La langue française

Manique, manicle

Sommaire

  • Définitions du mot manique, manicle
  • Étymologie de « manique »
  • Phonétique de « manique »
  • Citations contenant le mot « manique »
  • Traductions du mot « manique »
  • Synonymes de « manique »

Définitions du mot « manique, manicle »

Trésor de la Langue Française informatisé

MANIQUE, MANICLE, subst. fém.

I. − [La manique est une protection ou une entrave]
A. − HISTOIRE
1. Brassard métallique dont les gladiateurs se protégaient le bras droit et les archers le bras gauche. Sa main droite (...) portait la manicle de cuir comme le ceste des lutteurs (Giono, Eau vive, 1943, p. 204).
2. Au xves. forme de manche recouvrant la main jusqu'à la première phalange des doigts (d'apr. Leloir 1961).
B. − Moderne
1. Gant de ménage, généralement recouvert d'amiante, utilisé pour se protéger de la chaleur excessive des plats, casseroles, etc. Une barre latérale pourvue de crochets pour y suspendre maniques, etc. (Femmes d'aujourd'hui, 1981, no10, p. 83).
2. TECHNOLOGIE
a) Gant de cuir très résistant dont certains artisans et ouvriers se protègent les mains pendant leur travail (d'apr. Mots rares 1965):
1. ... il [le cordonnier] prend sur son établi un objet de cuir qu'on appelle la manicle [it. ds le texte] et il en arme ses mains. C'est exactement le ceste des gladiateurs romains. Quelquefois d'ailleurs le ceste s'appelait aussi manicle [it. ds le texte]. C'est une mitaine de cuir; elle protège la paume de la main. C'est de là qu'il va pousser l'alène. C'est sur la manicle qu'il enroulera le ligneul à chaque brassée pour serrer durement le point. Le voilà donc qui revêt son armure. Giono, Triomphe vie, 1941, p. 76.
b) ,,Demi-gant du savetier`` (Esn. 1966).
P. méton.
Métier de savetier. C'est un château galant, trianon germanique, qu'un bottier de Cassel, laissant là sa manique, construisit en l'honneur des grâces (Glatigny, Fer rouge, 1870, p. 34).
Spécialisation dans un métier, habileté à le pratiquer. Parler manicle; avoir de la manicle. Il lui a vendu pour une bonne somme un ustensile de ménage, en vermeil, assez joliment tortillé pour un homme qui n'est pas de la manique (Balzac,Goriot,1835, p. 52).
Expr. Tirer la manique. ,,Faire le métier de cordonnier`` (Hautel t. 2 1808). Sentir la manicle. ,,Sentir le cuir ou toute autre odeur d'atelier`` (Delvau 1866, p. 239).
c) ,,Anneau de pied du forçat, rivé, auquel est fixée la chaîne`` (Esn. 1966). Synon. manille2.River la manicle:
2. Obligé d'envoyer dans une jambe plus de force que dans l'autre pour tirer cette manicle [it. ds le texte], tel est le nom donné dans le bagne à ce ferrement, le condamné contracte invinciblement l'habitude de cet effort. Balzac, Splend. et mis., 1847, p. 539.
Expr. Frères de la manicle. ,,Voleurs, forçats accouplés`` (Esn. 1966).
3. Au fig. Manège, manigance, habileté à faire quelque chose. J'ai bien l'horreur du bigotisme et des maniques pieuses, mais je ne me sens pas attiré, tout en les admirant, vers les phénomènes de la mystique (Huysmans,En route, t. 1, 1895, p. 172).
Expr. Il entend la manicle. ,,Il est adroit, rusé`` (Hautel t. 2 1808).
II. − [La manique est un prolongement de la main] Poignée de quelques instruments.
A. − ,,Manche que le tondeur de drap tient à la main pour faire mouvoir les forces dont il se sert`` (Mots rares 1965).
B. − Poignée de la brosse dont se servent les cochers (d'apr. DG).
C. − Manche utilisé par le fabricant de porcelaine pour soulever les couvercles des fourneaux (d'apr. Lar. Lang. fr.).
Prononc. et Orth.: [manik], [-nikḽ]. Ac. 1694: manicles; 1762 et 1798: -que; 1835 et 1878 ,,manicle voyez manique``; 1935: -que. Les 2 formes dans les dict. du xixeet xxes. Étymol. et Hist. 1. Ca 1165 «partie de l'armure qui couvrait l'avant-bras et la main» manicle (Benoît de Sainte-Maure, Troie, 14154 ds T.-L.); 2. 1384 «menottes» menicles (Arch. JJ 125, pièce 120 ds Gdf.); 3. 1615 «corporation» être de la menicle (Gabriel Le Bien-Venu, Foucade aux Estats, 19-20 ds Quem. DDL t. 19.); 1750 «métier de cordonnier» manique (J.-J. Vadé, Le Paquet de mouchoirs, p. 39); 4. technol. 1680 «manchon de protection de certains ouvriers» (Rich.); 1723 «manche que le tondeur de drap tient à la main» manicle (Savary). Empr. au lat. manicula «petite main; mancheron de la charrue», dimin. de manus «main». Bbg. Sain. Arg. 1972 [1907], pp. 175-176.

Wiktionnaire

Nom commun

manique \ma.nik\ féminin

  1. Gant ou demi-gant que certains ouvriers se mettent à la main, pour qu’elle puisse résister au travail.
  2. Gant ou pièce d’étoffe épaisse utilisé en cuisine pour manipuler les casseroles et plats brûlants.
    • Et il m’enverrait des maniques ou des dessous-de-plat ou je ne sais quel grotesque ustensile brodé, sur lequel on verrait sa maison, et une belle grange fraîchement peinte, avec la petite silhouette d’un solide jeune garçon, mon garçon à moi, en train de passer le rouleau. — (Daniel Nayeri, Coco et Cloclo, dans Brigade des crimes imaginaires et autres histoires fantastiques et déglinguées, traduit de l’anglais par Valérie Le Plouhinec, Hélium, 2008, page 322)
    • Les maniques avec lesquelles elle empoignait les casseroles en fonte étaient imprégnées de graisse, sans doute parce qu’elles avaient un anneau en bois qu’on s’interdisait de mettre à la machine. — (Lionel Labosse, M&mnoux, Publibook, 2018, page 466).
  3. (Industrie) Manche dont s’aident les ouvriers.
  4. Pièce d’armure couvrant la main et l’avant-bras.
  5. Autre orthographe de manicle.

Nom commun

manicle féminin

  1. Manche.
  2. Goupillon.
  3. Manivelle.
  4. (Antiquité) Brassard métallique dont les gladiateurs se protégeaient le bras droit et les archers le bras gauche.
    • Sa main droite (...) portait la manicle de cuir comme le ceste des lutteurs. — (Giono, Eau vive, 1943, page 204)
  5. Gant de cuir protégeant la main d'un cordonnier.
    • il prend sur son établi un objet de cuir qu'on appelle la « manicle » et il en arme ses mains. C'est exactement le ceste des gladiateurs romains. Quelquefois d'ailleurs le ceste s'appelait aussi « manicle ». C'est une mitaine de cuir ; elle protège la paume de la main. — (Jean Giono, Lettre aux paysans sur la pauvreté et la paix, 1938)
    • Les infirmiers étaient obligés de porter des manicles de cuir, comme les forgerons. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 248)

Nom commun

manicle \Prononciation ?\ masculin ou féminin (l’usage hésite)

  1. Gantelet (armure qui protège la main).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MANIQUE. n. f.
Sorte de gant ou demi-gant que certains ouvriers se mettent à la main, pour qu'elle puisse résister au travail.

MANIQUE désigne aussi, dans diverses industries, un Manche dont s'aident les ouvriers.

Littré (1872-1877)

MANIQUE (ma-ni-k' ou ma-ni-kl') s. f.
  • 1Espèce de gants dont se servent certains ouvriers pour protéger leurs doigts.

    Morceau de cuir dont les cordonniers se couvrent une partie de la main pour leur travail. Tirer la manique, tirer des deux côtes le double fil goudronné que les ouvriers ont enroulé autour de leurs maniques, et qui doit tenir solidement ensemble les semelles et l'empeigne.

    On dit, en parlant d'un savetier : il est de la manique ; c'est un homme de la manique.

    Populairement. Il entend la manique, se dit d'un homme adroit.

  • 2Sorte de poignée des brosses dont se servent les cochers.
  • 3Manche que le tondeur de drap tient à la main pour faire mouvoir les forces dont il se sert.

    Manche à l'aide duquel le fabricant de porcelaine enlève le couvercle des fourneaux, quand il veut lancer des morceaux de bois dans le feu.

HISTORIQUE

XIIIe s. …Les manicles Qui faites sont d'or et d'ornicles, Du Cange, manica.

