, postiches, perruques (Sadoul, Cin., 1949, p.222):
4. ... les couches sensibles qui recouvrent les films sont plus standardisées, donc moins variées et moins «souples» que les plaques de verre. Aussi la pellicule qui est devenue le support idéal pour l'instantané d'amateur n'a-t-elle pu détrôner ni remplacer le verre dans les travaux de précision. Prinet, Phot., 1945, p.37.
P. méton.
1. Film. Cette pellicule est une des plus extraordinaires qu'ait produites jusqu'à ce jour l'art du cinématographe (Le Progrès de Lyon, 19 sept. 1906, p.314 ds Giraud 1956).
2. Fam. La photographie, le cinéma. Non pas que je sois moi-même savant comme un critique de la pellicule (Arnoux, Zulma, 1960, p.9).
Prononc. et Orth.: [pelikyl], [pε-]. Martinet-Walter 1973 [pεl(l)i-], [peli-] (6/11). Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist.1. a) 1505 pelliculle «pelure (d'une pomme)» (Desdier Christol, Platine en francoys, 82 rob d'apr. R. Arveiller ds Mél. Séguy (J), p.76); b) 1559 pellicule des levres (Jean Falcon, Notabilia cité ds Sigurs, p.287); c) 1749 «sorte de peau qui se forme à la surface d'un liquide» (Buffon, Hist. nat., t.2, p.96). 2. 1837 «squame du cuir chevelu» (Balzac, C. Birotteau, p.181); 3. a) 1899 photomicroscopie sur pellicule (Ledieu, Cadiat, Nouv. matér. nav., t.2, pp.447-448); b) 1899 «film» (texte cité par Coissac, Hist. du cinématographe, 1924, p.528 ds Giraud, p.218); c) 1900 «bande pelliculaire» (Annuaire gén. et intern. de la Photographie, p.13, ibid., p.217). Empr. au lat. pellicula «petite peau; pelure d'un fruit» (dimin. de pellis «peau»). Fréq. abs. littér.: 112.
DÉR. 1.
Pelliculé, -ée, part. passé en empl. adj.Qui est recouvert d'une pellicule. (Dict.xixeet xxes.). [pelikyle]. 1reattest. 1875 (Lar. 19e); de pellicule, suff. -é*.
2.
Pelliculeux, -euse, adj.Plein de pellicules. La jalousie prend un autre accent de violence sous le front têtu du croupier, sous les cheveux drus et bas plantés que sépare mal un petit trait pelliculeux (Aragon, Beaux quart., 1936, p.470).[pelikylø], [pε-], fém. [-ø:z]. Martinet-Walter 1973 [pεl(l)i-], [peli-] (9/8). 1resattest. a) 1515 «constitué de couches fines» (J. Falcon, Notabilia cité ds Sigurs, p.287) −1660 (Oudin), à nouv. au xixes. (Boiste 1803), b) 1936 «couvert de pellicules tombées du cuir chevelu» (Aragon, loc. cit.); de pellicule, suff. -eux*.
BBG.Hasselrot 20es. 1972, p.85. _Quem. DDL t.4, 17. _Vaganay (H.). Pour l'hist. du fr. mod. Rom. Forsch. 1913, t.32, p.123.

Wiktionnaire

Nom commun

pellicule \pɛ.li.kyl\ féminin

  1. Petite peau, peau extrêmement mince et déliée.
    • Il y a des betteraves blanches, il y en a de jaunes, de rouges, et de marbrées, et quelquefois la pellicule est rouge et la chair est blanche. — (Jean-Antoine Chaptal, Mémoire sur le sucre de betterave, Mémoires de l’Académie des sciences, Tome 1, 1818 (pp. 347-388))
    • Le tannin, qui vient de la rafle, des pépins et des pellicules donne de l’âpreté ; c'est à ce principe qu'il faut rapporter la plus ou moins longue conservation du vin. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 136)
    • L’épiderme est une pellicule qui couvre la peau.
    • Il y a dans un œuf deux pellicules, celle qui tapisse intérieurement la coque et celle qui enveloppe le jaune.
  2. (Dermatologie) Cellule superficielle du cuir chevelu ayant desquamé (employé le plus souvent au pluriel).
    • Je ne sais pas comment résoudre mon problème de pellicules.
  3.  Couche fine à la surface d’un liquide ou d’un solide.
    • Une pellicule d’oxyde recouvre l’étain en fusion.
  4. (Photographie) Feuille souple, de matière plastique, sur laquelle se forme le négatif de l’image.
    • Gvozdiline a récupéré dans l'appartement de l'officier des appareils photo Minox, des rouleaux de pellicule, du carbone blanc, […]. — (Pierre Accoce & Jean Dewever, Le monde parallèle, ou, La vérité sur l'espionnage, Fayard/Chantrel, 1968, p. 126)

Forme de verbe

pellicule \pɛ.li.kyl\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de pelliculer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de pelliculer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de pelliculer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de pelliculer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de pelliculer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PELLICULE. (On prononce les deux L.) n. f.
Petite peau, peau extrêmement mince et déliée. L'épiderme est une pellicule qui couvre la peau. Il y a dans un œuf deux pellicules, celle qui tapisse intérieurement la coque et celle qui enveloppe le jaune. Les grains de grenade sont séparés les uns des autres par de petites pellicules. Enlevez la pellicule qui s'est formée sur cette tasse de lait bouilli. En termes de Photographie, il désigne une Feuille souple, de diverses substances, principalement de celluloïd, sur laquelle se forme l'image.

