La langue française

Mercantilisme

Définitions du mot « mercantilisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

MERCANTILISME, subst. masc.

A. − HIST., ÉCON. POL. ,,Ensemble des doctrines systématisant les politiques économiques adoptées par les États européens aux xvieet xviiesiècles`` (Phél. 1975). Jusque là [au XVIIIes.] la pensée économique a été orientée par le mercantilisme, c'est-à-dire par une doctrine selon laquelle la prospérité des nations repose sur la possession des métaux précieux (Vedel, Dr. constit., 1949, p. 29):
1. Le mercantilisme postule (...) le dynamisme économique, la volonté d'expansion extérieure et de concurrence internationale à partir de solides bases nationales, l'aspiration à la croissance, et débouche sur l'interventionnisme de l'État. Encyclop. univ. t. 10 1971, p. 803.
B. − Péjoratif
1. Âpreté au gain dans l'exercie du commerce, tendance à rechercher un gain ou un avantage matériel dans toute activité. Mercantilisme littéraire. Dans ces temps de mercantilisme où tant d'Esaüs vendraient la poésie pour un plat de lentilles! (Verlaine, Œuvres posth., t. 2, Baudel., 1865, p. 22).En avons-nous assez vu!... La gabegie politique, les abus d'autorité, le mercantilisme partout! (Martin du G.,J. Barois, 1913, p.465):
2. ... d'ailleurs, «il avait toujours eu un fonds de religion», et (avec l'alliage de mercantilisme et d'ingénuité qui lui était naturel), pour faire son salut et sa fortune, il s'était mis dans le commerce des objets religieux. Flaub., Éduc. sent., t. 2, 1869, p. 246.
2. Caractère mercantile de quelqu'un, de quelque chose. Le mercantilisme incomparable de la dévotion à saint Antoine (Bloy, Journal, 1902, p. 139).
Prononc. et Orth.: [mε ʀkɑ ̃tilism̭]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1811 «âpreté au gain» (Prince de Ligne, Fragments de l'hist. de ma vie, t. 2, p. 270 ds Quem. DDL t. 15). Dér. de mercantile*; suff. -isme*. Fréq. abs. littér.: 16.
DÉR.
Mercantiliste, adj. et subst.a) Caractéristique du mercantilisme (v. ce mot A). Politique, système mercantiliste. Le protectionnisme [est] justifié depuis la fin du XVIesiècle par la doctrine mercantiliste (Lesourd, Gérard, Hist. écon., 1966, p. 365).C'est surtout Colbert qui a précisé et institutionnalisé les idées mercantilistes (Lesourd, Gérard, Hist. écon., 1968, p. 154).b) (Celui, celle) qui est partisan du mercantilisme (v. ce mot A), qui le pratique. Les mercantilistes savaient aussi bien que nous que l'or et l'argent ne sont pas la richesse, mais l'instrument tout-puissant des échanges (Proudhon, Syst. contrad. écon., t. 2, 1846, p. 22).L'état mercantiliste lance des injonctions et tente de réaliser autoritairement un projet qui n'est pas encore servi par une analyse rationnelle et de bons outils statistiques (Univers écon. et soc., 1960, p. 4-4). [mε ʀkɑ ̃tilist]. 1reattest. 1846 (Proudhon, loc. cit.); de mercantilisme par substitution de suff. (-iste*).
BBG.Baldensperger (F.). Notes lexicol. R. Philol. fr.et Litt. 1927, t. 39, p. 61. _ Dub. Pol. 1962, p. 342 (s.v. mercantiliste).

Wiktionnaire

Nom commun

mercantilisme \mɛʁ.kɑ̃.ti.lism\ masculin

  1. Penchant à rapporter tout à une question de gain et de bénéfice. Ne s’emploie qu’en mauvaise part.
  2. (Économie) École économique qui prévaut entre le XVIe siècle et le milieu du XVIIIe siècle en Europe et prône le développement économique par l’enrichissement des nations grâce au commerce extérieur qui permet de dégager un excédent de la balance commerciale.
    • Le premier courant de pensée à remettre complètement en cause le mercantilisme est l’école des physiocrates en France.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MERCANTILISME. n. m.
Penchant à rapporter tout à une question de gain et de bénéfice. Il ne s'emploie qu'en mauvaise part.

Littré (1872-1877)

MERCANTILISME (mèr-kan-ti-li-sm') s. m.
  • Néologisme. Propension à rapporter tout au commerce, au trafic, au gain.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mercantilisme »

(1811) Dérivé de mercantile avec le suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Mercantile. On a dit dans le même sens mercantisme, BABŒUF, Pièces, I, 146 ; mais mercantisme est un barbarisme.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « mercantilisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mercantilisme mɛrkɑ̃tilism

Citations contenant le mot « mercantilisme »

  • ReportageFêtes gâchées (2/5) Autrefois associé à des rites de fertilité, le Kanamara matsuri (festival du pénis de fer) à Kawasaki suit un déroulé immuable. Des dizaines de milliers de personnes assistent à la procession de divinités incarnées dans des phallus géants. Depuis dix ans, un tourisme massif et un mercantilisme grivois se sont greffés à l’événement. Le Monde.fr, Au Japon, le phallus est une fête
  • La cybercriminalité est une industrie bien orchestrée, dont les ventes et les leviers publicitaires, s’appuient sur des techniques et des plateformes légales de marketing, toutes dictées par le mercantilisme. Par exemple, une publicité pour des serveurs compromis aux États-Unis annonçait des services à partir de seulement 3$, passant à 6$ avec une garantie de disponibilité pendant 12 heures. Bien que bon nombre de ces services soient commercialisés sur des forums clandestins, dont certains uniquement accessibles par parrainage, d’autres sont clairement promus via les réseaux sociaux et les plateformes de messagerie légitimes tels que Twitter, VK et Telegram. Global Security Mag Online, Trend Micro Research lève le voile sur le modèle économique de la cybercriminalité - Global Security Mag Online
  • Iris Mittenaere a informé sa communauté d'abonnés qu'elle effectuait du tri dans ses vêtements. L'ex-miss France prépare son déménagement et en profite pour se délester de quelques pièces qu'elle mettra en vente d'ici fin août. Un internaute réagit face à ce mercantilisme affiché et Iris Mittenaere lui répond sans détour ! Voici.fr, Iris Mittenaere fait du tri dans son dressing pour organiser une vente : un internaute la tacle et elle répond - Voici
  • Mais cette stratégie a changé avec l'arrivée de Donald Trump, qui est clairement un mercantiliste. Qu'est-ce que le mercantilisme ? C'est une stratégie de croissance basée sur la progression rapide des exportations, le gain de parts de marché et les excédents commerciaux favorisés par un taux de change sous-évalué. Cette stratégie mercantiliste a été celle de la Chine des années 1990 au début des années 2010, c'est celle de l'Allemagne, et c'est maintenant celle des Etats-Unis. Les Echos, Trump, un président mercantiliste | Les Echos
  • Politique économique type du premier âge du capitalisme, le mercantilisme est communément présenté comme une doctrine économique selon laquelle les métaux précieux constituent la richesse principale des États. Mais cette définition invite à deux lectures différentes. D’une part, il peut se comprendre comme l’expression du caractère absolutiste des États qui s’érigent au cours des XVIe et XVIIe siècles en Europe occidentale, et qui entendent affirmer leur souveraineté dans les domaines économique, juridique, diplomatique et militaire. Il s’agirait donc de l’économie politique en même temps que de la politique économique de l’absolutisme. D’autre part, il peut aussi s’interpréter comme l’expression, au sein de ces mêmes États, de la prédominance grandissante des intérêts économiques capitalistes. Du capital marchand d’abord, mais également du capital industriel. Le Monde diplomatique, Une autre histoire du mercantilisme, par Alain Bihr (Le Monde diplomatique, mai 2019)
  • Il a invité les militants du parti au pouvoir à la vigilance : « Soyons vigilants face aux provocations de certains politiciens de salon qui passent leur temps dans le mercantilisme politico-médiatique. Je suis sur le terrain avec les structures du parti pour offrir la plus belle victoire à notre candidat Amadou Gon Coulibaly Je travaille sur le terrain avec les structures du parti pour offrir la plus belle victoire à notre candidat. Nous sommes des femmes et des hommes de terrain, et c’est le terrain qui fera la différence. Nous avons les arguments et les moyens. Dans l’union et la solidarité toujours à l’écoute de la haute direction du parti ». , Révision liste électorale Guemon Serey Doh donne une tendance favorable au Rhdp, dénonce le mercantilisme politico-médiatique | L'Intelligent d'Abidjan
  • Outre les accusations d’entretenir un réseau pédophile, Jeffrey Epstein (qui s’est pendu en août) incarnait le mercantilisme de la société new-yorkaise fin de siècle. Le rendement des fonds d’investissement bâtissait des fortunes gigantesques et la classe des milliardaires supplantait celle du rang et de la naissance. Les femmes comme celle de Southampton étaient alors d’indispensables accessoires et savoir se les procurer faisait partie des nombreuses compétences du trader de haute volée. Bien sûr, des jeunes femmes belles et ambitieuses ont souvent cherché à gravir les échelons grâce à des hommes puissants et des hommes puissants ont fréquemment recherché le pouvoir pour avoir de belles femmes, mais cette époque à New York était unique : une vague de working girls gainées dans leurs robes noires moulantes, haut perchées dans leurs cuissardes et cheveux impeccablement lissés déferlait, non en quête d’un mari, mais d’une vie à la Sex and the City. Hélas pour elles, leur travail – dans la mode, la publicité, l’édition... – rapportait bien moins qu’aux hommes et elles n’avaient rien contre le fait que quelqu’un règle l’addition. Dans le monde de la nuit new-yorkaise post-11-Septembre – celui des vamps et du champ’ –, il y avait une cote des belles femmes. Les clubs légendaires de Manhattan, pleins de rappeurs, de peintres, de graffeurs, et dans lesquels on entrait autrefois au mérite plus qu’à la taille de son portefeuille, virait capitaliste ; un nouveau genre de boîtes faisait florès : à l’intérieur, des mannequins – pour Victoria’s Secret, pour les défilés, top ou jeune beauté fraîchement débar­quée – sur des banquettes en cuir invariablement munies d’un seau à glace et d’une bouteille de champagne Cristal Roederer et de vodka Cîroc. Au mâle riche et âgé qui s’asseyait, il pouvait en coûter jusqu’à 10 000 dollars. Sauf pour « Puffy » (Puff Daddy) et « Leo » (DiCaprio) – pour eux, c’était gratuit. Vanity Fair, De Ghislaine Maxwell à Donald Trump, plongée dans le système Epstein

Traductions du mot « mercantilisme »

Langue Traduction
Anglais mercantilism
Espagnol mercantilismo
Italien mercantilismo
Allemand merkantilismus
Chinois 重商主义
Arabe المذهب التجاري
Portugais mercantilismo
Russe меркантилизм
Japonais 重商主義
Basque mercantilism
Corse mercantilisimu
Source : Google Translate API

Synonymes de « mercantilisme »

Source : synonymes de mercantilisme sur lebonsynonyme.fr

Mercantilisme

Retour au sommaire ➦

Partager