La langue française

Luthérien, luthérienne

Sommaire

  • Définitions du mot luthérien, luthérienne
  • Étymologie de « luthérien »
  • Phonétique de « luthérien »
  • Citations contenant le mot « luthérien »
  • Images d'illustration du mot « luthérien »
  • Traductions du mot « luthérien »
  • Synonymes de « luthérien »

Définitions du mot luthérien, luthérienne

Trésor de la Langue Française informatisé

LUTHÉRIEN, -IENNE, adj. et subst.

I. − Adj. Qui concerne, qui est conforme à la doctrine de Luther. Croyance, théologie luthérienne. Le livre par moi réclamé était un eucologe allemand à l'usage des églises du rite luthérien (Bertrand,Gaspard,1841, p. 46).Le dogme luthérien de l'impuissance de la raison en matière morale (Théol. cath.t. 4, 11920, p. 792):
1. ... si c'est être protestant que d'être chrétien sans être catholique, je suis protestant. Mais je ne puis reconnaître d'autre orthodoxie que l'orthodoxie romaine, et, si le protestantisme, calviniste ou luthérien, voulait m'imposer la sienne, c'est aussi vers la romaine que j'irais... Gide,Journal,1910, p. 300.
II. − Subst. et adj. (Celui, celle) qui est adepte de la religion protestante selon la doctrine de Luther. Bien qu'en sa qualité de fervente luthérienne, la petite comtesse nourrît un secret mépris pour les superstitions des papistes (Bourges,Crépusc. dieux,1884, p. 60).La plus discrète mention de la prière pour les morts, sans aucune tentative d'apostolat, suffit pour exciter l'indignation la plus vive chez les protestants luthériens (Bloy,Journal,1903, p. 159):
2. Érasme n'était pas et n'a jamais voulu devenir un luthérien, ce qui ne l'a pas empêché de protester, avec Luther, contre la mixture d'Aristote et de l'évangile faite au moyen âge par Albert le Grand, saint Thomas et Duns Scot... Gilson,Espr. philos. médiév.,1932, p. 214.
REM.
Luthériser, verbe intrans.Suivre, embrasser la doctrine de Luther. Ces entrevues qui, mettant en présence l'empereur et le roi, rangèrent celui-ci dans le parti catholique espagnol, au grand dommage des humanistes, qui (...) luthérisaient à la manière française et légère (A. France,Rabelais,1909, p. 117).
Prononc. et Orth.: [lyteʀjε ̃], fém. [-εn]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. A. Subst. 1523 (Farce des théologastres ds W.Richard, p. 26). B. Adj. 1526 doctrine luthériène (Estienne de Fraix au chevalier d'Esch à Metz, ibid., p. 29). Dér. du nom de Luther (v. luthéranisme); suff. -ien*. Cf. déjà Lutheranus en lat. (1519) et lutherisch en all. (1520), d'apr. W. Richard, p. 23. À l'origine luthérien, terme de mépris, désignait non seulement les adeptes de la doctrine de Luther, mais aussi, d'une façon plus générale, tous les adversaires de la religion catholique (sens qu'avait huguenot*). À partir de 1560, luthérien se limite au seul sens de «protestant qui professe la religion de Luther». Fréq. abs. littér.: 116. Bbg. Quem. DDL t. 12.

