Parquer : définition de parquer


Parquer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PARQUER, verbe

A. − Empl. intrans.
1. [Le suj. désigne du bétail, des animaux] Être dans un parc. Boeufs, moutons, troupeaux parquant dans un enclos, dans un pâturage. Les moutons ne parquent pas encore; faire parquer des boeufs, des juments (Ac.).
2. DÉFENSE. [Le suj. désigne l'artill.] Stationner en formant un parc. L'artillerie parquait le long du bois (Ac.1835, 1878).
3. [Le suj. désigne un véhicule] Stationner dans un parc, dans un parking. Descendons, dit Mrs Sytton. Il nous faut «parquer» par ici, loin du centre où le stationnement est tout à fait défendu (Duhamel, Scènes de la vie future, 1930ds Lar. Lang. fr.).
B. − Empl. trans.
1.
a) Placer (du bétail, des animaux) dans un parc. Parquer des boeufs, des chevaux, des moutons. Il trouva un jeune pâtre qui parquait son troupeau (Dumas père, Monte-Cristo, t.1, 1846, p.438).Le bétail à l'engrais, parqué sur les fumiers (R. Bazin, Blé, 1907, p.276):
1. ... Tabladilla, faubourg champêtre de Séville où était exposé le bétail qui serait tué le lendemain aux arènes. Les bêtes étaient parquées dans un pâturage entouré de fortes barrières et d'un fossé... Montherl., Bestiaires, 1926, p.481.
AGRIC. [P. méton. du compl.] Parquer une terre. Y établir des parcs pour l'engraissement des bestiaux. (Ds Lar. Lang. fr.).
b) P. anal., péj. Enfermer et entasser (des personnes) dans un espace clos exigu. Parquer des prisonniers, des réfugiés dans un camp, dans une cour; être parqué comme du bétail. Les agents parquèrent au poste de police tous ceux qu'on avait arrêtés (Ac.1935).On avait entendu un murmure de joie dans ce navire, où les matelots étaient parqués, à cause de la pluie, dans l'obscurité du faux pont (Loti, Mon frère Yves, 1883, p.10).À la gare, on nous parque dans la salle d'attente, MlleSergent prend nos billets (Colette, Cl. école, 1900, p.179):
2. ... ils mouraient de froid, de scorbut, de dysenterie, d'épuisement. Dès qu'ils devenaient trop faibles pour travailler, on les parquait dans des hôpitaux où systématiquement on les affamait à mort. Beauvoir, Mandarins, 1954, p.297.
Au fig., littér. ou fam. Parquer qqn/qqc. dans + subst. déterminé.Enfermer, cantonner (quelqu'un, quelque chose) dans un état, dans une attribution spéciale. Il voulait me parquer dans cette fonction, sans qu'il me fût permis de m'occuper d'autre chose (Ac.1935).Van Dongen, en apportant à Paris, vers 1903, sa vision de Hollandais truculent, ne fit rien pour se faire parquer dans le clan fauve (Arts et litt., 1936, p.18-9).Bien fous ceux qui prétendent arracher les ciseleurs à la religion de la ciselure et, les parquant dans un métier qui n'est plus nourriture pour leur coeur, prétendent les faire accéder à l'état d'homme (Saint-Exup., Citad., 1944, p.673).
c) MALACOL., OSTRÉICULTURE. Parquer des huîtres, des moules. Disposer, placer des huîtres, des moules dans un parc d'élevage. Parquer des huîtres pour les engraisser (Ac.). Il faut (...) parquer [les huîtres] dans des bassins pierreux, propres, profonds de 1 m 50, et retenant la mer à marée haute (Macaigne, Précis hyg., 1911, p.232):
3. ... [au xviiies.] les huîtres draguées en baie du Mont-Saint-Michel étaient ensuite parquées dans la baie de Saint-Vaast-la-Hougue. (...) il s'agissait surtout de faciliter leur engraissement et leur croissance... Boyer, Pêches mar., 1967, p.77.
2. DÉFENSE. Entreposer (du matériel militaire) dans un parc; disposer pour former un parc (v. ce mot C 2 a γ). Parquer les munitions, les vivres, l'artillerie. Il s'agissait (...) de l'artillerie de la garde nationale, et d'un conflit entre le ministre de la guerre et «la milice citoyenne» au sujet des canons parqués dans la cour du Louvre (Hugo, Misér., t.1, 1862, p.827).
Empl. pronom. réfl. S'installer pour former un parc. Nos artilleurs se parquèrent du côté de la rivière (Ac.).
3. Parquer (un véhicule). Arrêter et ranger (un véhicule) dans un parc, dans un emplacement prévu pour son stationnement. Synon. garer, stationner.Parquer des voitures dans un garage souterrain ; parquer sa moto dans la rue, sur une place. Les autos se trouvent parquées dans sept demi-cercles (L'Auto, 30 août 1933).
Empl. pronom. réfl., fam., rare. Mettre sa voiture en stationnement. Synon. se garer. (Dict.xxes.).
REM.
Parquier, subst. masc.a) Synon. vieilli de parqueur (infra dér.).b) Pêche, vx. Pêcheur chargé de prendre des poissons dans un parc. (Ds Littré).
Prononc. et Orth.: [paʀke], (il) parque [paʀk]. Att.ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. a) 1380 trans. «mettre du bétail dans un enclos» (Bail, A.N. MM 30, fo133 rods Gdf. Compl.: Un parc pour parquier cinq cens bestez); en partic. 1660 parquer des huitres (Oudin Fr.-Esp.); b) 1660 intrans. «séjourner, demeurer dans un parc» (ibid.); 2. 1470 «installer son camp en l'entourant d'une palissade» ici pronom. (Mandement, Hist. de Lorr., VII, CLII ds Gdf. Compl.); 1694 trans. «procéder à l'installation d'un parc (d'artillerie...)» (Ac.); id. intrans.; 3. 1585 «enfermer des personnes dans un espace clos» (Cholières, Matinées, VIII, éd. E. Tricotel, p.276); d'où 1819 «placer, rassembler des personnes dans un espace clos» (Boiste); 4. 1832 fig. «enfermer dans un état, une situation, une spécialité» (Balzac, OEuvres div., t.2, p.558: les contemporains parquent un écrivain dans une spécialité); 5. 1930 «arrêter et ranger une voiture dans un parc de stationnement» ici intrans. (Duhamel, loc. cit.). Dér. de parc*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 240. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 262, b) 307; xxes.: a) 338, b) 423.
DÉR. 1.
Parquement, subst. masc.,vx. Action de parquer (des personnes) dans un local clos et exigu. Synon. enfermement, entassement, parcage.M. J. Favre a dit dans sa déposition (...) j'ai sauvé les soldats de l'humiliation et des souffrances d'un parquement dans des camps retranchés (Journal officiel, 7 déc. 1873, p.7543, col. 2 ds Littré Suppl. 1877).Au fig., rare. Action de parquer (quelqu'un/quelque chose), d'enfermer dans une spécialité. Synon. cantonnement.L'ancienne politique, c'était le parquement en écoles impuissantes; c'était la théorie, la rêverie, le désir, l'inaction (Brousseds Doc. hist. contemp., 1881, p.45). [paʀkəmɑ ̃]. 1reattest. 1873 (Journal officiel, loc. cit.); de parquer, suff. -ment1*.
2.
Parqueur, -euse, subst.a) Agric. Personne qui a pour métier de garder et soigner le bétail dans un parc. Synon. berger.Parqueur de bestiaux (Mét. 1955). b) Ostréiculture. Personne qui a pour métier de s'occuper des huîtres d'un parc d'élevage et d'entretenir le parc. Parqueur d'huîtres (Mét. 1955). L'île de Ré a vu ses côtes converties par les parqueurs en une vaste huîtrière richement peuplée (Journal officiel, 18 avril 1875, p.2806, col. 2 ds Littré Suppl. 1877). [paʀkoe:ʀ], fém. [-ø:z]. 1resattest. a) 1868 ostréiculture (Littré), b) 1906 agric. (Pt Lar.); de parquer, suff. -eur2*; on utilise aussi le mot parquier, att. dès le xiiies. au sens de «celui qui est chargé de saisir les bestiaux pris en contravention sur les terres du seigneur ou pour défaut de paiement et qui les garde dans un parc» (Tr. d'Econom. rur. du XIIIes., chap.VII, Lacour ds Gdf.), passé dans les dict. comme terme d'hist. dep. Ac. Compl. 1842, au sens de «celui qui garde des animaux dans un parc».
BBG.Quem. DDL t.6.

Parquer : définition du Wiktionnaire

Verbe

parquer \paʁ.ke\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Mettre dans un parc.
    • Parquer des bœufs, des moutons. - Parquer des juments poulinières, des pouliches, des poulains.
    • Parquer des huîtres pour les engraisser.
  2. (Par extension) Garer un véhicule dans un parc de stationnement.
    • La place Kléber, du matin au soir, n'est plus qu'un garage ouvert où se parquent des centaines d'automobiles. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Aucun voyageur n’était à bord de l’appareil qui devait être convoyé à Victorville, en Californie, pour y être parqué. — (Le Monde avec AFP, Atterrissage d’urgence d’un Boeing 737 MAX sans passagers aux Etats-Unis, Le Monde. Mis en ligne le 26 mars 2019)
  3. Placer en un endroit précis en parlant, par exemple, des munitions à l’armée.
    • On parqua l’artillerie, les vivres en tel endroit. - Nos artilleurs se parquèrent du côté de la rivière.
  4. (Par analogie) Enfermer dans un espace étroit.
    • Les chasseurs parquèrent leurs chevaux avec des vivres en abondance dans un des compartiments de la grotte où le jour pénétrait par des fissures imperceptibles ; …. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Les agents parquèrent au poste de police tous ceux qu’on avait arrêtés.
  5. (Figuré) (Familier) Enfermer dans un emploi, dans une attribution spéciale.
    • Il voulait me parquer dans cette fonction, sans qu’il me fût permis de m’occuper d’autre chose.
  6. (Intransitif) Être dans un parc, pour du bétail.
    • Bœufs, moutons, troupeaux parquant dans un enclos, dans un pâturage. - Les moutons ne parquent pas encore. - Faire parquer des bœufs, des juments.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Parquer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PARQUER. v. tr.
Mettre dans un parc. Parquer des bœufs, des moutons. Parquer des juments poulinières, des pouliches, des poulains. Parquer des huîtres pour les engraisser. Il se dit aussi en parlant des Munitions à l'armée. On parqua l'artillerie, les vivres en tel endroit. Nos artilleurs se parquèrent du côté de la rivière. Par analogie, il signifie Enfermer dans un espace étroit. Les agents parquèrent au poste de police tous ceux qu'on avait arrêtés. Il signifie, figurément et familièrement, Enfermer dans un emploi, dans une attribution spéciale. Il voulait me parquer dans cette fonction, sans qu'il me fût permis de m'occuper d'autre chose. Intransitivement, Les moutons ne parquent pas encore. Faire parquer des bœufs, des juments. L'artillerie parquait le long du bois.

Parquer : définition du Littré (1872-1877)

PARQUER (par-ké), je parquais, nous parquions, vous parquiez ; que je parque, que nous parquions, que vous parquiez v. a.
  • 1Mettre dans une enceinte, dans un parc. Parquer des bœufs. On a soin de les parquer [les poulains] dans les endroits où ils ont une nourriture saine, Genlis, Maison rust. t. I, p. 197, dans POUGENS.

    Enfermer un troupeau dans une enceinte non couverte, qu'on transporte dans le champ à différentes places, pendant plusieurs mois de l'année, pour le fertiliser par l'urine et la fiente des animaux.

    Faire parquer un champ, y faire parquer un troupeau. J'en fis parquer une [pièce de terre] par un troupeau de cent quarante bêtes, tant moutons que chèvres, qui y séjournèrent environ deux heures, Tessier, Instit. Mém. Scienc t. I, p. 553.

    Parquer des huîtres, les mettre dans les clayères.

  • 2 Terme militaire. Procéder à l'installation d'un parc.
  • 3 Fig. Renfermer, en parlant des personnes. Cette petite fille viendra demain matin chez moi, et tout de suite je la parquerai dans un endroit où elle sera en sûreté et apprendra à gagner sa vie, Saint-Simon, 355, 180.
  • 4 V. n. Être dans un parc. Les moutons ne parquent pas encore. L'artillerie parquait dans la plaine.
  • 5Se parquer, v. réfl. Établir un parc. Nos artilleurs se parquèrent du côté de la rivière.

HISTORIQUE

XVe s. Le roy alla coucher droit au pied des Alpes, où il fit parquer son camp, André de la Vigne, Voy. de Charles VIII, p. 155, dans LACURNE.

XVIe s. Le lendemain, à la poincte du jour, il alla parquer le peu de gens de pied qu'il avoit, sur les cousteaux, qui sont au devant de la ville, Amyot, Anton. 98. Quatre scadrons parquez en lieux divers, Marot, J. V, 95. N'y avoit celuy ne celle qui, en le regardant piteusement, ne regrettast ce tant beau jeune gentilhomme estre exposé à si mortel peril… toutes fois il se parquoit bravement, attendant son ennemi, Alector, Roman, p. 137.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Parquer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PARQUER, v. act. Voyez l’article Parc.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « parquer »

Étymologie de parquer - Littré

Parc.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de parquer - Wiktionnaire

Dénominal de parc.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « parquer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
parquer parke play_arrow

Conjugaison du verbe « parquer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe parquer

Citations contenant le mot « parquer »

  • C’est la cohue dans les aéroports européens. Non pas dans les terminaux, puisqu’ils sont quasi déserts, les voyageurs se faisant bien rares en ces temps de confinement, mais sur les tarmacs où les avions tentent de trouver de la place pour se parquer. Et attendre le jour où ils pourront reprendre les airs… Connectionivoirienne.net, Y a-t-il assez de places pour parquer tous les avions pollueurs cloués au sol par le covid-19 ? - Connectionivoirienne.net
  • Alors que 80% de la flotte mondiale pourrait être cloué au sol, les compagnies aériennes doivent trouver des lieux pour parquer leurs avions. Challenges, Que font les compagnies des avions à l'arrêt - Challenges
  • Chic, on pourra à nouveau parquer 35 gamins par classe ! ladepeche.fr, Écoles : Jean-Michel Blanquer prévoit "un retour normal en classe" à la rentrée - ladepeche.fr
  • C'est la cohue dans les aéroports européens. Non pas dans les terminaux, puisqu'ils sont quasi déserts, les voyageurs se faisant bien rares en ces temps de confinement, mais sur les tarmacs où les avions tentent de trouver de la place pour se parquer. Et attendre le jour où ils pourront reprendre les airs... euronews, Coronavirus : y a-t-il assez de place pour parquer tous les avions cloués au sol ? | Euronews
  • « Cet Ajaccien paie régulièrement son loyer. Il souffre depuis quelques années d’un lourd handicap. Son seul tort est de faire pénétrer le véhicule léger qui lui sert à pallier ce handicap dans l’immeuble où il réside au 10ème étage, et de le parquer dans le couloir commun à l’extérieur de son appartement faute de place à l’intérieur ». Unità Naziunale, Action "coup de poing" de Corsica Libera dans les locaux d'Erilia à Ajaccio ce matin #Corse cc @CLAiacciu - Unità Naziunale
  • Les automobilistes pourront-ils bientôt parquer pour 1 franc de l'heure à Fribourg? Voire profiter de zones bleues? Deux initiatives allant dans ce sens, lancées par le conseiller général Claudio Rugo, ont abouti. Les élus vont s'y pencher. , Les Fribourgeois pourront peut-être se garer moins cher - La Liberté
  • Chez nous, ce sont surtout les aînés qui ont payé le prix fort face au virus. La pandémie les a emportés en nombre dans les maisons de repos, totalisant presque la moitié des décès pour cause de coronavirus en Belgique. Cette situation a ému le pays au point de le forcer à se demander si la structure même de "la maison de repos" répondait de façon adéquate aux besoins de la population la plus âgée. La nécessité d’une réflexion approfondie sur l’organisation de la société face au vieillissement de la population est ainsi devenue urgente. Nombreux sont ceux qui dénoncent aujourd’hui le modèle d’accompagnement de nos aînés fondé sur le présupposé que ceux-ci n’ont plus rien à offrir à la société et que la meilleure manière d’en prendre soin est de les "parquer" dans des résidences spécialisées, les contraignant ainsi à l’inactivité, les éloignant de leurs lieux de vie habituels et des relations de proximité et d’amitié. La pandémie a bouleversé ce modèle qui reflète la manière dont la société envisage la valeur d’une vie : la productivité et l’efficience. LaLibre.be, Même au coeur d'une crise, toutes les vies comptent - La Libre
  • Le café design est une invention des Parisiens pour parquer les provinciaux et déjeuner tranquilles au Café de Flore. De Frédéric Beigbeder / L’Amour dure trois ans
  • Il devient si difficile de se parquer qu’on y parvient plus, même dans les zones de stationnement interdit. De Yves Mirande

Images d'illustration du mot « parquer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « parquer »

Langue Traduction
Corse parcu
Basque park
Japonais パーク
Russe парк
Portugais parque
Arabe منتزه
Chinois 公园
Allemand park
Italien parco
Espagnol parque
Anglais park
Source : Google Translate API

Synonymes de « parquer »

Source : synonymes de parquer sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires