La langue française

Mêlée

Sommaire

  • Définitions du mot mêlée
  • Étymologie de « mêlée »
  • Phonétique de « mêlée »
  • Traductions du mot « mêlée »
  • Synonymes de « mêlée »
  • Antonymes de « mêlée »

Définitions du mot mêlée

Trésor de la Langue Française informatisé

MÊLÉE, subst. fém.

A. − Littér. Ensemble de choses ou d'êtres vivants mêlés (souvent avec une impression d'agitation).
1. Ensemble de choses
a) concrètes. Mêlée des broussailles, des toits. Le centre de Paris est une mêlée de rues (Hugo,Hist. crime,1877, p.69).À l'instant le cirque fut plein, mais plein à faire éclater ses barrières, d'une foule villageoise, une mêlée de fichus blancs, de jupes voyantes (A. Daudet, N. Roumestan,1881, p.17).Un tic-tac mat s'impose au milieu de cette mêlée de bruits (Barbusse,Feu,1916, p.230):
1. ... l'infinie étendue de Rome, un chaos et un univers de pierre, un entassement, une mêlée, une confusion, une superposition de maisons, de palais, d'églises... Goncourt,MmeGervaisais,1869, p.56.
Région. Fourrage obtenu par le mélange de foin ou de betteraves fourragères avec de la menue paille. (Ds Lar. 19e-20e; v. Chaurand ds Fr. mod. t.38, 1970, p.135).
b) abstraites:
2. En présence du bien, du mal, dans la mêlée Des fautes, des erreurs, où le juste périt, Pas un juge n'a peur de ce mot: Jésus-Christ! Hugo,Fin Satan,1885, p.886.
2. Ensemble de personnes qui s'agitent. Synon. cohue.Là, c'est un encombrement, une mêlée, une confusion de gens de toutes sortes, que trouent à tout moment des gardes nationaux, la crosse en l'air (Goncourt,Journal,1870, p.657):
3. ... un cri d'épouvante horrible, puis une levée tumultueuse, une bousculade, une mêlée, une fuite éperdue vers la porte du fond. Les chaises tombaient, les hommes renversaient les femmes et passaient dessus. En deux secondes, la pièce fut vide... Maupass.,Contes et nouv.,t.2, Avent. W. Schnaffs, 1883, p.207.
3. Ensemble d'animaux qui s'agitent. La mêlée des bêtes dans la mer (Vercors,Silence mer,1942, p.73).
B. − En partic., usuel
1. Confusion de combattants dans une lutte corps à corps. Mêlée farouche, furieuse, gigantesque, héroïque, horrible, sanglante, sauvage, terrible; au (plus) fort de la mêlée; dans le (plus) fort de la mêlée; dans, parmi, au sein de, au milieu de, au plus épais de, au plus obscur de la mêlée; se jeter, s'enfoncer, s'engager dans la mêlée; se retirer de la mêlée. Laissant la bride, il avait pris à deux mains sa hache d'armes, et frappait à grands coups parmi la mêlée (Barante,Hist. ducs Bourg.,t.4, 1821-24, p.343).Oh! que vous étiez grands au milieu des mêlées, Soldats [de l'an deux]! (Hugo,Châtim.,1853, p.114).
2. P. ext. Toute espèce de lutte, toute bagarre. Cette réaction fut décidée le jour où l'Allemagne, en se jetant dans la mêlée, changea, en 1813 et 1814, le droit public de l'Europe (Quinet,All. et Ital.,1836, p.36).M. Sérez, l'instituteur, accourait. Il mit fin à la mêlée, dégagea les deux combattants (Van der Meersch,Invas. 14,1935, p.263).
3. Au fig. Lutte, conflit de paroles ou d'écrits. Mêlée politique, parlementaire; mêlée des partis; mêlée littéraire; mêlée des idées, des esprits; mêlée des passions, des intérêts. La place que ses convictions lui assignent dans la mêlée des doctrines actuellement en lutte (Bourget,Essais psychol.,1883, p.162).
Rem. Cet emploi est fam. pour Ac. 1798-1935.
[Gén. p. allus. à l'oeuvre de R. Rolland, Au-dessus de la mêlée (1914-1915)] (Être, rester, se placer, se situer...) au-dessus de la mêlée. En dehors du conflit (ou en gardant tout son sang-froid) pour se mettre en position d'arbitre. Erreur, orgueil aveugle de Romain Rolland qui se croit au-dessus de la mêlée alors qu'il n'a pu en prendre l'horizon et qu'il se tient au-dessous (Barrès,Cahiers,t.11, 1917, p.264).
4. SPORTS
a) RUGBY. Mêlée ordonnée ou mêlée. Phase du jeu où, à la suite d'une faute, les avants des deux équipes se groupent épaule contre épaule et tentent de s'approprier le ballon. V. entraîneur ex. de Abellio:
4. Les 8 avants du camp A entrelacés sur 3 lignes, chacun les bras passés autour du cou de son voisin, s'arc-boutent contre les 8 avants du camp B opérant de même, tâchant d'enfoncer leurs adversaires et de faire avancer ainsi le ballon placé au milieu de la mêlée, ou bien encore, en talonnant le ballon en arrière, de le faire arriver au dernier rang de la mêlée, où les demis auront toute facilité pour l'envoyer aux trois quarts. P. Lejeune, Le Football Rugbyds Almanach Hachette, 1897, p.402.
Demi de mêlée. [Le joueur] qui enverra le ballon dans la mêlée entre les deux premières lignes est baptisé demi de mêlée (R. Poulain, Le Rugby,Paris, P.U.F., 1975 [1961], no952, p.19).
Mêlée spontanée ou mêlée ouverte. Mêlée qui se forme ,,quand le ballon est au sol, et qu'un ou plusieurs joueurs de chaque équipe se trouvent, debout sur leurs pieds, au contact, entourant le ballon qui se trouve parmi eux`` (R. Poulain, Le Rugby, Paris, P.U.F., 1975 [1961], no952, p.90).
b) JEU DE BOULES. Concours à la mêlée. ,,Concours de boules dans lequel les partenaires et les adversaires sont tirés au sort`` (F. Grimaud ds Vie Lang. 1968 no200, p.674).
Prononc. et Orth.: [mεle], [me-]. Ac. 1694 et 1718: meslée; dep. 1740: mêlée. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1100 «querelle» (Roland, éd. J. Bédier, 450); b) 1155 «bataille, combat» (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 295); c) 1694 «contestation vive entre plusieurs personnes» (Ac.); 2. ca 1230 «mélange» (Petite philosophie, éd. W. H. Trethewey, 324) − 1669 (La Sainte Bible, Exode, 8, 21 d'apr. FEW t.6, p.159a); à nouv. au xixes. 1830 (Balzac, Bal de Sceaux, Œuvres complètes, éd. M. Bouteron et H. Longnon, t.1, p.105); 3. 1888 sports (Daryl, Renaissance physique cité ds Petiot: Un scrumage, c.-à-d. une mêlée). Part. passé substantivé au fém. de mêler*. Au sens 3 calque de l'angl. scrimmage, scrummage (empr. à l'a. fr. escremie «combat», v. escrime) «escarmouche» (ca 1470) «querelle, bataille, combat, contestation vive avec échanges de coups» (1780) et terme de rugby (1864) v. NED. Fréq. abs. littér.: 355. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 493, b) 619; xxes.: a) 501, b) 459. Bbg. Bäcker 1975, pp.274-276. _ Mack t.1 1939, p.136, 139.

Wiktionnaire

Nom commun

mêlée \me.le\ féminin

  1. Combat opiniâtre, où deux troupes s’attaquent corps-à-corps et se mêlent.
    • Deux choses déplurent à Cédric dans ce discours : il contenait le mot normand mêlée, pour exprimer un combat général, et il montrait de l’indifférence pour l’honneur de son pays. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Les mêlées aériennes révélèrent une autre particularité qui eut son contre-coup sur le bouleversement social. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 289 de l’éd. de 1921)
  2. (Par extension) Lutte entre plusieurs individus.
    • Il a perdu son chapeau dans la mêlée.
  3. Contestation vive entre plusieurs personnes.
    • Comme je vis que la dispute s’échauffait, je me tirai de la mêlée.
  4. (Par analogie) Guerre.
    • Dans l’abominable mêlée où les peuples qui se ruent les uns contre les autres déchirent notre Europe, sauvons au moins le drapeau et rassemblons-nous autour. — (Romain Rolland, Au-dessus de la mêlée, Librairie Paul Ollendorff, 1915, chapitre XII)
  5. (Sport) (Au rugby) Regroupement organisé dans lequel les packs adverses se font face et poussent, arc-boutés, dans le but d’avancer et de récupérer le ballon introduit au sol.
  6. Ensemble de choses qui se mélangent.
    • Il la contemplait, et il y avait entre eux un échange de conversations, une mêlée de souvenirs et quelque chose de plus fort encore : on eût dit que le lien qui les avait unis pendant la vie les tenait attachés à nouveau. — (Charles-Louis Philippe, Dans la petite ville, 1910, réédition Plein Chant, page 81)
  7. (Travail) (Dans les méthodes agiles) Réunion quotidienne courte permettant à une équipe de se mettre à jour sur l’avancée des uns et des autres.
    • Le tour de parole doit être scrupuleusement respecté pour éviter que la mêlée ne dérive sur des discussions techniques et dépasse la limite de 15 minutes. — (Jérôme MAES et François DEBOIS, « Fiche 09 : La mêlée quotidienne », Ecommercemag.fr, 1 septembre 2016.)

Forme d’adjectif

mêlée \me.le\ ou \mɛ.le\ féminin singulier

  1. Féminin singulier de mêlé.

Forme de verbe

mêlée \mɛ.le\

  1. Participe passé féminin singulier de mêler.

Nom commun

mêlée \Prononciation ?\

  1. (Gallicisme) Variante de melee.
    • Jaffers was struck under the jaw, and, turning, caught at something that intervened between him and Huxter in the mêlée, […] — (H. G. Wells, The Invisible Man (L’Homme invisible), page 71, 1897. En italiques dans l’original.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MÊLÉE. n. f.
Combat opiniâtre, où deux troupes s'attaquent corps à corps et se mêlent. Affreuse, sanglante mêlée. Se jeter dans la mêlée. Périr dans la mêlée. Il se dit aussi, par extension, d'une Lutte entre plusieurs individus. Il a perdu son chapeau dans la mêlée. Il signifie encore, figurément et familièrement, Contestation vive entre plusieurs personnes. Comme je vis que la dispute s'échauffait, je me tirai de la mêlée.

Littré (1872-1877)

MÊLÉE (mê-lée) s. f.
  • 1Combat opiniâtre où l'on se mêle et s'attaque corps à corps. Non, j'ai trop de frayeur et suis trop désolée Pour voir cette mortelle et douteuse mêlée, Mairet, Sophon. II, 1. Nous voyons en cette même rencontre ces Romains, inférieurs en tout le reste, l'emporter sur les Gaulois, parce qu'ils savaient choisir de meilleures armes, se ranger dans un meilleur ordre, et mieux profiter du temps dans la mêlée, Bossuet, Hist. III, 6. Si l'on combattait de près comme autrefois, une mêlée de neuf heures, de bataillon contre bataillon, d'escadron contre escadron et d'homme contre homme, détruirait les armées entières, Voltaire, S. Louis XV, 19. Toute la confusion, toute l'horreur d'une mêlée, Diderot, Salon de 1765, Œuv. t. XIII, p. 163.

    Fig. Encore que la charité soit victorieuse, toutefois la convoitise résiste ; et dans une si âpre mêlée et une résistance si opiniâtre…, Bossuet, Réfut. catéch. Ferry, I, 2, 11.

  • 2Batterie entre plusieurs individus. Il a perdu son chapeau dans la mêlée.
  • 3Contestation vive entre plusieurs personnes. La dispute s'échauffa, et chacun prit part à la mêlée.

    Conflits d'intérêts, de passions. C'était d'ailleurs une situation bien neuve pour moi que la mêlée où je me trouvais, Marivaux, Marianne, 1re part.

HISTORIQUE

XIe s. Dient paien : desfaimes [nous empêchons] la meslée, Ch. de Rol. XXXIII.

XIIe s. Grant fu l'estor [combat] et fiere la meslée, Ronc. 137. Respundi Achab : E ki cumencerad la medlée ? Respundi li prophetes : Tu, Rois, p. 325. Entre lui et le rei resurst mult grant meslée [querelle] Des fous clers ki esteient par male destinée Larrun et murdrisur e felun à celée, Th. le mart. 26.

XIIIe s. Une meslée comença des Grieus et des Latins qui en Constantinoble estoient estagier, Villehardouin, XCI. Ha Diex, come mauvais conseil orent li uns et li autres ! et com firent mortel pechié cil qui ceste meslée firent ! Villehardouin, CXVI. Jonesce… fait commencier tex [telle] mellées Qui puis sunt envis desmellées, la Rose, 4482.

XIVe s. Ains n'i ot traïson faite ne devisée, Ne receü argent, ne monnoie dorée, Mais par force d'assaut et de forte meslée, Guesclin. 8389.

XVIe s. Les amendes des meslées ou forfaits commis de nuit sont doubles, Loysel, 831. Au plus chaud de la meslée, Montaigne, I, 358.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mêlée »

Mêlé ; bourg. maulée ; prov. mesclada.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de mêler avec le suffixe -ée.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mêlée »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mêlée mɛle

Traductions du mot « mêlée »

Langue Traduction
Anglais melee
Espagnol pelea confusa
Italien mischia
Allemand nahkampf
Chinois 近战
Arabe المشاجرة
Portugais corpo a corpo
Russe рукопашная
Japonais 乱闘
Basque buruz buru
Corse melee
Source : Google Translate API

Synonymes de « mêlée »

Source : synonymes de mêlée sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « mêlée »

Partager