La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « muguet »

Muguet

Variantes Singulier Pluriel
Masculin muguet muguets

Définitions de « muguet »

Trésor de la Langue Française informatisé

MUGUET, subst. masc.

A.− Plante herbacée vivace, de la famille des Liliacées, dont les petites fleurs blanches et odorantes, en forme de clochettes, sont groupées en grappes. Appellations pop. muguet de mai, muguet des Parisiens, lis des vallées.Brin de muguet; cueillir du muguet; aller au muguet. Ce matin, assis sur un fagot, en plein soleil, parmi les longues feuilles de muguet, tandis que nos yeux en cherchaient les perles encore closes (Renard, Journal,1889, p. 24).Les idées de printemps, de fraîcheur, de gaieté légère, évoquées par le rappel du muguet, ce lis des vallées, lilium convallium (Bourget, Sens mort,1915, p. 155):
1. Quelle odeur délicieuse vient à nous comme celle des jacinthes et des narcisses et de toutes ces fleurs les premières qui sortent du sol hivernal! ou les muguets et les gros coucous qui sentent le miel! Claudel, Nuit Noël,1915, 2, p. 569.
P. anal. Muguet des bois ou petit muguet. Aspérule odorante (v. aspérule). On appelle encore Muguet, Muguet des bois, l'Asperula odorata, dite aussi Reine des bois, qui est employée comme spasmodique et légèrement stimulante (Bouillet1859).
B.− P. méton., vx. [P. allus. au parfum à base d'essence de muguet utilisé autrefois par certains élégants] Homme se piquant d'élégance et de galanterie. Faire le muguet. Tous vos muguets, tous vos dandys, tous vos inutiles étaient là, jeunes et vieux, riches et nobles (Sand, Lélia,1833, p. 82).Je ne faisais que rire des œillades assassines dont la Sulmerre honorait ce muguet d'hôpital, attaché plus que pas un à ses pas (Milosz, Amour. initiation,1910, p. 231):
2. Il est au monde un être, on le nomme lion (...) Noble et d'antique souche, il compte pour ancêtres Les muguets, raffinés, mirliflors... Pommier, Colifichets,1860, p. 116.
Rem. On relève chez le même aut. la forme fém. muguette : Où donc verrez-vous sur la terre Plus d'époux trompés et bernés (...) Plus de muguets et de muguettes (...)? (Paris, 1866, p. 365).
C.− PATHOL., p. anal. (d'aspect avec les fleurs de muguet). Mycose affectant les muqueuses, particulièrement celle de la bouche, et se manifestant par des points et des plaques d'un blanc laiteux. Synon. blanchet, millet, stomatite* crémeuse.Muguet du nourrisson, de l'adulte; muguet des agneaux; muguet buccal, intestinal, vaginal. Celui-là [un enfant] a le palais perforé, un autre de grandes plaques cuivrées sur le front, tous le muguet (A. Daudet, Nabab,1877, p. 153):
3. Une stomatite un peu particulière est réalisée par le muguet [it. ds le texte]. Cette maladie, due au champignon, endomyces albicans, se voit chez les sujets à mauvaise hygiène buccale, chez les porteurs de maladies graves et chez le nourrisson où elle est très fréquente. Quillet Méd.1965, p. 182.
Prononc. et Orth. : [mygε]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1200 musguet bot. (Richard de Semilli, éd. G. Steffens, p. 355); 2. ca 1538 [éd.] adj. « élégant » (Moralité de la vendition de Joseph ds Myst. du V. Test., éd. J. de Rothschild, t. 2, p. 369, 1627); 1547 subst. « jeune élégant » (N. Du Fail, Propos rustiques ds Œuvres facétieuses, éd. J. Assézat, t. 1, p. 54); 3. 1769 méd. (Journal de méd., de chirurgie et de pharm. 31, 496 d'apr. FEW t. 19, p. 135a). Dér. de l'a. fr. mugue « musc » (fin du xies., Raschi, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t. 1, 731a; ca 1223, Gautier de Coinci, éd. V. F. Koenig, I Mir. 44, 838), en raison du parfum de cette fleur. Mugue est issu de musc* par un développement inexpliqué. Au sens 3, cf. musgue « maladie de la bouche » (fin du xies., Raschi, Gl., t. 1, 731b). Fréq. abs. littér. : 127.
DÉR.
Mugueter, verbe trans.,vx. Courtiser, faire le muguet (auprès d'une femme). Il muguette toutes les femmes de son quartier. Il ne fait que mugueter (Ac.1835-1935).Suspect à Richelieu, ayant eu l'audace de mugueter ses femmes, le lovelace tortu et batailleur fut obligé de s'enfuir (Chateaubr., Rancé,1844, p. 122).P. métaph. Sur un fond de marbre noir se découpaient des bouquets de fleurs aux couleurs vives, muguetées par des papillons ailés de pierreries (Gautier, Fracasse,1863, p. 328).− [mygəte], (il) muguette [mygεt]. Att. ds Ac. dep. 1694. Conjug. : v. jeter. − 1resattest. a) 1528 intrans. « faire le galant » ([G. d'Aurigny] Le Cinquante-deuxiesme arrest d'Amours... [Paris], Cheradame, foa 3 ro), ca 1536 trans. « courtiser (une femme) » (Farce des trois brus ds Rec. gén. des sotties, éd. É. Picot, t. 3, p. 86), b) 1587 « convoiter, chercher à obtenir (un bien) » (La Noue, Discours pol. et milit., XX, p. 432 ds Hug.); de muguet, dés. -er.
BBG. − Quem. DDL t. 10.

Wiktionnaire

Nom commun - ancien français

muguet \Prononciation ?\ masculin

  1. Muguet.
    • La nuit, quant me doi endormir,
      En vision si vic [je vis] venir
      Un home sor un blanc keval
      Trestot couvert jusqu'à aval
      De floretes et de mugeit.
      — (Bibl. des ch. 6e série, t. III, page 141, XIIIe s.)
    • Robin cueilloit le musguet,
      Quant oï [il entendit] son compaignon
      Un sien petit aignelet
      Ferir de son croceron.
      — (Théât. franç. au moy. âge, page 36, XIIIe s.)
    • Dedens nostre loge manjons
      Sur le muguet et sur le jons.
      — (Bl. et Jehan, 3537, XIIIe s.)
    • S'ot un chappelet de rosettes,
      De muguet et de violettes.
      — (Machaut, XIVe s.)

Nom commun - français

muguet \my.ɡɛ\ masculin

  1. (Botanique) Plante herbacée des régions tempérées dont les fleurs printanières, petites et blanches, forment des grappes de clochettes très odorantes.
    • El Mouria, c’est toute la forêt : il en connaît tous les sentiers, à des lieues, les cantons à muguet, les champs de myrtilles, les placers de girolles, de pieds rouges, de charbonniers. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • En France, on offre généralement un brin de muguet le 1er mai.
  2. (Par analogie) (Médecine) Candidose ; blanchet.
    • Ce troupeau appartenait au juge de Werst, le biró Koltz, lequel payait à la commune un gros droit de brébiage, et qui appréciait fort son pâtour Frik, le sachant très habile à la tonte, et très entendu au traitement des maladies, muguet, affilée, avertin, douve, encaussement, falère, clavelée, piétin, rabuze et autres affections d’origine pécuaire. — (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, p. 1-16)
    • Le traitement des formes non compliquées est simple et comporte à chacun des changes une désinfection bactérienne par un antiseptique à base de chlorhexidine par exemple suivie d'un séchage soigneux puis de l'application d'une crème ou d'un lait antifungique associée à un traitement antifungique per os uniquement en cas de muguet ou de diarrhée. — (Hervé Walti, Les maladies du nourrisson, Presses Universitaires de France : collection « Que sais-je ? », 1994, chap. 8, §. 4-2)
  3. (Vieilli) Jeune homme élégant, dandy.
    • Tous vos muguets, tous vos dandys, tous vos inutiles étaient là, jeunes et vieux, riches et nobles. — (George Sand, Lélia, 1833)
    • En filles sages, elles ne prêtaient point l’oreille aux propos des jeunes muguets, qui ne sont bons qu’à détourner les jeunes filles de la voie rigide du devoir et du travail. — (Auguste de Villiers de L'Isle-Adam, Les Demoiselles de Bienfilâtre, dans les Contes cruels, 1883, éd. J. Corti, 1954, vol. 1, p. 6)
    • Plus d’un observe au bras de ce jeune muguet,
      Olympe de Beaulieu dansant le menuet.
      — (Gustave Bouchez, Espoir et vérité, première livraison : Olympe de Beaulieu, IV ; Dentu libraire-éditeur, Paris, 1861, page 21)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MUGUET. n. m.
Plante qui fleurit au printemps et qui porte de petite fleurs blanches d'une odeur agréable, qu'on appelle du même nom. Cueillir du muguet. De la fleur de muguet. Cela sent le muguet. En termes de Médecine, il désigne, par analogie, une Sorte d'inflammation avec coloration blanche, qui se produit surtout dans la bouche des nouveau-nés.

Littré (1872-1877)

MUGUET (mu-ghè ; le t ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des mu-ghè-z élégants) s. m.
  • 1Plante qui fleurit au printemps, et qui porte de petites fleurs blanches d'une odeur agréable.

    Le convallaria majalis, L., muguet des Parisiens, lilium convallium des pharmaciens, qui est employé comme sternutatoire.

    L'asperula odorata, L., muguet reine des bois, aspérule odorante, qui est légèrement antispasmodique, famille des rubiacées.

    Muguet du Japon, nom vulgaire de l'ophiopogon japonique (asparaginées), qui a été la convallaire japonique.

    Le convallaria bifolia, Linné, famille des asparaginées.

    Fleur du muguet. Cueillir du muguet. Cela sent le muguet.

  • 2 Fig. Nom donné aux jeunes gens faisant profession d'élégance et de galanterie, parce qu'ils se parfumaient avec des essences de muguet. Muguet, mot de satire ou de comédie, Malherbe, Comment. sur Desportes, t. IV, p. 369. Dis-moi un peu, quel est ce muguet qui se rencontre à toutes les promenades que fait ma nièce ? Hauteroche, Cocher supposé, sc. 3. La bonne dame et le jeune muguet, La Fontaine, Gag. Ne voudriez-vous point, dis-je, sur ces matières De vos jeunes muguets m'inspirer les manières ? Molière, Éc. des mar. I, 1. J'entends… Qu'aux discours des muguets elle ferme l'oreille, Molière, ib. I, 2. Mon père, dit-elle au président, j'éprouve le besoin de répondre à ce muguet ; je demande la parole, Reybaud, Jér. Paturot, I, 2.

    Adj. Qui appartient aux muguets, qui est de leur ressort. Et vous verrez ces visites muguettes D'un œil à témoigner de n'en être point soûl ? Molière, Éc. des maris, I, 2.

  • 3 Terme de médecine. Inflammation avec production pseudo-membraneuse, par petites plaques, assez fréquente chez les nouveau-nés, et le plus ordinairement contagieuse ; ainsi dite parce qu'elle est blanche comme la fleur du muguet ; les plaques en sont formées en grande partie par un végétal parasite.

HISTORIQUE

XIIIe s. La nuit, quant me doi endormir, En vision si vic [je vis] venir Un home sor un blanc keval Trestot couvert jusqu'à aval De floretes et de mugeit, Bibl. des ch. 6e série, t. III, p. 141. Robin cueilloit le musguet, Quant oï [il entendit] son compaignon Un sien petit aignelet Ferir de son croceron, Théât. franç. au moy. âge, p. 36. Si dirent… Dedens nostre loge manjons Sur le muguet et sur le jons, Bl. et Jehan, 3537.

XIVe s. S'ot un chappelet de rosettes, De muguet et de violettes, Machaut, p. 15. Canelle, graine de paradis, noix muguettes, Ménagier, II, 5.

XVIe s. C'est une espece de violier que les muguets… de parfaite blancheur, et de très bonne senteur, la rendans très suave et douce, mais foible. Il s'en treuve de deux sortes, de grands et de petits, De Serres, 573. Une petite muguette de la rue Saint Martin entra dans le logis, Caquets de l'accouchée, p. 185, dans LACURNE. Fuyez aussi toute accointance De ces muguets pleins d'apparance, Qui se paissent de vanité, Et qui fondent leur recompanse Plus au bruit qu'en la verité, Desportes, Amours d'Hippolyte, LXXXVIII, Chanson. Ainsi ton pouvoir decevant Tous les jours s'estend plus avant, De nouveaux muguets caressée, Desportes, Diverses amours, XXXII, Ode. Et au lieu de l'espoir d'estre plus renommez, Ils [les bons serviteurs de l'État] donnent passe-temps aux muguets parfumés, D'Aubigné, Tragiques, II.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MUGUET, lilium convallium, s. m. (Hist. nat. Botan.) genre de plante à fleur monopétale, courte, en forme de cloche, & profondément découpée. Cette fleur n’a point de calice ; le pistil sort du fond de la fleur, & devient dans la suite un fruit mou, rond pour l’ordinaire & rempli de semences fort pressées les unes contre les autres. Tournefort, inst. rei herb. Voyez Plante.

C’est la principale espece du vrai ils des vallées, dont il usurpe aussi le nom. Il est appellé spécialement lilium convallium album, par C. B. P. 304, & par Tournefort I. R. H. 77.

Sa racine est menue, fibreuse & rampante ; ses tiges sont grêles, quarrées, noueuses, longues de six à neuf pouces. Ses feuilles naissent autour de chaque nœud, au nombre de six ou sept, disposées en étoile, un peu rudes, plus larges que celle du grateron, & d’un verd plus pâle. Ses fleurs viennent au sommet des rameaux ; elles sont d’une seule piece, en cloche, ouvertes, partagées en quatre segmens ; blanches, d’une odeur douce, d’un goût un peu amer. Leur calice se change en un fruit sec, couvert d’une écorce mince, composée de deux globules. Toute la plante répand une odeur douce & agréable : cette plante croît dans les bois, les vallées, & autres lieux ombrageux & humides : ses fleurs ont quelque usage ; elles sont d’une odeur agréable & pénétrante. (D. J.)

Muguet, petit, (Botan.) autrement muguet des bois. Il est nommé asperula, sive rubeola montana, odora, par C. B. P. 334 ; aparine latifolia, humilior, montana, par Tournefort I. R. H. 114.

Sa racine est menue, fibrée, serpentante. Ses tiges sont grêles, quarrées, noueuses. Ses feuilles sortant de chaque nœud au nombre de six, sept ou huit, disposées en étoile, plus grandes & plus rudes que celles du mélilot. Ses fleurs naissent aux sommités des tiges en forme de petites ombelles, d’une seule piece, découpées en quatre parties, blanches, d’une odeur suave ; il leur succede deux semences rondes, plus petites que celles du mélilot. (D. J.)

Muguet, (Chimie & Mat. med.) Les fleurs seules de cette plante sont en usage : elles répandent une odeur très-douce, mais en même tems assez pénétrante ; elles sont de l’ordre des fleurs aromatiques qui ne donnent point d’huile essentielle.

Ces fleurs ont un goût amer, mais cette qualité n’annonce que le principe par laquelle elles sont le moins célébrées, savoir une substance extractive fixe, par laquelle ces fleurs données en substance, par exemple, sous la forme de conserve, qui est assez en usage ; par laquelle, dis-je, ces fleurs sont stimulantes, apéritives, diurétiques. Mais encore un coup, ce ne sont pas-là les vertus par lesquelles les fleurs de muguet sont connues : elles tiennent un rang distingué entre les remedes céphaliques & propres pour les affections des nerfs ; & c’est à leurs principes volatils ou aromatiques qu’est attachée cette vertu. Aussi n’est-ce presque que leur eau distillée simple, ou leur eau distillée spiritueuse qu’on emploie communément en Medecine.

Comme le parfum du muguet est leger & très-fugitif, c’est sous forme d’eau qu’on doit le réduire pour l’usage, & le concentrer autant qu’il est possible par la cohobation. Voyez Eau essentielle & Cohobation. Ce remede est fort recommandé dans les menaces d’apoplexie & de paralysie, dans le vertige, les tremblemens de membres, &c. On le donne rarement seul, & en effet c’est un secours assez foible. On l’emploie plus souvent comme excipient d’autres remedes céphaliques. Cette eau peut s’ordonner soit seule, soit avec d’autres remedes, jusqu’à la dose de cinq à six onces. On ne doit pas craindre de son usage intérieur l’inconvénient qui accompagne quelquefois l’action de ce même principe sur la membrane pituitaire ; car un gros bouquet de ces fleurs flairé de près & long tems, porte à la tête dans la plûpart des sujets : elle est sur-tout dangereuse pour les vaporeux de l’un & de l’autre sexe, au lieu que l’eau distillée prise intérieurement, leur est ordinairement salutaire.

L’eau spiritueuse doit être encore aussi chargée qu’il est possible du parfum de ces fleurs, par des cohobations réitérées : cet esprit est recommandé à la dose d’environ un gros dans les mêmes cas que l’eau, essentielle ; mais on peut assurer que quelque chargée que cette liqueur puisse être du principe aromatique des fleurs de muguet, l’activité de ce principe est si subordonnée à celle de l’esprit-de-vin, que ce n’est que l’efficacité de ce dernier sur laquelle il est permis de compter.

Les fleurs de muguet séchées & réduites en poudre, sont un violent sternutatoire, mais qui n’est point usuel. On prépare avec les fleurs une huile par infusion qui n’en emprunte aucune vertu ; elles entrent dans l’eau générale, l’eau épileptique, & la poudre sternutatoire ; l’eau distillée dans l’eau d’hirondelles, & l’esprit dans l’esprit de lavande composé. (b)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « muguet »

Wallon, murguè ; génev. murguet, meurguet ; diminutif de l'anc. franç. muge, qui s'est dit pour musc ou muguet (Que plus que muge ne que mente Flaira souef lor renomée, DU CANGE, muscus). Muguet, outre la plante, a signifié musqué : noix muguette, c'est-à-dire noix muscade. Il faut donc voir dans muge une forme dérivée du latin muscus, musc. Dans ce cas, l'r des formes de patois représente l's de muscus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(c. 1200) De l’ancien français muguete, muguede, tiré de l’expression nois muguete, nois muguede « noix musquée », elle-même empruntée à l’ancien occitan notz muscada, proprement « noix musquée », à cause de l’odeur.
(sens 2) Par analogie d'aspect entre la lésion et la fleur du muguet.
(sens 3) Par allusion au parfum à base de muguet utilisé par certains hommes élégants.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « muguet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
muguet mygɛ

Citations contenant le mot « muguet »

  • La ville de Menton souhaite que les fleuristes de notre ville puissent, comme chaque année, permettre aux mentonnais d’acheter leur traditionnel brin de muguet. Menton infos, 1er Mai - vente de Muguet - Menton infos
  • Le premier Mai c'est pas gai, Je trime, a dit le muguet, Muguet, sois pas chicaneur, Car tu donnes du bonheur. De Georges Brassens / Discours des fleurs
  • Avions de muguet, avions Grob, Boeing, Embraer, Cessna, Dynali, etc. Instant Interview, Marché mondial des avions agricoles 2020: avions de muguet, avions Grob, Boeing, Embraer, Cessna, Dynali – Instant Interview
  • Le confinement a eu l’effet d’une douche froide sur les producteurs de muguet français, la fleur porte-bonheur que l’on offre le 1er Mai, jour de la Fête du travail. Une tradition spécifique à la France que le coronavirus pourrait mettre à mal. Chaque année, il se vend 60 millions de brins à cette occasion, dont 85 % proviennent du bassin nantais et le reste de Bordeaux. Le Figaro.fr, La tradition du muguet mise à mal
  • Les fleuristes, qui se croyaient autorisés à vendre du muguet devant leurs boutiques vendredi 1er mai, n’auront finalement pas l’autorisation. Ils devront se contenter des livraisons, comme les autres commerçants, a rappelé le gouvernement. SudOuest.fr, Pas de discrimination en faveur des fleuristes pour le traditionnel muguet du 1er mai
  • Avec le confinement certaines règles sont en vigueur cette année et il va falloir les respecter ! Alors que, traditionnellement les particuliers peuvent vendre le muguet cueilli dans les bois, cette année ce sera interdit ! Et les fleuristes resteront fermés ! NeozOne, Muguet : Où acheter votre brin de muguet cette année... Et d'où vient la tradition ? - NeozOne
  • On ne peut imaginer un 1er mai sans un brin de muguet. Même si cette année le magasin La Fleur lomagnole sera fermé à cette date, confinement et fermeture de certains commerces obligent, Marianne Daubas a trouvé la parade : prévoyante, avant que le confinement soit imposé, elle a prévu ses commandes de muguet et elle aura à disposition de quoi répondre à la demande. Elle se propose de livrer les commandes de muguet gratuitement à Lavit et dans les communes des environs. ladepeche.fr, Lavit. Commandes et livraisons de muguet - ladepeche.fr
  • Sous les serres de l'entreprise familiale à Ollainville (Essonne), Valentin Brossard et ses salariés s'activent pour ramasser les plants de muguet qui ont commencé à fleurir. À une semaine du 1er mai, les deux tiers de sa production ont déjà été conditionnés et attendent en chambre froide, prêts à être vendus. L'excellente météo dont a bénéficié la production cette année n'efface pas les inquiétudes de l'horticulteur : « Seuls 50 % de notre muguet a été commandé, d'habitude, à cette époque, on est déjà à 100 %. » Le Point, Coronavirus : année noire pour le muguet - Le Point

Images d'illustration du mot « muguet »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « muguet »

Langue Traduction
Anglais lily of the valley
Espagnol lirio de los valles
Italien mughetto
Allemand maiglöckchen
Chinois 山谷里的百合
Arabe زنبق الوادي
Portugais lírio do vale
Russe ландыш
Japonais スズラン
Basque ibarreko lirioak
Corse lily di a valle
Source : Google Translate API

Synonymes de « muguet »

Source : synonymes de muguet sur lebonsynonyme.fr

Muguet

Retour au sommaire ➦

Partager