La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « normaliser »

Normaliser

Définitions de « normaliser »

Trésor de la Langue Française informatisé

NORMALISER, verbe trans.

A. − INDUSTR., TECHNOL. Appliquer une norme de manière à abaisser le prix de revient ou à faciliter l'utilisation généralisée. Synon. rationaliser, standardiser, systématiser, unifier.Normaliser les méthodes de travail, un produit, les outils, un procédé, la production d'un objet. Pour faciliter l'équipement avec tel ou tel carburateur, on a normalisé les diamètres des tubulures d'admission, ainsi que les cotes des brides de fixation du carburateur (Chapelain,Techn. automob., 1956, p.101).Les pétroliers furent (...) amenés à normaliser un mode de transport qui leur fut, en quelque sorte, imposé par les circonstances (M. Benoist, F. Pettier, Transp. mar., 1961, p.107):
1. ... dans la plupart des cas, normaliser consiste à remplacer plusieurs produits différents, employés à un même usage, par un produit unique dit «normal» qui répond aux mêmes besoins et peut les remplacer tous. La normalisation ne vise donc pas, d'une manière générale, à créer des produits nouveaux, mais à choisir, parmi ceux existants, les modèles et qualités convenant le mieux aux caractéristiques retenues, parce qu'elles ont été estimées principales et normalisables. Villemer,Organ. industr., 1947, p.14.
Emploi pronom. passif. Être rendu conforme à une norme. Voici les principaux formats [de papier] actuellement employés; leurs dimensions en centimètres tendent à se normaliser (Civilis. écr., 1939, p.6-8).
B. − Ramener à la norme, à un état normal, habituel, régulier ce qui avait cessé de l'être ou rendre normal ce qui ne l'était pas encore. Synon. équilibrer, régulariser.
1. [Le compl. désigne une pers., un état physique, mental, un comportement social] Toute rééducation ou réadaptation tend à normaliser l'individu, c'est-à-dire, à le ramener aux normes de son groupe de vie (Lafon1963).Les médicaments à tropisme psychique sont en particulier assez nombreux et actifs pour (...) permettre (...) d'agir favorablement sur les états de fatigue, et de normaliser, avec l'aide d'une psychothérapie judicieuse, ces états de déséquilibre (R. Schwartz, Nouv. remèdes et mal. act., 1965, p.62).Le rôle du psychiatre en matière pénale? Non pas expert en responsabilité, mais conseiller en punition. Car, désormais, (...) Il ne faut plus simplement punir un délit. Il faut aussi cerner un individu, le comprendre et le normaliser (Réalités, juill. 1975, p.64, col.2).
Emploi pronom. Devenir ou redevenir normal. Réfl. Des propos que (...) [le docteur Andréae père] ne put tenir, dans l'ignorance totale où il était alors de mes goûts homosexuels (...). Ajoutons que, très soucieux alors de me «normaliser», je n'avais pas craint de lui demander (...) si je ne risquais pas (...) de «manquer de femmes»? (Gide,Journal, 1933, p.1191).Passif. Le liquide céphalo-rachidien redevient clair et limpide, sa composition cytologique et chimique se normalise (Quillet Méd.1965, p.359).
2. [Le compl. désigne des rapports entre des pers., entre des pays] Établir ou rétablir des relations normales. Normaliser des rapports trop tendus entre des personnes; normaliser des relations (diplomatiques). Depuis six ans, donc, la porte américaine est entrouverte à de jeunes privilégiés européens. En dehors de ces rares élus la situation demeure stagnante. Que faire pour normaliser les rapports entre New York et Paris? (Arts et loisirs, déc. 1966, p.38, col.1).Après un différend d'où a résulté une rupture plus ou moins grave, les États normalisent leurs relations (Foulq.Sc. soc.1978).
3. POL. [Le compl. désigne un pays, une situation pol., soc.] Rétablir, au besoin par la force, l'ordre, le statu quo, après une période d'agitation, de troubles. Synon. ramener au calme, stabiliser:
2. «Stabilisation», «normalisation», ces mots qui reviennent dans les dépêches ne rendent pourtant pas un son rassurant. «Normaliser», dans le langage de MM. Brejnev et Gretchko, cela signifie supprimer, au besoin par la violence, toute alternative à l'ordre établi, tout écart politique dans leur zone de souveraineté, laquelle comprend la moitié de l'Europe. L'Express, 29 mars 1971, p.54, col.1.
[Le compl. désigne une pers. ou un groupe de pers.] Faire rentrer dans le rang, mettre au pas. Ce qu'a montré le dernier «coup de gueule» de la C.F.D.T., en définitive, c'est que la centrale est toujours décidée à ne pas aliéner sa liberté, et à ne pas se laisser «normaliser» (Le Nouvel Observateur, 3 nov. 1975, p.48, col.3).
REM. 1.
Normalisateur, -trice, adj.,hapax. Le théâtre, qui permet à la fois l'étalage affectif, l'expression de personnalités et de fictions multiples, la mise en vedette est, pour l'hystérique, une sorte de solution normalisatrice: la note hystérique vient alors animer le talent (Mounier,Traité caract., 1946, p.91).Emploi subst. masc., pol. Personne qui normalise un pays. Son Excellence [l'ambassadeur d'URSS à Paris, Piotr Abrassimov] prend sa plume (...), elle accuse Mitterrand de céder à la «vague d'antisoviétisme», elle réaffirme son accord total avec les normalisateurs de Prague, elle suggère que le voyage projeté en juillet est peut-être inopportun (Le Nouvel Observateur, 11 sept. 1972, p.21, col. 3).
2.
Normalisé, -ée, adj.a) [Correspond à normaliser A] Industr., technol. Qui a été normalisé. Appareil normalisé; dimension normalisée; fruits, imprimés, produits normalisés. Ces fiches seront d'un format normalisé (Bernaténé,Comment concevoir docum., 1964, p.89).Le dessin normalisé dit dessin industriel (Capelle,Éc. demain, 1966, p.61).Taille normalisée. ,,Taille homologuée par l'AFNOR et représentant les mesures moyennes d'un échantillonnage d'individus`` (Quillet 1965, Lar. Lang. fr.). b) [Correspond à normaliser B] Rapports normalisés. Des individus «normalisés» socialement, c'est-à-dire ajustés (...) au rôle social que la société a défini pour eux (Le Nouvel Observateur, 28 oct. 1974, p.116, col. 2).
3.
Normalisable, adj.Qui peut être normalisé. Voir supra ex.1.
Prononc.: [nɔ ʀmalize], (il) normalise [-li:z]. Étymol. et Hist. 1. 1922 en normalisant la graphie (A. Jeanroy ds R. crit. d'hist. et de litt., p.444); 2. 1932 industr. «standardiser» (Lar. 20e); 3. 1933 «ramener à un état normal» (Gide, loc. cit.). Dér. de normal*; suff. -iser*; déjà en angl. en 1865, v. NED; la présence du dér. normalisation* laisse supposer une existence antérieure du verbe malgré le manque d'attestations.

Wiktionnaire

Verbe - français

normaliser \nɔʁ.ma.li.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Rendre conforme à une norme.
    • Normaliser un connecteur.
  2. Créer une norme de droit conforme à une norme de fait.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. Rendre ou faire redevenir normal.
    • Normaliser les relations entre deux pays.
  4. (Algèbre linéaire) Calculer la norme d'un vecteur.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  5. (Bases de données) Formater selon la forme normale.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « normaliser »

(Date à préciser) Dérivé de normal, avec le suffixe -iser ; voir normer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « normaliser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
normaliser nɔrmalize

Citations contenant le mot « normaliser »

  • On aura beau informatiser, normaliser; chaque bibliothèque conservera son odeur spécifique, sa stratégie, ses sésames et ses secrets. De Nicolas Bouvier / Oeuvres, 2004
  • Si le ministère de la Culture a une responsabilité à l’égard de la beauté, ce n’est certainement pas pour la normaliser, la rendre acceptable, la contraindre, mais au contraire pour permettre qu’elle soit vivante, diverse, vibrante voire insolente. De Catherine Trautmann / Conférence de presse “La Beauté” - 1 Mars 2000
  • Pendant le confinement, le soutien-gorge a disparu des poitrines, et le no-bra, qui existe et se pratique depuis les années 70 par une minorité de femmes jusqu'ici, semble se normaliser aux yeux des Françaises et des Français. Une étude Ifop se penche sur cette démocratisation du no-bra et s'interroge sur sa pérennité après le confinement. midilibre.fr, "No-Bra" : on vous explique pourquoi de plus en plus de Françaises abandonnent le soutien-gorge - midilibre.fr
  • La consommation d’électricité en France tend également à se normaliser. Sur la semaine du 29 juin, “la consommation est passée sous les 5% (-4,9%) d’écart avec une consommation normale attendue”, a indiqué à l’AFP le gestionnaire du réseau de transport, RTE. Le Monde de l'Energie, France: la consommation de gaz par l'industrie se normalise
  • Cette dynamique abusive est tellement présente qu’on en est même venu à normaliser et à banaliser certains gestes. Le mythe du poète maudit à qui l’on pardonne tout à cause de son prétendu génie a la couenne dure. Le Journal de Québec, Le milieu littéraire est pourri | Le Journal de Québec
  • [Nota Bene merci ne pas lire et sauter si pas notions de mécanique quantique, désolé. Donc ci-après résultats de calculs en µ-économie quantique = se donner l’Hamiltonien du système avec outre les 2 variables cours et nb actions échangées ; le cours ( C ) et le nb actions échangées ( N ) deviennent, par postulats ou quantification, 2 opérateurs [C,N] = CN – NC, qui ne commutent pas d’où constante (générateur) non nulle du commutateur; et l’opérateur tendance T (analogue spin ½) avec ses 2 valeurs propres up or down ; opérateurs Achat (création) et son conjugué Vente (destruction) ; … trouver les valeurs propres et fonctions d’onde de probabilités correspondantes à normaliser d’où apparaissent les niveaux fondamentaux stationnaires de cours (NFS, cycliques) avec leur probabilités associées ou alors devient semblable à résoudre une équation de Schrödinger à une constante réelle multiplicative près à calculer simplement par définition avec une relation analogue d’indétermination de Heisenberg (constante arbitraire bien que présente dans les calculs mais qui se tue à la fin de ceux-ci et les effets cohérents qui interfèrent avec les ordres Achat-Vente (ou comme des franges de diffraction en optique trous d’Young) apparaissent. Pkoi? Seules comptent les observations. En outre il vient de là que la valeur moyenne d’un cours n’a aucun sens ou n’existe pas, c’est comme ça, seules aussi ici les probabilités existent, rien d’autre que pour des états accessibles discrets à un temps donné t. Hélas, toutes nos probabilités sont conditionnelles voir, en autres, le petit livre Que sais-je ? « les probabilités » d’Albert Jacquard. Donc encore hélas la mécanique quantique, depuis 1925, reste tjrs imparfaite par définition. Mais bon nous n’avons en 2020 tjrs que cela de mieux comme théorie bancale et prodigieusement bricolée (trop de postulats mais pas que) pour faire certaines prédictions, qui doivent coller au mieux aux observations passées et futures ci-après sur de très petits mouvements relatifs considérés «browniens» en spéculation en Bourse. , 24 Juillet 2020. Gl Events (GLO pour les intimes & les traders).

Images d'illustration du mot « normaliser »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « normaliser »

Langue Traduction
Anglais normalize
Espagnol normalizar
Italien normalizzare
Allemand normalisieren
Chinois 归一化
Arabe تطبيع
Portugais normalizar
Russe нормализуют
Japonais ノーマライズ
Basque normalizatu
Corse nurmalizà
Source : Google Translate API

Synonymes de « normaliser »

Source : synonymes de normaliser sur lebonsynonyme.fr

Normaliser

Retour au sommaire ➦

Partager