La langue française

Opérateur, opératrice

Sommaire

  • Définitions du mot opérateur, opératrice
  • Étymologie de « opérateur »
  • Phonétique de « opérateur »
  • Citations contenant le mot « opérateur »
  • Images d'illustration du mot « opérateur »
  • Traductions du mot « opérateur »
  • Synonymes de « opérateur »
  • Antonymes de « opérateur »

Définitions du mot opérateur, opératrice

Trésor de la Langue Française informatisé

OPÉRATEUR, -TRICE, subst.

I. − [Opérateur désigne une pers.]
A. − Celui, celle qui opère, qui accomplit une action. Le guéridon, qui avait des roulettes, glissa vers la droite; les opérateurs, sans déranger leurs doigts, suivirent son mouvement, et de lui-même il fit encore deux tours (Flaub., Bouvard, t.2, 1880, p.69).−Je pense que la méthode, ici, vaut ce que vaut l'opérateur (Gide, Fau.-monn., 1925, p.1074):
1. ... s'il y a des recettes pour être charmeur, il n'y en a pas pour charmer; l'apprentissage en ce domaine est une dérision. Si l'opérateur veut trop, c'est le patient qui ne veut plus; si l'opérateur se travaille, le patient cesse de consentir à l'opération, et le charme est «rompu»... Jankél., Je-ne-sais-quoi, 1957, p.90.
En partic.
1. Marchand d'orviétan, charlatan. La trompette de Galinette la Galine, bouffon du célèbre opérateur Geronimo (...) appelait les badauds à ses facéties et à l'achat des drogues de son maître (Nerval, Nouv. et fantais., 1855, p.191).Il écoute, comme il faisait à Rouen, les opérateurs et leurs farces, sur le Pont-Neuf (Brasillach, Corneille, 1938, p.200):
2. L'empereur en a beaucoup ri, confessant qu'il était vrai que certains costumes et certaines manières lui donnaient en effet [à Murat] parfois l'apparence d'un opérateur, l'air d'un charlatan. Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t.1, 1823, p.879.
2. Vieilli. Celui qui pratique une opération chirurgicale. Mongicourt (...): Une opération n'est jamais inutile (...). Elle peut ne pas profiter à l'opéré (...). Elle profite toujours à l'opérateur. Petypon: Tu es cynique! Mongicourt (...): Je suis chirurgien (Feydeau, Dame Maxim's, 1914, i, 2, p.6):
3. Quénaut était le chirurgien qu'il s'était adjoint depuis sa défaillance, très bon opérateur et qui, d'ailleurs, ne cessait de me tourmenter pour que je parlasse à Ortègue d'une intervention. Bourget, Sens mort, 1915, p.240.
B. −
1. Personne qui se livre à quelque manipulation. Opératrice de laboratoire. Les expériences de la chimie demandent un habile opérateur (Besch.1845-46).[Pour la volatilisation du mercure d'un objet recouvert d'un amalgame d'or,] l'opérateur, muni d'un gant épais en peau de daim, tournait en tous sens l'objet soumis à l'évaporation (Gasnier, Dépôts métall., 1927, p.51):
4. ... l'adresse de M. Chalgrin fait notre admiration, et, dans l'ordre technique, c'est l'homme le plus habile que j'aie rencontré jusqu'ici. Que cette question d'habileté ne te déroute point trop: un biologiste doit être ingénieux opérateur, à peine de tout gâter. On fait de la biologie avec son cerveau et avec ses mains. Duhamel, Maîtres, 1937, p.188.
2. Personne chargée de faire fonctionner certains appareils, certaines machines. Le reporter et son aide devinrent donc, en peu de temps, d'habiles opérateurs, et ils obtinrent d'assez belles épreuves de paysages (Verne, Île myst., 1874, p.395):
5. Je me demandais ce qu'il fût advenu de moi, si j'étais resté à l'usine (...). Je serais devenu un bon ouvrier, un «opérateur». «Opérateur» c'était un beau mot, capable d'émouvoir ce nouvel homme que j'étais. J'aurais été le maître d'une machine, syndiqué, qui sait, peut-être secrétaire d'un syndicat... Guéhenno, Journal homme 40 ans, 1934, p.139.
a) CIN., TÉLÉV., RADIODIFF.
Opérateur de prise de vues ou, p. ell., opérateur. Technicien chargé de l'enregistrement des images dont il assure le cadrage selon les directives du réalisateur. Synon. cadreur (dér. s.v. cadrer), cameraman.L'opérateur [dans la réalisation d'un film] tourne lorsque le metteur en scène, [est] satisfait de l'ensemble de ses interprètes (Graffigny, Cin., 1923, p.163).La rue de Passy, elle, a passé par les studios modernes. Elle a posé pour l'opérateur d'actualités (Fargue, Piéton Paris, 1939, p.68).
Chef opérateur. Responsable de l'éclairage et des prises de vues. En Amérique, le chef opérateur est aidé par un ou deux assistants qui garnissent les magasins de son appareil, les changent, transportent l'appareil là où on doit tourner, montent l'appareil, le vérifient et le préparent (Cinémag., 1erjuin 1923, 350/2 ds Giraud1956).
Opérateur du son ou, p. ell., opérateur. Technicien responsable de l'enregistrement sonore. (Dict. xxes.).
Opérateur de cabine ou p. ell., opérateur. Technicien chargé du fonctionnement de l'appareil de projection dans les salles de cinéma. Synon. projectionniste.Voir O. Uren «Le Vocabulaire du cinéma français» ds Fr. mod. t.20 1952, p.214.
b) INFORMATIQUE
Technicien qui actionne le pupitre de commande, alimente les unités d'entrée et de sortie, et contrôle leur fonctionnement (d'apr. Guilh. 1969). On distingue parfois le pupitreur, qui manipule le pupitre de commande, de l'opérateur alimentant et contrôlant les unités périphériques d'entrée-sortie (Le Garff1975).
Opérateur, opératrice (de saisie). Celui, celle qui saisit des données, des informations en vue d'un traitement automatique. À partir de documents d'origine, l'opérateur de perforatrice enregistre les données sous forme de perforations dans des cartes (Y. Bérubé, Initiation aux ordinateurs, Montréal,1980, p.343).Créer un stage de «formation d'opératrice sur matériel de traitement de texte à écran» (Traitement de texte,1982, no14, p.8).
c) RADIOTECHNIQUE
Opérateur de radio, opérateur radio ou, p. ell., opérateur. Personne chargée de la transmission et de la réception des messages radio à terre, à bord des avions ou des navires. Dani n'avait pas dit à Mathilde qu'il travaillait pour nous comme opérateur de radio (Vailland, Drôle de jeu, 1945, p.216).Postes d'émission et de réception clandestins; mise en place d'opérateurs pour le service de ces postes (De Gaulle, Mém. guerre, 1954, p.626).
Synon. de télégraphiste.L'opérateur chargé de la station de télégraphie sans fil située à «l'Île du Sable» (Breton, Nadja, 1928, p.154).D'un coup sec, il ouvrit la porte et s'arrêta surpris. Les deux opérateurs, assis, fumaient calmement. L'un manipulait, l'autre notait sur une feuille les signaux reçus (Peisson, Parti Liverpool, 1932, p.244).
d) TÉLÉPH. Personne chargée d'assurer les liaisons dans un central téléphonique. On «a» Paris en moins d'un quart d'heure. Il suffit d'appeler l'opérateur transatlantique et de verser 1.250 francs par trois minutes (Morand, New-York, 1930, p.199).Au fém. Synon. de standardiste, téléphoniste.L'opératrice enfonce sa fiche, entre en conversation. L'opératrice prend les ordres, enfonce sa deuxième fiche dans le jack de l'abonné appelé et fait un appel magnétique (A. Leclerc, Télégr. et téléph., 1924, p.231).
e) TOUR. Tour opérateur (s.v. tour3).
f) TYPOGR. Opérateur linotypiste ou, p. ell., opérateur. ,,Ouvrier qui conduit une machine à composer en lignes-blocs`` (Comte-Pern. 1974). Les bons opérateurs comme les bons compositeurs sont avares de leurs mouvements; leurs mains «marchent en crabes» sur le clavier, c'est-à-dire qu'elles semblent ramper (Carabelli, [Lang. impr.], s.d.).
II. − [Opérateur désigne une chose concr. ou abstr.]
A. − TECHNOL. Pièce d'une machine-outil qui accomplit le travail utile. (Dict. xixeet xxes.).
Emploi adj. L'organe opérateur [d'une poulie de frein d'un plan incliné] est ordinairement un sabot de bois pressant normalement contre une partie cylindrique de la jante (Haton de La Goupillière, Exploitation mines, 1905, p.884).
B. −
1. LOG., MATH. Symbole indiquant une opération à effectuer. Opérateur binaire, booléen. Les symboles x, +, -, / sont des opérateurs arithmétiques. Les symboles ∩ et ∪ sont des opérateurs logiques (Le Garff1975).
P. métaph. Le sourire −le haussement intime d'épaules −ce sont des symboles algébriques. Tout ce qui est placé sous ce signe est condamné. Nous possédons un «opérateur» qui déprécie ce qu'il affecte (Valéry, Mauv. pens., 1942, p.77).
INFORMAT. Organe de calcul effectuant une opération arithmétique ou logique (d'apr. Le Garff 1975).
2. LINGUISTIQUE
a) Opérateur (syntaxique) ,,Élément linguistique vide de sens qui sert à constituer une structure phrastique`` (Ling. 1972).
b) Verbe opérateur ou, p. ell., opérateur. ,,Verbe admettant comme complément (sujet ou objet) un infinitif ou une complétive`` (D. D. L. 1976).
Prononc. et Orth.: [ɔpeʀatoe:ʀ], fém. [-tʀis]. Att. ds Ac. dep. 1694. Le fém. seulement ds Ac. 1718 et 1740. Étymol. et Hist. 1. 1374 (serfs) operateurs «qui accomplissent, exécutent» (Oresme, Yconomique, éd. A. D. Menut, 334c, p.818); 1542 (A. Sévin, trad. de J. Boccace, Le Philocope, livre II, 47 vo); spéc. 1585 «celui qui fait des expériences, des manipulations (ici d'un alchimiste)» (Du Fail, Contes et discours d'Eutrapel, éd. J. Assézat, t.1, p.324); 1592 «chirurgien» (Joubert, Annotations de la Grande chirurgie, p.346); 1611 «charlatan, bateleur» (Cotgr.); 1896 cin. «celui qui fait les prises de vue» (Le Progrès de Lyon, 27 sept., 2/5 ds Giraud); 1914 «celui qui manie l'appareil de projection» (Coustet, Traité pratique de cinématographie, t.1er, p.24, ibid.); 1924 subst. fém. opératrice (de téléphone) (A. Leclerc, loc. cit.); 1928 radio opérateur (Saint-Exup., Courr. Sud, p.4); 2. 1874 mécan. (Lar. 19e: opérateur. Organe de machine opposé au récepteur, et qui, à l'aide des mouvements transmis, opère le travail qui est le but final pour lequel la machine a été établie); 1930 «élément indiquant une relation entre deux groupes» (J. Chim. Phys., p.5D: La mécanique quantique associe à chaque quantité physique un opérateur, donc une matrice); 1964 opérateurs syntaxiques (Cros-Gardin); 1972 ling. (Ling.). Empr. au b. lat. operator, -oris «travailleur» (1remoitié iiies.), lat. chrét. «celui qui agit» (début iiies. ds Blaise Lat. chrét.), formé sur operatus de operari, v. opérer; au sens radiotechnique l'angl. operator est attest. dep. 1847 ds NED Suppl.2. Fréq. abs. littér.: 110. Bbg. Quem. DDL t.16. _Uren (O.). Le Vocab. du cin. fr. Fr. mod. 1952, t.20, p.214.

