Paternel : définition de paternel


Paternel : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PATERNEL, -ELLE, adj. et subst. masc.

I. − Adjectif
A. −
1. Qui appartient au père, qui concerne le père.
[En parlant de choses concr. ou abstr.] Champ, toit paternel; biens, conseils, devoirs, droits paternels; autorité, bénédiction, maison paternelle. Il fallait que, dès le lendemain, il commençât ses leçons d'aquarelle, sans attendre l'autorisation paternelle (Larbaud, F. Marquez, 1911, p.170).Elle avait dû reprendre sa place dans la maison, mendier le pardon paternel avec un front d'airain (Bernanos, Soleil Satan, 1926, p.94):
1. ... cela se succédait, derrière les rangs de platanes, le champ de la foule (...) ses bébés établis sur les épaules paternelles ou dans les bras des mères... Adam, Enf. Aust., 1902, p.14.
[En parlant d'un sentiment, d'un (aspect du) comportement] Amour, regard, sentiment paternel; soins paternels; bonté, indulgence, sollicitude, tendresse paternelle. La mort de son fils brisa son coeur paternel (Chateaubr., Mém., t.1, 1848, p.510).À l'accent misérable de cette petite voix, Mr Ancelot sentit un mouvement de sa tripe paternelle (Aymé, Travelingue, 1941, p.150).
En partic. Propre à Dieu le Père. C'est l'amour, la charité paternelle de Dieu pour nous qui fait toute cette oeuvre (Dupanloup, Journal, 1873, p.347).La providence paternelle de Dieu à l'égard des hommes et la confiance filiale de ceux-ci en la bonté infinie du père céleste (Théol. cath.t.4, 11920, p.1017).
2. [En parlant d'un homme, de son attitude, de son comportement] Qui rappelle la conduite d'un père, qui manifeste une grande bonté, une grande bienveillance. Il me mit une main sur l'épaule d'une façon paternelle (Vigny, Serv. et grand. milit., 1835, p.174).[Le docteur] s'exprimait doucement, paternel, tranquille, gentil (Mauriac, Plongées, 1938, p.40):
2. Je hais les imbéciles, mais je hais encore davantage ceux qui font des fautes malgré les soins paternels dont on les entoure. Balzac, Début vie, 1862, p.469.
Paternel pour, envers (qqn).J'avais toujours entendu vanter l'obligeance de Charles Nodier, et surtout sa bonté toute paternelle pour la jeunesse (Dumas père, Comment je devins aut. dram., 1833, introd., p.23).Le comte Michele avait (...) présenté ses hommages au propriétaire de Torano toujours bon et paternel pour lui (Jouve, Paulina, 1925, p.91).
B. − PSYCHOL., PSYCHANAL. Qui concerne le père. Image paternelle. Deux fixations et deux complexes sont possibles de la part de l'enfant à l'égard du père et de la mère, un complexe paternel et un complexe maternel (Mounier, Traité caract., 1946, p.97).Souvent la motivation inconsciente de l'art est le désir de charmer l'autorité ou le groupe humain sur lesquels l'artiste a fait un transfert paternel (Choisy, Psychanal., 1950, p.66).
C. −
1. Qui vient du père, du côté du père.
a) [En parlant de choses] Héritage paternel, succession paternelle; ligne, filiation paternelle. Il tient de son ascendance paternelle certaines façons rustiques et de la gaucherie (Duhamel, Confess. min., 1920, p.180).
b) [En parlant de pers.] Cousin, grand-père, oncle paternel, du côté paternel; famille, grand-mère paternelle; grands-parents paternels. Il se trouve que le village de Nesles-La-Vallée est la patrie de vos ancêtres paternels (Duhamel, Suzanne, 1941, p.94).
2. DR. Puissance* paternelle.
II. − Subst. masc. sing., pop. et fam. Père. Synon. pater (fam.).Papa exige que tu rentres et te pardonne. (...) −Il peut courir, le paternel, avec son pardon. Je ne retournerai pas à Sérianne (Aragon, Beaux quart., 1936, p.361).Mon paternel lui avait mis au point un procédé de photographie en couleurs (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p.110).
REM. 1.
Paternage, subst. masc.,néol. [Formé sur le modèle de maternage] Fait pour un père de donner des soins (biberons, promenade, etc.) à son enfant en bas-âge, pour aider son épouse. Aujourd'hui, on leur dit [aux pères]: Assistez à la naissance de votre enfant, occupez-vous en dès les premiers jours. Les pères tiennent ainsi un nouveau rôle: qualifié de «paternage» lors d'un récent congrès (Femme pratique, févr. 1978, p.57, col. 1).Affectivité, tendresse, maternage, paternage, des valeurs que les hommes commencent à découvrir eux aussi (Le Pèlerin, 1ermars 1981, no5126, p.25, col. 1).
2.
Paternaliser, verbe trans.,rare. Donner un caractère faussement paternel ou paternaliste à (un sentiment, un comportement). Empl. pronom. passif. Devenir faussement paternel ou paternaliste. Le vieux redevient respectueux des avis de sa femme. Il sent l'écurie. La fausse camaraderie, qu'il avait cru bon d'adopter au départ, se paternalise de plus en plus (H. Bazin, Vipère, 1948, p.161).
3.
Paternalité, subst. fém.,hapax. Particularité paternelle. Je lui trouve l'air spirituel, mais c'est peut-être une paternalité (J. de Maistre, Corresp., t.2, 1806-07, p.262).
4.
Paterner, verbe intrans.Jouer son rôle de père dans les fonctions interchangeables avec celles de la mère. Stéphane Dichev médite: «N'attribuons pas à un sexe un rôle exclusif. Maternité ne signifie pas appropriation. Je demande à paterner» (L'Express,27 sept. 1980,p.150, col. 1.).
Prononc. et Orth.: [patε ʀnεl]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.A. Adj. fin xiies. «de son père» (Brut de Munich, 2390 ds T.-L.). B. Subst. 1880 «père» (Larch. Suppl., p.96). Formé sur le lat. paternus (v. paterne) comme le lat. médiév. paternalis (v. paternalisme); suff. -el (v. -al). Fréq. abs. littér.: 1769. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 3428, b) 2714; xxes.: a) 2254, b) 1786.

Paternel : définition du Wiktionnaire

Adjectif

paternel

  1. Qui a rapport au père, qui appartient au père.
    • Deux minutes après, […], il attendait dans une posture recueillie et digne les ultimes recommandations paternelles. — (Louis Pergaud, L’Argument décisif, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Il régnait, en fait, depuis la maladie de son père (1179) et n’avait négligé aucune occasion d’affirmer son autorité, en prenant le contrepied des décisions paternelles. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. Qui vient du père, qui est du côté du père.
    • Succession paternelle.
    • Biens paternels.
    • Grands-parents paternels, du côté paternel.
    • Ligne paternelle.
  3. Qui est tel qu’il convient à un père, tel qu’il appartient à l’état, à la qualité de père.
    • Julie n’eut pas de peine à croire son père quand elle eut jeté les yeux sur ce visage, auquel de paternelles inquiétudes donnaient un air abattu. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • (Par extension) Il a fait à son élève une remontrance paternelle, toute paternelle.