Littré (1872-1877)

PELLICULE (pèl-li-ku-l') s. f.
  • Membrane très mince, de quelque nature qu'elle soit.

    Terme de pharmacie. Évaporer à pellicule, évaporer une liqueur jusqu'à ce qu'il se forme une pellicule à la surface.

    Pellicule animée, ver marin du genre des planaires.

HISTORIQUE

XVIe s. Des ulceres des reins sortent quelquefois de petites pellicules, et portions de chair et filamens rougeastres, Paré, XV, 56.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PELLICULE, s. f. (Gramm.) c’est une tunique mince & déliée, ou le fragment d’une membrane ou peau. Voyez Membrane.

Ce mot est un diminutif de pellis, peau. L’épiderme ou cuticule est une cuticule qui couvre le derme ou la peau. Voyez Cuticule.

Les soupapes des veines & des arteres, sont des pellicules insensibles qui s’ouvrent & se ferment pour la circulation du sang. Voyez Soupape.

Quand on fait évaporer une dissolution chimique à une chaleur douce, jusqu’à ce qu’il se forme en dessus une peau ou une tunique mince, on l’appelle évaporation à pellicule, dans laquelle on ne laisse précisément de liqueur qu’autant qu’il en faut pour tenir les sels en fusion. Voyez Evaporation.

Pellicule, (Conchyl.) en latin cortex. Ce mot, en Conchyliologie, est souvent pris pour l’épiderme ; c’est le drap marin, la sur-peau d’une coquille, laquelle s’use dans le roulis de la mer quand le poisson est mort. On l’ôte aussi des coquilles en les polissant pour jouir de toute leur beauté.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pellicule »

Provenç. pellicula ; esp. pelicula ; ital. pellicola ; du lat. pellicula, diminutif de pellis, peau.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1503) Du latin pellicula (« petite peau »), diminutif de pellis (« peau »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pellicule »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pellicule pelikyl

Citations contenant le mot « pellicule »

  • DES AFFAIRES PAS ORDINAIRES. La PME ardéchoise reste la dernière entreprise française fabriquant de la cannetille. Enserré dans un lien, ce petit fil de cuivre tordu comme un ressort et habillé d'une fine pellicule d'or devient une frange bouillon. Celle qui compose le gland ornant notamment les écharpes tricolores. Les Echos, L'Ardéchois qui orne religieux, rois et maires | Les Echos
  • L’amour est comme une pellicule. Il se développe dans le noir. De Jean-Loup Chiflet / Réflexions faites... et autres libres pensées
  • Tous les ans, au Festival de Cannes, les vedettes impalpables quittent la pellicule. Et s'offrent au regard des mortels. De Edgar Morin / "Pour une politique de civilisation"
  • Tous les ans, au Festival de Cannes, les vedettes impalpables quittent la pellicule. Et s'offrent au regard des mortels. De Edgar Morin / "Pour une politique de civilisation"
  • L'association tire son nom de Jean-Paul Boyer (1921-1974) originaire de la commune qui, dans les années 50, inventa une série de dispositifs permettant de sauver de la destruction les images fixées sur les premières pellicules argentiques de l’histoire du cinéma. Il fonda aussi en 1959 les laboratoires Boyer à Redessan où furent restaurés de nombreux trésors du patrimoine cinématographique mondial, notamment des films des frères Lumière, de Méliès ou de Chaplin, mais aussi de Pathé, Gaumont, Warner, Fox, MGM... , REDESSAN Le 6e festival de cinéma argentique en plein air se tiendra du 6 au 9 août – Objectif Gard
  • Séance « Le Samu de la pellicule d’hier et d’aujourd’hui » avec visite de la cabine de projection La Cinémathèque de Toulouse, le dimanche 20 septembre à 16:00 Unidivers, Séance « Le Samu de la pellicule d’hier et d’aujourd’hui » avec visite de la cabine de projection La Cinémathèque de Toulouse Toulouse dimanche 20 septembre 2020
  • Cette vidéo vous fait découvrir l’intérieur de l’usine HARMAN Technology à Mobberley, en Angleterre. L’usine a été rachetée par Ilford en 1928. C’est le lieu de fabrication des produits Ilford : pellicules noir et blanc, papier photo argentique et produits chimiques pour le développement. Phototrend.fr, Vidéo : "Inside the ILFORD factory", les coulisses de fabrication des pellicules noir et blanc
  • Pas facile d’expliquer aux adolescents d’aujourd’hui ce qu’était la photographie il y a vingt ans. Les amateurs utilisaient majoritairement des appareils argentiques parfois jetables, pressaient le déclencheur avec parcimonie car chaque image coûtait, changeaient la pellicule toutes les 36 photos, et après avoir longtemps patienté, allaient voir le résultat en boutique, sur papier. Le Monde.fr, Comment le téléphone mobile a détrôné l’appareil photo en vingt ans

Images d'illustration du mot « pellicule »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Vidéos relatives au mot « pellicule »

Traductions du mot « pellicule »

Langue Traduction
Anglais film
Espagnol película
Italien film
Allemand film
Chinois 电影
Arabe فيلم
Portugais filme
Russe фильм
Japonais 映画
Basque film
Corse filmu
Source : Google Translate API

Synonymes de « pellicule »

Source : synonymes de pellicule sur lebonsynonyme.fr
Partager