XIVe s. Sa femme Richarde ala en la ville de Caen par devers le lieutenant du vicomte du lieu pour requerir les menicles pour le amenicler, Du Cange, manicia.

XVIe s. Ainsi qu'un prisonnier qui jour et nuit endure Les manicles aux mains, aux pieds la chaisne dure, Ronsard, 914. Deux manicles d'or couverts de rubis d'Inde, prisez ensemble cent escus, De Laborde, Émaux, p. 380.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « manique »

(Date à préciser) Du latin manica (« manche ») qui donne manica (« anse ») en italien, maneque en ancien français.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. manicula, diminutif de manica, manche, s. f.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « manique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
manique manik

Citations contenant le mot « manique »

  • Depuis mars 2018, elle les dessine et les coud à la main avec une grosse aiguille et une manique pour protéger sa main, certaines sont fabriquées à Mauléon. « Je les vends et les expose à Hendaye, Saint-Jean de Luz et Anglet ainsi que sur mon site internet Lokari. Cette étape fait partie de moi. » SudOuest.fr, Hendaye : Les marchés de l’été reviennent
  • C’est dans son atelier au cœur de Mâcon, en Saône-et-Loire, que Yannick Hesch, designer, donne vie à ses idées. De son imagination, est née une manique de cuisine… "magique" qui a vu le jour grâce à l’aide d’internautes du monde entier.   France 3 Bourgogne-Franche-Comté, Mâcon : grâce à internet, le designer Yannick Hesch dépoussière la manique de cuisine
  • En cuisine, c'est la sécurité avant tout ! Alors pour éviter tout risque de brûlure au moment de sortir des gâteaux du four, on s'équipe ! Ce lot de gant et manique est à la taille des petites mains, ils pourront ainsi suivre toutes les étapes de leurs réalisations de bout en bout ! Petit plus : les étoiles multicolores plairont à coup sûr à vos petits chefs du jour. , Les indispensables pour cuisiner avec les enfants
  • Ah non ! Là, je ne crois pas ! Les télés sont devenues folles ! Les journaux sont devenus fous ! Et le principal symptôme de cette folie, il est là. Pendant tous ces mois, vous ne parliez plus que du Covid. C’est comme si le reste du monde n’existait plus. Un vent de manique a, vraiment, soufflé sur le monde. Et je ne parle même pas des pays peu touchés par le virus. Le Portugal par exemple. Ou la Grèce. Ils se sont mis, eux aussi, en état de coma auto infligé. C’était absurde. midilibre.fr, Bernard-Henri Lévy : "Les soignants ont été les Arnaud Beltrame du front sanitaire" - midilibre.fr
  • Les habitués des dégustations de vins animées par Marie-Thérèse Grappe ont également été soumis comme il se doit à l’appréciation d’une palette de vins blancs ou rouges de différentes AOC (chablis, mâcon igé, manicle, chinon, moulin-à-vent, arbois savagnin et vin jaune côtes du Jura). , Lons-le-Saunier : six dégustations de comté | Voix du Jura
  • « A leur arrivée, les forçats sont conduits sous une tente, où ils sont rasés, lavés, après quoi ils revêtent l’uniforme du bagne : leurs anciens vêtements sont brûlés. Le quatrième jour ils sont accouplés et envoyés aux ateliers (…). Leurs fers pèsent par couple 7,2 kg. Quand un forçat a obtenu d’être désaccouplé [au bout de 4 ans], il conserve à la jambe un anneau (manicle) pesant 1,5 kg » (4). www.lamarseillaise.fr, [#MemoriaDauPaïs] Marseille : après les galères... la naissance du bagne
  • Le rendez-vous est fixé chez Robert Vellet à 14 heures. Un accueil des plus sympathiques de sa part et de celle de son épouse. Éric Hell expose la problématique de la truffe en Bugey puis nos hôtes nous convient à déguster un brillat-savarin à la truffe, crémeux à souhait, accompagné d’un manicle rouge, histoire de se remettre en mémoire l’extraordinaire parfum de ce diamant noir. , Principal | On est allé « caver la rabasse » sur les hauteurs de Saint-Champ

Traductions du mot « manique »

Langue Traduction
Anglais pot holder
Espagnol titular de la olla
Italien presina
Allemand topflappen
Chinois 锅架
Arabe وعاء حامل
Portugais porta-panelas
Russe прихватка
Japonais 鍋つかみ
Basque lapiko titularra
Corse titularità di pot
Source : Google Translate API

Synonymes de « manique »

Source : synonymes de manique sur lebonsynonyme.fr
Partager