La langue française

Noviciat

Sommaire

  • Définitions du mot noviciat
  • Étymologie de « noviciat »
  • Phonétique de « noviciat »
  • Citations contenant le mot « noviciat »
  • Traductions du mot « noviciat »
  • Synonymes de « noviciat »

Définitions du mot noviciat

Trésor de la Langue Française informatisé

NOVICIAT, subst. masc.

A. − Préparation des novices à la vie religieuse, qui consiste à éprouver leur vocation et dont la durée varie selon l'ordre, la congrégation; état des novices pendant cette formation. Commencer, faire, achever son noviciat, entrer en noviciat; temps de noviciat. Le postulant étoit d'abord [chez les Jésuites] éprouvé par dix ans de noviciat (Chateaubr.,Génie,t.2, 1803, p.528).Au bout de ces deux mois d'épreuves et d'exercices, de pratiques religieuses, (...) sa vocation sans dégoût, sans retour, toujours plus ferme, la fit juger digne du noviciat (Goncourt,Soeur Philom.,1861, p.96):
1. ... il rêva (...) de retourner à la Trappe; et il dut hausser les épaules car il n'avait ni le caractère assez patient, ni la volonté assez ferme, ni le corps assez résistant pour supporter les terribles épreuves d'un noviciat. Huysmans,En route,t. 2, 1895, p.315.
B. − P. méton.
1. Institution visant à cette formation. Il sollicita du roi la permission pour les religieuses de rétablir le noviciat; demande qui ne réussit guère (Sainte-Beuve,Port-Royal,t.5, 1859, p.517).À partir de la promulgation de la présente loi, les congrégations exclusivement enseignantes ne pourront plus recruter de nouveaux membres et leurs noviciats seront dissous de plein droit (Hist. instit. et doctr. pédag.,1904, p.353).
2. Ensemble des novices d'un couvent. Quand a lieu l'exode de vos religieux? −La semaine prochaine; le noviciat partira en bloc avec les convers, sous la direction du P. Felletin (Huysmans,Oblat,t.2, 1903, p.224).
3. Locaux destinés aux novices dans un couvent, une abbaye. Dans le grand bras [du couvent] étaient les cellules des mères et des soeurs et le noviciat (Hugo,Misér.,t.1, 1862, p.601).Le plan de l'abbaye de Saint-Gall renferme un noviciat qui est lui-même disposé comme un petit monastère (Lenoir,Archit. monast.,1856, p.395).
C. − P. anal. Apprentissage que l'on fait d'une profession, d'une activité particulière. Jean-Baptiste [Rousseau] avait quarante-deux ans; quelque long que fût alors le noviciat des poëtes, son éducation lyrique devait être achevée (Sainte-Beuve,Portr. littér.,t.1, 1829, p.130).Tout citoyen français âgé de vingt-un ans, et jouissant de ses droits, peut être nommé préfet. On n'exige de lui, ni noviciat, ni stage, ni concours, ni grade universitaire (Baradat,Organ. préfect.,1907, p.39):
2. La nature de la musique que l'on compose depuis quinze ans exigerait cependant des études sérieuses à cause des grandes difficultés d'exécution qu'elle présente, mais il semble au contraire qu'on ait abrégé le temps de noviciat indispensable pour le développement de la voix et l'acquisition de la méthode. Delécluze,Journal,1827, p.443.
[Noviciat + déterm. indiquant la nature de l'apprentissage]Noviciat politique, parlementaire. J'avais espéré jusqu'ici que la famille de ton père (...) se prêterait aux sacrifices nécessaires pour te faire entrer et pour te soutenir quelques années dans le noviciat des fonctions administratives ou diplomatiques (Lamart.,Nouv. Confid.,1851, p.36).Oui! je regrettais Paris, que ma santé fort compromise par cinq ans de noviciat littéraire m'avait obligé de quitter brusquement (A. Daudet, Trente ans Paris,1888, p.181).
En partic. (Temps d') épreuve que l'on impose à quelqu'un. Il faut que mes amis de Milan aient écrit de singulières lettres en ma faveur: on me fait grâce (à Bologne) de la moitié du noviciat imposé par la méfiance (Stendhal,Rome, Naples et Flor.,t.1, 1817, p.177).Il trouvait (...) un charme si étrange dans l'espèce de noviciat romanesque auquel il était soumis, qu'il semblait craindre de l'abréger (Feuillet,Sybille,1863, p.333).
Prononc. et Orth.: [nɔvisja]. Att. ds Ac. dep.1694. Étymol. et Hist. 1. 1535 relig. (Doc. Ypres, 245, 11 ds Z. rom. Philol. t.67, p.32); 2. 1611 «apprentissage, période pendant laquelle on s'initie à quelque activité» (Cotgr.). Dér. de novice*; suff. -at*; cf. le lat. médiév. noviciatus au sens 1 (ca 1330 ds Latham). Fréq. abs. littér.: 142.

noviciat (de novice). « 1. Temps d'épreuve que la règle d'une congrégation religieuse impose aux novices avant leur profession... 2. Partie d'un couvent réservé aux novices »

Wiktionnaire

Nom commun

noviciat \nɔ.vi.sja\ masculin

  1. (Religion) L’état des novices avant qu’ils fassent profession ; le temps pendant lequel ils sont dans cet état.
    • Un long, un rude noviciat, les épreuves du noviciat.
    • Il est entré dans son noviciat.
    • Faire, achever son noviciat.
  2. Maison ou la partie d’une maison religieuse que les novices habitent et où ils font leurs exercices pendant leur probation.
    • Il demeure au noviciat.
    • Il est en ce moment au noviciat.
    • Il lui fallait un certain temps pour passer sans trop de secousse, de sa modeste et régulière existence de province, aux étonnements qui l’attendaient dans la vie du monde, et cette demi-solitude au château de Nièvres était une sorte de noviciat qui ne lui déplaisait pas. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 120)
  3. (Figuré) Apprentissage qu’on fait de quelque art, de quelque profession.
    • Il a fait un rude noviciat dans sa première campagne.
  4. Bâtiment servant à l’éducation des novices d’un ordre religieux.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NOVICIAT. n. m.
L'état des novices avant qu'ils fassent profession; Le temps pendant lequel ils sont dans cet état. Un long, un rude novicial, Les épreuves du noviciat. Il est entré dans son noviciat, Faire, achever son noviciat. Il désigne aussi la Maison ou la partie d'une maison religieuse que les novices habitent et où ils font leurs exercices pendant leur probation. Il demeure au noviciat. Il est en ce moment au noviciat. Il signifie au figuré Apprentissage qu'on fait de quelque art, de quelque profession. Il a fait un rude noviciat dans sa première campagne.

Littré (1872-1877)

NOVICIAT (no-vi-si-a ; le t ne se prononce pas et ne se lie pas) s. m.
  • 1État des novices avant leur profession. Mais nous n'avons, hélas ! que trop d'expérience, Qu'ayant traîné vingt ans l'habit de pénitence, Souvent ce lâche cœur a moins de pureté Qu'à son noviciat il n'avait apporté, Corneille, Imit. I, 11. Ce premier noviciat par où, selon l'ordre et la sage discipline de l'Église, il faut passer avant que de prendre avec la religion un engagement fixe et immuable, Bourdaloue, Pensées, t. II, p. 383.
  • 2Temps de l'épreuve des novices. Un long noviciat.
  • 3La demeure des novices. S'il arrivait en effet que ce jeune homme fût sage, serviable, instruit, et qu'allant en ambassade vous eussiez par hasard besoin de lui, informez-vous-en au noviciat des jésuites ; il a été deux ans novice, Voltaire, Lett. d'Argenson, 7 mars 1739.
  • 4 Fig. Apprentissage quelconque. Le temps que j'ai employé à votre service n'a pas tant été la saison de ma débauche que le noviciat de la vie régulière que je veux mener, Guez de Balzac, liv. VII, lett. 20.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

NOVICIAT, s. m. (Jurisprud.) est le tems de probation, c’est-à-dire, le tems pendant lequel on éprouve la vocation & les qualités de la personne qui est entrée en religion, avant de l’admettre à faire profession. Voyez ci-devant Novice. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « noviciat »

(Date à préciser) Dérivé de novice avec le suffixe -at ; le latin médiéval avait noviciatus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Novice.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « noviciat »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
noviciat nɔvisja

Citations contenant le mot « noviciat »

  • « C’était novateur. Elle a contribué à déconfiner les exercices spirituels qui se faisaient jusque-là en milieu fermé, pendant des retraites, en en faisant une occasion de rencontre entre laïcs. Elle a formé énormément de monde. Elle a rendu un véritable service à l’Église », souligne la xavière Nathalie Becquart, qui a bénéficié de sa formation pendant son noviciat, deux années qui permettent de mûrir le choix de la vie religieuse. La Croix, Mort de Marie Guillet, xavière, inlassable prêcheuse du discernement spirituel
  • Devant leur succès, les pionniers déménagèrent vers la rue des Allemands (des jésuites à ce jour) dès 1584, occupant le site entre les rues de Bève et des Filles-Dieu. Au 9 octobre 1595, leur nouveau collège des humanités à l’usage des laïcs, internes et externes, est prêt, il cohabite un temps avec le noviciat, religieux.. Communes, régions, Belgique, monde, sports – Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net, Le Tournai d’avant: l’enseignement haut de gamme (Tournai)
  • Le souvenir de leur rencontre la fait retourner à ses années de noviciat, « alors c’est vraiment loin ! », s’amuse la religieuse dominicaine, 62 ans, en jean et chemise à rayures, qui reçoit dans un bureau chaleureux et contemporain, rue d’Assas à Paris. C’est à proximité, au numéro 21 de la même rue, derrière les hauts murs en brique de la Catho de Paris, qu’elle a rencontré Xavier Thévenot la première fois en 1983 et assisté à son premier cours de théologie face à lui. La Croix, Véronique Margron et Xavier Thévenot, l’héritage d’une morale pour la vie
  • De 1989-1990, Père Félicien Ntambue entre au noviciat des missionnaires scheutistes à Mbudi, à Kinshasa. Le 7 Octobre 1990, il a fait sa première profession religieuse et en 1996 à Manille, il a prononcé ses vœux perpétuels. Il a été ordonné prêtre le 12 aout 2001, à la cathédrale Saint Martin Kabinda, par Mgr Valentin Masengo Nkinda, d’heureuse mémoire. Radio Okapi, RDC : Père Félicien Ntambue, nouvel évêque du diocèse de Kabinda | Radio Okapi
  • La reconversion de l’église du noviciat des Jésuites en logements est au cœur d’une guerre du patrimoine à Nancy. La Semaine, Nancy. Eglise du noviciat des Jésuites : la Ville fait appel
  • L’histoire du Petit Lourdes débute en 1870 lorsque la congrégation des frères des écoles chrétiennes fonde un noviciat dans une ferme des bords du… Unidivers, Le Petit Lourdes à Hérouville Saint-Clair Caen mercredi 5 août 2020
  • Un projet de logements à la place du noviciat des Jésuites rue Saint-Dizier à Nancy fait polémique. La Semaine, Nancy : le tribunal administratif rejette le projet de logements à la place de l’église du Noviciat des Jésuites
  • C’est alors qu’il gagne la confiance et l′estime des religieux. Derrière ses faiblesses et son manque d’éducation, les religieux voient rapidement en lui un homme pieux et sage. Et ils voient juste : le 2 février 1575, Camille de Lellis se repent officiellement de tous ses péchés et décide de devenir frère capucin. Il pense alors avoir trouvé sa vocation, mais un ulcère incurable à la jambe l’empêche de terminer son noviciat et d’être admis. Aleteia, Camille de Lellis, le saint qui guérit les blessures

Traductions du mot « noviciat »

Langue Traduction
Anglais novitiate
Espagnol noviciado
Italien noviziato
Allemand noviziat
Chinois 见习
Arabe مبتدئ
Portugais noviciado
Russe послушник
Japonais 修繕する
Basque novitiate
Corse noviciatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « noviciat »

Source : synonymes de noviciat sur lebonsynonyme.fr
Partager