Wiktionnaire

Nom commun 1

opérateur \ɔ.pe.ʁa.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : opératrice)

  1. Celui qui fait des opérations de chirurgie.
    • Mais cette Novelle marque une régression dans la voie de la répression de l’eunuchat. Estimant l'ancienne législation trop draconienne, Léon VI abolissait la peine du talion contre les opérateurs et adoucissait les autres pénalités. — (Études byzantines, Institut français d'études byzantines, 1943, vol.1-2, p.200)
  2. (Par extension) Celui, celle qui se livre à certaines manipulations, par exemple en informatique.
    • Opérateur photographe.
  3. (Par extension) Cadreur.
  4. (Désuet) Charlatan, vendeur de médications sans effet, bonimenteur.
  5. Ouvrier sur machine.
    • La principale difficulté demeure cependant la nettoyabilité. En effet, le lavage d'un box-dryer est une opération longue et difficile, réalisée manuellement par un opérateur qui doit entrer dans la chambre de séchage. — (Françoise Nau & al., Science et technologie de l'œuf, vol. 2 : de l'œuf aux ovoproduits, éd. Lavoisier, 2010, p. 258)
  6. (Finance) Opérateur de marché

Nom commun 2

opérateur \ɔ.pe.ʁa.tœʁ\ masculin

  1. (Mathématiques) Application, habituellement définie sur un ensemble de fonctions.
  2. (Informatique) Notation habituellement simplifiée de certaines fonctions couramment utilisées, la plupart du temps infixe ou postfixée.
    • Les opérateurs les plus courants sont ceux qui dénotent les opérations arithmétiques et les comparaisons.
  3. (Télécommunications) Opérateur de télécommunication.
    • Si vous pouvez désimlocker votre téléphone (renseignez-vous auprès de votre opérateur), il vaut mieux activer une carte SIM temporaire ou prépayée achetée dans la boutique d'un opérateur italien. — (Lonely Planet Sardaigne 4e éd., 2015)
  4. (Génétique) Site de l’ADN auquel un répresseur se lie, pour empêcher le déclenchement de la transcription au niveau du promoteur adjacent.

Nom commun

opératrice \ɔ.pe.ʁat.ʁis\ féminin (pour un homme on dit : opérateur)

  1. Celle qui effectue des actions dans le cadre de son travail.
    1. (Logistique) Celle qui reçoit et répond aux appels téléphoniques.
      • Cinq minutes plus tard environ, une opératrice des urgences a reçu cet appel. Écoutez plutôt…
        OPÉRATRICE : Les urgences, bonjour. Que puis-je pour vous ?
        FILLETTE : Bonjour, euh… Je crois que maman a besoin d’une ambulance.
        — (C. J. Skuse, Mauvais Plans, Gallimard Jeunesse, 2011 → lire en ligne)
    2. (Cinéma) (Audiovisuel) Celle qui filme avec une caméra.
      • Plan moyen en légère contreplongée. Une caméra Panavision est en place sur un chariot travelling. À l’arrière plan, des machinistes et assistants s’activent. L’assistante opératrice entre dans le champ (Gauche cadre) et monte sur le chariot (Recadrage haut). — (David Cronenberg, Crash, Presses électroniques de France, 2013 → lire en ligne)
    3. (Informatique) Celle qui entre manuellement des données dans un ordinateur.
      • Cette petite histoire est édifiante : une société, persuadée que son équipe d’opératrices de saisie « truandait » ses « feuilles de présence », fit un jour réaliser une enquête en introduisant dans les machines des compteurs électroniques. — (Dominique Ettighoffer et Bruno César, Le Petit Livre des grandes idées du Management, Dunod, 2010 → lire en ligne)
    4. (Usinage) Celle qui fabrique des objets sur des machines dans une usine.
      • Si on progresse, affirme une opératrice, si on fait bien notre travail, si une fille qui travaille bien, qui insiste sur une bonne quantité, une bonne qualité, une bonne discipline, une bonne écoute, avec une implication totale, un engagement comme on dit, je crois qu’elle sera bien récompensée par le superviseur, par tous les responsables. — (Conseil général des mines, Revue Gérer et comprendre, Groupement d’édition et de documentation de l’industrie minérale, juin 1997, numéro 48 → lire en ligne)
    5. (Télécommunications) Dans un système commutateur téléphonique de type standard, celle qui connecte deux interlocuteurs entre eux.
      • Mais alors, le réseau du téléphone ne constitue pas une « boîte noire » comme il peut l’être aujourd’hui : les abonnés entretiennent des relations très personnalisées avec les opératrices qui établissent les connexions. — (Richard Lauraire, Le Téléphone des ménages français, La Documentation française, 1987, p. 129 → lire en ligne)
    6. (Rare) (Médecine) Celle qui fait des opérations chirurgicales.
      • Pas un pleur ne coulait. Pas un cri n’était entendu. L’opératrice et le patient s’entendaient dans une sensibilité partagée pour n’avoir aucun mal. — (Collectif, Revue des deux mondes, bureau de la Revue des deux mondes, 1929, p. 87 → lire en ligne)
  2. (Vieilli) (Très rare) Celle qui guérit par des moyens non reconnus par la médecine officielle.
    • Une ancienne blessure du maréchal se rouvre; il est guéri par une opératrice. — (François de Bassompierre, Journal de ma vie: mémoire du maréchal de Bassompierre, La Société de l’histoire de France, 1877, volume 4, p. 385 → lire en ligne)

Forme d’adjectif

opératrice \ɔ.pe.ʁat.ʁis\

  1. Féminin singulier de opérateur.
    • Elle doibt estre operatrice & soingneuse, & misericordieuse; aultrement c’est irrision plutost que religion[sic : graphie d’origine]. — (François Richardot, Deux oraisons funèbres faictes en la ville de Bruxelles en la chappelle du palais., imprimerie de C. Plantin, 1569, p. 32 → lire en ligne)

Nom commun

opératrice \ɔ.pe.ʁat.ʁis\ féminin (pour un homme on dit : opérateur)

  1. Celle qui effectue des actions dans le cadre de son travail.
    1. (Logistique) Celle qui reçoit et répond aux appels téléphoniques.
      • Cinq minutes plus tard environ, une opératrice des urgences a reçu cet appel. Écoutez plutôt…
        OPÉRATRICE : Les urgences, bonjour. Que puis-je pour vous ?
        FILLETTE : Bonjour, euh… Je crois que maman a besoin d’une ambulance.
        — (C. J. Skuse, Mauvais Plans, Gallimard Jeunesse, 2011 → lire en ligne)
    2. (Cinéma) (Audiovisuel) Celle qui filme avec une caméra.
      • Plan moyen en légère contreplongée. Une caméra Panavision est en place sur un chariot travelling. À l’arrière plan, des machinistes et assistants s’activent. L’assistante opératrice entre dans le champ (Gauche cadre) et monte sur le chariot (Recadrage haut). — (David Cronenberg, Crash, Presses électroniques de France, 2013 → lire en ligne)
    3. (Informatique) Celle qui entre manuellement des données dans un ordinateur.
      • Cette petite histoire est édifiante : une société, persuadée que son équipe d’opératrices de saisie « truandait » ses « feuilles de présence », fit un jour réaliser une enquête en introduisant dans les machines des compteurs électroniques. — (Dominique Ettighoffer et Bruno César, Le Petit Livre des grandes idées du Management, Dunod, 2010 → lire en ligne)
    4. (Usinage) Celle qui fabrique des objets sur des machines dans une usine.
      • Si on progresse, affirme une opératrice, si on fait bien notre travail, si une fille qui travaille bien, qui insiste sur une bonne quantité, une bonne qualité, une bonne discipline, une bonne écoute, avec une implication totale, un engagement comme on dit, je crois qu’elle sera bien récompensée par le superviseur, par tous les responsables. — (Conseil général des mines, Revue Gérer et comprendre, Groupement d’édition et de documentation de l’industrie minérale, juin 1997, numéro 48 → lire en ligne)
    5. (Télécommunications) Dans un système commutateur téléphonique de type standard, celle qui connecte deux interlocuteurs entre eux.
      • Mais alors, le réseau du téléphone ne constitue pas une « boîte noire » comme il peut l’être aujourd’hui : les abonnés entretiennent des relations très personnalisées avec les opératrices qui établissent les connexions. — (Richard Lauraire, Le Téléphone des ménages français, La Documentation française, 1987, p. 129 → lire en ligne)
    6. (Rare) (Médecine) Celle qui fait des opérations chirurgicales.
      • Pas un pleur ne coulait. Pas un cri n’était entendu. L’opératrice et le patient s’entendaient dans une sensibilité partagée pour n’avoir aucun mal. — (Collectif, Revue des deux mondes, bureau de la Revue des deux mondes, 1929, p. 87 → lire en ligne)
  2. (Vieilli) (Très rare) Celle qui guérit par des moyens non reconnus par la médecine officielle.
    • Une ancienne blessure du maréchal se rouvre; il est guéri par une opératrice. — (François de Bassompierre, Journal de ma vie: mémoire du maréchal de Bassompierre, La Société de l’histoire de France, 1877, volume 4, p. 385 → lire en ligne)

Forme d’adjectif

opératrice \ɔ.pe.ʁat.ʁis\

  1. Féminin singulier de opérateur.
    • Elle doibt estre operatrice & soingneuse, & misericordieuse; aultrement c’est irrision plutost que religion[sic : graphie d’origine]. — (François Richardot, Deux oraisons funèbres faictes en la ville de Bruxelles en la chappelle du palais., imprimerie de C. Plantin, 1569, p. 32 → lire en ligne)

Nom commun

opératrice \ɔ.pe.ʁat.ʁis\ féminin (pour un homme on dit : opérateur)

  1. Celle qui effectue des actions dans le cadre de son travail.
    1. (Logistique) Celle qui reçoit et répond aux appels téléphoniques.
      • Cinq minutes plus tard environ, une opératrice des urgences a reçu cet appel. Écoutez plutôt…
        OPÉRATRICE : Les urgences, bonjour. Que puis-je pour vous ?
        FILLETTE : Bonjour, euh… Je crois que maman a besoin d’une ambulance.
        — (C. J. Skuse, Mauvais Plans, Gallimard Jeunesse, 2011 → lire en ligne)
    2. (Cinéma) (Audiovisuel) Celle qui filme avec une caméra.
      • Plan moyen en légère contreplongée. Une caméra Panavision est en place sur un chariot travelling. À l’arrière plan, des machinistes et assistants s’activent. L’assistante opératrice entre dans le champ (Gauche cadre) et monte sur le chariot (Recadrage haut). — (David Cronenberg, Crash, Presses électroniques de France, 2013 → lire en ligne)
    3. (Informatique) Celle qui entre manuellement des données dans un ordinateur.
      • Cette petite histoire est édifiante : une société, persuadée que son équipe d’opératrices de saisie « truandait » ses « feuilles de présence », fit un jour réaliser une enquête en introduisant dans les machines des compteurs électroniques. — (Dominique Ettighoffer et Bruno César, Le Petit Livre des grandes idées du Management, Dunod, 2010 → lire en ligne)
    4. (Usinage) Celle qui fabrique des objets sur des machines dans une usine.
      • Si on progresse, affirme une opératrice, si on fait bien notre travail, si une fille qui travaille bien, qui insiste sur une bonne quantité, une bonne qualité, une bonne discipline, une bonne écoute, avec une implication totale, un engagement comme on dit, je crois qu’elle sera bien récompensée par le superviseur, par tous les responsables. — (Conseil général des mines, Revue Gérer et comprendre, Groupement d’édition et de documentation de l’industrie minérale, juin 1997, numéro 48 → lire en ligne)
    5. (Télécommunications) Dans un système commutateur téléphonique de type standard, celle qui connecte deux interlocuteurs entre eux.
      • Mais alors, le réseau du téléphone ne constitue pas une « boîte noire » comme il peut l’être aujourd’hui : les abonnés entretiennent des relations très personnalisées avec les opératrices qui établissent les connexions. — (Richard Lauraire, Le Téléphone des ménages français, La Documentation française, 1987, p. 129 → lire en ligne)
    6. (Rare) (Médecine) Celle qui fait des opérations chirurgicales.
      • Pas un pleur ne coulait. Pas un cri n’était entendu. L’opératrice et le patient s’entendaient dans une sensibilité partagée pour n’avoir aucun mal. — (Collectif, Revue des deux mondes, bureau de la Revue des deux mondes, 1929, p. 87 → lire en ligne)
  2. (Vieilli) (Très rare) Celle qui guérit par des moyens non reconnus par la médecine officielle.
    • Une ancienne blessure du maréchal se rouvre; il est guéri par une opératrice. — (François de Bassompierre, Journal de ma vie: mémoire du maréchal de Bassompierre, La Société de l’histoire de France, 1877, volume 4, p. 385 → lire en ligne)

Forme d’adjectif

opératrice \ɔ.pe.ʁat.ʁis\

  1. Féminin singulier de opérateur.
    • Elle doibt estre operatrice & soingneuse, & misericordieuse; aultrement c’est irrision plutost que religion[sic : graphie d’origine]. — (François Richardot, Deux oraisons funèbres faictes en la ville de Bruxelles en la chappelle du palais., imprimerie de C. Plantin, 1569, p. 32 → lire en ligne)

Nom commun

opératrice \ɔ.pe.ʁat.ʁis\ féminin (pour un homme on dit : opérateur)

  1. Celle qui effectue des actions dans le cadre de son travail.
    1. (Logistique) Celle qui reçoit et répond aux appels téléphoniques.
      • Cinq minutes plus tard environ, une opératrice des urgences a reçu cet appel. Écoutez plutôt…
        OPÉRATRICE : Les urgences, bonjour. Que puis-je pour vous ?
        FILLETTE : Bonjour, euh… Je crois que maman a besoin d’une ambulance.
        — (C. J. Skuse, Mauvais Plans, Gallimard Jeunesse, 2011 → lire en ligne)
    2. (Cinéma) (Audiovisuel) Celle qui filme avec une caméra.
      • Plan moyen en légère contreplongée. Une caméra Panavision est en place sur un chariot travelling. À l’arrière plan, des machinistes et assistants s’activent. L’assistante opératrice entre dans le champ (Gauche cadre) et monte sur le chariot (Recadrage haut). — (David Cronenberg, Crash, Presses électroniques de France, 2013 → lire en ligne)
    3. (Informatique) Celle qui entre manuellement des données dans un ordinateur.
      • Cette petite histoire est édifiante : une société, persuadée que son équipe d’opératrices de saisie « truandait » ses « feuilles de présence », fit un jour réaliser une enquête en introduisant dans les machines des compteurs électroniques. — (Dominique Ettighoffer et Bruno César, Le Petit Livre des grandes idées du Management, Dunod, 2010 → lire en ligne)
    4. (Usinage) Celle qui fabrique des objets sur des machines dans une usine.
      • Si on progresse, affirme une opératrice, si on fait bien notre travail, si une fille qui travaille bien, qui insiste sur une bonne quantité, une bonne qualité, une bonne discipline, une bonne écoute, avec une implication totale, un engagement comme on dit, je crois qu’elle sera bien récompensée par le superviseur, par tous les responsables. — (Conseil général des mines, Revue Gérer et comprendre, Groupement d’édition et de documentation de l’industrie minérale, juin 1997, numéro 48 → lire en ligne)
    5. (Télécommunications) Dans un système commutateur téléphonique de type standard, celle qui connecte deux interlocuteurs entre eux.
      • Mais alors, le réseau du téléphone ne constitue pas une « boîte noire » comme il peut l’être aujourd’hui : les abonnés entretiennent des relations très personnalisées avec les opératrices qui établissent les connexions. — (Richard Lauraire, Le Téléphone des ménages français, La Documentation française, 1987, p. 129 → lire en ligne)
    6. (Rare) (Médecine) Celle qui fait des opérations chirurgicales.
      • Pas un pleur ne coulait. Pas un cri n’était entendu. L’opératrice et le patient s’entendaient dans une sensibilité partagée pour n’avoir aucun mal. — (Collectif, Revue des deux mondes, bureau de la Revue des deux mondes, 1929, p. 87 → lire en ligne)
  2. (Vieilli) (Très rare) Celle qui guérit par des moyens non reconnus par la médecine officielle.
    • Une ancienne blessure du maréchal se rouvre; il est guéri par une opératrice. — (François de Bassompierre, Journal de ma vie: mémoire du maréchal de Bassompierre, La Société de l’histoire de France, 1877, volume 4, p. 385 → lire en ligne)

Forme d’adjectif

opératrice \ɔ.pe.ʁat.ʁis\

  1. Féminin singulier de opérateur.
    • Elle doibt estre operatrice & soingneuse, & misericordieuse; aultrement c’est irrision plutost que religion[sic : graphie d’origine]. — (François Richardot, Deux oraisons funèbres faictes en la ville de Bruxelles en la chappelle du palais., imprimerie de C. Plantin, 1569, p. 32 → lire en ligne)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

OPÉRATEUR. n. m.
Celui qui fait des opérations de chirurgie. Ce chirurgien a la réputation d'être un merveilleux opérateur.

OPÉRATEUR, OPÉRATRICE se disent aussi de Celui, de celle qui se livre à certaines manipulations. Opérateur photographe.

OPÉRATEUR s'est dit autrefois pour désigner un Charlatan, un vendeur de drogues pour lesquelles il faisait le boniment sur les tréteaux.

Littré (1872-1877)

OPÉRATEUR (o-pé-ra-teur, tri-s') s. m.
  • 1Celui, celle qui se livre à quelque manipulation.

    Fig. Ces opérateurs d'iniquités [les jésuites] sont plus dangereux que n'étaient autrefois, du temps du Messie, les scribes et les pharisiens, Patin, Lettres, t. II, p. 440.

  • 2Celui qui fait certaines opérations de chirurgie. Un habile opérateur. Hom ! disait l'un, jamais n'entonnerai-je Un requiem sur cet opérateur ? Rousseau J.-B. Ép. I, 10.

    On dit quelquefois au féminin, opératrice. Voilà l'opératrice aussitôt en besogne ; Elle retira l'os, La Fontaine, Fabl. III, 9.

  • 3Charlatan qui vend des drogues en place publique. La bonne compagnie qui était déjà dans l'hôtellerie, augmenta d'un opérateur et de son train, qui était composé de sa femme, d'une vieille servante more, d'un singe et de deux valets, Scarron, Rom. com. I, 15. 23 janvier 1696 : le soir, il y eut une petite mascarade chez le roi, où M. le duc du Maine était opérateur ; il fit beaucoup de présents aux dames, fort magnifiques, Dangeau, I, 284.

    Au féminin, opératrice, femme d'un opérateur. Il triompha aussi de l'insensibilité et de la misanthropie de la Rancune, qui devint amoureux de l'opératrice, Scarron, Rom. com. I, 19.

HISTORIQUE

XIVe s. De serfs sont deux especes, le curateur et le operateur. Tels sont operateurs artisans] et font les œuvres serviles, Oresme, Thèse de MEUNIER.

XVIe s. Aussi habile fut un operateur sur l'aumonier de Marmoutier lequel il traitait d'une hernie, D'Aubigné, Faen. IV, 11.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

OPERATEUR, s. m. (Chirurgie.) celui qui opere de la main sur le corps de l’homme, pour lui conserver ou lui rétablir la santé. L’opération étant le caractere distinctif de la partie de l’art de guérir, connu sous le nom de chirurgie, l’on n’a souvent cherché dans le chirurgien que la qualité d’opérateur. Nous avons démontre au mot Chirurgie, l’erreur de ceux qui en auroient une si fausse idée. On peut cependant considerer par abstraction, le chirurgien comme opérateur, & déterminer quelles qualités il doit avoir pour exercer avec habileté les opérations, & comment il peut acquerir ces qualités.

Suivant Celse, qui a fait de la Chirurgie le plus bel éloge, les fonctions de cet art ne seroient dévolues qu’à de jeunes gens. Il faut, dit-il expressément, que le chirurgien soit jeune, ou du moins peu avancé en âge, ce qui ne doit sans doute s’entendre que des éleves : car Hippocrate qui a cultivé la Chirurgie avec tant de soins & de succès, & tous ceux qui dans l’antiquité l’ont enrichie de leurs découvertes, n’étoient sûrement pas dans la premiere jeunesse, lorsqu’ils s’immortalisoient en contribuant par leurs travaux aux progrès d’une science & d’un art qui exige tant d’expérience & d’études. Le chirurgien, continue Celse, doit avoir la main ferme, adroite & jamais tremblante ; qu’il se serve de la gauche comme de la droite ; qu’il ait la vûe claire, perçante ; qu’il soit courageux, & ne s’abandonne point à la compassion, animo intrepidus, immisericors. Les interpretes ont souvent mal rendu ce dernier terme, en le traduisant par ceux d’impitoyable & d’insensible. Un chirurgien ne peut assez adoucir, par la sensibilité qu’il marque au malade, les douleurs qu’il est obligé de lui faire sentir. Celse, cet auteur si élégant, & qui a écrit avec tant de précision, semble avoir prévu le mauvais sens qu’on pouvoit prêter à son expression ; car il l’a commentée par deux ou trois phrases dont le résultat est de dire que le chirurgien doit opérer sans s’émouvoir, & comme si les plaintes du malade ne faisoient aucune impression sur lui, ce que ne rendent point les termes d’insensible ou d’impitoyable.

Pour envisager la Chirurgie du côté des opérations, nous distinguerons deux sortes d’opérations : 1°. les opérations reglées qu’on peut apprendre sur les cadavres ; & secondement celles que nous appellons cas de Chirurgie, qui sont toutes des opérations singulieres ; telles sont toutes celles dont le hasard fournit les occasions, qu’on n’apprend point par le même exercice, & qu’on n’est en état de pratiquer que par les lumieres de l’esprit acquises par l’étude. Les premieres, c’est-à-dire les opérations qu’on peut essayer sur les cadavres, sont en très-petit nombre ; telles sont le trépan, l’amputation des membres, la lithotomie, l’empyeme, & quelques autres. Le tems qu’il faut pour acquérir la facilité d’exercer ces opérations sur les corps morts, est fort borné. Un chirurgien qui a appris l’Anatomie, & qui sait diriger un scalpel pour dégraisser un muscle, chose qui est très-facile, a beaucoup plus d’adresse qu’il n’en faut pour faire une amputation ou toute autre opération. N’y a-t-il pas des paysans, des manœuvres grossiers, qui font avec la plus grande dextérité sur des animaux, des opérations qui passent pour les plus délicates, & qui le sont en effet ? Celles qu’on estime les plus difficiles, ne sont qu’une dissection grossiere & fort aisée, en ne les regardant que du côté du manuel, & de la dextérité qu’on requiert pour les pratiquer. Ce n’est pas par l’exercice continuel qu’on devient bon opérateur ; les mains sont toujours suffisamment disposées pour exécuter ce que l’intelligence prescrit. Il seroit ridicule de penser qu’un habile chirurgien qui, par exemple, n’auroit pas fait l’opération du trépan depuis 4 ans, fût moins en état de la faire, qu’un médiocre qui l’auroit pratiquée depuis 3 mois. On sait que les grandes opérations ne sont pas journalieres hors des hôpitaux ; & dans les hôpitaux mêmes, on n’est pas surpris d’être plusieurs années sans trouver l’occasion d’en pratiquer la plus grande partie. De plus, quand les opérations seroient plus fréquentes dans les hôpitaux, on sait qu’il n’y a qu’un très-petit nombre de spectateurs qui puissent voir l’opérateur, souvent en l’incommodant beaucoup, & toujours en s’incommodant eux-mêmes, & s’empêchant mutuellement de rien voir distinctement.

D’ailleurs que peut-on apprendre en voyant opérer ? Si l’on y fait sérieusement réflexion, on réduira à peu de chose cet exercice des yeux. N’est-il pas hors de doute qu’aussitôt que l’instrument entre dans les chairs, il se dérobe à la vûe, & qu’il n’y a plus que celui qui le conduit qui sache précisement ce qu’il fait. Le spectateur qui ne seroit pas instruit par la théorie de tout ce qu’il y a à faire pour exécuter l’opération ; qui n’en connoîtroit pas les différens tems ; qui ne sauroit pas de quelle importance il est de ménager certaines parties ; qui n’auroit aucune notion sur les raisons qu’il y a d’en couper d’autres, que leur usage sembleroit devoir faire respecter, un tel spectateur est là comme un automate ; & celui qui est instruit des préceptes qui regardent la méthode d’opérer, peut seulement imaginer à-peu-près ce que fait l’opérateur dans les différens instans de l’opération. Voilà à quoi se réduit toute l’instruction que peut lui procurer la fonction de spectateur. Et comment reduiroit-il en acte, & imiteroit-il ce qu’il a vu, puisqu’il ne peut par cet exercice des yeux, acquérir les connoissances nécessaires ?

La Chirurgie, considerée même comme l’art d’opérer, ne peut être un art d’imitation, & où il ne s’agisse que d’avoir de l’adresse pour bien faire. On n’apprend essentiellement la méthode d’opérer que par la lecture refléchie des auteurs qui ont le mieux traité cette matiere. Il faut sans contredit, voir pratiquer les maîtres de l’art ; mais on ne les voit utilement, que lorsque l’esprit est muni des connoissances requises : les yeux ne voient rien, c’est l’esprit qui voit par les yeux. Il faut de même que ce soit l’esprit qui donne de l’adresse & de l’intelligence aux mains d’un chirurgien. Il y a quelques opérations dont on doit faire l’essai sur les cadavres ; mais l’exercice réiteré de ces essais ne supplée point à l’étude des principes : c’est ce qui fait que des gens naturellement très-adroits, font très-mal les opérations de Chirurgie ; & que d’autres gens qui ne se piqueroient pas de plus d’adresse que d’autres dans les choses ordinaires de la vie, font avec une habileté merveilleuse les opérations de la Chirurgie. Il n’y a que l’intelligence & le savoir qui puissent conduire le chirurgien dans la plûpart des opérations. Voyez ce que nous avons dit à ce sujet au mot Chirurgie.

Lanfranc de Milan, qui professoit la Chirurgie à Paris, sous le regne de Philippe-le-Bel, en 1295, parle des qualités naturelles, morales & scientifiques d’un chirurgien. Il n’en exige pas peu, & il les considere toutes relativement aux opérations ; il est court sur les qualités corporelles, il ne demande que la fermeté de la main & sa bonne conformation, avec des doigts grêles & longs. Mais du côté des connoissances de l’esprit, il requiert pour base de la Chirurgie, toute la théorie de la Médecine, prise dans sa plus grande étendue. En parlant de la nécessité de distinguer les tempéramens & les diverses complexions, il suppose deux hommes de même âge, qui au même lieu & à la même heure, reçoivent un coup d’épée au-travers du bras ; l’un est d’un tempérament chaud, & l’autre d’une complexion froide. Suivant l’opinion vulgaire, dit Lanfranc, la Chirurgie doit donner les mêmes secours à ces deux hommes. Mais la science des complexions apprendra à les traiter diversement ; elle nous enseigne ce que l’on doit en craindre dans la cure de l’un & de l’autre. L’un sera sujet à la fievre, au gonflement de la partie, à l’inflammation & aux abscès. Il faudra donc avoir égard à ce qui s’est passé ; on s’informera s’il a perdu beaucoup de sang par sa plaie, afin de le faire saigner, s’il est besoin, à proportion de son âge & de ses forces ; on le mettra à un régime très-leger : & l’autre ne sera pas saigné ; on regardera son sang comme le trésor de la vie ; on lui permettra des alimens pour le nourrir, & peut-être du vin pour soutenir ses forces. Ce n’est pas seulement le tempérament général du corps qu’il faut observer dans le traitement des maladies chirurgicales, la complexion particuliere des parties fournit au chirurgien des indications différentes. Le remede qui a à un très-haut degré la faculté astringente ou dessicative sur des chairs fermes & élastiques, ne produira pas ces effets au degré le plus foible sur des chairs molles & relâchées. Le même médicament qui résiste puissamment à la pourriture dans un cas, l’excite dans d’autres ; c’est donc par les connoissances physiques & expérimentales, par le raisonnement & le bon usage des observations, qu’on parviendra à bien diriger ses opérations : il y a nombre d’inductions à tirer du tems, du lieu, des saisons & des causes extérieures. Quoiqu’en général il faille réunir les plaies, sont-ce les mêmes opérations qui procureront la réunion d’une plaie par instrument tranchant, ou par un coup de pierre, ou par la morsure d’un animal ? N’y a-t-il pas une autre conduite à tenir si l’animal est enragé ou s’il ne l’est pas ? Lanfranc cite ces exemples ; & de tous les détails dans lesquels il est entré, sur les différens points de doctrine nécessaires au médecin, il conclut que le chirurgien n’en doit pas être moins instruit ; sans préjudice des connoissances qui lui sont particulieres : c’est le témoignage d’un médecin, il n’est pas suspect. (Y)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « opérateur »

Du latin operator.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. operatorem, de operari (voy. OPÉRER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « opérateur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
opérateur ɔperatœr

Citations contenant le mot « opérateur »

  • Une opération n'est jamais inutile. Elle peut ne pas profiter à l'opéré... Elle profite toujours à l'opérateur. De Georges Feydeau / La dame de chez Maxim
  • Le cinéma, c’est l’opéra du vingtième siècle. On a tous les arts : les écrivains, les acteurs, les décorateurs, les chefs opérateurs, les musiciens, pour faire une oeuvre totale. De Jules Petit-Senn
  • La SAS Sant'Anghjulu, qui exploitera sous le nom commercial « SFR in Corsica » a finalisé depuis plusieurs semaines un accord avec l'opérateur télécoms historique dans l'île. Corse Matin, Opérateur télécoms : SFR in Corsica nouveau distributeur | Corse Matin
  • Dans sa démarche affirmée de lutte contre le racisme, l’opérateur britannique Sky a ajouté des avertissements à plusieurs longs-métrages présents dans son catalogue Sky Cinema. Le film d’animation Aladdin de 1992 fait partie des concernés, tout comme Le Livre de la jungle, Flash Gordon ou encore Le Dernier Samouraï. Fredzone, Racisme : l'opérateur britannique Sky ajoute à un avertissement au film Aladdin de 1992
  • La fonctionnalité e-SIM proposée par  Orange Wholesale France est conforme aux standards développés par la GSMA pour l’ensemble des opérateurs dans le monde. Cette fonctionnalité de SIM électronique permettra d’offrir aux clients MVNO de nouveaux services. Pour les utilisateurs finaux, c’est plus de simplicité à la clé : plus besoin d’adaptateur, ou d'insérer ou de retirer une carte SIM, le support physique de la e-SIM est intégré directement dans le smartphone. Il suffit de télécharger et d’activer ensuite son profil pour pouvoir utiliser le forfait mobile de l’opérateur choisi. D’autres services sont aussi disponibles avec cette technologie puisque les clients peuvent également ajouter un profil complémentaire sur leur compte e-SIM et ainsi, par exemple, basculer d’un abonnement privé à un abonnement professionnel sur un même smartphone. , Orange Wholesale France, 1er opérateur de gros en France à proposer la e-SIM pour ses clients - orange.com
  • L’opérateur explique néanmoins que Quilvest Capital Partners, Bpifrance et Crédit Mutuel Equity entendent continuer à soutenir le développement de Bretagne Télécom, à la fois de façon organique et par croissance externe. Car Bretagne Télécom n’a pas abandonné ses projets de croissance externe. En réalité les 20 M€ levés l’année dernière sont apparus insuffisants pour mener à bien la stratégie de croissance externe dont la société rêvait. D’où l’entrée d’un nouvel investisseur censé lui apporter des fonds mais l’expertise qui lui manquaient. « Quilvest Capital Partners partenaire reconnu dans le monde du build up qui va nous aider à actionner du rachat de sociétés très ciblées », explique Réda Belouizdad. ChannelNews, Nouvelle levée de fonds pour l’opérateur Bretagne Télécom - ChannelNews
  • Une idée pour le moins surprenante, mais qui ne vient pas de nulle part. Olivier Gaillard, député du Gard (LREM), a déposé un projet de loi visant à attribuer la gestion et l’entretien des lignes aériennes du réseau téléphonique et fibre aux opérateurs. Le premier objectif est de “prévenir et réparer l’endommagement des équipements et l’interruption du service“, tout en évitant que le propriétaire du terrain privé n’ait à supporter les coûts d’entretien du réseau. “Une problématique de plus en plus prégnante avec le déploiement de la fibre” d’après l’élu. Univers Freebox, Un projet de loi veut instaurer des frais très particuliers à la charge des opérateurs
  • L’utilisation d’équipements Huawei est ainsi autorisée ou non durant une période pré-définie de 3 ou 5 ans dans la majorité des cas mais peut aller jusqu’à 8 ans. Le hic est que les opérateurs ne pourront pas accéder à des prorogations des autorisations accordées pour l’achat d’équipements de la firme de Shenzhen. Si cette décision n’a pas été rendue publique, les sources de Reuters affirment qu’elle a été clairement exprimée comme étant la position du gouvernement français et que les opérateurs en ont été informés. Univers Freebox, Huawei serait exclu des réseaux 4G et 5G des opérateurs français d'ici 2028
  • Tout commence par un plan sur un écran de télévision des années 50. Une voix invite à entrer dans le programme « Paradox Theater ». En une transition traversant le poste, THE VAST OF NIGHT devient l’épisode d’une série « à la » LA QUATRIÈME DIMENSION. Que le récit se déroule dans la ville de Cayuga, du nom de la société de production de Rod Serling, entérine la filiation. Vers la fin des années 50, Cayuga fête le début de la saison de basketball lycéen. Fay (Sierra McCormick), opératrice de téléphone et Everett (Jake Horowitz), animateur radio, vont tous deux recevoir des témoignages apeurés : un objet étrange stationnerait dans le ciel… Autoproduit, tourné pour moins d’un million de dollars, refusé par tous les festivals avant d’atterrir à Slamdance et d’y être repéré notamment par Steven Soderbergh, THE VAST OF NIGHT aurait pu sombrer dans l’exercice de style de petit malin, stérile à force de révérence. En quelques minutes, il s’impose au contraire comme un film de points de vue : des personnages, du metteur en scène et du spectateur. Tous sont ici engagés par la mise en scène et s’entremêlent dans la mécanique du récit. Dans le premier acte, une longue discussion sur le futur entre Fay et Everett ouvre une piste passionnante : la SF d’une époque deviendra la réalité d’une autre. Une simple constatation, vecteur immédiat de connivence entre le film et le spectateur, que le réalisateur Andrew Patterson nourrit en tenant le public au creux de sa main pendant 90 minutes. Déployant de très longs plans, certains à la discrète inertie – Fay à sa console d’opératrice, passant d’appel en appel pendant près de 10 minutes sans coupe –, d’autres d’une virtuosité ostensible – un plan-séquence très EVIL DEAD dans l’âme où la caméra parcourt les rues de Cayuga pour passer de Fay à Everett –, le réalisateur offre à son premier long un écrin visuel qui le sort immédiatement de la reconstitution pour préférer hybrider modernité et classicisme dans un grand élan de célébration du pouvoir d’évocation de la série B. À ce titre, Patterson joue de la connaissance qu’a chacun de tout un genre et de la « culture OVNI » – incroyable séquence où un témoin raconte son histoire en off, sur un écran noir, laissant le spectateur projeter ses propres images mentales. Plus fétichistes que frimeurs, les choix de mise en scène, et notamment un travail remarquable sur le son et ses textures, servent avant tout le récit et l’ambiance, tout en réclamant l’attention du public. Une vraie proposition de cinéma, qui ne sacrifie pas la générosité sur l’autel de sa maîtrise. Cinemateaser.com, THE VAST OF NIGHT : chronique - cinemateaser
  • On devient cheffe opératrice en ayant très envie de faire ce métier-là, en étant très motivée et passionnée. J’ai fait ce métier parce que j’avais un père qui faisait de la peinture donc j’étais déjà assez orientée sur l’image. Ensuite, je me suis renseignée sur les écoles de cinéma… Louis Lumière me correspondait bien, c’était plus axé sur l’image. J’ai fait beaucoup de court-métrages en sortant de l’école comme cheffe op et parallèlement à mes années d’assistanat à la caméra. Mediakwest, Mediakwest - Jeanne Lapoirie, une cheffe opératrice passionnée (Web TV)
  • L’opératrice ajoute : « Quelquefois, nous avons des retours de requérants se plaignant du délai trop long de la prise en compte d’un appel, mais, c’est tout à fait normal : nous devons obtenir le plus de détails possibles pour bien prendre en compte le signalement, que ce soit pour un malaise, un accident de la route ou un incendie, notamment pour déterminer l’envoi des moyens, ce qui n’empêche pas de déclencher les secours. Il y a cette réalité incontournable pour les secours à personne, l’appelant doit répéter au médecin du Samu, toutes les informations qu’il m’a déjà livrées, une nécessité pour assurer une intervention optimale, ou pour envoyer une ambulance privée à la place d’un véhicule des pompiers ou du Smur. Donc, les requérants ont l’impression que nous leur posons beaucoup de questions, mais, c’est vital ». , Pompiers de l'Hérault : Marlène, une des précieuses "oreilles" des maillons de la chaîne de l'urgence | Métropolitain
  • Beaucoup d'internautes regrettent le non-respect des règles sanitaires par les visiteurs. Sur place, en effet, si le masque est porté par beaucoup dans les allées, c'est moins le cas dans les files d'attente. Sans parler de la distanciation sociale impossible à tenir. « Il faut constamment faire la police », s'agace une opératrice. leparisien.fr, Bousculades, insultes, bagarre… l’ambiance du Parc Astérix décriée par des visiteurs et salariés - Le Parisien
  • Ayla , d’Erdi Simsek, opérateur, et de Marion Mathis, opératrice en horlogerie. , Autres | Au registre de l’état civil

Images d'illustration du mot « opérateur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « opérateur »

Langue Traduction
Anglais operator
Espagnol operador
Italien operatore
Allemand operator
Chinois 算子
Arabe المشغل أو العامل
Portugais operador
Russe оператор
Japonais オペレーター
Basque operadorea
Corse operatore
Source : Google Translate API

Synonymes de « opérateur »

Source : synonymes de opérateur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « opérateur »

Partager