Wiktionnaire

Adjectif

luthérien \ly.te.ʁjɛ̃\

  1. (Religion) Qui est propre au théologien Luther.
    • Voici ce que Luther croit pouvoir tirer de Ga 3,19. Lui-même reconnaît que Paul ne traite pas explicitement de l'usage civil de la loi. Le lecteur contemporain se demandera, quant à lui, si le Réformateur n'est pas, sur ce point, pris en flagrant délit d’eiségèse. Plus généralement, il se demandera ce que pense de l’interprétation luthérienne de Paul un exégète professionnel. — (Unité et diversité des Réformes: Du XVIe siècle à nos jours, sous la direction de Simon Butticaz & ‎Christian Grosse, Genève : Labor et Fides, 2018)
  2. (Religion) Qui est conforme à la doctrine de Luther.
    • Comme aucun Théologien Luthérien n'étoit plus zélé pour l'ancienne doctrine que MATHIEU FLACIUS , l'ennemi invétéré de MÉLANCTHON , & de tous les Philippistes, il fut nommé, l'an 1557, Professeur de Théologie à Jene. Les suites de cette nomination furent des plus déplorables : […]. — (Jean-Laurent Mosheim, Histoire ecclésiastique ancienne et moderne, traduit de l'original latin par Archibald Maclaine, et de l'anglais en français (par un anonyme), Maestricht : chez Jean-Edme Dufour & Philippe Roux, 1776, vol. 4, page 334)
    • Brenz, au contraire, avait développé jusqu'à son maximum la doctrine de l'ubiquité, dont le but était d'expliquer la présence du corps du Christ dans le pain de la Cène — ce qu'on nomme la consubstantiation — d'une manière qui tend à rapprocher la cène luthérienne de l'eucharistie catholique, laquelle se définit par la transsubstantiation. — (Alain Dufour, Théodore de Bèze: poète et théologien, 2006, page 111)
    • Si le églises issues de la Réforme luthérienne diffèrent considérablement de l'Eglise catholique, on n'en assista pas moins à une certaine « recatholisation » par rapport aux objectifs radicaux de 1517-1525, particulièrement sensible dans la pastorale. — (Jean Wirth, Luther: étude d'histoire religieuse, Introduction, 1981, page 7)
    • C'est ici que l'on voit deux choses bien cruelles,
      Des maris ennuyeux et des femmes fidelles,
      Car l'Amour, tu le sais, n'est pas luthérien.
      — (Évariste de Parny, « Lettre à Bertin, du Cap de Bonne-Espérance, octobre 1777 », dans le recueil Œuvres d'Évariste Parny, tome 1, Paris : chez Debray, impr. Didot l'aîné, 1808, p. 217)

Nom commun

luthérien \ly.te.ʁjɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : luthérienne)

  1. (Religion) Celui qui suit la doctrine de Luther.
    • Charles Schweitzer jouissait fièrement de la considération qu’on témoignait à son grand âge, à sa culture, à sa beauté, à ses vertus, ce luthérien ne se défendait pas de penser, très bibliquement, que l’Éternel avait béni sa Maison. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 55)
    • Fernande, pour qui la religion était surtout faite d’une série de cierges allumés, d’autels fleuris, d’images pieuses et de scapulaires, s’étonna sûrement de la ferveur contenue qui emplissait son amie : la jeune luthérienne aimait Dieu, à qui Fernande à cet âge n’avait guère pensé. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 289)
    • La théologie catholique diverge ainsi de celle des luthériens, des calvinistes, et la théologie latine médiévale diverge de celle de l’Église grecque sur des points qui ont toujours été considérés comme intangibles de part et d’autre (le Filioque notamment). — (Joseph Morsel et al.; L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat… , 2007)

Forme d’adjectif

luthérienne \ly.te.ʁjɛn\

  1. Féminin singulier de luthérien.

Nom commun

luthérienne \ly.te.ʁjɛn\ féminin singulier

  1. Féminin singulier de luthérien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LUTHÉRIEN, IENNE. adj.
Qui est conforme à la doctrine de Luther. Opinion luthérienne. Sentiments luthériens. Il s'emploie aussi comme nom pour désigner Celui qui suit la doctrine de Luther. Plusieurs princes d'Allemagne protégèrent les luthériens. Il avait épousé une luthérienne.

Littré (1872-1877)

LUTHÉRIEN (lu-té-riin, riè-n') adj.
  • 1Conforme à la doctrine de Luther. Les dogmes luthériens, Bossuet, 6e avert. III, 38.
  • 2 S. m. et f. Luthérien, luthérienne, celui, celle qui suit la doctrine de Luther. Les luthériens, qui étaient la tige de la réforme, Bossuet, 6e avert. III, 4. Quel funeste contraste, de faire brûler à petit feu dans Paris des luthériens parmi lesquels il y avait des Allemands, et de s'unir en même temps aux princes luthériens d'Allemagne ! Voltaire, Mœurs, 125.

HISTORIQUE

XVIe s. Telles manieres de gens avoient esté appellez, de nostre jeunesse, lutheriens à cause de Martin Luther, depuis calvinistes, et d'un mot general sacramentaires, Pasquier, Recherches, liv. VIII, p. 738, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

LUTHÉRIEN, (Théol.) celui qui suit, qui professe le luthéranisme, les sentimens de Luther. Voyez Luthéranisme.

Les Luthériens sont aujourd’hui de tous les Protestans les moins éloignés de l’Eglise catholique ; ils sont divisés en plusieurs sectes, dont les principales se trouvent aux articles suivans, & à leur rang dans le cours de cet ouvrage.

Luthérien mitigé, celui qui a adouci la doctrine de Luther, ou qui suit la doctrine de Luther adoucie. Melanchthon est le premier des luthériens mitigés.

Luthérien relâché, c’est un des noms que l’on donna à ceux qui suivirent l’interim & qui firent trois partis différens, celui de Melanchthon, celui de Pacius ou Pefessinger, & de l’université de Léipsic, & celui des théologiens de Franconie. Voyez Interim & Adiaphoristes.

Luthérien rigide, celui qui soutient encore l’ancien luthéranisme de Luther & des premiers luthériens.

Il n’y a, principalement sur la prédestination & la grace, plus ou presque plus de luthériens rigides. Le chef des luthériens rigides fut Flaccius Illyricus. le premier des quatre auteurs de l’histoire ecclésiastique divisée en centuries, & connue sous le nom de centuries ou centuriateurs de Magdebourg. Il ne pouvoit souffrir que l’on apportât quelque changement à la doctrine de Luther.

Luthero-Calviniste, celui ou celle qui soutient les opinions de Luther conjointement avec celles de Calvin, autant qu’on peut les concilier, ce qui est impossible en quelques points, sur-tout sur la présence réelle.

Luthero-Osiandrien, celui ou celle qui fait un mélange de la doctrine de Luther & de Luc Osiander.

Luthero-Papiste, c’est le nom qu’on a donné aux luthériens qui se servoient d’excommunication contre les sacramentaires.

Luthero-Zuinglien, celui ou celle qui mêle les dogmes de Zuingle à ceux de Luther.

Les Luthero-Zuingliens eurent pour chef Martin Bucer, de Schelestadt en Alsace, où il naquit en 1491, & qui, de dominicain qu’il étoit, se fit, par une double apostasie, comme disent les Catholiques, luthérien.

Les Luthero-Zuingliens firent moins un mélange de la doctrine de Luther & de Zuingle, qu’une société de luthériens & de zuingliens qui se toléroient mutuellement, & convinrent ensemble de souffrir les dogmes les uns des autres. Dictionn. de Trévoux.

Luthérien, s. m. On appelle, en terme d’arts, luthérien un joueur de luth. Il n’y a jamais eu en cette partie d’homme plus fameux & plus distingué qu’Anaxenor. Non-seulement les citoyens de Thiane lui rendirent des honneurs extraordinaires, mais Marc-Antoine, qui étoit enchanté des talens de cet artiste, lui donna des gardes & le revenu de quatre villes : enfin après sa mort on lui fit dresser une statue. Voyez pour preuve Strabon, liv. XXIV.

Jacob, connu sous le nom du Polonois, a été regardé comme le premier joueur de luth du xvij. siecle. Ballard imprima quantité de pieces de sa composition, parmi lesquelles les gaillardes sont celles que les Musiciens estiment davantage.

Les Gautiers marcherent sur les traces du Polonois, & ont été les derniers joueurs de luth de réputation. La difficulté de bien toucher cet instrument de musique à cordes, & son peu d’usage dans les concerts, l’ont fait abandonner. On lui a préféré le violon, qui est plus facile à manier, & qui produit d’ailleurs des sons plus agréables, plus cadencés & plus harmonieux. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « luthérien »

Luther, nom de l'Allemand qui a commencé le protestantisme en Europe.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De Martin Luther, théologue chrétien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « luthérien »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
luthérien lyterjɛ̃

Citations contenant le mot « luthérien »

  • Christian Laurence se rend en Islande où l’influence de l’Église luthérienne est encore très présente dans la société. Fiers de leurs coutumes, les Islandais s’opposent même à l’opinion mondiale en refusant d’interdire la chasse à la baleine. Le Journal de Montréal, Quoi regarder à la télé dimanche? | Le Journal de Montréal
  • Mi-juin, Madagascar comptait officiellement 1 272 cas de contamination au nouveau coronavirus et dix décès dus au Covid-19. En un mois à peine, ces chiffres ont quasiment été multipliés par quatre : lundi 13 juillet, la Grande Ile a passé le cap symbolique des 5 000 cas de contamination et approche désormais la quarantaine de morts. Parmi les victimes figurent deux parlementaires, le président de l’église luthérienne malgache, David Rakotonirina, ou encore le représentant chargé des opérations de l’Unicef, Benoît Vonthron. Le Monde.fr, A Madagascar, l’explosion des cas de Covid-19 met en cause la stratégie du gouvernement
  • Alex Marshall-Brown, une cascadeuse basée à Los Angeles et une actrice de Disneyland Star Wars, a publié la vidéo sur Facebook mardi montrant une altercation entre elle et trois membres de la première église luthérienne St. Paul. News 24, Des responsables de l'Église ont mis en place des panneaux interdisant les intrusions lorsqu'une femme noire s'est assise sur leur pelouse - News 24
  • Lors d’une visite officielle au Danemark le 29 août, Emmanuel Macron a loué la réussite du modèle économique danois en l’expliquant par la culture luthérienne qui imprègne ce pays protestant. La Croix, Comment le protestantisme luthérien a marqué le Danemark
  • Emmanuel N’Djoké Dibango est né le 12 décembre 1933 à Douala de parents protestants luthériens, Michel Manfred N’Djoké Dibango, père fonctionnaire issu de l’ethnie Yabassi et d’une mère couturière à la maison, issue de l’ethnie douala. « Mon oncle paternel jouait de l’harmonium, ma mère dirigeait la chorale. Je suis un enfant élevé dans les « Alléluia » » racontait-t-il. Touché par la grâce musicale dès ses premières années dans le temple protestant où il y est initié au chant, c’est aussi le gramophone parental qui élargit ses horizons en lui faisant découvrir la musique française, américaine et cubaine, grâce aux marins de ces pays débarquant dans le port de Douala avec leurs disques. Sa musique s’est ainsi forgée entre gospel et musique africaine avant d’être touché par le jazz et les musiques du monde. , Humeurs noires - Manu Dibango, le luthérien de Douala - Libération.fr
  • Il faut dire qu'avant la guerre, Nightingale a déjà acquis une petite expérience en la matière. Elle visite divers hôpitaux à l'étranger et en Angleterre. En Allemagne, elle suit des cours d'infirmiers dans un hôpital créé par le pasteur luthérien Theodor Fliedner. Une expérience à partir de laquelle elle écrit un ouvrage. En France, elle visite Lariboisière. Cette ancienne volontaire de l'hôpital Middlesex de Londres a aussi soigné des patient·es touché·es par l'épidémie de choléra de 1854. Sa mission: constituer une équipe de trente-huit femmes pour rejoindre la caserne Selimiye à Scutari. Cet immense bâtiment militaire de Constantinople a été transformé en hôpital pendant la guerre pour accueillir les nombreux mourants. Slate.fr, Les femmes oubliées de la guerre de Crimée ont inventé le rôle d'infirmière | Slate.fr
  • La Réforme, prêchée par Luther en 1517, gagne rapidement l'Alsace et le premier culte célébré en langue vernaculaire à Saint-Thomas en 1524, avec la distribution de la Sainte-Cène sous les deux espèces. L'église est alors assignée au culte luthérien en 1524, statut qu'elle peut conserver malgré l'annexion de l'Alsace par la France catholique. Le chapitre, réunissant un collège (Un collège peut désigner un groupe de personnes partageant une même caractéristique ou un établissement d'enseignement.) de chanoines, anime le protestantisme strasbourgeois à partir de 1529. Le réformateur Martin Bucer (1491-1551), pasteur successivement à Sainte-Aurélie et à Saint-Thomas, marquera alors la cité (La cité (latin civitas) est un mot désignant, dans l’Antiquité avant la création des États, un groupe d’hommes sédentarisés...) strasbourgeoise. Il tentera d'unir les différentes tendances protestantes entre elles par de nombreux voyages à travers toute l'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme...). Techno-Science.net, 🔎 Église Saint-Thomas de Strasbourg - Définition et Explications
  • C'est un appel à changer radicalement la finance mondiale actuelle et à promouvoir une reprise économique équitable et durable dans la période post-Covid-19 que le Conseil œcuménique des Églises (COE), la Communion mondiale d'Églises réformées (CMER), la Fédération luthérienne mondiale (Flm) et le Conseil mondial des missions (Cwm) adressent aux dirigeants du G20. Dans une lettre commune, les quatre organismes, qui représentent environ 500 millions de chrétiens dans le monde, expriment leur «profonde inquiétude» quant à l'impact sanitaire et économique de la pandémie de Covid-19 qui fauche des vies partout, mais compromet aussi les moyens de subsistance de millions de personnes. , Des Églises chrétiennes réclament une réforme de la finance mondiale - Vatican News

Images d'illustration du mot « luthérien »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « luthérien »

Langue Traduction
Anglais lutheran
Espagnol luterano
Italien luterano
Allemand lutheraner
Chinois 路德会
Arabe اللوثرية
Portugais luterana
Russe лютеранский
Japonais ルター派
Basque lutheran
Corse luteraniu
Source : Google Translate API

Synonymes de « luthérien »

Source : synonymes de luthérien sur lebonsynonyme.fr
Partager