La langue française

Pédantisme

Définitions du mot « pédantisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

PÉDANTISME, subst. masc.

A. − Comportement d'un pédant. Synon. affectation, cuistrerie, maniérisme, pédanterie (littér.); anton. naturel, simplicité.Pédantisme ridicule; sentir le pédantisme; tomber dans le pédantisme. Il y eut du pédantisme à parler latin , à se servir des mots de l'école, à n'être pas intelligible pour tout le monde (Jouffroy, Mél. philos., 1833, p.22).Toutes ces femmes de professeurs avaient des recettes culinaires, qu'elles professaient avec un pédantisme exubérant et revêche (Rolland, J.-Chr., Révolte, 1907, p.515):
. Justine avait fait la paix avec le Spartacus de la pendule (...). Mais elle se refusait obstinément à croire qu'il s'appelât Spartacus. En vain, je m'efforçais de le lui prouver, histoire et dictionnaire en main, avec le pédantisme niais et taquin d'un humaniste de treize ans. A. France, Vie fleur, 1922, p.310.
B. − [P. méton.] Caractère de ce qui est pédant; affectation d'érudition. Pédantisme d'un terme, d'un discours, d'un livre. Voltaire la critique [la Bible] comme il eût fait un livre du XVIIIesiècle, et, de ce point de vue, il y trouve bien entendu des absurdités. De là le pédantisme de toute prétention classique (Renan, Avenir sc., 1890, p.509).
REM.
Pédantocratie, subst. fém.,vx, rare, p.plaisant. Domination, gouvernement des pédants. La classe la plus incapable, celle des purs écrivains, qui n'aspiraient qu'à la pédantocratie métaphysique rêvée par leurs maîtres grecs (Comte, Catéch. posit., 1852, p.377).
Prononc. et Orth.: [pedɑ ̃tism̭]. Ac. 1694, 1718: pedantisme; dep. 1740: pé-. Étymol. et Hist.1. 1580 «art d'enseigner» (Montaigne, Essais, I, 25, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, p.141); 2. [av. 1654 «caractère du pédant, de ce qui est pédant» (Guez de Balzac ds Fur. 1701)]; 1689 (La Bruyère, Les Caractères, éd. G. Servois, t.2, p.30, 16). Dér. de pédant*; suff. -isme*. Fréq. abs. littér.: 123.

Wiktionnaire

Nom commun

pédantisme \pe.dɑ̃.tism\ masculin

  1. Pédanterie ; air, ton, caractère, manières de pédant.
    • Ainsi mon pédantisme avait porté le fruit que j’en espérais. Il m’avait valu le meilleur lit de l’auberge […] — (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, Revue des deux Mondes, T. 1, 1833)
    • […] car Modeste, qui sut éviter selon sa promesse les ridicules du pédantisme, est encore l’orgueil et le bonheur de son mari comme de sa famille et de tous ceux qui composent sa société. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Depuis Ronsard et Joachim du Bellay les meilleurs esprits trouvent l’orthographe française trop surchargée, sentent le besoin de la simplifier. Voici pourquoi. C’est qu’elle était très simple au XVe siècle, et que les grammairiens du XVIe siècle, par affectation scientifique, par pédantisme, l’avaient grièvement compliquée. — (Émile Faguet, Simplification simple de l’orthographe, 1905)
    • Les positivistes, qui représentent, à un degré, éminent, la médiocrité, l’orgueil et le pédantisme, avaient décrété que la philosophie devait disparaître devant leur science ; mais la philosophie n’est point morte et elle s’est réveillée avec éclat […] — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, chap. IV, La Grève prolétarienne, 1908, p. 193-194)
    • Le réflexe jacobin, aggravé par le réflexe conservateur, condamnerait le français au ghetto, à un pittoresque archaïsant. Tout bouge, tout évolue. Le pédantisme, qui veut figer la langue, est la lettre morte d'une science vétilleuse. — (Pol Vandromme, Jours d'avant, L'Âge d'Homme, 1993, p. 81)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PÉDANTISME. n. m.
Pédanterie; air, ton, caractère, manières de pédant. Il y a du pédantisme dans tout ce qu'il dit. Ce livre sent le pédantisme.

Littré (1872-1877)

PÉDANTISME (pé-dan-ti-sm') s. m.
  • Caractère, manières du pédant. Ne vouloir être ni conseillé ni corrigé sur son ouvrage est un pédantisme, La Bruyère, I. C'est la paresse des hommes [ne lisant pas les textes] qui a encouragé le pédantisme à grossir plutôt qu'à enrichir les bibliothèques, et à faire périr le texte sous le poids des commentaires, La Bruyère, XIV. Le pédantisme et la justesse d'esprit sont incompatibles, Voltaire, Dial. 24, 1er entret.

HISTORIQUE

XVIe s. La jurisprudence, la medecine, le pedantisme et la theologie, Montaigne, I, 149.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pédantisme »

Pédantiser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1580) → voir pédant et -isme
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pédantisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pédantisme pedɑ̃tism

Citations contenant le mot « pédantisme »

  • «Un conducteur réel est une personne employée pour conduire à des fins de transfert de biens ou de personnes. Vous êtes un voyageur, en voyage », affirme-t-il avec un pédantisme exaspérant et insensé. News 24, Les mécréants du coronavirus se rencontrent à Melbourne et récitent un script pour passer le verrouillage à Victoria - News 24
  • Accepter ses faiblesses pour réussir son développement intérieur, tel est le message éclairant de «La part du héros». Avec tact, passion et spontanéité, Andrea Marcolongo nous oblige, dans ce nouvel ouvrage, à parcourir notre esprit et notre cœur. Dans ce livre atypique, la mythologie le dispute à l’étymologie, mais sans pédantisme. Les anecdotes personnelles, les douleurs - une mère si tôt disparue -, les découvertes intimes recouvrent notre propre histoire, nos propres interrogations. Capital.fr, Au travail, ce livre va réveiller le héros qui sommeille en vous - Capital.fr
  • Le niveau du français a baissé ces dernières années. L'individu francophone ayant subi depuis deux ou trois générations «une mithridatisation au pédantisme». Le chroniqueur du Figaro Claude Duneton (1935-2012) analysait ce phénomène avec humour. Le Figaro.fr, La faute d'orthographe ou le nivellement par le bas du français
  • S’il est un domaine où le pédantisme excelle, prétendant défendre la culture des effets nocifs du marché et promouvant un certain élitisme, sous couvert d’affirmer le contraire, c’est bien la culture. Contrepoints, Pourquoi le libéralisme n’est pas la marchandisation de la culture | Contrepoints

Traductions du mot « pédantisme »

Langue Traduction
Anglais pedantry
Espagnol pedantería
Italien pedanteria
Allemand pedanterie
Chinois 修脚
Arabe التحذلق
Portugais pedantismo
Russe педантичность
Japonais 衒学
Basque pedantry
Corse pedanteria
Source : Google Translate API

Synonymes de « pédantisme »

Source : synonymes de pédantisme sur lebonsynonyme.fr

Pédantisme

Retour au sommaire ➦

Partager