Nom commun

paternel \pa.tɛʁ.nɛl\ masculin

  1. (Populaire) Père.
    • Sur les deux mâles, […]. L’autre, plus moutonnier, entrait à l’Hôtel de Ville, sur les traces du paternel. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 27)
    • — N'empêche que chuis dans la mouise, a fait Mark. Mon paternel, vous savez bien. J'avais interdiction de sortir. (Il s'est levé) On bouge ? Peut-être qu'il sera moins sévère si je rentre pas trop tard. — (Clemens Meyer, Quand on rêvait, traduit de l'allemand, Éditions Piranha, 2015)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Paternel : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PATERNEL, ELLE. adj.
Qui a rapport au père, qui appartient au père. Cet enfant a quitté la maison paternelle. Recevoir la bénédiction paternelle. Il signifie aussi Qui vient du père, qui est du côté du père. Succession paternelle. Biens paternels. Grands-parents paternels, du côté paternel. Ligne paternelle. Il signifie aussi Qui est tel qu'il convient à un père, tel qu'il appartient à l'état, à la qualité de père. Amour paternel. Tendresse, affection paternelle. Soins, sentiments paternels. Avis paternels. Le pouvoir paternel. L'autorité, la puissance paternelle. Par extension, Il a fait à son élève une remontrance paternelle, toute paternelle.

Paternel : définition du Littré (1872-1877)

PATERNEL (pa-tèr-nèl, nè-l') adj.
  • 1Du père, qui appartient au père. Recevoir la bénédiction paternelle. Ô dieux hospitaliers, que vois-je ici paraître ? Dit l'animal chassé du paternel logis, La Fontaine, Fabl. VII, 15. Que le prodigue retourné reçoive plus de graces que son aîné, qui ne s'est jamais échappé de la maison paternelle, Bossuet, Mar. Thér.
  • 2Qui vient du père, qui est du côté du père. Succession paternelle. La ligne paternelle. Un propre paternel. Que d'amis, que de parents naissent en une nuit au nouveau ministre ! les uns font valoir leurs anciennes liaisons… les autres feuillettent leur généalogie, remontent jusqu'à un trisaïeul, rappellent le côté paternel et maternel, La Bruyère, VIII. Un homme de cour… doit insinuer qu'il [son nom] est de tous les noms le plus illustre… faire entrer dans toutes les conversations ses aïeux paternels et maternels…, La Bruyère, VIII. Il était encouragé par l'exemple d'un oncle paternel qu'il avait, médecin fort habile et fort estimé, Fontenelle, Tournefort.
  • 3Qui est tel qu'il convient à un père, à la qualité de père. Entrailles paternelles. Les avis paternels. Ta douleur, du Perier, sera donc éternelle ? Et les tristes discours Que te met en l'esprit l'amitié paternelle, L'augmenteront toujours ? Malherbe, VI, 18. La puissance paternelle se perdit à Rome avec la république, Montesquieu, Esp. v, 7. Tant il est vrai que, dans tous les êtres qui suivent la sage loi de la nature, l'amour paternel est le principe de ce qu'on peut appeler vertus, Buffon, Ois. t. IX, p. 217. Le long éloignement d'un enfant qu'on ne connaît pas encore [mis en nourrice], affaiblit, anéantit enfin les sentiments paternels et maternels, Rousseau, Conf. X.

    Fig. J'ai laissé reposer Mahomet [tragédie], afin de le revoir avec des yeux moins paternels, Voltaire, Lett. en vers et en prose, 75.

  • 4Il se dit, en un sens analogue, de Dieu, d'un souverain, d'un maître, d'un supérieur, etc. Il a des soins paternels pour ses domestiques. Et d'un ton paternel réprimant ses douleurs : Laisse au chantre, dit-il, la tristesse et les pleurs, Boileau, Lutrin, I. Mais Dieu veut qu'on espère en son soin paternel, Racine, Athal. I, 2. Œdipe a pour son peuple une amour paternelle, Voltaire, Œdipe, III, 4.
  • 5Ancien terme de grammaire. Cas paternel, le génitif, ainsi dit parce qu'il exprime la filiation : Ἀλέξανδρος Φιλίππου, Alexandre, fils de Philippe.

HISTORIQUE

XIVe s. Et l'amisté paternel ou du pere à ses filz est aucunement tele comme est amisté royal ou du roy à ses subjets, Oresme, Eth. 248. Je te pri que tu pardonnes à la douleur paternel, Bercheure, f° 66, verso.

XVIe s. Je trouverois raisonnable que le magistrat et le prince à ses despens en gratifiast [de spectacles] quelquefois la commune, d'une affection et bonté comme paternelle, Montaigne, I, 199.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Paternel : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PATERNEL, adj. (Jurisprud.) se dit de ce qui appartient au pere, ou qui vient de son côté, comme l’autorité paternelle, la puissance paternelle, un parent paternel, le bien paternel, la succession paternelle, un propre paternel, le côté paternel, la ligne paternelle. Voyez Côté, Ligne, Propre, Puissance, Succession, & le mot Maternel. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « paternel »

Étymologie de paternel - Littré

Provenç. paternal, pairenal ; espagn. paternal ; ital. paternale ; du lat. paternus, allongé du suffixe alis.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de paternel - Wiktionnaire

(XIIe siècle) Composé de paterne et -el.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « paternel »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
paternel patɛrnɛl play_arrow

Citations contenant le mot « paternel »

