La langue française

Patine

Définitions du mot « patine »

Trésor de la Langue Française informatisé

PATINE, subst. fém.

A. − Oxydation naturelle qui se forme avec le temps sur les objets en bronze et en cuivre, et dont la couleur varie selon l'alliage composant le bronze. Patine blanchâtre, gris foncé, mordorée, rougeâtre. Il pousse le goût de l'art jusqu'à faire gratter la patine de tous les bronzes antiques de sa collection (Goncourt, Journal,1862, p.1069).
B. − P. ext.
1. ,,Concrétion terreuse se formant à la surface des marbres antiques`` (Jossier 1881). Un modelé délicieusement humain (...) dans un beau marbre blanc qui a comme une patine chaude (Goncourt, op.cit.,1892, p.250):
1. ... du soleil, placé derrière la maison, coule inépuisablement une lumière tiède et comme sucrée, qui s'étend en nappe à la surface des parterres et donne aux balustres de pierre la patine des marbres grecs. Martin du G., Devenir,1909, p.198.
En partic., GÉOL. Patine du silex. Croûte enveloppant le silex due à une altération superficielle. Les silex rognonneux (...) passent souvent à la roche ambiante par une zone blanchâtre et terne qui leur est intimement liée: la patine ou cortex (Encyclop. Sc. Techn.t.91973, p.763b).
2. Ton, coloration que prennent avec le temps, l'usure, l'encrassement, la pierre ou certains objets de bois, de cuir ou de toute autre matière. Patine chaude, claire, dorée, grise, verdâtre. Il y a deux choses qui font un chef-d'oeuvre d'un tableau: la consécration du temps et sa patine, le préjugé qui empêche de le juger et le jaunissement qui empêche de le voir (Goncourt, op.cit.,1863, p.1261).On lui a enlevé une partie de sa vie secrète [à une cathédrale] en grattant la pierre jusqu'au derme: elle y a perdu sa pulpe, la patine dont les siècles l'avaient caressée (T'Serstevens, Itinér. esp.,1963, p.257).V. inespérément, dér. s.v. inespéré, -ée ex. de Lhote:
2. ... son grand inconvénient [de l'or en poudre] est de noircir, mais la patine que cet or prend en vieillissant ne fait pas toujours mauvais effet, car elle tue le brillant de l'or employé; le seul ennui, c'est que l'effet futur est très aléatoire. Closset, Trav. artist. cuir,1930, p.50.
P. métaph. ou au fig. La patine du temps. C'est que sous ses dehors tranquilles, sous sa patine de mondaine académique, il y avait chez elle ce qu'il y a chez toutes (...) la passion (A. Daudet, Immortel,1888, p.124).La notion de mérite (...) détourne l'accent de la fin sur le comment, sur cet élément invisible de la difficulté vaincue qui creuse les rides, courbe les échines, laisse partout après soi la soucieuse patine du malheur (Jankél., Je-ne-sais-quoi,1957, p.151).
3. Coloration ou enduit rappelant la patine naturelle appliqué(e) à certains objets pour leur donner une apparence ancienne. Patine artificielle; donner une patine appropriée. Certains bronzes reçoivent simplement une patine brune. On fait bouillir vingt minutes un mélange de vert de gris et de sel d'ammoniac dans du vinaigre. On trempe la pièce à brunir dans cette solution et on porte à ébullition pendant un quart d'heure (Viaux, Meuble Fr.,1962, p.28).
P. méton. Produit qui donne cet aspect. [Franz Hals] emploie le vrai blanc, colore en clair avec quelques glacis, y ajoute un peu de patine (Fromentin, Maîtres autrefois,1876, p.261):
3. On vend deux sortes de patines ou teintures: les patines grasses et les patines maigres, les premières si vous le voulez, et pour nous faire mieux comprendre, correspondant à la peinture à l'huile, les secondes à la peinture à l'aquarelle. Closset, Trav. artist. cuir,1930p.42.
C. − P. anal. Couleur chaude, douce à l'oeil rappelant l'oxydation du bronze. Une nappe de soleil tranquille baigne le flanc de l'église, atténue d'une patine ambrée la crudité des murs neufs (Genevoix, Boue,1921, p.14).Sur son église [Marcouville], moitié neuve, moitié restaurée, le soleil déclinant étendait sa patine aussi belle que celle des siècles (Proust, Sodome,1922, p.1013).Au loin, les frondaisons du Luxembourg offraient déjà cette patine bronzée qui précède de peu les rouilles de l'automne (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p.574).
Prononc. et Orth.: [patin]. Att. ds Ac. 1835. Étymol. et Hist.1. 1765 «couleur vert-de-gris que le cuivre prend en vieillissant» (Encyclop.); 2. 1842 «crasse sur les vieux tableaux» (Mozin-Peschier); 3. 1852 «teinte que le temps donne à certains objets d'art» (Gautier, Italia, p.119). Empr. à l'ital. patina, att. dep. 1681 au sens de «teinte que le temps donne aux tableaux» (Baldinucci ds Tomm.-Bell.), également «vernis» et «enduit destiné aux cuirs des chaussures» (v. DEI), empr. au lat. patina «plat creux» et «sorte de pâte» (v. Ern.-Meill.; cf. patène). Fréq. abs. littér.: 81. Bbg. Hope 1971, p.364. _ Sculpt. 1978, p.634.

Wiktionnaire

Nom commun

patine \pa.tin\ féminin

  1. Couleur vert-de-gris se formant sur les objets en cuivre ou en bronze.
    • La patine des statues et des médailles antiques.
  2. Teinte que le temps donne aux objets anciens, statues, peintures, ivoires, etc.
    • Ici, cependant, la merde est un objet de culte. La patine n'est pas autre chose qu'une cochonnerie que le temps accumule sur les immeubles, sur les objets, sur les meubles, etc. — (Salvador Dalí, Oui: La révolution paranoïaque-critique, tome 1, Éditions Denoël/Gonthier, 1979, p. 76)
    • La patine de l’ancien se vend bien, elle contribue au « chic » français et notre patrimoine n’est-il pas, aux côtés de nos beaux paysages, notre atout majeur… — (Joseph Morsel avec la collaboration de Christine Ducourtieux, L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat…, 2007)
  3. Belle teinte, couleur agréable.
    • Sur son église [Marcouville], moitié neuve, moitié restaurée, le soleil déclinant étendait sa patine aussi belle que celle des siècles. — (Marcel Proust, Sodome, 1922)
  4. (Géologie) Altérations physiques et chimiques de la surface d’une roche par l’action des éléments climatiques.
    • La couleur d’un même type de roche est très variable selon la patine qu’elle prend au cours des âges géologiques.
  5. Technique de coloration et décoloration du cuir par l'application de teintures et de solvants, utilisée en botterie et maroquinerie.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  6. (Figuré) Changement dû au temps.
    • Simplement, le droit et les habitudes réagissent toujours avec un temps de retard, ce qui leur donne parfois cette patine vieillotte qu’on appelle « archaïsme ». — (Pierre Renucci, Claude, Perrin, Paris, 2012, page 122)

Forme de verbe

patine \pa.tin\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de patiner.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de patiner.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de patiner.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de patiner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de patiner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PATINE. n. f.
Couche verdâtre de carbonate de cuivre hydraté, se formant sur les objets en cuivre ou en bronze. La patine des statues et des médailles antiques. Par extension, il s'applique à la Teinte que le temps donne à certains objets d'art, comme les statues, les peintures, les ivoires. La patine des marbres du Parthénon. On dit aussi La patine du temps.

Littré (1872-1877)

PATINE (pa-ti-n') s. f.
  • Carbonate vert de bronze, qui se forme sur les statues et les médailles de bronze de l'antiquité et qui leur sert en quelque sorte de vernis, altérant les surfaces et produisant un épaississement. Il se forme sur l'airain ou bronze une espèce de rouille verdâtre, c'est, à la vérité, du vert-de-gris, mais qui, s'étant formé très lentement, et se trouvant mêlé d'une portion d'étain, produit cet enduit que l'on appelle patine, sur les statues et médailles antiques, Buffon, Min. t. v, p. 85. Le zinc, il est vrai, peut se bronzer et recevoir la patine verte ou brune ; mais insensiblement cette patine, qui ne fait pas corps avec le métal, s'use aux endroits saillants, Ch. Garnier, Monit. univ. du 12 nov. 1867, p. 1402, 4e col.

