Patin : définition de patin


Patin : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PATIN, subst. masc.

A. − Vieux
1. Chaussure consistant en un plateau généralement de bois plus ou moins richement orné, posant sur le sol par une semelle plus ou moins épaisse, et fixé au pied au moyen de brides et de courroies.
a) (Haut) patin. Chaussure à semelle très épaisse que les femmes portaient pour se grandir. La jeune Madame de Port-Royal le reçut avec toutes ses religieuses, la croix en tête, et elle-même montée sur de hauts patins, ce qui fit que le roi la trouva bien grande pour son âge (Sainte-Beuve,Port-Royal,t.1, 1840, p.91).Une dame fardée et mouchetée, (...) qui semblait quelque prêtresse de Vénus en quête d'aventure, trébucha de ses hauts patins et s'étala sur le dos, sans se faire mal (Gautier,Fracasse,1863, p.294).
b) Patin (de/en fer). ,,Chaussure supportée par un cercle de fer et par deux montants, et destinée à préserver les pieds de toute humidité`` (Bach.-Dez. 1882). Faute d'un peu de toilette, sa beauté trotte-menu, cachée sous un cachemire de poil de lapin, montée sur des patins en fer, vêtue d'indienne et mal tenue, ne pouvait être devinée que par les Parisiens adonnés à la chasse des grisettes (Balzac,Rabouill.,1842, p.298).Les rues, dans ce pays-ci, servent de lits aux torrents qui viennent de la montagne, ce qui fait qu'il y a toujours de l'eau (...) et que les femmes sont obligées de marcher sur des patins (Goncourt,Man. Salomon,1867, p.43).Quand elle a entendu son pas (...) résonnait-il comme s'il eût porté des semelles de cuir qui ploient? des sabots, qui quittent légèrement le talon? ou cette sorte de patin absolument rigide qui se plaque au sol? (La Varende,Homme aux gants,1943, p.261).
c) Chaussure à semelle de bois épaisse. Il ne lui manquait que les patins qu'elle avait remplacés par d'énormes sabots, au bec retroussé comme une proue de barque (Huysmans,Oblat,t.1, 1903, p.231).
2. Chaussure de luxe ou escarpin en velours et en satin. Un pied mignon, chaussé d'un patin de velours blanc (Mérimée,Chron. règne Charles IX,1829, p.140).
B. − P. anal.
1. Pièce de feutre ou de tissu que l'on utilise pour se déplacer en glissant sur les parquets vernis ou cirés afin de ne pas les rayer ni les salir. Les parloirs à plantes vertes, cirés à glace, où malgré les réprimandes et l'invitation des patins en étoffe, on pénétrait en glissant (Malègue,Augustin,t.1, 1933, p.113).Deux mansardes (...), si propres si frottées que je ne sais où poser les pieds. −Mais entre donc! Laisse les patins. J'ai-t-i pas bien le temps de frotter (Guéhenno,Journal «Révol.»,1938, p.133).
2. Demi-semelle supplémentaire placée de l'avant à la cambrure de la chaussure afin de protéger la semelle d'origine. (Dict.xxes.).
3. Pied de boeuf dépouillé et détaché du corps de l'animal (d'apr. Chaud. 1970).
C. − Spécialement
1. SPORTS
a) Patin (à glace). Lame en acier qui peut être fixée verticalement à tout type de chaussures; p.méton., chaussure à tige haute à laquelle est fixée une lame en acier. Patins de hockey, de course, de figure. J'avais pris mes patins qui dormaient depuis dix ans dans une caisse et, ma foi, sur la glace, je ne les ai pas trouvés trop rouillés (Gide,Journal,1907, p.237).La piste, rasée par les arrêts brusques des patins, vole en neige (Morand,New-York,1930, p.183).
P. méton. Sport, activité ainsi pratiquée. Synon. patinage.Faire du patin, aller au patin. Une de leurs grandes parties fut de patiner; cet hiver-là, le patin était à la mode, l'empereur étant allé un des premiers essayer la glace du lac, au Bois de Boulogne (Zola,Curée,1872, p.495).
b) Patin (à roulettes). Semelle métallique, extensible, sous laquelle se trouvent trois ou quatre roulettes, parfois un frein, que l'on fixe à la chaussure par des lanières de cuir ou de plastique; p.méton. chaussure, à tige haute, lacée, à laquelle sont fixées les roulettes. De jeunes négresses déjà nubiles se précipitent, balançant leur corps harmonieusement, avec un bruit atroce de patins à roulettes, une vitesse bestiale (Morand,New-York,1930p.234).Un lointain raclement de patins à roulettes sur l'asphalte d'une cour voisine (Martin du G.,Thib.,Été 14, 1936, p.115):
1. ... on imagine un ballet où danseurs et danseuses évoluent sur des patins à roulettes, au grand dommage d'une musique d'ailleurs charmante, et qui, débarrassée du bruit infernal des patins, accompagne aujourd'hui une des meilleures créations des Sadler's Wells. Dumesnil,Hist. théâtre lyr.,1953, p.122.
2. TECHNOLOGIE
a) BÂT. Pièce de bois servant de support au limon d'un escalier. Synon. semelle.On nomme jambette un petit poteau placé sur le limon d'un escalier, et patin, la pièce de bois placée sur le sol pour recevoir (...) le pied de la jambette ou un limon (Robinot,Vérif., métré et prat. trav. bât.,t.2, 1928, p.60).
b) ÉBÉN. Pied lourd et peu élevé servant d'appui, de support. La table Renaissance est composée par un plateau épais (...) qui est supporté par quatre pieds réunis deux à deux à la base par des patins; à leur tour, ces patins sont reliés entre eux par une entretoise (Viaux,Meuble Fr.,1962, p.55):
2. Sur un patin triangulaire s'élève une forte colonne sur laquelle on a cloué une traverse, à laquelle on a fixé de la même manière plusieurs planches de bois commun taillées en plateau circulaire. Nosban,Manuel menuisier,t.2, 1857, p.54.
P. ext. Tout support rehaussant quelque chose. Dans la croisée la plus rapprochée de la porte, se trouvait une chaise de paille dont les pieds étaient montés sur des patins, afin d'élever madame Grandet à une hauteur qui lui permît de voir les passants (Balzac,E. Grandet,1834, p.28).
c) Long élément de bois ou de métal recourbé supportant un véhicule se déplaçant sur la neige ou la glace. Patin d'une luge. La neige fondue à la surface par les premières pluies et gelant de nouveau sous le froid des nuits était merveilleusement glissante et fuyait sous les patins du traîneau (Hémon,M. Chapdelaine,1916, p.20).Les patins métalliques du traîneau se mettaient à râcler la pierre, à grincer sur le rail du tramway (Triolet,Prem. accroc,1945, p.282).
P. anal., MANUTENTION. Pièce de bois ou de métal placée sous une charge afin d'en faciliter son déplacement:
3. ... l'entrepreneur d'une houillère à bure emploie des traîneurs, chargeant le charbon dans les bennes, caisses de bois cylindriques cerclées de fer, qui en tiennent de 45 à 50 kilos, et dont le fond est armé de patins en bois ou en fer pour faciliter le glissement sur le sol parfois recouvert de planches. E. Schneider, Charbon,1945, p.160.
d) MÉCANIQUE
Organe plat appartenant à une pièce mobile et participant au guidage du mouvement. L'installation du guidage par glissière et patin, augmente l'encombrement en hauteur du moteur [Diesel] (...), par rapport au cas de l'attelage direct de la bielle sur le piston (Dumanois,Moteurs,1924, p.160).
Organe frottant sur une surface en mouvement afin de la freiner. Patin de freins. Beaucoup de systèmes [de freins à patins] ont été imaginés pour ne faire agir le patin que pendant le recul (Alvin,Artill.,Matér., 1908, p.153).Les voitures sont munies d'un frein à main et d'un frein de sûreté permettant d'appuyer un patin sur les rails en cas d'urgence (Soulier,Gdes appl. électr.,1916, p.171).
Frein à patins. Synon. frein* à sabots.Voir Alvin, supra.
e) ARM. ,,Élément de la chenille d'un véhicule (tracteur, buldozer) qui assure le contact au sol`` (Métro 1975). Synon. semelle.
3. CH. DE FER
a) Partie inférieure du rail située au-dessous du champignon, servant à la fixation du rail sur les traverses. Les rails utilisés [pour les voies de mine] sont de modèles divers allant du simple fer plat au rail (...) à patin (J. Cahen, Bruet, Carrières,1926, p.136).En 1836 se généralisa l'usage des rails de l'ingénieur anglais Charles Vignoles (1792-1875), rails terminés en champignon à la partie supérieure et, à l'autre, par un patin (P. Rousseau, Hist. techn. et invent.,1967, p.269).
b) Prise de courant mobile glissant sur un rail, captant ainsi le courant pour une motrice électrique. Synon. sabot.Dans tous ces chemins de fer électriques le courant est recueilli, non plus par un trolley frottant contre un fil suspendu au-dessus de la voie, mais par un sabot ou patin s'appuyant contre un troisième rail situé à 30 ou 40 centimètres du sol, près de la voie de roulement (Soulier,op.cit., p.162).
4. MARÉCHALERIE. Fer à patin. ,,Sorte de fer qu'on met au pied d'un cheval, dans certains cas, pour le forcer à s'appuyer sur le pied opposé`` (Ac. 1798-1935).
D. − Argot
1. Dans des loc., toujours au plur.
Chercher des patins à. Chercher querelle. Synon. fam. chercher noise.Oui, m'sieur l'Président, c'est moi qui a étendu ce cave, mais (...) il est venu me chercher des patins (Le Pt Simonin ill.,1957, p.215).
Porter, prendre les patins de. Épouser les querelles de. [Il] était complètement pion et y avait trois malfrats qui lui cherchaient du rif, j'ai dû prendre ses patins (Le Pt Simonin ill.,1957, p.215).
2. Baiser lingual prolongé. Synon. arg. pelle.Couler un patin. César (...) lui roula un patin. Cette fois, la frangine se laissa faire (Le Breton,Rififi,1953, p.40).Elle s'est tirée, mutine, en me filant un patin (...) en façon de m'assurer de son dévouement (Simonin,Touchez pas au grisbi,1953, p.92).
Prononc. et Orth.: [patε ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. a) 1260 «chaussure à semelle épaisse» (Etienne Boileau, Métiers, 286 ds T.-L.); b) 1933 «pièce de tissu sur laquelle on pose le pied pour avancer sans salir le parquet» (Malègue, loc. cit.); 2. a) α) 1427 «sorte de galoche qu'on transforme en patin pour aller sur la glace, par la simple addition, soit d'une ferrure pour patiner, soit de clous pour éviter de glisser» (Laborde, Ducs de Bourgogne, t.2, p.384: pour ferrer iij paires des dits patins pour aler sur la glace); de nouv. ca 1475-1506 patins de Hollande (Jean Molinet, Chron., éd. G. Doutrepont et O. Jodogne, t.1, p.421); β) 1864 «le patinage» (Erckm.-Chatr., Ami Fritz, p.157); γ) 1876 romand «pièce placée sous certains traîneaux» (Chabloz, Hist. du Canari Abram Nicole ds Pierreh.); 1916 can. patins du traîneau (Hémon, loc. cit.); 1935 fr. (Ac.); b) 1845-46 «patins à roulettes» (Besch.); 1868 patins à roulettes (Littré); 3. a) α) 1676 techn. (Félibien, pp.683-684: On nomme ... Patins des pieces de bois posées sous les Eschiffes et dans lesquels sont assemblés les noyaux des Escaliers, et encore dans la construction de plusieurs machines où les patins servent comme de pieds); β) 1832 chaise à patins (Balzac, Curé Tours, p.197); b) 1908 frein à patin (Alvin, loc. cit.); 4. 1927 rouler un patin (d'apr. Esn.); 1928 (Lacassagne, Arg. «milieu», p.181). Dér. de patte*; suff. -in*. Patin au sens 4, est peut-être un déverbal de patiner2* et l'expr. rouler un patin est elle-même prob. due à la vogue du patin à roulettes, d'apr. rouler à patins (cf. Cellard-Rey). Pour l'hist. du mot, v. R. Ling. rom. t.49, 1985, pp.319-320, note 4. Fréq. abs. littér.: 67. Bbg. Archit. 1972, p.60. _ Bassegoda (M.). Ét. du vocab. du patinage... pp.166-168. (Thèse 3ecycle. Nancy. 1980). _ Quem. DDL t.16. _ Sain. Sources t.2 1972 [1925], p.227.

Patin : définition du Wiktionnaire

Nom commun

patin \pa.tɛ̃\ masculin

  1. Sorte de semelle fort épaisse que l’on porte pour faire certains travaux de ménage ou pour se préserver de l’humidité. Synonyme de pantoufle dans certaines régions de France.
  2. Objet plat, en feutre ou autre matière, de forme rectangulaire épousant ou non la forme d'un pied, utilisé pour se déplacer sur le parquet en gardant ses chaussures et en patinant pour avancer, afin d'éviter les rayures au sol.
    • Dans la croisée la plus rapprochée de la porte, se trouvait une chaise de paille dont les pieds étaient montés sur des patins, afin d’élever madame Grandet à une hauteur qui lui permit de voir les passants. — (Honoré de Balzac, Eugénie Grandet, 1834)
    • Mets tes patins, tu vas attraper froid !
  3. (Par extension) Tout type de chaussure qui permet de se déplacer en glissant.
    • Un traîneau monté sur patins.
    • Glisser sur des patins à roulettes.
  4. Coin de bois ou pièce en métal dont on se sert pour arrêter la roue d’une voiture.
  5. (Par extension) (Mécanique) Pièce frottant sur une surface en mouvement afin de la freiner.
    • Patin de freins.
  6. (Charpenterie) Pièce de bois posé de niveau sous la charpente d’un escalier, pour la porter et lui servir de base.
    • Le patin d’un escalier.
  7. (Maréchalerie) Fer mis au pied d’un cheval, dans certains cas, pour le forcer à s’appuyer sur le pied opposé.
    • Fer à patin.
  8. (Sports d’hiver) Partie médiane d’un ski correspondant à l’emplacement où le skieur fixe son pied.
  9. (Argot) Baiser lingual prolongé, pelle.
    • Rouler un patin.
    • César (…) lui roula un patin. Cette fois, la frangine se laissa faire (Le Breton, Rififi, 1953, page 40)
    • Elle s’est tirée, mutine, en me filant un patin (…) en façon de m'assurer de son dévouement — (Albert Simonin, Touchez pas au grisbi, 1953, page 92)
  10. (Désuet) Chaussure munie d’une épaisse semelle de bois.
    • Des feux s’allumèrent partout. C’étaient d’abord, tout proches, de hauts brasiers dont on voyait se tordre les flammes. Elles claquaient comme une danse de paysannes en patins sur un parquet de bois. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 234)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Patin : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PATIN. n. m.
Sorte de semelle fort épaisse que l'on porte pour faire certains travaux de ménage ou pour se préserver de l'humidité. Il se dit surtout aujourd'hui d'une Sorte de semelle de métal garnie d'une lame d'acier, qui s'adapte à la chaussure, pour glisser sur la glace. Par extension, Un traîneau monté sur patins. Glisser sur des patins. Patins à roulettes, Patins où la lame d'acier est remplacée par des roulettes qui permettent de rouler sur un sol uni.

PATIN désigne aussi le Coin de bois dont on se sert pour arrêter la roue d'une voiture. En termes de Charpenterie, il désigne la Pièce de bois qu'on pose de niveau sous la charpente d'un escalier, pour la porter et lui servir de base. Le patin d'un escalier. En termes de Maréchalerie, Fer à patin, Sorte de fer qu'on met au pied d'un cheval, dans certains cas, pour le forcer à s'appuyer sur le pied opposé.

Patin : définition du Littré (1872-1877)

PATIN (pa-tin) s. m.
  • 1Soulier à semelle fort épaisse, que les femmes portaient autrefois pour se grandir. Encore… Qu'elle doive sa taille au bois de ses patins, Régnier, Sat. IX. La trop courte beauté monta sur des patins, Boileau, Épît. IX. Sur un patin de liége élevant sa chaussure, Lise veut être grande en dépit de nature, Regnard, Epît. I, à M. le Marquis de***. Celle-ci doit sa taille à son patin trompeur, Regnard, le Bal, 7. Vous aurez maussades actrices, Moitié femme et moitié patin, Voltaire, Lett. roi de Pr. 17 oct. 1740.
  • 2S'est dit d'une sorte de double chaussure, montée en quelques endroits sur un petit cercle de fer, dont les femmes se servaient pendant le mauvais temps. Les patins ont été remplacés par les socques.
  • 3Sorte de chaussure d'hiver dans beaucoup de départements, et surtout dans ceux du Midi.

    Patin brisé, patin composé d'une semelle en bois de noyer et brisée vers son centre.

    On a aussi fait des patins destinés à être placés sous des bottes ou des souliers.

  • 4Support en bois tenant une lame de fer posée verticalement et indépendant de la chaussure qu'on ne quitte pas ; on s'en sert pour courir sur la glace.

    On a inventé des patins à roulettes, destinés à exécuter, dans les appartements, dans les promenades, tout ce que les patineurs font sur la glace.

    Faire patin, se dit de la roue d'une voiture, d'un wagon qui glisse et ne tourne plus.

    Sorte de chaussure qui, dans les pays du nord, sert à aller sur la neige. Les Lapons se servent, pour courir sur la neige, de patins fort épais, de bois de sapin, longs d'environ deux aunes et larges d'un demi-pied, Buffon, De l'homme, Variétés.

  • 5 Terme de maréchalerie. Sorte de fer de cheval, d'une forme particulière, dont on se sert pour les chevaux éhanchés, et qui les force à s'appuyer sur le pied opposé.
  • 6Gros tendon enlevé de la partie postérieure des quatre jambes du bœuf.
  • 7 Terme de métallurgie. Partie du modèle d'un pied de marmite.
  • 8Ais fort épais qu'on pose de niveau sous la charpente d'un escalier pour lui servir de base.

    Pièces de bois qui se mettent, dans les fondations, sur des pieux ou sur un terrain qui n'est pas solide.

    Terme de menuiserie. Toutes pièces de bois servant à porter quelques montants, et qui sont à deux ou quatre branches, telles que les traverses basses d'un échafaud, d'un pied de table, d'un pivot à battre les habits.

  • 9 Terme d'imprimerie. Morceau de bois qui sert à assembler le bas des jumelles d'une presse.

    Pièce de bois dans laquelle s'assemblent les traverses du berceau.

  • 10Dans une selle de cheval, partie des porte-étrivières qui est rivée sur l'arçon.
  • 11 Au pl. Terme de marine. Bouts d'allonge des montants du garde-corps, autour desquels on tourne le serre-bosse d'une ancre et d'autres gros cordages pour les amarrer.
  • 12 Au pl. Se dit, dans les brasseries, de petits morceaux de bois servant à soutenir le faux fond de la cuve.

HISTORIQUE

XIIIe s. En wise [guise] d'esperons a caucié [chaussé] ses patins, ms. de poésies franç. avant 1300, t. IV, p. 1367, dans LACURNE. Escuieles, hanas, patins, Tailliar, Recueil, p. 19.

XVe s. Pierre Boyvin patinier acheta du bois convenable à faire patins et galoches, Du Cange, patinus. Pour ferrer trois paires desdits patins pour aler sur la glace, VI sols, De Laborde, Émaux, p. 433. Troctez, reprenez vos patins, Orléans, Rond.

XVIe s. Et aussi pour se monstrer plus grandes qu'elles ne sont, portent des patins à la façon des femmes italiennes et d'Espagne, Paré, XVII, 13. Patin ou patte d'une colonne, R. Estienne, Dict. lat. stylobata. Six paires de patins de plusieurs couleurs, prisés IX escus, De Laborde, Émaux, p. 433. Tous sots jaloux, sots gardans les patins [de leurs femmes], Hist. du théâtre franç. t. II, p. 205, dans LACURNE. Et comme dict très plaisamment un ancien : Sçavez-vous pourquoy vous l'estimez grand ? vous y comptez la haulteur de ses patins, Montaigne, I, 325.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PATIN. Ajoutez :
13Pied ou patte des boutons doubles en métal, nacre, ivoire, etc. qu'on met aux chemises. Boutons d'or à patins de nacre.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Patin : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PATIN, s. m. (Arts.) en hollandois schaats ; morceau de bois applati, plus grand que le pié, terminé en une pointe recourbée, & qui est garni dessous d’un fer lisse, de la largeur d’environ un pouce pour pouvoir couper la glace. On applique ce morceau de bois ferré sous le milieu de la semelle des souliers, & on l’attache fermement avec des courroies sur le cou du pié : on s’en sert de cette maniere, pour fendre la glace en courant ; c’est une invention ingénieuse, mais qui demande de l’adresse, de la jeunesse, de l’habitude & beaucoup d’exercice pour en pouvoir faire usage. Tout le monde sait qu’en hiver dans toute la Hollande, de chaque village, bourg, ville & province batave, le peuple sort en foule & vient se rendre aux lieux où les branches du Rhin étendent leurs longs canaux. Les Hollandois volent sur des patins retentissans, courent en équilibre ceintré, & s’exercent de mille manieres différentes, surpassant par la rapidité de leur course les chevaux même les plus legers. Tout vit alors, tout est en joie dans ces climats tristes & glacés. (D. J.)

Patin, (Hist. de Lapponie.) les Lappons suédois se servent pour courir sur la neige de patins de bois de sapin fort épais, longs d’environ deux aunes, & larges d’un demi-pié. Ces patins sont relevés en pointe sur le devant, & percés dans le milieu pour y passer un cuir qui tient le pié ferme & immobile. Ils courent sur la neige avec tant de vîtesse, qu’ils attrapent les animaux les plus legers à la course. Ils portent un bâton ferré, pointu d’un bout, & arrondi de l’autre. Ce bâton leur sert à se mettre en mouvement, à se diriger, se soutenir, s’arrêter ; & aussi à percer les animaux qu’ils poursuivent. Ils descendent avec ces patins les fonds précipités, & montent les montagnes escarpées. Les patins dont se servent les Samoïdes sont bien plus courts, & n’ont que deux piés de longueur. Chez les uns & les autres les femmes s’en servent comme les hommes. Ce que nous nommons patins des Lappons, s’appelle raquette au Canada. Voyez Raquette. (D. J.)

Patin, s. m. (Hydr.) ce sont des pieces de bois que l’on couche sur les pieux dans les fondations où le terrein n’est pas solide, & sur lesquels on assure les plate-formes pour fonder dans l’eau.

On appelle encore patins des pieces couchées à plat servant de piés dans la construction de plusieurs machines.

Patins, (Brasserie.) sont de petits morceaux de bois de deux pouces en quarré, & la longueur de la largeur des planches du faux fond de la cuve-matiere. Ils servent à soutenir ce faux fond distant du fond de leur épaisseur. Voyez Cuve-matiere.

Patin, (Charpent.) ce qui est posé sur une assise de pierre, ou un mur sur lequel porte une autre piece debout, comme le patin d’un escalier qui en porte l’eschifre.

Patin, (Cordon.) espece de souliers de femme fort hauts & garnis de liege. Ils ajoutent à la taille.

Patins, les Imprimeurs nomment patins ou sabots, deux pieces de bois presque quarrées, de deux piés sept à huit pouces de long sur seize à dix-huit pouces de perimetre, couchées de champ, qui, au moyen de mortaises, reçoivent & retiennent d’aplomb les deux jumelles d’une presse d’Imprimerie. Voyez nos Pl. d’Imprimerie.

Patin, (Maréchall.) on appelle ainsi un fer de cheval sur lequel on a soudé une espece de demi-boule de fer concave. Il sert dans plusieurs accidens & maladies, comme aux chevaux éhanchés, à ceux qui ont fait quelque effort d’épaule, ou qui se sont entr’ouverts.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « patin »

Étymologie de patin - Littré

Patte ; ital. pattino.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de patin - Wiktionnaire

De patte avec le suffixe -in.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « patin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
patin patɛ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « patin »

  • Pour proposer un petit spectacle en fin de séjour, votre enfant décompose son temps entre apprentissage de techniques de danse, et pratique sportive (arts du cirque, patin à glace, balades en montagne…), pour un séjour riche en émotions.¤¤5 séances de danse + 1 de tir à l’arc + 1 petite balade nature avec construction de cabane + 1 de jeux de cirque + 1 de patin à glace + 1 de piscine. Unidivers, Danse Modern Jazz Pralognan Pralognan-la-Vanoise dimanche 2 août 2020
  • Il neige sur Cerro Castor qui bénéficie d’un bel enneigement mais les remontées mécaniques sont à l’arrêt. La station emblématique de la Terre de Feu est fermée temporairement en raison de l’épidémie de coronavirus qui  touche l’Amérique du Sud et perturbe l’économie des sports d’hiver. Elle doit ouvrir ce week-end avec comme activités du ski de fond et du patin à glace. , SkiChrono | Les étapes de la Coupe sud-américaine annulées en août en raison du coronavirus
  • Une bonne occasion de s'interesser au BSC-RS de Blagnac qui accueille également des athlètes en patinage artistique roller de haut niveau. ladepeche.fr, Découvrez qui est cette patineuse-danseuse qui affole les réseaux sociaux - ladepeche.fr
  • Une quarantaine de personnes était présente samedi pour l’assemblée générale du club de patin du Folgoët, qui regroupe 291 adhérents encadrés par une quarantaine de bénévoles. Comme chaque année, le club a participé à la Fête du patin avec les clubs voisins, pour une association qui œuvre pour les hôpitaux de proximité. Les patineurs ont également profité d’activités comme le skate park, la zumba, le cinéma ou encore le roller disco à Noël. Le Telegramme, Patin club du Folgoët : comme sur des roulettes - Le Folgoët - Le Télégramme
  • « Le Bassin sur un patin ! » Nous n’imaginons même pas la sensation vécue par le skipper français Thibaut Vauchel-Camus et son équipe à bord de leur trimaran bleu sur le Bassin d’Arcachon (Gironde), ce jeudi 9 juillet 2020. , Vidéo insolite : le skipper Thibaut Vauchel-Camus s'envole sur un patin avec son trimaran sur le Bassin d'Arcachon | Actu Bordeaux
  • Chaussures de skate ou chaussures de skateboard sont un type de chaussures spécialement conçu et fabriqué pour être utilisé dans la planche à roulettes. Il fournit une analyse clé sur létat du marché des fabricants Chaussures de patinage avec les meilleurs faits et des chiffres, ce qui signifie, la définition, lanalyse SWOT, avis dexperts et les derniers développements à travers le monde. Le rapport calcule également la taille du marché, Chaussures de patinage ventes, le prix, les revenus, la marge brute et part de marché, la structure des coûts et le taux de croissance. Le rapport estime que les revenus générés par les ventes de ce rapport et technologies par divers secteurs dapplication. , Chaussures de patinage Taille du marché 2020 est Worth 68480 millions de dollars US en 2026 avec un magnifique CAGR, pays en tête de données avec les technologies émergentes et de la demande, Defination, Perspectives de lindustrie – JustFamous
  • Les jours filent comme les roues d'un véhicule : les bons jours ressemblent aux roues d'une voiture qui accélère, tandis que les mauvais jours ressemblent à des roues enlisées qui patinent dans un bourbier. De Zhang Xianliang / Mimosa
  • La beauté est une enveloppe. Pour qu’elle vive, il faut la nourrir de l’intérieur. Sinon elle devient un masque. Il faut la patiner. De Laetitia Casta / 26 février 2015
  • Dessiner, c'est mettre des patins à son imagination, c'est réinventer les choses, des objets, c'est parler et dire à travers des formes, des ombres. De Louise Portal / Jeanne Janvier
  • L'alcool décape la petite couche de bonheur peinturluré pour découvrir la patine d'un matériau doux, uni, pâle comme la tristesse. De Michèle Mailhot / Le Fou de la reine
  • L’amour et la fête n’ont jamais fait bon ménage. Il est d’ailleurs surprenant que le verbe sortir puisse désigner deux choses : rouler un patin, ou voir des gens. De Frédéric Beigbeder / Mémoires d’un jeune homme dérangé
  • Il vaut mieux marcher sur une tortue réveillée que sur un patin à roulettes endormi. De François Cavanna / Le saviez-vous ?

Traductions du mot « patin »

Langue Traduction
Corse skate
Basque skate
Japonais スケート
Russe кататься на коньках
Portugais patim
Arabe تزلج
Chinois 滑冰
Allemand schlittschuh
Italien pattinare
Espagnol patinar
Anglais skate
Source : Google Translate API

Synonymes de « patin »

Source : synonymes de patin sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires