La langue française

Naïvement

Définitions du mot « naïvement »

Trésor de la Langue Française informatisé

NAÏVEMENT, adv.

A. − Vx ou littér. D'une manière originelle, native. Synon. naturellement.L'idée la plus naturelle à l'homme, celle qui lui vient naïvement, comme du fond de sa nature, est l'idée de son innocence (Camus, Chute, 1956, p.1514):
1. ... toute la musique lui paraissait [à Rousseau] une grande mélodie naturelle que presque naïvement pouvait interpréter ou la voix humaine ou la flûte d'un berger. Guéhenno, Jean-Jacques, 1948, p.158.
B. − Avec une simplicité naturelle, sans apprêt. J'aime voir (...) Quelques bons montagnards, au pied de la colline, Naïvement danser aux chansons d'un hautbois (Borel, Rhaps., 1832, p.36).M. de Cambremer était naïvement heureux de revoir des lieux où il avait vécu si longtemps (Proust, Sodome, 1922, p.917).
En partic.
En décrivant, en représentant la réalité telle qu'elle est ou en la simplifiant, sans rechercher d'effet. Synon. fidèlement.L'auteur peut (...) s'abstenir de se montrer, il peut s'en fier à la vérité, s'il a su la raconter naïvement (Barante, Hist. ducs Bourg., t.1, 1821-24, p.79):
2. Est-ce que, en art, il y avait autre chose que de donner ce qu'on avait dans le ventre? Est-ce que tout ne se réduisait pas à planter une bonne femme devant soi, puis à la rendre comme on la sentait? Est-ce qu'une botte de carottes (...) étudiée directement, peinte naïvement, dans la note personnelle où on la voit, ne valait pas les éternelles tartines de l'école, cette peinture (...) honteusement cuisinée d'après les recettes? Zola, Œuvre, 1886, p.43.
Préalablement à tout système formalisé. Naïvement, on peut dire qu'une théorie a un double rôle (J.-Bl. Grize, De la logique à l'argumentation, Genève, Paris, Droz, 1982, p.54).
C. − Avec (trop d') ingénuité, (de) confiance, (de) crédulité. Synon. franchement, ingénument, sincèrement.Avouer naïvement une chose (Ac.). Se faire de la science une représentation absolue et puérile, (...) confondre naïvement la science et la sagesse (Duhamel, Maîtres, 1937, p.129).[Les tyrans] se jugent naïvement (...) tout leur étant dû, libéraux (Arnoux, Zulma, 1960, p.223):
3. Je ne le suivrai pas [Aristote] dans les détails de son traité de syllogisme. J'avouerai même naïvement que je ne me flatte pas d'avoir toujours saisi avec précision toute la finesse de ses observations... Destutt de Tr., Idéol. 3, 1805, p.23.
Prononc. et Orth.: [naivmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1180 «de nature, de naissance, véritablement» (Proverbe au vilain, 168g ds T.-L.); 2. 1543 «exactement, fidèlement (en parlant de la représentation d'une oeuvre littéraire ou artistique)» (Selve, Plutarque ,,Paul Emile``, 118 rods Hug.); 3. 1610 «franchement, sans détour» (H. d'Urfé, L'Astrée, éd. H. Vaganay, 1repartie, V, t.1, p.190). Dér. de naïf*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér.: 875. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 956, b) 1722; xxes.: a) 1074, b) 1335. Bbg. Hansen (I.). Les Adv. prédicatifs fr. en -ment... Göteborg, 1982, pp.206-207.

Trésor de la Langue Française informatisé

NAÏVEMENT, adv.

A. − Vx ou littér. D'une manière originelle, native. Synon. naturellement.L'idée la plus naturelle à l'homme, celle qui lui vient naïvement, comme du fond de sa nature, est l'idée de son innocence (Camus, Chute, 1956, p.1514):
1. ... toute la musique lui paraissait [à Rousseau] une grande mélodie naturelle que presque naïvement pouvait interpréter ou la voix humaine ou la flûte d'un berger. Guéhenno, Jean-Jacques, 1948, p.158.
B. − Avec une simplicité naturelle, sans apprêt. J'aime voir (...) Quelques bons montagnards, au pied de la colline, Naïvement danser aux chansons d'un hautbois (Borel, Rhaps., 1832, p.36).M. de Cambremer était naïvement heureux de revoir des lieux où il avait vécu si longtemps (Proust, Sodome, 1922, p.917).
En partic.
En décrivant, en représentant la réalité telle qu'elle est ou en la simplifiant, sans rechercher d'effet. Synon. fidèlement.L'auteur peut (...) s'abstenir de se montrer, il peut s'en fier à la vérité, s'il a su la raconter naïvement (Barante, Hist. ducs Bourg., t.1, 1821-24, p.79):
2. Est-ce que, en art, il y avait autre chose que de donner ce qu'on avait dans le ventre? Est-ce que tout ne se réduisait pas à planter une bonne femme devant soi, puis à la rendre comme on la sentait? Est-ce qu'une botte de carottes (...) étudiée directement, peinte naïvement, dans la note personnelle où on la voit, ne valait pas les éternelles tartines de l'école, cette peinture (...) honteusement cuisinée d'après les recettes? Zola, Œuvre, 1886, p.43.
Préalablement à tout système formalisé. Naïvement, on peut dire qu'une théorie a un double rôle (J.-Bl. Grize, De la logique à l'argumentation, Genève, Paris, Droz, 1982, p.54).
C. − Avec (trop d') ingénuité, (de) confiance, (de) crédulité. Synon. franchement, ingénument, sincèrement.Avouer naïvement une chose (Ac.). Se faire de la science une représentation absolue et puérile, (...) confondre naïvement la science et la sagesse (Duhamel, Maîtres, 1937, p.129).[Les tyrans] se jugent naïvement (...) tout leur étant dû, libéraux (Arnoux, Zulma, 1960, p.223):
3. Je ne le suivrai pas [Aristote] dans les détails de son traité de syllogisme. J'avouerai même naïvement que je ne me flatte pas d'avoir toujours saisi avec précision toute la finesse de ses observations... Destutt de Tr., Idéol. 3, 1805, p.23.
Prononc. et Orth.: [naivmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1180 «de nature, de naissance, véritablement» (Proverbe au vilain, 168g ds T.-L.); 2. 1543 «exactement, fidèlement (en parlant de la représentation d'une oeuvre littéraire ou artistique)» (Selve, Plutarque ,,Paul Emile``, 118 rods Hug.); 3. 1610 «franchement, sans détour» (H. d'Urfé, L'Astrée, éd. H. Vaganay, 1repartie, V, t.1, p.190). Dér. de naïf*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér.: 875. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 956, b) 1722; xxes.: a) 1074, b) 1335. Bbg. Hansen (I.). Les Adv. prédicatifs fr. en -ment... Göteborg, 1982, pp.206-207.

Wiktionnaire

Adverbe

naïvement \na.iv.mɑ̃\

  1. Avec naïveté.
    • Un jour, très naïvement, elle lui prit le bras et dit, avec un long regard tendre : « Fais-toi musulman… […] » — (Isabelle Eberhardt, Yasmina,1902)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NAÏVEMENT. adv.
Avec naïveté. Parler naïvement. Avouer naïvement une chose. Exprimer naïvement quelque chose.

Littré (1872-1877)

NAÏVEMENT (na-i-ve-man) adv.
  • 1D'une manière naïve. Son génie [de Voiture] et le caractère de son esprit est, à ce qu'on dit, très naïvement représenté dans le troisième volume de Cyrus en la personne de Callicrate, Pellisson, Hist. Acad. IV, Voiture. Au lieu qu'un autre eût pu prendre un air imposant de divination, il expliquait naïvement les principes de son art, et se privait de toute apparence de merveilleux, Fontenelle, Couplet. Il [Montaigne] est énergique et familier ; il exprime naïvement de grandes choses, Voltaire, Disc. récept. Représenter naïvement et nettement les choses, sans les changer ni les diminuer, et sans y rien ajouter de son imagination, Buffon, Œuvr. t. I, p. 36.
  • 2Sans détour, sans artifice. Si vous étiez de bonne foi et que vous voulussiez nous exposer ici naïvement tous les désagréments qui accompagnent la vie du siècle, Massillon, Myst. Visitation.

HISTORIQUE

XVIe s. On l'invitoit à aller ouyr un qui contrefaisoit naïfvement le rossignol : j'ai, dit-il, ouy le rossignol mesme, Amyot, Lycurg. 43. Chascun maistre en son mestier Ont besongné si naifvement, Que l'edifice proprement S'est parfait en moins de my an, Ledoyen, dans Bulletin de la Société de l'industrie de la Mayenne, t. III, p. 89.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « naïvement »

 Dérivé de naïf avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Naïve, et le suffixe ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « naïvement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
naïvement naivœmɑ̃

Citations contenant le mot « naïvement »

  • On en rêvait, naïvement, et les crises l’ont fait. Nous sommes entrés, écrivait le Monde dans son édition de lundi, « dans l’ère de l’argent gratuit ». Crise économique de 2008, pandémie, les banques centrales comme la BCE ou la Fed ont été amenées à baisser leurs taux d’intérêt de telle sorte qu’ils sont au ras du plancher. 0,5 %, voire zéro, voire moins. Ainsi, nous explique-t-on, la dette n’est pas vraiment un problème et l’argent gratuit pourrait servir aux États pour investir dans les écoles, les hôpitaux, etc. En revanche, il va dans l’immédiat aggraver les inégalités. C’est une aubaine, sans doute, pour les emprunteurs décidés à acheter, par exemple, un appartement, mais surtout pour les plus riches, possesseurs d’actifs. En Bourse, depuis deux à trois semaines, le rendement des actions a fait un bond de l’ordre de 30 %, et plus encore dans le secteur du luxe. En d’autres termes, faute d’une politique de relance fondée sur la justice sociale et fiscale, l’argent gratuit, c’est seulement pour ceux qui en ont. L'Humanité, Le billet de Maurice Ulrich. Gratuit | L'Humanité
  • De toute évidence, la fin du conflit libyen n’est pas pour demain. Ni pour les jours et les semaines à venir sans nul doute aussi. Pourtant, les appels en direction des belligérants en vue de mettre un terme à l’escalade militaire et de privilégier l’option politique se font de plus en plus nombreux. De plus en plus pressants. Malheureusement, ils ne suscitent pas l’écho escompté chez les parties libyennes qui ne semblent plus maîtresses de leur destin. L’appel lancé par le parlement de l’est du pays, pro-Haftar, à l’Egypte, pour intervenir militairement contre la Turquie en cas de menaces,  est la preuve que la situation n’est plus entre les mains des belligérants libyens. Cet appel illustre aussi et surtout l’ampleur de l’implication des forces étrangères dans ce conflit qui a plongé la Libye dans le chaos. Une réalité contre laquelle les Nations unies semblent impuissantes. Mais l’ONU n’est pas la seule à être dans l’incapacité d’imposer quoi que ce soit en Libye. Le gouvernement d’union nationale (GNA) reconnu pourtant par la communauté internationale et le camp adverse dirigé par Khalifa Haftar ne se sentent «comptables» et «redevables» que devant leurs soutiens respectifs. L’Union européenne, qui a été évincée du jeu libyen, tente autant que faire ce peut, de peser en se repositionnant et (re)devenant un acteur clé du conflit. En marge du Conseil européen tenu samedi à Bruxelles, le président français, Emmanuel Macron, la chancelière allemande Angela Merkel et le président du Conseil italien Giuseppe Conte, ont fait part, dans un texte commun, de leurs «graves préoccupations concernant la montée des tensions militaires dans ce pays et le risque accru d’une escalade militaire régionale». Partant de ces inquiétudes, ils ont demandé «à toutes les parties libyennes et à leurs soutiens étrangers de cesser immédiatement les combats et de mettre un terme à l’escalade militaire en cours à travers le pays». Les trois pays exhortent par la même les soutiens étrangers des belligérants à respecter pleinement l’embargo sur les armes établi par le Conseil de sécurité des Nations unies. Paris, Berlin et Rome se sont dit prêts à recourir à des sanctions si les violations de cet embargo se poursuivent. Il y a deux semaines, le SG de l’ONU, Antonio Guterres, avait dénoncé une interférence étrangère ayant atteint des niveaux sans précédents, avec «la livraison d’équipement sophistiqués et le nombre de mercenaires impliqués dans les combats» . L’on peut naïvement se demander comment l’acheminement de ces armes se poursuit alors que l’opération Irini, décidée pour surveiller la Méditerranée, afin d’empêcher l’afflux des armes vers la Libye, est toujours en cours. Il est vrai aussi que selon l’Opex 360, elle manque beaucoup de moyens nécessaires à la mission qui lui a été assignée. Et dans ce cas, la question qui se pose est celle de savoir pourquoi avoir décider de cette opération sans lui donner tous les moyens indispensables à sa réussite. Mais une telle question n'a pas lieu d'être, car dans le dossier libyen ce n'est pas la seule incohérence qui mérite d'être soulignée. A croire que ce conflit a été complexifié à dessein, pour que toute solution politique devienne presque impossible, et que les puissances étrangères intervenant dans ce conflit puissent réaliser leurs agendas qui se sont avérés au final contradictoires. Nadia K. , Grand angle : Ce n’est pas demain la veille !

Traductions du mot « naïvement »

Langue Traduction
Anglais naively
Espagnol ingenuamente
Italien ingenuamente
Allemand naiv
Chinois 天真地
Arabe بسذاجة
Portugais ingenuamente
Russe наивно
Japonais 素朴に
Basque naively
Corse ingenu
Source : Google Translate API

Synonymes de « naïvement »

Source : synonymes de naïvement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « naïvement »

Naïvement

Retour au sommaire ➦

Partager