  • Pas besoin de se ruiner pour faire plaisir à son paternel. La preuve avec ces gadgets high-tech qui ne dépassent pas les 60 euros. CNET France, Fête des Pères : nos idées cadeaux tech à petits prix - CNET France
  • « Parler d’instinct paternel, c’est un peu une provocation » , Mulhouse | Conférence-dédicaces : éloge des nouveaux pères
  • « Faut l’annoncer à nos parents ! » Ça tombe pile : ce soir, c’est l’anniversaire de votre maman et un petit dîner est au programme. Vous avez alors tous deux une idée qui vous semblera parfaitement saugrenue une fois vos neurones revenus dans vos boîtes crâniennes. Vous commencez : « On a qu’à lui… » Elle finit : « … offrir le test de grossesse ! » En chœur : « Dans un joli paquet ! » Vous trouvez une boîte, du papier cadeau, et hop, le tour est joué ! Votre compagne s’apprête donc à offrir à sa belle-mère un objet sur lequel elle a pissé. Tout va bien. Au moment des bougies, votre maman ouvre le paquet et découvre l’objet. Sidération. Silence. Sauf votre père, qui commente : « Oh, un joli stylo… » Puis, l’effusion : larmes, embrassades, câlins dans tous les sens. Votre père est toujours décroché, loin derrière le peloton : « Eh ben, il doit être vraiment joli le stylo… » Ah, le grand bourru, l’épais bonhomme, le noueux paternel. Vous l’aidez un peu : « Papa… Tu vas être grand-père. » Et c’est la dégringolade : son visage se tord, ses yeux se voilent. Et il ne parvient à dire qu’une phrase : « Oh, là là, faut pas me faire ça… faut pas me faire ça. » « Ça », c’est cette émotion géante qui le submerge et l’avale tout entier. Il reprend vite ses esprits mais passera le reste du dîner perdu dans ses pensées, un sourire béat accroché aux lèvres. NEON, Daddy Gaga : le jour où j'ai appris que j'allais devenir papa - NEON
  • Dans son livre « La rafle des notables », la journaliste Anne Sinclair rend hommage à son grand-père paternel, Léonce Schwartz, interné au camp Royallieu de Compiègne. Entretien. Courrier picard, Léonce Schwartz, grand-père d’Anne Sinclair, interné au camp Royallieu de Compiègne
  • Nous sommes en décembre 1941. Les ­Allemands arrêtent 743 Juifs français, appartenant à une population privilégiée faite de patrons, d'avocats, de ­magistrats, ­d'écrivains. Ils y adjoignent 300 Juifs étrangers déjà prisonniers à ­Drancy. Ils sont ­internés au camp de ­concentration ­nazi de ­Compiègne-Royallieu, sous administration allemande, dans des ­conditions inhumaines. La famine, la gangrène, la vermine. Le but est l'extermination. Le premier ­convoi de déportés de ­France vers ­Auschwitz partira en mars 1942 du camp de ­Compiègne. Le grand-père paternel ­d'Anne ­Sinclair, ­Léonce ­Schwartz, a été arrêté lors de la "rafle des ­notables" et interné au camp de ­Compiègne. Il a été transféré à l'hôpital du ­Val-de-Grâce extrêmement affaibli. Son ­épouse a réussi à le faire sortir de l'hôpital. Ils se cacheront jusqu'à la ­Libération. ­Léonce ­Schwartz mourra dans son lit des suites de son internement à Compiègne. ­Anne ­Sinclair souhaitait raconter la vie de son grand-père paternel mais elle restitue, à travers lui, les ­morts et les ­vivants du camp de ­Compiègne. Elle part d'un homme pour aller vers les ­hommes. lejdd.fr, "La rafle des notables" : Anne Sinclair écrit en mémoire de son grand-père
  • Plus simplement, existe-t-il un instinct paternel, pendant de l'instinct maternel, dont personne ne parle? Le Huffington Post, J'en ai assez de n'entendre parler que de l'instinct maternel, et l'instinct paternel alors? | Le Huffington Post LIFE
  • Il n'y a pas que l'âge de la mère qui compte : l'âge paternel influe aussi sur la santé de l'enfant à naître. Mais il a aussi du bon ! Science-et-vie.com, La paternité tardive présente-t-elle un risque pour la santé d... - Science & Vie
  • Certains des visages paternels les plus célèbres à apparaître dans les papas sont Judd Apatow, Jimmy Fallon, Neil Patrick Harris, Ron Howard, Ken Jeong, Jimmy Kimmel, Hasan Minaj, Conan O’Brien, Patton Oswalt, et Will Smith. Urban Fusions, La bande-annonce de Dads révèle le documentaire paternel de Bryce Dallas Howard sur Apple TV + | TV
  • Lance est maintenant bien installé en F1, après y avoir fait ses premiers pas grâce au soutien paternel. À sa quatrième saison, il commence à peine à récolter les fruits de son apprentissage en fond de grille. Mais Lawrence Stroll a décidé de passer à l’étape suivante, d’atteindre le but qu’il s’était fixé pour lui-même, soit de devenir propriétaire d’une équipe. Radio-Canada.ca, Lance Stroll, la vilaine rumeur et l'accroc au protocole | Radio-Canada.ca
  • La semaine dernière, un scandale a secoué la commune de Bouknadel, à Salé. Une enfant de 13 ans, violée par son oncle paternel, a donné naissance à une fille, nous apprend ainsi le quotidien arabophone Assabah dans sa livraison de ce mercredi 23 octobre. Le nourrisson a été retrouvé près de Douar El Hancha par un riverain, qui a aussitôt alerté les éléments de la gendarmerie royale de Bouknadel.   fr.le360.ma, Salé: elle accouche à 13 ans et le père est son oncle paternel | www.le360.ma
  • Après "21, rue de la Boétie" dans lequel elle retraçait l’itinéraire de son grand-père maternel Paul Rosenberg, grand marchand d’art, Anne Sinclair a voulu en savoir plus sur son grand-père paternel, Léonce Schwartz, mort en 1945. Une enquête qui l’a menée au camp allemand de Compiègne et à la rafle du 12 décembre 1941 où 743 juifs de la bourgeoisie parisienne furent arrêtés. Sorti le 18 mars au moment de la fermeture des librairies, "La Rafle des notables" est un livre poignant remis en avant aujourd’hui par les libraires. www.larep.fr, Anne Sinclair enquête sur la rafle du 12 décembre 1941 - Paris (75000)
  • Peu importe pour Donald Trump, qui l’encense : la photo noir et blanc du paternel trône dans le bureau ovale, juste derrière le fauteuil présidentiel. Elle figure aussi au Trump Grill, dans l’atrium de la Trump Tower. « C’était mon mentor », jure Donald. Ils entretenaient une relation complexe, voire « toxique », selon Mary Trump. Psychologue de profession, « la nièce » a observé le père et le fils interagir. De formation littéraire, elle fut proche de Donald, notamment quand celui-ci lui demanda d’écrire pour lui « The Art of the Comeback » (« L’art du come-back ») avant que son éditeur ne choisisse finalement une autre plume. Selon Mary, pour éviter de décevoir papa, Donald aurait pris l’habitude de mentir. « Le mensonge est devenu pour lui autant un système d’autodéfense qu’un style de vie », écrit-elle. Selon elle, on en voit aujourd’hui les conséquences dans la façon dont Trump nie la gravité du Covid-19. , L'incroyable famille Trump : au nom du père 1/3
  • * Rima Najjar est une Palestinienne dont la famille du côté paternel vient du village de Lifta dans la banlieue ouest de Jérusalem, dont les habitants ont été expulsés. C’est une militante, chercheuse et professeure retraitée de littérature anglaise, Université Al-Quds, en Cisjordanie occupée. Ses articles sont publiés ici. Chronique de Palestine, Webinaire : La fin du sionisme
  • Plus présents et plus démonstratifs, les nouveaux papas s'impliquent davantage dans l'éducation de leurs enfants. Pourtant, si le terme "instinct maternel" est régulièrement utilisé, celui "d'instinct paternel" paraît encore étrange. Il est temps de bousculer les stéréotypes. Clicanoo.re, [Société] L'instinct paternel, ça existe ? | Clicanoo.re
  • Nourrie aux grands auteurs que lui procurait la bibliothèque du paternel et bercée par les bienveillances de sa mère Rose-Alma, Clémence DesRochers a trouvé une manière incomparable de décrire et de raconter les choses. La Presse, Une chanson bas de soie
  • L’inceste et la pédophilie ne sont pas des faits divers ou des actes perpétrés par des monstres isolés mais ils sont des faits sociaux, qui s’inscrivent dans notre culture patriarcale. Notre culture affirme la domination des hommes sur les femmes, comme celle des aînés sur les cadets, des parents sur les enfants. Et au sommet de toutes ces hiérarchies, il y a le père. L’agression sexuelle d’un enfant matérialise ce pouvoir paternel. L’inceste et la pédophilie sont les résultantes du droit archaïque des hommes qui existe toujours dans les sociétés les plus modernes. Ils sont toujours de terribles réalités. Soirmag, « L’agression sexuelle d’un enfant matérialise le pouvoir paternel » - Soirmag
  • Concernant Grey, l’histoire s’orientera davantage sur sa relation avec son père, Matt Craven. D’autant que Grey a appris que son paternel était en ville pour bosser avec des mecs louches. Johnson est donc impatient de voir la suite des événements, surtout en ce qui concerne l’origine de cette histoire. "L’idée était que Matt allait faire un travail unique, mais c’est un gars vraiment talentueux", partage-t-il. Unification France, [email protected] - Stumptown : La réunion de famille se prépare pour la (...) - Unification France
  • Astrid Veillon : ce deuil surmonté grâce à Alain Delon “très paternelGala.fr, Astrid Veillon : ce deuil surmonté grâce à Alain Delon “très paternel” - Gala
  • « La Langue paternelle », premier roman, est une tentative de démêler les accents cévenols des accents égyptiens du père du narrateur, une subtile quête des origines. Le Monde.fr, « La Langue paternelle » : les identités remarquables d’Arno Dubois
  • À l’inverse, la figure paternelle est aussi parfois représentée avec admiration dans le rap français. Ici, comment ne pas parler de deux des plus gros rappeurs actuels que sont PNL et SCH ? Raplume, La figure paternelle dans le rap français - Raplume
  • Si les donateurs perdent leur anonymat, l’effet sociétal sera ravageur. En quelques années, ils seront confrontés à un dilemme : l’affection et les liens étroits avec leur vraie famille et les sentiments que peut soulever, très naturellement, la présence d’un enfant qu’ils ont conçu et qu’ils n’ont aucune raison d’ignorer. L’État, et singulièrement l’État français, s’est toujours mêlé de la composition, de la stabilité et du nombre d’enfants des familles, probablement parce que la natalité est le facteur numéro un de la croissance. Il n’empêche que, par rapport à l’État, la famille devrait, en toute circonstance, être un sanctuaire. Ceux qui y vivent devraient être protégés contre les calculs démographiques et économiques du gouvernement quel qu’il soit. Au point que le fonctionnement des allocations familiales, s’il est perçu comme un avantage acquis, signe l’irruption du dessein politique au cœur même des familles. Celles qui comptent deux, trois, quatre enfants ou plus les ont-elles désirés au nom de l’amour paternel et maternel ou seulement pour toucher plus d’allocations ? , Bioéthique : bataille à l’Assemblée | Le blog de Richard Liscia
  • La branche paternelle : de nombreux serviteurs de l’État ou de l’Alsace , Généalogie | Les racines alsaciennes d’Yves Saint-Laurent
  • La presse rapporte que vous contestez, Monsieur le Président, que “le père soit forcément un mâle”, vous appuyant sur les propos réducteurs du psychiatre d’adultes Boris Cyrulnik ; permettez-moi de vous expliquer votre erreur (et la sienne), qui porte sur le sens des mots. Sans insister sur le terme de “mâle” qui caractérise habituellement le genre animal, certain que vous ne donnez au terme aucun sens péjoratif pour désigner les hommes ; venons-en donc à l’essentiel ; le père est nécessairement un homme, et de plus : un homme qui a été un garçon dans son enfance. Certes cette condition “d’être un homme” n’est pas suffisante ; mais elle est nécessaire ; toute personne qui serait prétendue être “le père” sans répondre à ces critères, le serait à faux, dès lors que l’approche s’accorde à privilégier le regard de l’enfant sur ce qu’est pour lui “un père”, ce dont nous conviendrons que c’est essentiel. Car la fonction de père, au sens anthropologique, autrement dit humain du terme, est de transmettre à ses enfants, fils et fille, le principe de la paternité. Ce principe ne peut être résumé à un rôle social, celui de partager sa vie avec la mère (ainsi le beau-père, s’il peut jouer un rôle éducatif profitable auprès de l’enfant, n’est pas son père), ni au rôle biologique de contribuer par l’apport de spermatozoïdes à la conception d’un œuf humain (le père peut être le géniteur, mais le géniteur ne fait pas le père ; en témoigne l’adoption), ni au fait de porter sur sa carte d’identité l’identification au sexe masculin (une personne née fille mais ayant obtenu un changement de sexe à l’état civil, ne peut être père au sens psychique, même s’il peut jouer avec profit pour un enfant le rôle de tuteur). Être le père, au regard de l’enfant, comporte deux conditions, qui certes ne suffisent pas à faire un bon père, mais sont le préalable nécessaire pour le devenir. La première : avoir partagé avec la mère le pouvoir procréateur, qui résulte du don d’incomplétude fait d’un sexe à l’autre, don qui porte la venue de l’enfant et que celui-ci aspire à incarner ; autrement dit être celui qui avec la mère a fondé pour l’enfant son originaire. La deuxième : transmettre à son enfant d’avoir été le fils de son propre père, déléguant à son enfant le temps de l’enfance, affrontement à la finitude personnelle ; cette transmission est essentielle car elle instaure le principe de régulation du lien parent-enfant, ce que l’on appelle les interdits familiaux de l’inceste et du meurtre, condition pour que la force paternelle ne vire pas en violence à l’égard de l’enfant mais mue en simple fermeté propice à son éducation. Valeurs actuelles, Le père est celui qui procrée et transmet son propre héritage paternel | Valeurs actuelles
  • Tout comme son défunt père, Moulay Rachid est connu pour son grand amour envers sa famille. Étant un grand fan de son paternel légendaire, le prince entretient ses relations avec sa famille, en visitant ses proches le plus souvent possible. Welovebuzz, 6 choses à savoir sur le prince Moulay Rachid - Welovebuzz
  • M. Bourdeau a hérité de la cabane à sucre de son paternel. Il a ensuite demandé aux trois frères Létourneau de se joindre à lui pour fabriquer le liquide doré. De 200 entailles, ils en ont maintenant 1 500. Après un déménagement et l’expansion continue dans les 10 dernières années, c’est en avril dernier qu’ils ont décidé de se construire une nouvelle structure. Le Reflet, VIDÉOS - Deux familles s’unissent pour reconstruire une cabane à sucre décimée par un feu - Le Reflet
  • Page 22: «Dans le bel été en gestance de l’an 1957, mon paternel, ma matrice et moiçadoncque s’en retournâtent dans les basses terres dans une quatre chevaux verte et jolie en très grande bringuebale sur les routes de jadis.» Le Temps, Marie-Christine Büchi-Jabiolle, la jactance et la parlature du moiçadoncque - Le Temps
