La langue française

Moteur

Sommaire

  • Définitions du mot moteur
  • Étymologie de « moteur »
  • Phonétique de « moteur »
  • Citations contenant le mot « moteur »
  • Images d'illustration du mot « moteur »
  • Traductions du mot « moteur »
  • Synonymes de « moteur »

Définitions du mot moteur

Trésor de la Langue Française informatisé

MOTEUR, -TRICE, subst. masc. et adj.

I. − Subst. masc.
A. − Ce qui donne le mouvement.
1. Vieilli. Cause première. Dieu est le premier moteur, le souverain moteur de toutes choses (Ac.). Donc Dieu est cause universelle, moteur suprême, pouvoir souverain (Bonald,Législ. primit.,t.1, 1802, p.279).Les thomistes (...) font donc de l'argument du premier moteur un argument métaphysique (Théol. cath.t.4, 11920, p.934).
2.
a) [En parlant d'inanimés] Force qui détermine le mouvement. Gilliatt (...) avait pour combustible l'épave, l'eau pour moteur (Hugo,Travaill. mer,1866, p.287).Le courant était un moteur infatigable, et il fut employé à charrier du bois flotté (Verne,Île myst.,1874, p.188).
b) [En parlant d'animés] Moteurs animés. L'homme et les animaux ,,considérés dans leur emploi à porter ou à traîner des fardeaux`` (Littré).
Pop. À l'époque (...) on continuait de bat' le grain au fléau (...) tout, ou presque tout, se faisait au moteur à bras (M. Stéphane,Ceux du trimard,1928, p.197).Moteur à crottin (1908), cheval de fiacre (Chautard,Vie étrange Arg.,1931, p.316).
3. Au fig. Ce qui incite, ce qui pousse à agir. Synon. motivation.Moteur de l'amour, du devoir, de la haine, de l'orgueil, de la volonté de puissance; être le moteur d'une émeute, d'une entreprise. Le moteur tout-puissant chez M. Michelet est cette sensibilité exaltée qu'on a nommée l'imagination du coeur (Taine,Essais crit. et hist.,1858, p.110).Le moteur de Napoléon a été le mépris des hommes (...). Napoléon est un des seuls exemples qu'il y ait, dans l'histoire, d'un homme traversant une société de part en part, sans autre moteur que son ambition, sans autre dieu que sa gloire (J.-R. Bloch, Dest. du S.,1931, p.248):
1. Rempli, jusqu'aux bords de l'âme, de la passion de la France, convaincu que le «gaullisme» devait être, non seulement l'instrument du combat, mais encore le moteur de toute rénovation, (...) il [Jean Moulins] aspirait aux grandes entreprises. De Gaulle,Mém. guerre,1954, p.233.
B. − MÉCAN. Appareil servant à transformer une énergie quelconque en énergie mécanique.
1. [En parlant d'un dispositif utilisant les forces naturelles] Moteur hydraulique, à vent, à marée. (Ds Sc. 1962).
2. [En parlant d'un appareil muni d'un dispositif électrique] Moteur électrique à courant continu, à courant alternatif, à impulsions, à induction, à répulsion, à vitesse réglable, à vitesses multiples. V. aussi motrice.
Moteur synchrone. ,,Moteur électrique, alimenté par du courant alternatif`` (Guyot 1953).
Moteur universel. ,,Petit moteur à collecteur, à faible rendement (...) utilisé pour actionner des appareils électro-ménagers, des jouets électriques, etc.`` (Siz. 1968).
3. [En parlant d'un dispositif thermique]
Moteur aérobie*.
Moteur atomique, nucléaire. Moteur qui utilise la chaleur produite dans une pile atomique (d'apr. Sc. 1962). Le brise-glace Lénine, mû par deux de ses trois moteurs nucléaires de vingt-deux mille chevaux chacun (Goldschmidt,Avent. atom.,1962, p.141).Moteur à uranium (Goldschmidt,Avent. atom.,1962p.108).
Moteur à réaction. ,,Moteur produisant un courant rapide de gaz chaud qui propulse le véhicule qu'il équipe`` (Énergie 1979). Moteur-fusée. ,,Propulseur à réaction emportant le comburant et le combustible nécessaires à son fonctionnement`` (Sc. Techn. spat. 1978).
Moteur solaire. ,,Machine thermodynamique où la chaleur à la source chaude est fournie par des capteurs solaires`` (Vauge 1980).
Moteur thermique. ,,Système de conversion de chaleur en énergie mécanique`` (Énergie 1979).
4. En partic. Moteur (à combustion interne ou à explosion et à carburation). ,,Moteur dans lequel on ajoute de la chaleur à un fluide de travail (l'air) par combustion d'un combustible solide, liquide ou gazeux, à l'intérieur d'un cylindre`` (Énergie 1979). Les cinq cents chevaux du moteur faisaient naître dans la matière un courant très doux (Saint-Exup.,Vol nuit,1931, p.83).Il y avait à cet endroit une côte fort raide, où le moteur calait souvent (Ambrière,Gdes vac.,1946, p.368):
2. Le moteur vit d'explosions obéissantes; Les atomes des gaz se battent en chantant; Leurs groupes meurent et naissent. Le métal tremble. Chaque dent des engrenages est un tremplin D'où la force prend son élan... Romains,Vie unan.,1908, p.99.
Moteur auxiliaire. Moteur d'appoint dont on se sert en cas de besoin. M. Brun (...): Le moteur me paraît bien petit. Panisse: Mais c'est bien ce qu'on vous a dit: ce n'est pas un canot à moteur: c'est un bateau à voiles avec un moteur auxiliaire (Pagnol,Fanny,1932, ii, 2, p.112).
Bloc* moteur.
Frein* moteur.
SYNT. Moteur à l'avant, à l'arrière d'une voiture (v. traction avant, traction arrière, s.v. traction); moteur à deux, à quatre temps; moteur à un, deux, trois, quatre, six cylindres; moteur diesel; moteur à essence, à gaz, à pétrole; le moteur chauffe, tire bien ou mal; le moteur est noyé; bruit, ratés, ronflement, ronron du moteur; arrêter, couper, démonter, embrayer, pousser, réduire, remonter, réparer le moteur; mettre le moteur en marche, au ralenti.
C. − Spécialement
1. CIN. Moteur! [Interjection par laquelle le metteur en scène signale le début du tournage] (d'apr. Sandry-Carr. 1963). Le metteur en scène a hurlé: «Silence!» et le silence s'est fait aussitôt. Puis, «Moteur!» (Paris Match,11 juin 1982, no2533-1724, p.38).
2. PHOT. Dispositif mécanique assurant le réarmement automatique d'un appareil photographique. Le moteur permet des prises de vue (Phot.1979).
II. − Adj. Qui engendre, transmet le mouvement.
A. − MÉCAN. Bielle, hélice, poulie motrice. La puissance motrice du vent provient du soleil qui, en échauffant inégalement la masse atmosphérique, produit le déplacement des couches gazeuses (Ser,Phys. industr.,1888, p.6).Rotation des galets moteurs (Alvin,Artill.,Matér., 1908, p.124).
Force motrice. Source d'énergie utilisée par les usines électriques, les industries, etc. L'usine pour le service de laquelle est utilisée la force motrice du cours d'eau (Cournot,Fond. connaiss.,1851, p.530).P. métaph. L'esprit n'a d'activité qu'autant qu'il est mis en mouvement par les forces motrices du coeur (Murger,Scènes vie boh.,1851, p.222).
Roue(s) motrice(s) d'une automobile, d'une bicyclette, d'une locomotive. Roue(s) sur lesquelles ou sur laquelle agit directement la force d'entraînement par l'intermédiaire d'une bielle, de la chaîne. (Dict. xixeet xxes.).
En partic.
Arbre moteur. Pièce mise directement en mouvement par la machine motrice. Synon. arbre de couche*.Les pompes [du bateau Goubet], au nombre de deux, sont mues par l'arbre moteur au moyen d'une vis sans fin (Ledieu, Cadiat,Nouv. matér. nav.,t.2, 1899, p.154).
Couple moteur. Travail d'un moteur considéré dans son effort instantané. Les arbres [de transmission] doivent résister aux efforts déterminés par (...) les efforts de harnais provenant du couple moteur (Champly,Nouv. encyclop. prat.,t.3, 1927, p.2).
Travail moteur. La (...) [puissance indiquée] correspond au travail moteur, c'est-à-dire au travail recueilli par l'organe récepteur, qui généralement est un piston (Herdner,Constr. et conduite locomot.,t.1, 1887, p.13).
B. − MÉDECINE
1. [En parlant de l'organe qui transmet le mouvement] Muscles moteurs; nerf, réflexe moteur. Sur la patte d'une grenouille décérébrée, on place une goutte d'acide; la patte se retire, voilà un réflexe moteur (J. Rostand,La Vie et ses probl.,1939, p.88).
Nerf moteur oculaire commun. Troisième paire de nerfs crâniens. (Ds Méd. Flamm. 1975). Nerf moteur oculaire externe. Sixième paire de nerfs crâniens (Ds Méd. Flamm. 1975).
Plaque motrice. Endroit où le nerf moteur rejoint le muscle (d'apr. Pt Lar. Méd. 1976).
2. ANAT. Qui concerne la motricité. Débile, handicapé moteur; développement moteur; paralysie motrice; troubles moteurs. Le schizoïde (...) est (...) par un côté un arriéré moteur, présentant une grande dysharmonie et superfluité de mouvements (Mounier,Traité caract.,1946, p.202).
Syndrome moteur. Paralysie due à une lésion du système nerveux (d'apr. Pt Lar. Méd. 1976).
C. − P. anal. Qui incite, qui pousse à agir. Élément, principe moteur. Sous l'influence de cette nation motrice [l'Europe], les incommensurables friches d'Amérique, d'Asie, d'Afrique et d'Australie seront offertes aux émigrations civilisantes (Hugo,Actes et par. 4,1885, p.292).
Rem. Pour l'emploi subst. de l'adj. fém. v. motrice.
REM.
Motorer, verbe intrans.,rare. Se déplacer en véhicule à moteur. Plusieurs house-boats ont un garage d'automobiles à bord, et ces messieurs motorent le long de la Tamise (Larbaud,Barnabooth,1913, p.156).
Prononc. et Orth.: [mɔtoe:ʀ], fém. [-tʀis]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1377 subst. «ce qui cause le mouvement» (Oresme, Livre du ciel et du monde, éd. A.-D. Menut, p.414, 98: premier moteur); 1377 «celui qui fait agir, dirige» (Id., ibid., 508, 164: principal moteur); 1558 adj. «qui donne le mouvement» (Du Bellay, Divers jeux rustiques, éd. V. L. Saulnier, p.69, 222); 1771 muscle moteur (Lavoisien, Dict. portatif de méd., t.1, p.463); 1771 (Trév.: Moteur, En Anatomie, on appelle moteurs, les nerfs de la troisième et de la sixième paire, qui font mouvoir les yeux); 1858 roue motrice (Chesn.); 2. 1744 subst. moteur «machine destinée à utiliser une source d'énergie pour produire le mouvement» (Bonnier de La Mosson, Catalogue raisonné d'une collection ... de diverses curiosités, no415, p.101); 1826 moteur à gaz (Andrieu, Brevet d'invention ds Fr. mod. t.42, p.357). Empr. au lat. motor «celui qui remue», attesté également en lat. médiév. comme terme de philos. dans l'expr. motor primus «celui qui imprime le mouvement d'un mobile» (xiies. ds Nov. Gloss.) et comme subst. fém. motrix «celle qui donne le mouvement» (ca 1250 ds Latham), dér. du supin motum de movere «mouvoir». Au sens 1 on trouve le m. fr. mouveur (ca 1380-1572 ds Gdf.) et l'a. fr. mouveresse «motrice, instigatrice» fin xiiies. (Guillaume de Lorris, Rose, 141, leçon ms. B.N. fr. 1573 ds éd. F. Lecoy, t.1, p.XLII). Fréq. abs. littér. Moteur: 971. Motrice (adj. et subst.): 650. Fréq. rel. littér. Moteur: xixes.: a) 822, b) 444; xxes.: a) 728, b) 2752. Motrice (adj. et subst.): xixes.: a) 513, b) 142; xxes.: a) 275, b) 1659. Bbg. Ball (R. V.). Nouv. dat. pour le vocab. de l'automob. Fr. mod. 1974, t.42, p.357. _ Laurent (P.). Contribution à l'hist. du lex. fr. Romania. 1925, t.51, p.41. _ Pohl (J.). Contribution à l'hist. de qq. mots. Arch. St. n. Spr. 1969, t.205, pp.366-367. _ Quem. DDL t.6, 16.

Wiktionnaire

Nom commun

moteur \mɔ.tœʁ\ ou \mo.tœʁ\ masculin (pour une entité féminine dans les sens figurés : motrice)

  1. (Philosophie) Entité générant un mouvement.
    • Dieu est le premier moteur du monde.
  2. (Figuré) Personne, concept ou entité générant une évolution.
    • Or, quand le premier moteur économique de l’Europe s’enrhume, l’ensemble de ses voisins prennent froid. — (Marie Charrel, Pourquoi l’industrie européenne est quasiment à l’arrêt, Le Monde. Mis en ligne le 15 août 2019)
    • Les trouées étant des moteurs sylvigénétiques, quand elles n’assurent plus le renouvellement des unités forestières, celles-ci régressent, s’effondrent, s’appauvrissent éco-systémiquement et floristiquement. — (La Caraïbe, données environnementales, Karthala & Géode Caraïbe, 2006, page 63)
    • Notre auteur distingue quatre moteurs capables d’assurer l’accomplissement du devoir : « le pouvoir de la société investi dans l’organisme gouvernemental, le pouvoir de l’opinion publique, le pouvoir de la conscience individuelle et le pouvoir de la religion » et il estime que ce mécanisme spirituel est visiblement en retard sur le mécanisme matériel. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, chapitre VII, La Morale des producteurs, 1908, page 317)
    • Aujourd’hui les prix que l’on distribue dans les courses sont une chose très-secondaire, le principal moteur, ce sont les paris […] — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
  3. (Figuré) Personne qui constitue la source de motivation principale d’un mouvement, d’une entreprise commune.
    • Maurice, c’est Molière, assure Gil Roman. C’est le chef de troupe. C’est lui qui fédère, qui était tout le temps là. (…) C’était le moteur de la compagnie. — (courrierCadres.com, « Maurice Béjart, ou la dissidence créative », 11 juin 2018)
  4. (Anatomie) Muscles qui font se mouvoir un membre.
    • Les moteurs internes, externes.
  5. Fonctionnement d’un moteur (5) à quatre temps
    (Mécanique) (Électrotechnique) Machine destinée à utiliser une source d’énergie pour produire un mouvement.
    • Le moteur, extraordinairement puissant, était du type Pforzheim, ce triomphe suprême des inventions allemandes ; sa marche se réglait par des commandes électriques disposées dans un des compartiments de la proue, qui formait en réalité la seule partie habitable du vaisseau aérien. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 114 de l’éd. de 1921)
    • Depuis le record du monde de distance en ligne droite […] le moteur de 600 CV Hispano avait été remplacé par un 650 CV Hispano à cylindres en acier nitruré, que l’on peut appeler « le moteur de l’année ». — (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • […] les vibrations du moteur à deux-temps et de la chaîne de tronçonnage en mouvement sont absorbées, par conséquent, d’une manière encore plus efficace dans la zone tampon. — (Le Fruit Belge, vol. 52–53, 1984, p. 62)
    • Le moteur Diesel est un moteur à combustion interne, cette combustion étant provoquée par la compression du mélange air-combustible, et non pas à allumage commandé, comme le moteur à essence, qui requiert une bougie d’allumage par cylindre.
  6. (Informatique) Partie modulaire d’un programme chargée d’opérations spécifiques.
    • La version Android du navigateur Focus passera progressivement sur le moteur Gecko dans les mois qui viennent. […] Mozilla va utiliser GeckoView dans Focus et se débarrasser de la WebView. Le moteur est disponible dans la version bêta de Focus, dont l’éditeur encourage l’utilisation. Le navigateur contient pour l’instant les deux moteurs, avec un test A/B. — (Next INpact, Sur Android, Firefox Focus récupère son propre moteur GeckoView → lire en ligne)
    • C’est d’abord le protocole d’exclusion de robots qui permet à un éditeur de site d’indiquer qu’il ne souhaite pas que les robots des moteurs opèrent certaines actions sur leur serveur. — (Brigitte Simonnot, L’Accès à l’information en ligne : moteurs, dispositifs et médiations, Lavoisier, Paris, 2012, p. 67)
    • Le moteur d’une base de données est le module de tri et de gestion des données de la base, l’ensemble des modules logiciels constituant un système de gestion de base de données (SGBD).
    • Moteur d’inférence : Un système expert est constitué par une base de faits, une base de règles et un moteur d’inférence. Ce dernier répond aux questions en respectant les faits et les règles, ou stocke de nouveaux faits ou règles en détectant les erreurs de logique et les contradictions, ce qui alimente la base de connaissance.

Adjectif

moteur \mɔ.tœʁ\

  1. Qui donne le mouvement ; qui anime.
    • Tous les états de la sensibilité sont moteurs. Le langage lui-même en contient la preuve. Il les appelle des émotions. — (Pierre Lasserre, Philosophie de Goût musical, Les Cahiers verts n° 11, Grasset, 1922, p. 50)
    • Pour remettre la machine en mouvement, on dirige d’abord l’arbre moteur dans le sens du vent, puis on écarte les voiles afin de garnir de nouveau les ailes. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 116)
    • Le volant balourdé est commandé par une courroie actionnée elle-même par une poulie motrice. — (Ch. Berthelot, Épuration, séchage, agglomération et broyage du charbon, Dunod, Paris, 1938, p. 37)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MOTEUR. n. m.
Celui qui donne le mouvement. Dieu est le premier moteur, le souverain moteur de toutes choses. Adjectivement, Muscles moteurs. Force motrice. Fig., Il fut le principal moteur de cette entreprise, de cette conjuration, le moteur secret de ces intrigues. En termes de Mécanique, il désigne un Appareil destiné à utiliser une source d'énergie pour produire le mouvement. Le moteur doit être proportionné à l'effet qu'on veut produire. Moteur à gaz, à vapeur. Moteur électrique. Moteur à explosion. Le moteur d'une automobile, d'un avion. Panne de moteur.

MOTEUR, en termes d'Anatomie, se dit des Muscles qui font mouvoir un membre. Les moteurs internes, externes.

Littré (1872-1877)

MOTEUR (mo-teur, tri-s') s. m.
  • 1Celui, celle qui donne le mouvement. Il [Dieu] est infiniment au-dessus de cette cause première et de ce premier moteur que les philosophes out connu sans toutefois l'adorer, Bossuet, Hist. II, 1. De la terre et des cieux les moteurs éternels, Voltaire, Henr. VIII. Ce premier moteur est Dieu, être vivant, éternel, Diderot, Opin des anc. philos. (péripatéticiens).

    Il se dit aussi de ce qui donne le mouvement. Le moteur d'une machine.

    Moteurs animés, nom donné à l'homme et aux animaux considérés dans leur emploi à porter ou à traîner des fardeaux.

  • 2 Fig. Il se dit de celui ou de celle qui produit des efforts comparés au mouvement physique. Et toi, puissant moteur du destin qui m'outrage, Termine ce combat sans aucun avantage, Sans faire aucun des deux ni vaincu ni vainqueur, Corneille, Cid, V, 4. Puisse le grand moteur des belles destinées, Pour prolonger vos jours, retrancher nos années ! Corneille, Cinna, V, 3. Il y a uniformité d'esprit entre le moteur qui inspire nos passions et celui qui prescrit la résistance à nos passions, Pascal, dans COUSIN. Vous avez voulu, Ô mon Dieu, qu'il [le libre arbitre] concourût à votre grande œuvre, qui est notre sanctification, sans songer que c'est vous, Ô moteur secret, qui lui inspirez le bon choix qu'il fait, Bossuet, Concupisc. 32. On peut concevoir que le corps meurt, si les esprits qui sont le moteur s'éloignent ou si…, Bossuet, Connaiss. II, 12. Adressez-vous à Dieu en qualité de moteur des cœurs, Bossuet, Lett. abb. 69. Tous [tout le monde] ne considèrent que vous [régent] comme convocateur et moteur de l'assemblée [des états généraux], Saint-Simon, 465, 70. Ce sont les femmes qui furent motrices de toute cette révolte, Montesquieu, Lett. pers. 24. Un brasseur de bière de la ville de Gand fut le grand moteur de cette guerre fameuse et celui qui détermina Édouard à prendre le titre de roi de France, Voltaire, Mœurs, 75.

    Il se dit aussi des choses. Qu'est devenu ce sentiment intime Qui, sous les noms d'amour et d'amitié, De l'univers est le moteur sublime ? Malfilâtre, Narcisse, IV.

  • 3Moteur, trice, adj. Qui produit un mouvement. Ainsi l'esprit moteur, dont la vertu féconde Par de puissants ressorts anime tout le monde, Bahier, le Cabinet de Quinault, p. 66. La force motrice des corps n'est pas un être composé de parties, Voltaire, Dict. phil. Ame. Cette attraction [gravitation], diminuée par la distance, est précisément la vertu motrice de Kepler, laquelle, comme la lumière, est affaiblie quand le corps est plus éloigné, Bailly, Hist. astron. mod. t. II, p. 465. La connaissance de ce centre [de tous les mouvements planétaires] est indispensable pour avancer dans la recherche des causes motrices, Laplace, Expos. II, préface.

    En anatomie, moteur se dit des muscles. Les muscles moteurs de la jambe, du bras, etc.

    Nerf moteur, se dit de quelques nerfs de mouvement qui se rendent à certains muscles. Le nerf moteur externe de l'œil.

HISTORIQUE

XVe s. Du premier ciel et grand moteur Est mon savoir gubernateur, Nat. à l'alch. err. 380.

XVIe s. Le connestable en fut moteur [de cet accord], D'Aubigné, Hist. I, 107. S'il est, comme chantent nos vers, L'esprit moteur de l'univers, Du Bellay, J. VII, 25, verso.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MOTEUR, adj. (Méchan.) ce qui meut ou met en mouvement. Voyez Mouvement.

Moteur, (Hydr.) est ce qui meut, ce qui fait mouvoir. C’est la force principale, c’est la puissance par laquelle agit une machine hydraulique. Dans un moulin à vent, c’est le vent, c’est l’eau dans un moulin à eau ; dans une pompe ordinaire, c’est un homme ou un cheval. Le moteur doit être proportionné à la colonne de l’eau que l’on veut élever, & un peu plus fort pour emporter l’équilibre. On y ajoute un tiers en sus pour les frottemens. Voyez Force. (K)

Moteurs, en Anatomie, c’est le nom qu’on a donné aux nerfs de la troisieme & de la sixieme paire, parce qu’ils font mouvoir les yeux.

Ceux de la troisieme paire se nomment encore moteurs communs, musculaires communs, oculaires communs, oculo-musculaires communs ; & ceux de la sixieme moteurs externes, oculaires externes, musculaires externes, oculo-musculaires externes. Voyez Nerf.

Les moteurs communs prennent leur origine immédiatement devant le bord antérieur de la protubérance annulaire. Voyez Protubérance & Annulaire.

De-là, en perçant la dure-mere, ils viennent passer de chaque côté dans l’orbite, où ils se divisent en quatre branches qui se distribuent aux muscles de l’œil.

La branche qui va au petit oblique, fournit quelquefois un rameau, dans lequel il se forme un ganglion. Il naît le plus souvent un filet du rameau inférieur, qui se distribue au muscle droit inférieur, qui avec un rameau de la cinquieme paire, forme le ganglion opthalmique, duquel naissent les nerfs ciliaires seulement suivant Morgagni. Voyez Œil.

Les moteurs externes naissent de l’union de la moëlle alongée entre la protubérance annulaire & les éminences olivaires. Voyez Éminence & Olivaire.

Chacun de ces deux nerfs perce la dure-mere, rampe ensuite dans sa duplicature le long des parties latérales de la selle sphénoïdale à côté de l’artere carotide, il s’avance en-dehors, & au bord extérieur de cette artere, il donne l’intercostal à un angle un peu plus obtus ou droit avec le tronc qui chemine & qui va ensuite passer par la fente sphénoïdale & se distribuer au muscle abducteur de l’œil. Voyez Abducteur.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « moteur »

(1377) Du latin motor, du verbe movere (« mouvoir »). Le féminin latin motrix donnera motrice.
Le premier mot en langue française médiévale qui remplace motor est mouveur, au féminin mouveresse (fin XIIIe). Il désigne alors un instigateur, une instigratrice. Quelqu’un qui fait bouger les choses, au sens large du terme « chose ».
Le passage à moteur depuis mouveur s’effectue au courant des XIVe et XVe siècles. Il devient un adjectif au XVIe siècle.
Son usage au sens matériel commence à s’appliquer aux sciences de l’anatomie au XVIIIe siècle : le corps humain a des organes moteurs.
Les définitions du mot moteur qui le classent en moteur au « sens propre », et moteur au « sens figuré », comme s’appliquant respectivement à ce qui fait bouger des corps physiques et ce qui fait bouger les esprits, une conscience, une idée, peuvent donc sembler peu respectueuses de l’étymologie du mot.
Ce n’est en effet qu’en 1744 que le mot moteur apparait avec le sens de « machine qui met en mouvement », communément admise de nos jours comme étant le « sens propre ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. motorem, de motum, supin de movere (voy. MOUVOIR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « moteur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
moteur mɔtœr

Citations contenant le mot « moteur »

  • Il n'y a qu'un seul principe moteur : la faculté désirante. De Aristote / Traité de l'âme
  • Le moteur est le coeur d’un avion, mais le pilote est son âme. De Walter Alexandre Raleigh
  • "L'envie de savoir" est le plus puissant moteur humain. De Bernard Werber / L'Empire des Anges
  • Si la vanité est le moteur de l’humanité, la flatterie en est le lubrifiant. De Jerome K. Jerome / Pensées paresseuses d’un paresseux
  • L'action est le moteur de tout, puisque le simple fait de faire les choses les rend possibles. De Claude Lelouch / Itinéraire d'un enfant très gâté
  • L’ambition est un rêve avec un moteur à injection. De Elvis Presley
  • L'émotion est le moteur du changement, et la joie son essence. De Olivier Lockert
  • Les conducteurs: 75 chevaux dans le moteur, 1 âne au volant. De Roland Magdane / Le Merdier
  • L’état d’urgence, la nécessité de sortir un papier est un bon moteur pour l’inspiration. De Stéphane Guillon / Evene.fr - Novembre 2005
  • Tantôt le coeur est le moteur du sexe, tantôt le sexe du coeur. On ne le distingue qu'au moment des pannes. De Maurice Chapelan / Amoralités familières
  • Le moteur essentiel qui a poussé les femmes à reprendre en charge leurs enfants, c'est tout simplement leur volonté de puissance. De Elisabeth Badinter / L'Amour en plus
  • La passion, cet absolu désir qu'on ne peut jamais combler quand il a pour moteur l'absence de l'autre. De Jean Royer / La Main cachée
  • La solitude. Elle est mon moteur, mais aussi une malédiction. Je rencontre peu de gens. Je ne sors presque jamais. J’ai trop de soucis De Yves Saint Laurent / interview de Paris Match du 13 février 1997
  • La culture, c’est un moteur économique pour notre pays, pour son rayonnement – grâce à notre langue, la francophonie – pour son attractivité. De Manuel Valls / discours de politique générale à l’Assemblée du 16 septembre 2014
  • Le miracle est logique, et même banal, en ce qu'il dévoile la suprématie de l'inventeur sur son invention, du moteur sur la machine, de la cause sur ses effets. De Didier Decoin / Il fait Dieu
  • Toujours selon le procureur de la République, "le conducteur se trouvait alors dans la quasi-impossibilité d’arrêter le moteur, car la panne neutralise tous les systèmes d’assistance du freinage, d’où une sensation d’un freinage qui ne fonctionne pas" évoquée par le conducteur avant qu’il ne perde connaissance. midilibre.fr, Cinq enfants tués dans la Drôme : la casse du turbo a provoqué l'incendie du moteur - midilibre.fr
  • Petit et peu polluant, le turbocompresseur a été breveté en 1902 par le constructeur automobile français, Renault. Le "turbo" permet de consommer moins de carburant tout en conservant une puissance semblable à celle d'un plus gros moteur. Il est plus compact et plus léger qu'un compresseur classique. Il est très présent sur les moteurs Diesel modernes. Toutefois, il peut s'avérer dangereux voire meurtrier.  Planet, Turbo : que faire si mon moteur s'emballe sur la route ?
  • Audi Q3 : la seconde génération du SUV compact d’Audi a été lancée fin 2018. Quelle finition choisir, quel moteur sélectionner ? Auto Moto vous guide. Auto moto : magazine auto et moto, Audi Q3 : quelle version choisir ? (moteur, finition, tarifs)
  • Quel est le plus beau moteur du monde ? Actuellement, il y a quatre blocs qui peuvent prétendre à ce titre honorifique : les deux V12 atmosphériques de Ferrari et de Lamborghini (812 Superfast et Aventador), le V10 atmosphérique des Audi R8 et Lamborghini Huracan, et le flat-six Porsche atmosphérique de la 911 GT3/GT3 RS (qui va prochainement revenir dans une toute nouvelle mouture). Turbo.fr, Le plus beau moteur de tous les temps est presque prêt (vidéo)
  • Pour l'occasion, l'éditeur a complètement réécrit le moteur géométrique mesh pour l'optimiser aux cartes AMD Vega et Navi. Les configurations eGPU ne sont pas non plus oubliées. Sur Mac Pro, Octane X peut supporter jusqu'à 400 GPU en calcul partagé (la PR1 embarque RNDR, la plateforme de rendu partagé), 56 threads Xeon et jusqu'à 1,5 To de RAM. Otoy a mesuré son moteur à 415 OB (OctaneBench) sur un MacPro équipé de la Radeon Pro Vega II Duo. C'est le meilleur score jamais obtenu sur un ordinateur avec un slot de carte graphique. MacGeneration, Octane X : le premier aperçu Metal du moteur de rendu graphique est disponible | MacGeneration
  • Suivant l'exemple d'une quarantaine de pays, la France a autorisé début avril le remplacement des moteurs essence ou diesel des voitures de plus de cinq ans par des moteurs électriques. lindependant.fr, Ils ont mis un moteur électrique dans une 2CV - lindependant.fr
  • La station SNSM de Granville-Chausey enregistre une activité soutenue ces dernières semaines. Les secouristes ont notamment été mobilisés le mardi 21 juillet, au large de Granville, pour un voilier en panne moteur. lamanchelibre.fr, Granville. Les sauveteurs mobilisés pour un voilier en panne moteur
  • Il existe cependant différentes règles, communes à tous les hors-bord, à commencer par le fait d’incliner le moteur à 45°. Auparavant, le mécanicien prend garde à retirer le coupe-circuit, mais également à prendre une photo de l’angle d’inclinaison de la dérive anticouple (si cette dernière doit être ôtée, puis remontée de manière identique). , La dépose de l’embase d'un moteur hors-bord - Voile & Moteur
  • Face à de coquettes maisons, rue d’Haspres, à quelques centaines de mètres d’Intermarché, des relents de fumée piquent encore au nez. Garée sur le trottoir, une voiture présente des traces d’incendie sur le capot. Lundi, peu avant 19 heures, de la fumée a commencé à se dégager du moteur d’une auto qui descendait la rue. «  Puis, ça a fait des flammes, relate une riveraine. Le jeune homme qui était au volant a tout juste eu le temps de se garer sur le trottoir.  » Les témoins ont alors composé le 18 et les pompiers sont venus éteindre le sinistre... La Voix du Nord, Douchy-les-Mines: le moteur de la voiture prend subitement feu

Images d'illustration du mot « moteur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « moteur »

Langue Traduction
Anglais engine
Espagnol motor
Italien motore
Allemand motor
Chinois 发动机
Arabe محرك
Portugais motor
Russe двигатель
Japonais エンジン
Basque motorra
Corse mutore
Source : Google Translate API

Synonymes de « moteur »

Source : synonymes de moteur sur lebonsynonyme.fr
Partager