    Fig. La patine du temps, la teinte que le temps donne aux tableaux, aux statues, le neuf ayant un éclat dur et peu harmonieux à l'œil.

    Terme de beaux-arts. Se dit, par extension, de concrétions terreuses qui se forment à la surface des marbres antiques.

    Se dit aussi de l'espèce de crasse dont se chargent les vieux tableaux.

    Fig. Le quai de la Mergellina, où les lazzaroni demi-nus se cuisent et donnent à leur peau une patine de bronze, Th. Gautier, Avatar, I.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PATINE, s. f. (Arts.) Il n’y a point de mot françois pour exprimer cette belle & brillante couleur de vert-de-gris que le cuivre ne prend pas toujours ; l’agrément de cette couleur pour l’œil & la difficulté de la rencontrer (car tous les cuivres ne s’en chargent pas également), la rendent très-recommandable aux Italiens, qui la nomment patina, comme on ose ici le faire d’après eux, & par l’exemple de M. le comte de Caylus. « Il doit être permis, dit-il avec raison, d’adopter un mot étranger au moins dans la langue des arts ». Or l’Encyclopédie en est le dictionnaire. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « patine »

Lat. patina, plat ; ainsi dit probablement parce que les patines (plats) antiques sont maintenant revêtues de ce sel.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1765) De l’italien patina (« teinte que le temps donne aux tableaux », « vernis »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « patine »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
patine patin

Citations contenant le mot « patine »

  • L'alcool décape la petite couche de bonheur peinturluré pour découvrir la patine d'un matériau doux, uni, pâle comme la tristesse. De Michèle Mailhot / Le Fou de la reine
  • La beauté est une enveloppe. Pour qu’elle vive, il faut la nourrir de l’intérieur. Sinon elle devient un masque. Il faut la patiner. De Laetitia Casta / 26 février 2015
  • Les jours filent comme les roues d'un véhicule : les bons jours ressemblent aux roues d'une voiture qui accélère, tandis que les mauvais jours ressemblent à des roues enlisées qui patinent dans un bourbier. De Zhang Xianliang / Mimosa
  • Les banques traînent des pieds. Si la délégation patine, c’est parce que les banques tiennent à conserver leur contrat groupe, sur lequel elles réalisent de solides marges. Il faut dire que ce marché pèse 9,8 milliards d’euros. Selon les opérateurs en délégation d’assurance comme Magnolia.fr ou Securimut, les établissements financiers n’hésitent pas à user de nombreuses manœuvres dilatoires pour l’empêcher de bénéficier de son droit à la substitution. Elles ne font pas de zèle pour informer leur client. Pourtant, l’amendement Bourquin est clair à ce sujet : il oblige les banques à informer leurs clients sur le sujet de la date, en les contraignant à envoyer chaque année, trois mois au moins avant l’échéance annuelle, une information sur leurs droits de résiliation. , Crédit immobilier : la délégation d’assurance patine | De Particulier à Particulier - PAP
  • La MJC de Luc-la-Primaube propose une fois par mois, le jeudi de 9 heures à midi, un atelier déco-patine pour repeindre ses meubles animé par Catherine Perche. Après deux mois et demi de confinement, les adhérentes étaient heureuses de pouvoir se retrouver jeudi dernier, salle Terre des Hommes à l’Espace Antoine de Saint-Exupéry à La Primaube. Toutes les conditions et mesures sanitaires à une reprise sous de bons auspices avaient été prises. centrepresseaveyron.fr, Des ateliers de déco-patine pour relooker ses meubles - centrepresseaveyron.fr

Images d'illustration du mot « patine »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « patine »

Langue Traduction
Anglais patina
Espagnol pátina
Italien patina
Allemand patina
Chinois 铜绿
Arabe الزنجار
Portugais pátina
Russe патина
Japonais 古緑
Basque patina
Corse patina
Source : Google Translate API

Synonymes de « patine »

Source : synonymes de patine sur lebonsynonyme.fr

Patine

Retour au sommaire ➦

Partager