  • Née dans une famille pauvre du quartier réputé "juif" de La Goulette, petit port balnéaire en avant de Tunis, Zeiza (pour Gisèle) Taïeb, appartient à une famille de "juifs de Tunisie" ayant acquis la citoyenneté française ; on ne sait depuis quand. Peut-être vers 1923 au moment du débat sur "la naturalisation" des immigrants italiens, qui accélère la francisation des Juifs ; ou avant. Dans ses livres, Gisèle Halimi n’en parle pas comme si cela allait de soi. Elle ne reçoit pas d’instruction religieuse mais grandit dans ce milieu à prédilection de relations familiales de marquage communautaire. Dès son enfance, cette fille éveillée se trouve choquée dans sa famille, par le racisme français à l’adresse des "Arabes", et à l’école, heurtée par le racisme antisémite visant les "Youpins", sans parler du mépris grossier des garçons à l’égard des filles. Les parents attendaient un garçon ; ayant deux filles, ils vont privilégier leurs deux garçons, particulièrement le frère ainé, Marcel. La jeune Gisèle est attirée par les propos anticonformistes d’un oncle du côté paternel, qui est engagé au parti communiste tunisien. Le père, Edouard Taïeb, qui n’avait pas pu faire d’études, garçon de course dans un cabinet d’avocats de Tunis au début de sa vie pour finir clerc de notaire, voue une grande admiration affectueuse à sa fille, pour sa réussite scolaire et universitaire et son exceptionnelle carrière d’avocat. La mère, Fortunée née Matoudi, s’affichant descendante de la diaspora andalouse judéo-arabe, considérait s’être mésalliée en se mariant, à seize ans, avec un fils de berbère. Cette mère particulièrement fervente épousa le destin traditionnel des femmes qui se « sacrifient » aux autres et vécut toute sa vie sous la dépendance totale de son mari d’abord, puis de son fils aîné. Dans son récit mémoriel Fritna (1999) consacré à sa mère, la féministe Gisèle Halimi dit ainsi avoir ressenti très tôt la division sexuelle qu’elle rejette parce que cette éducation ne prescrit pour les filles, d’autre destin que le mariage et la maternité. Elle refuse d’ailleurs un mariage arrangé par ses parents avec un marchand d’huile alors qu’elle n’avait que quatorze ans et investit farouchement dans l’école. Grâce à ses succès scolaires, boursière dans un lycée, Gisèle Taîëb fait aussi très fortement, l’expérience des différenciations sociales. Déterminée à faire des études en France ayant obtenu le bac brillamment avec mention, Gisèle Taïeb réussit à partir, en obtenant des autorités un ordre de mission pour accueillir son frère aîné qui, revenant d’un camp de détention, doit être rapatrié en Tunisie. Sa « mission » accomplie, elle commence alors de brillantes études de droit et de philosophie à la Sorbonne et une année de Sciences politiques, tout en occupant un emploi de téléphoniste. Mariée en deuxièmes noces, à vingt-deux ans, avec un fonctionnaire français administrateur civil dans l’agriculture, Paul Halimi, elle conserve ce nom qui accompagne sa carrière d’avocate. Au barreau de Tunis depuis 1949, débuts caricaturaux : stagiaire, elle défend un légionnaire déserteur d’un jour, "bat’ d’Af." du bagne de Foum Tataouine, pour avoir volé un sac de 3 kg de pomme de terres donné à une famille tunisienne. 6 mois d’emprisonnement, "c’est le tarif". Pour un autre "bat d’Af" de Tataouine, qui n’est pas rentré au bagne pour suivre l’accouchement de sa femme, elle arrache par les "circonstances atténuantes", un mois d’emprisonnement déjà couvert. En 1953, le procès de Moknine offre une anticipation en mineur des procès militaires d’Algérie. 53 Tunisiens ont été arrêtés pour avoir participé de près ou de loin à des affrontements avec des gendarmes le 23 janvier 1952 ; trois condamnations à mort. À partir de 1956 inscrite au barreau de Paris, s’envolant entre Paris et l’Algérie, Gisèle Halimi devient l’avocate audacieuse des condamnés algériens. Après le soulèvement algérien du 20 août 1955 dans le Constantinois qui fait quelques dizaines de victimes "européennes" et des milliers de victimes algériennes, les arrestations à la mine d’El Halia à une vingtaine de kms de Phillipeville (Skikda), valent tortures, fausses accusations d’attaques au couteau ou de tirs armés, et condamnations sur aveux extorqués, de 44 mineurs ou personnes du village dont 17 femmes, qui le plus souvent ne se trouvaient même pas au moment sur ces lieux. Dans plusieurs procès en 1956 et 1957, Gisèle Halimi et l’avocat communiste Léo Matarasso* réussissent à démonter les actes mensongers d’autopsie du docteur Travail qui reconnaît dans la confusion, ses déclarations erronées. Mais les juges militaires veulent imposer les condamnations et particulièrement les condamnations à mort. Le jugement est tardivement cassé par la cour de cassation d’Alger le 9 avril 1958. Un deuxième procès à Constantine d’octobre au 1er décembre 1958, maintient deux condamnations à mort : au moment des faits, ces accusés se trouvaient à des kms de là. Recours en grâce. Finalement si on ose dire, le général De gaulle reçoit Léo Matarasso* et avec une certaine sensibilité, Gisèle Halimi, le 12 mai 1959. La peine des deux condamnés à mort est commuée en travaux forcés à perpétuité. Ces déplacements et ces actions de défense chevauchent d’autres procès durant l’année 1957, c’est l’autre face d’intensité de ce que l’on nomme "la bataille d’Alger" aux ordres du général Massu qui se pique tout comme sa femme, de recevoir les avocats pour jurer de leurs bons motifs. Après l’assassinat de la grande figure du colonialisme, le patron des maires d’Algérie, Amédée Froger, le 26 décembre 1956, Gisèle Halimi conduit avec l’avocat de gauche socialiste qui est aussi l’avocat de Messali* et des messalistes, Yves Dechézelles*, la défense de celui que la police présente au tribunal militaire comme l’exécuteur : Badèche Ben Madi, sans preuves autres que des aveux extorqués après 11 jours de torture, et sur lesquels l’accusé revient. Début janvier 1957, l’avocate est arrêtée à l’hôtel Aletti et expulsée d’Algérie sur ordre du secrétaire général de la préfecture de police d’Alger, Paul Teitgen ; celui-ci, quand lui-même aura démissionné en dénonçant les disparitions de détenus, lui en donnera la raison ; elle risquait la mort pour le lendemain, tant les menaces du milieu colonial activiste étaient précises. Lors du procès en avril 1957 devant le tribunal militaire d’Alger, les deux avocats démontent les invraisemblances de l’accusation, et le journaliste Maurice Clavel leur fait écho dans Combat. Le pourvoi contre le jugement de condamnation à mort prononcé le 11 avril 1957, est rejeté le 25 avril 1957. Vaine entrevue avec le général Massu ; le recours en grâce avec avis négatif est transmis au président Coty par le Garde des sceaux François Mitterrand. Badèche Ben Madi est guillotiné le 25 juillet 1957. C’est le moment culminant de "la Bataille d’Alger" qu’accompagne de Paris, le zèle à l’exécution du ministre de la justice et les approbations dans la confusion du président Coty. Pour l’exemple (communiste anticolonialiste, seul "Européen" exécuté), Fernand Iveton*, a été guillotiné dès le 11 février 1957 ; les exécutions d’Algériens se succèdent doublant les disparitions et les "exécutions extra-judiciaires" comme le confirmera le commandant Aussaresses, à l’époque, chargé des opérations par le général Massu, dans son livre Services spéciaux. Algérie 1955-1957 (Paris 2001). Après cette publication exhibitionniste, le général Aussaresses échappera par un non-lieu, à la condamnation d’apologie de crimes, malgré la plaidoirie de Gisèle Halimi. Pour suivre les procès en appel en février et mars 1958, elle se retrouve à Philippeville (Skikda) et Constantine avec son compère Léo Matarasso*, puis à Alger en mai, avec un autre avocat communiste du Secours populaire, Pierre Braun*, au moment du coup de force des militaires et des coloniaux le 13 mai, encadrant les manifestations au forum d’Alger devant le Gouvernement général. Le 15 mai 1958, Pierre Braun* et Gisèle Halimi sont arrêtés sur le bateau Le Kairouan en partance pour Paris et pris en mains par les parachutistes qui les détiennent au Casino de la Corniche, sur la côte à l’Ouest d’Alger, devenu un centre de tri, en les menaçant de les fusiller. Après un transfert dans un autre centre d’internement à Aïn Taya, au nord d’Alger, ils en réchapperont après les interventions à Paris à gauche et sur les partisans gaullistes, d’un Comité de vigilance. Les deux avocats sont libérés le 6 juin 1958. Gisèle Halimi revient encore à Constantine suivre les procès à la fin de 1958. Par anticolonialisme, aux côtés d’avocats communistes ou proches, au service du Secours populaire, Gisèle Halimi mettant parfois au désespoir ses enfants, ses proches, et elle-même, fait des allers et retours harassants vers la Tunisie puis, sans guère de répit, vers l’Algérie pour tenter de sauver les résistants des luttes de libération ou simples victimes d’une répression aveugle, et plus encore de la violence militaire française qui fait fi de toute justice en expédiant les procès devant les tribunaux spéciaux. Sur cette ligne d’action, elle a fait la connaissance de Simone de Beauvoir dont elle partage le point de vue sur la minorisation du "deuxième sexe", et de Jean-Paul Sartre dont elle devient l’avocate. Elle fait aussi la rencontre de Claude Faux, secrétaire de Sartre à ses heures, venant du milieu ouvrier, communiste érudit et critique, partenaire infatigable de discussions intellectuelles politiques, qui assume avec courage et continuité, aussi bien l’accompagnement des luttes que les charges familiales. "Non décidément, Faux devait renoncer à entrer dans la famille, écrit-elle en 2001, dans Le lait de l’oranger. Il ne renonça pas. Moi non plus. Nous vécûmes ensemble quelques années, puis nous nous mariâmes en 1961. …. Bien qu’éprise de lui, j’avais rechigné à la vie commune. Et encore plus à ce mariage dont je ne voyais guère la nécessité. Claude y tenait. J’y consentis en me persuadant qu’avec mon autonomie économique, mon insertion professionnelle, notre engagement politique commun, et enfin nos âges (Claude est mon cadet de deux ans), je limitais sérieusement les risques. … Le 21 février, à la mairie du Xe arrondissement, avec comme témoins Louis Aragon et Jean Lurçat, nous posâmes sur le grand escalier de pierre, après la brève cérémonie, pour le photographe du quartier". Tandis que Jacques Vergès* se fait dès les arrestations de "poseuses de bombes" en juillet 1957, l’avocat de Djamila Bouhired, le premier à l’assister quand il la découvre blessée par balles, détenue par la police, -ils se marieront par la suite-, Gisèle Halimi assure la défense de Djamila Boupacha, une jeune militante du FLN violée et torturée par des militaires français couverts par les responsables politiques. Elle fonde avec Simone de Beauvoir le comité de défense de Djamila Boupacha ; dans l’ouvrage que préface Simone de Beauvoir, elle lie la cause des femmes à la lutte contre le racisme colonial. L’engagement de Djamila Boupacha dément « l’infériorité » attribuée aux femmes. Le viol par les soldats s’avère une arme de guerre dont les femmes sont les cibles privilégiées. La tension grandit entre Jacques Vergès* à la tête du collectif des avocats du FLN et au nom de la lutte d’indépendance, qui entend pratiquer une "défense de rupture" qui est d’abord en rupture avec la défense plus juridiquement classique du collectif des avocats pris en charge par le Secours populaire et appartenant ou non au groupe des avocats communistes suivant les directives du PCF. Interdit d’Algérie, contraint de s’abriter en Suisse, J. Vergès est de retour à Paris en décembre 1960 pour le procès du réseau Jeanson* concernant 6 responsables du FLN et 17 membres du réseau dit des porteurs de valises. Il parle au titre de la Fédération de France du FLN avec l’appui de l’avocat Roland Dumas* qui obtient l’approbation de Jean-Paul Sartre. Se refusant à toute commande, Gisèle Halimi quitte le procès. Nous sommes au moment du retentissement du "Manifeste des 121" soutenant les déserteurs français, que signe Gisèle Halimi qui demeure l’avocate de Simone de Beauvoir. Gisèle Halimi poursuit son action anticolonialiste. En 1967, elle préside la commission d’enquête du Tribunal Russel sur les crimes de guerre américains au Vietnam. Mandatée par la Fédération internationale des droits de l’homme, elle assiste en 1971 au procès de militants basques de l’ETA (procès de Burgos) auquel elle consacre également un livre, préfacé cette fois par Jean-Paul Sartre. En 1973, elle va défendre au Congo-Brazzaville, des coopérants accusés de complot par les continuateurs des pratiques coloniales après les indépendances mêmes. Elle se voue principalement au mouvement pour l’égalité entre homme et femme, particulièrement dans le combat contre l’interdiction d’avorter, tant en prenant place dans le champ politique qu’en conduisant la défense dans les procès. Elle appartient d’abord au Mouvement démocratique féminin (MDF) affilié à la Fédération de la gauche démocratique et socialiste (FGDS), parti de François Mitterrand, En 1967, elle fait ainsi partie des sept candidates de la FGDS présentées toutefois dans des circonscriptions impossibles. En 1971, avec le Manifeste des 343 disant avoir avorté, porté par des militantes du MLF avec le soutien de Simone de Beauvoir, Gisèle Halimi fonde l’association Choisir la cause des femmes, qu’elle préside encore. Il s’agissait de lutter pour la révision de la loi de 1920, interdisant aux femmes de maîtriser leur fécondité par des moyens contraceptifs ou abortifs. Gisèle Halimi se distingue dans le procès de Bobigny en 1972, qu’elle conçoit avant tout pour « faire le procès de la loi de 1920 ». Ce procès est celui de Marie-Claire, une jeune fille qui, violée par un camarade de classe, avait avorté et avait été inculpée ainsi que sa mère et les autres « complices » de l’avortement. Pour Gisèle Halimi, cette inculpation qui touchait des femmes de milieu populaire (la mère de la jeune fille était employée de métro), représentait l’occasion idéale de dénoncer la « justice de classe » puisque les privilégiées pouvaient avoir accès à des interventions médicales à l’étranger. Les relations entre les militantes du MLF et l’avocate sont néanmoins difficiles, et la préparation commune du procès de Bobigny est souvent conflictuelle. Des militantes féministes rejettent ce qu’elles perçoivent comme une défense misérabiliste. De son côté, Gisèle Halimi, plus âgée que cette génération de militantes, les décrit dans La Cause des femmes, comme des « gauchistes » irresponsables. En 1978, l’avocate défend devant les Assises d’Aix-en-Provence, les victimes d’un viol collectif, conduisant la campagne pour modifier la loi sur le viol dont elle obtient la redéfinition en 1980. Peu à peu, elle se brouille avec Simone de Beauvoir et avec les militantes féministes qui lui reprochent d’être trop « personnelle ». Ces conflits se répètent lorsque Gisèle Halimi refuse d’engager l’association Choisir, dans l’action illégale consistant, comme le fit le Mouvement de libération de l’avortement et de la contraception (MLAC), à faire pratiquer par des médecins, des avortements. Cependant, elle défend le docteur Ferrey-Martin, médecin du MLAC à Grenoble, inculpée pour avoir pratiqué des avortements clandestins. Gisèle Halimi tente une carrière politique, d’abord en lançant Choisir dans l’élaboration d’un « programme commun des femmes » : elle présente cent femmes aux élections législatives de 1979 ; un échec. Elle soutient ensuite la candidature de François Mitterrand. Candidate parachutée par le Parti socialiste sans en être membre (elle était apparentée PS), rejetée d’abord par les militants locaux avant de réussir à s’imposer, elle est députée de l’Isère de 1981 à1984. De 1984 à 1985, elle est chargée de mission par le Premier ministre et devient ambassadrice déléguée de la France auprès de l’Unesco puis présidente du comité des conventions et des recommandations de l’Unesco jusqu’en 1987. Conseillère spéciale de la délégation française à l’Assemblée générale de l’ONU depuis 1989, elle est notamment rapporteure pour la parité entre hommes et femmes dans la vie politique. En 1994, elle se présente aux élections européennes, sur la liste de Jean-Pierre Chevènement, avec lequel elle a négocié la prise en compte de la revendication paritaire dans son programme : « Pour une politique alternative ». En 1995, elle présidait avec Rosine Bachelot, l’Observatoire pour la parité. L'Obs, L’histoire secrète du manifeste des 343 « salopes » signé par Gisèle Halimi
  • THEME "Cette histoire me hante depuis l'enfance". Par ces mots, l'auteur nous explique pourquoi elle s'est lancée dans ce devoir de mémoire et est partie sur les traces de son grand-père paternel, Léonce Schwartz qui, comme quelques 743 autres notables, fut arrêté à l'aube du 12 décembre 1941. Il fut amené au camp de Royallieu-Compiègne où il entama sa descente en enfer. Atlantico.fr, "La rafle des notables" de Anne Sinclair : magnifique témoignage sur un camp de concentration méconnu, celui de Royallieu, réservé aux Juifs pendant la guerre de 1940 | Atlantico.fr
  • Fidèle complice dans son développement, son paternel, Duc, a aussi noté le renforcement de son arsenal.  Le Journal de Montréal, Dao à fond de train | Le Journal de Montréal
  • La famille a tout fait pour éviter de recourir à la Loi sur la faillite et l’insolvabilité. La demande de protection était d’ailleurs prévue pour le 30 juin, mais « à la dernière minute », les entrepreneurs ont changé d’idée et tenté à nouveau de négocier avec les bailleurs, raconte le paternel, Gilles Fortin. La Presse, Les boutiques Tristan entament une restructuration
  • Les Cornouailles, région humide de l'Angleterre, à la fin du XVIIIe siècle. Tout juste revenu de la Guerre d'indépendance américaine, Ross Poldark tombe de haut. Son paternel est décédé, la mine de sa famille est désormais fermée et sa bien-aimée (qui le croyait mort) va se marier avec son cousin. Mais le jeune homme ne manque pas de ressources... Courageux, populaire et droit, il va tout mettre en œuvre pour retrouver son statut et reconquérir ce qu'il a perdu. L'amour, la bonne fortune et la richesse pourraient bien de nouveau lui tendre les bras s'il croit en sa bonne étoile.  CNET France, Netflix : 3 très bonnes séries emballantes mais trop anonymes à découvrir ce week-end - CNET France
  • Bien qu'issue du côté paternel d'une famille d'exploitants agricoles, rien ne prédestinait Juliette Roussel, 18 ans, à prendre le volant d'un tracteur pour aider son père lors des moissons, à Baon. "Quand nous étions petites, mes sœurs aimaient bien faire un tour sur le tracteur ou la moissonneuse. Moi, ça ne m'a jamais tellement tentée, avoue-t-elle. Je n'ai jamais eu d'attirance pour les métiers agricoles. Je trouve que c'est très contraignant et je n'ai pas l'impression que ce soit très épanouissant." www.lyonne.fr, De la fac aux moissons : Juliette Roussel prête main-forte à son père, agriculteur - Baon (89430)
  • "Le meilleur joueur du clan Fitte-Duval ? Mon père. Le plus malin ? Mon père. Le plus puissant ? Mon père." Damien Fitte-Duval, joueur du Stade Valeriquais, n'avait pas tari d'éloges sur son paternel, il y a quelques mois de cela, à l'heure d'évoquer les qualités et compétences de chacun des handballeurs de la famille Fitte-Duval. lecourriercauchois.fr, Dieppe. Le handball normand pleure l'un de ses plus grands représentants
  • En dépit des précautions paternelles, c’est tout un monde qui, depuis son plus jeune âge, est déjà aux pieds du petit prince. Trois semaines avant sa naissance, les caméras de télévisions des cinq continents campaient devant l’hôpital. A 8 mois, alors qu’il était en visite officielle en Nouvelle-Zélande et en Australie avec ses parents, une petite fille arborait un tee-shirt à message : "Marry me George!", record de la demande en mariage la plus précoce de tous les temps ! A 2 ans, en pyjama et l’air boudeur, il voyait l’homme le plus puissant de la planète, le président des Etats-Unis Barack Obama, s’accroupir devant sa pomme. Gala.fr, Le prince George fête ses 7 ans : enfin l'âge de raison ? - Gala
  • Elles ont tout d’abord évoqué la difficile situation dans laquelle elles vivent avec leurs enfants dont certains sont nés en l’absence du paternel. Une situation due à l’incarcération de leurs différents conjoints. , Situation politique : Les femmes des leaders du Gps emprisonnés lancent un message - Linfodrome
  • Les mois suivants n’ont pas été de tout repos pour la famille mercier même si les soins reçus sont maintenant à la hauteur des attentes. En effet, le paternel a vécu la COVID à l’Hôpital général de Québec, milieu d’hébergement touché par une éclosion qui a infecté 97 usagers, 70 employés et causé 37 décès. Heureusement, l’octogénaire n’a pas été atteint. La Voix de l’Est, Auberge aux Trois Pignons: des manquements observés bien avant la pandémie | COVID-19 | Actualités | La Voix de l’Est - Granby
  • Le 15 mars dernier, Felipe VI, qui avait renoncé à l'héritage paternel, annonce que son père ne touchera plus sa rémunération annuelle de 194 232 euros, décidée depuis son retrait de la vie publique. France Inter, Juan Carlos, l'ex roi tombé en disgrâce
  • Silencieux depuis le décès de son père, Nurmagomedov voudrait rendre hommage à son défunt paternel en se retirant avec une fiche parfaite de 30-0, ce qui voudrait dire qu'il lui resterait potentiellement deux combats. C'est ce que son gérant Ali Abdelaziz, a déclaré à UFC Arabia. RDS.ca, UFC : Un combat entre Khabib Nurmagomedov et Georges St-Pierre envisageable | RDS.ca
  • Sourire de jeune premier et carrure de cow-boy, Earl a grandi sur les collines de Hollywood. Peu motivé par les études, il quitte l’Université de Californie du Sud (USC) pour entrer dans l’atelier paternel, Earl Automobile Works, où il imagine ses premières carrosseries. Après une ultime tentative de deux ans à l’université de Stanford, le jeune Harley travaille chez Don Lee, agent Cadillac qui a repris l’affaire de son père. Harley Earl apprend son métier et côtoie les stars. Douglas Fairbanks et Mary Pickford se font confectionner des carrosseries chez Don Lee. Le milieu du spectacle sied au jeune homme élégant et extraverti. Caradisiac.com, DESIGNERbyBELLU - Harley Earl, l’inventeur du design
  • «Je pense que le fait d’être autiste l’aide dans sa concentration, explique le paternel, Gino St-Pierre. Il arrive à rester concentré même s’il subit un accrochage. La semaine dernière, son bumper traînait au sol après un accrochage et il en a redépassé trois autres. Il reste focus pendant toute la durée des tours. Il a une très bonne force de concentration.» L'Hebdo Journal, Un Bécancourois en Nissan Micra - L'Hebdo Journal
  • Alain Caillavet, sculpteur, revendique ses origines. Petit-fils et fils d’artisans fiers de leur travail, il a fréquenté assidûment l’atelier paternel et a appris les différentes techniques du travail du bois. À 12 ans, il découvre la transformation d’un simple morceau de bois en sculpture, grâce à un sculpteur breton, Lucien Prigent. Ce dernier travaillait occasionnellement dans l’ébénisterie paternelle. Plus tard, il a travaillé dans des ateliers parisiens de design brute puis du figuratif dans la Nièvre. Dans les années 2000, lors d’un séjour au Canada, il a découvert le façonnage mécanique. Et enfin, pour créer des ours, des chats et des chevaux, il modèle puis sculpte de la poudre de marbre, teinté de noir ou de blanc. Cela donne plus de mystère aux regards des félins et d’élan aux équins. Ses sculptures sont composées à 90 % de poudre de marbre ce qui en fait une technique personnelle. Unidivers, Exposition peinture – sculpture par M. Marie et A. Caillavet Le Villare,espace culturel et associatif Villers-sur-Mer vendredi 7 août 2020
  • Rappelons que le père de Mahomes, Pat, était un lanceur qui a évolué dans la MLB de 1992 à 2003. Pressenti comme un excellent joueur de baseball tout comme son paternel, Patrick, le fils, a été repêché par les Tigers de Detroit en 2014. RDS.ca, MLB - Baseball : Patrick Mahomes devient actionnaire des Royals de Kansas City | RDS.ca
  • Décédé en 2007, Grady Rivers n’a pas assisté au mouvement de révolte qui a traversé le pays suite au meurtre de George Floyd. Mais son fils assure savoir comment son paternel aurait réagi, d’abord « furieux », puis « fier » de voir le mouvement de protestation qui a suivi. Basket USA, Face aux bavures, Doc Rivers milite pour la dissolution des syndicats policiers | Basket USA
  • Dans sa nouvelle fiction, cinq ans après « Crazy Amy », Apatow s'intéresse au cas de Scott, un jeune New-Yorkais de vingt-quatre ans qui refuse avec obstination le passage à l'âge adulte et ne semble passionné que par les tatouages et les distractions régressives avec sa bande d'amis marginaux. Orphelin de père depuis ses sept ans (son paternel, pompier de profession, est mort dans l'exercice de ses fonctions), Scott cohabite tant mal que bien avec sa mère, Margie, une infirmière qui n'a jamais refait sa vie depuis le décès de son époux. Après dix-sept ans de veuvage et d'abstinence sentimentale, Margie rencontre Ray, un pompier lui aussi, et cède à ses avances. Cette idylle sème un trouble profond chez Scott, qui n'a jamais vraiment accompli son travail de deuil. Les Echos, « The King of Staten Island » : Judd Apatow, l'inclassable | Les Echos
  • La société des monstres a débarqué sur Terre. Et les héros de la famille Shazam, encore débutant et ne sachant pas à qui ils ont affaire, ne savent pas par quel bout prendre la menace. Il y a de bons moments dans cet épisode, comme le rapport avec le paternel où une stratégie de Shazam pour combattre Mister Mind assez bien trouvée. Mais voilà, à force de rajouter des choses sur la pièce montée elle a tendance à s’effondrer. D’un côté Geoff Johns tente de faire rentrer au chausse-pied de quoi remplir 40 épisodes. De l’autre il se passe tellement de choses dans un si petit espace que le dessinateur Dale Eaglesham ne sait plus où donner de la peine. Dans l’action, la position ou le sens de ses personnages deviennent des énigmes. Mary Marvel, pardon, Mary Shazam qui dépasse King Kull, par exemple le bas de son corps semble aller dans une direction de manière dynamique alors que le haut semble freiner, aller dans l’autre sens. Comic Box, Avant-Première Comics VO: Shazam! #13 - Comic Box
  • Dans cet ouvrage, dont des membres de la famille Trump ont tenté en vain d’empêcher la parution, la nièce de Donald Trump, qui est psychologue, décrit une famille hautement dysfonctionnelle centrée autour de la figure paternelle de Fred Trump, le père du président, rapporte le quotidien britannique The Guardian. Courrier international, Le livre à charge de la nièce de Trump fait un carton
  • C’est finalement donc la formation helvète dont a hérité l’équipe d’André Gulbicki. Tout sauf une inconnue pour le technicien puisque son fils, Michel, y effectua un court passage voici plusieurs saisons. «C’était il y a plus de dix ans», s’amuse le paternel comme pour signifier que cette formation a bien changé. Titrée à neuf reprises, le dernier sacre national remonte à 2004. Une éternité durant laquelle Schaffausen, qui n’avait jamais été sacré jusque-là, a glané pas moins de onze titres laissant seulement des miettes à Zurich (2) et Thoune (2). En tête avec pas moins de dix points d’avance sur Winterthur, le «Kadetten» aurait même pu en ajouter un douzième cette saison si le Covid-19 n’avait pas poussé la fédération à annuler le championnat. Le Quotidien, [Handball] Le HB Esch ira en Suisse | Le Quotidien
  • YoSoyElPadre a montré à toute la concurrence qui était le papa dimanche soir sur le Highroller. En difficulté pendant presque la moitié de la finale, le paternel a su complètement renverser la vapeur à la surprise générale. Short stack au départ de la TF avec tout juste 20 BB, soit cinq de moins que le chipleader, le vainqueur Winamax Series et récent médaillé de bronze du Main Event Kouaktukelke, il est même tombé aussi bas que... trois blindes, ne survivant que grâce à des lancers de pièce en sa faveur. C'est ainsi en observateur sous perfusion qu'il assiste aux éliminations coup sur coup de gagnant1234 (7e, 2 323 €) et Flyingfish92 (6e, 3 303 €), tous deux sortis avec une paire de Rois face aux animateurs numéro 1 de cette table, les fantasques EuroGangster et Jas0nBourne. C'est d'ailleurs contre eux que double deux fois YoSoyElPadre, pour passer en un rien de temps de petit tapis en souffrance à nouveau leader. Une avance qui s'accentue encore quand ElPadre s'empare en deux fois de l'intégralité des jetons de Kouaktukelke (5e, 4 674 €). Winamax.fr, MTT : les résultats du 26 juillet - Actualité - Winamax
  • On dit de la ville Périgueux, en Dordogne, qu’elle est le jardin secret du Périgord, ce terroir où se révèlent les châteaux et abbayes, la truffe et le cèpe. Né dans cette "petite Rome", posée au creux de sept collines, Olivier Salleron porte dans son histoire familiale une partie de la région, tout en étant connecté à sa propre activité : « Je m’inscris dans une lignée familiale, sur plusieurs générations, de plâtriers, plombiers et chauffagistes. "Mon père a créé son entreprise en 1973 et j’ai appris l’amour du métier auprès de l’un de mes grands-pères". Le jeune adulte décide pourtant de choisir une autre voie : ce sera professeur d’informatique d’informatique à l’ISEG et l’ESIG, à Bordeaux en 1993 : "Pendant les vacances, je rejoins l’entreprise paternelle où je m’occupe de l’informatisation", explique Olivier Salleron. De fil en aiguille, le professeur spécialisé en programmation, qui suivait, enfant, son paternel dans l’estafette familiale, rachète l’entreprise en 2001. Avec 40 salariés, un CA de 6 M€ en 2019 sur trois activités (installation, ingénierie et dépannage), il a développé l’activité et réalise 70 % de son activité par appels d’offres publics ou privés. Parmi les chantiers les plus importants figure l’extension de l’hôpital de Périgueux (un lot de 1,7 M€) et 95 % des chantiers sont basés en Dordogne, « pour rentrer le soir à la maison ».  L’entrepreneur affiche fièrement l’un de ces chantiers ancré à ce territoire qu’il connait si bien : « L’une de mes fiertés, l’une de mes plus belles références est d’avoir été l’une des entreprises à intervenir dans l’aménagement du Centre international de l’Art Pariétal, la fameuse grotte Lascaux IV ». C’est à ce moment-là que surgit, derrière les murs meurtris de la Cathédrale Notre-Dame, un tweet envoyé par le chef d’entreprise avec la photo de quelques-unes des 16 statues qui ornaient le toit de Notre-Dame, déposées quelques jours avant l’incendie pour être rénovées par la Socra, une entreprise basée à 2 km de chez Olivier Salleron : « Le tweet a été vu 94 000 fois et j’ai reçu des messages du monde entier ! », lance-t-il, arborant un sourire. lemoniteur.fr, Un Périgourdin à la tête de la FFB
  • J’ai toujours su la passion de David Caviglioli pour l’ethnologie. Je me demande même si, outre le modèle paternel, elle n’a pas été l’argument principal de son entrée dans le journalisme et à « l’Obs », d’où il allait pouvoir observer de près les peuplades primitives de romanciers, d’artistes, de rappeurs, étudier le cru et le cuit culturels. Grand lecteur de Claude Lévi-Strauss et de Georges Balandier, voyageur infatigable, David est fasciné, depuis son plus jeune âge (il a aujourd’hui 35 ans), par une tribu ancestrale, qui habite la partie guyanaise de la forêt amazonienne et persiste à ignorer la civilisation moderne : les Otopis. L'Obs, « Terrible Jungle » : une hilarante équipée tintinophile (et bien plus)
  • C'est un insupportable abus de l'autorité paternelle que de vouloir imposer aux générations neuves les radotages des générations vieillies que nous sommes. De Charles Péguy
  • Il n’est pas de gloire plus haute, pour les enfants d’un homme vertueux, que d’égaler les vertus paternelles. De Euripide
  • Heureux qui peut dormir sans peur et sans remords Dans le lit paternel, massif et vénérable, Où tous les siens sont nés aussi bien qu'ils sont morts. De José-Maria de Heredia / Les Trophées
  • Destins différents et pourtant solidaires des deux partenaires de l'aventure humaine : l'élément maternel représente la nature et l'élément paternel, l'histoire. De Jean Delumeau / La Peur en Occident
  • La fille restée sous le toit paternel est cause d’insomnie pour son père. De Saint Jean Chrysostome

Images d'illustration du mot « paternel »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « paternel »

Langue Traduction
Corse paternu
Basque aitaren
Japonais 父方
Russe отеческий
Portugais paterno
Arabe الأب
Chinois 父系
Allemand väterlich
Italien paterno
Espagnol paternal
Anglais paternal
Source : Google Translate API

Synonymes de « paternel »

Source : synonymes de paternel sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires