La langue française

Anse

Sommaire

  • Définitions du mot anse
  • Étymologie de « anse »
  • Phonétique de « anse »
  • Évolution historique de l’usage du mot « anse »
  • Citations contenant le mot « anse »
  • Images d'illustration du mot « anse »
  • Traductions du mot « anse »
  • Synonymes de « anse »

Définitions du mot anse

Trésor de la Langue Française informatisé

ANSE, subst. fém.

A.− Partie saillante recourbée en forme d'arc ou se présentant en anneau, fixée sur un ustensile pour le saisir plus commodément et le porter. Anse d'une cruche, d'un panier, coupe à deux anses :
1. Parmi les morceaux les plus précieux, on remarquait encore une énorme cafetière de vermeil en forme d'urne, dont les anses s'attachaient à des mascarons figurant des masques antiques, et deux corbeilles en argent où des thyrses, des caducées, des flèches et de petites branches de bouleau s'enlaçaient d'une façon très-ingénieuse. Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin,t. 3, 1813, p. 210.
2. Et dans une autre pièce, il aperçut, en tas, des cheminées à la prussienne, des seaux de coke rouillés, des gerbes de pincettes et de pelles, des amas de tuyaux de poêle, des coudes de tôle, des chaises percées pour les malades, des cuvettes et des pots, fêlés, égueulés, privés d'anses. Huysmans, L'Oblat,t. 2, 1903, p. 205.
SYNT. Tasse sans anses; prendre un seau, un pot par l'anse.
P. compar. [En parlant de parties du corps ou d'attitudes physiques] :
3. J'ai passé mon temps à inspecter les attitudes. Jeunes gens de la diplomatie, dont le genre est de marcher sur la pointe du pied, les épaules relevées, le dos bossu, les bras en anse et riant à chaque phrase qu'ils disent ou entendent, la tête penchée. E. et J. de Goncourt, Journal,1860, p. 682.
Fam. Faire le pot/le panier à deux anses. Mettre les mains sur les hanches; donner le bras à deux femmes :
4. Puis, comme Goujet s'offrait, elle voulut aller avec lui; Virginie, inquiète de son mari, les accompagna. Tous les trois, en cheveux, barraient le trottoir. Le forgeron, qui avait sa redingote, tenait Gervaise à son bras gauche et Virginie à son bras droit : il faisait le panier à deux anses, disait-il; et le mot leur parut si drôle, qu'ils s'arrêtèrent, les jambes cassées par le rire. Ils se regardèrent dans la glace du charcutier, ils rirent plus fort. Zola, L'Assommoir,1877, p. 569.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén., ceux du xixes. citant le plus souvent faire le pot à deux anses.
B.− Au fig.
1. Loc. proverbiale. Faire danser (ou sauter) l'anse du panier. [En parlant gén. d'un(e) domestique, d'une cuisinière, peut-être p. compar. du portage de panier avec une danse publique suivie d'une quête] Faire un bénéfice sur ce qu'on achète, soit en le faisant payer à son maître plus cher qu'on ne l'a payé au fournisseur, soit en réclamant de celui-ci une ristourne sur le prix payé :
5. MlleMarie, qui avait probablement appris à compter chez son procureur, fit régler son petit carnet comme un mémoire de frais, en se ménageant sur les différens articles un petit boni de 7 livres 10 sous par semaine, qui ne laisse pas d'ajouter à ses gages de cent écus un supplément fort honnête. C'est ce qu'on appelle faire danser l'anse du panier; MlleMarie paraît s'y entendre à merveille. Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin,t. 4, 1813, p. 79.
6. « On comprendrait, au besoin, que nos adversaires aient marchandé, quoique ceci sente furieusement une cuisinière qui va au marché et qui se débat tant qu'elle peut pour mieux faire sauter l'anse du panier. (...) » Champfleury, Les Bourgeois de Molinchart,1855, p. 216.
7. « Ne te fâche pas non plus avec Eugénie. Cette fille est un peu hystérique, il faut la ménager. Veille soigneusement aux comptes de la cuisine. Je ne la crois pas voleuse, mais avec l'existence en partie double qu'elle a le tort de mener, il n'y aurait rien d'étonnant à ce qu'elle fît profiter un amant plus jeune qu'elle des petits bénéfices de l'anse du panier. On a vu des déchéances bien plus graves. (...) » Miomandre, Écrit sur de l'eau,1908, p. 240.
De là : l'anse du panier. Gain (illicite) d'un(e) domestique sur ce qu'il (elle) achète pour ses maîtres.
2. Ce qui permet de saisir. Briser les anses. Briser ce qui permet de mettre la main sur, et p. ext. de dominer :
8. Car le motif, le mobile du crime, c'est l'anse par où saisir le criminel. Gide, Les Caves du Vatican,1914, p. 818.
C.− P. anal. Ce qui a la forme recourbée d'une anse.
1. GÉOGR. ,,Courbure du rivage, ayant par sa figure quelque rapport avec l'anse d'un panier ou celle d'un vase et formant dans les terres un enfoncement dont l'ouverture n'est pas très large.`` (Jal 1848); petite baie :
9. Cherbourg se trouve au fond d'une anse semi-circulaire, dont les deux extrémités sont l'île Pelée à droite, et la pointe Querqueville à gauche. L'alignement qui joint ces deux points forme la corde ou le diamètre, et court de l'est à l'ouest. Las Cases, Le Mémorial de Sainte-Hélène,t. 1, 1823, p. 882.
10. Une après-dînée que nous étions ainsi délicieusement bercés dans le bateau, au soleil, dans une anse calme et tiède, entre deux bras du mont du Chat, au bruit lointain d'une petite cascade qui forme comme un chant perpétuel sous les grottes où elle filtre avant de se perdre dans l'abîme des eaux, nos bateliers voulurent descendre à terre pour relever des filets qu'ils avaient placés la veille. Lamartine, Raphaël,1849, p. 207.
SYNT. Anse abritée des flots, − tranquille, − ombragée.
2. Autres domaines techn.
a) ANAT. Portion d'organe en forme d'arc. Anse intestinale :
11. Enfin, les deux autres bords de l'os jugal sont séparés par une apophyse, appelée zygomatique, qui s'attache à une autre que l'os temporal envoie en avant, et forme avec elle une espèce d'anse de chaque côté de la tête, appelée zygoma, arcade zygomatique ou jugale. Cuvier, Leçons d'anat. compar.,t. 2, 1805, p. 60.
12. L'estomac forme en général une anse située dans la moitié gauche du corps... E. Perrier, Traité de zool.,t. 4, 1893, p. 3036.
13. De plus, un des filets inférieurs [du nerf laryngé] interne s'anastomose constamment avec un filet ascendant du nerf récurrent pour former l'anse anastomotique de Galien. G. Gérard, Manuel d'anat. hum.,1912, p. 473.
b) ASTRON. Anses ou anneaux de Saturne :
14. Quand la planète Saturne a son équateur plus ou moins élevé que notre rayon visuel, nous voyons alors son anneau obliquement, et nous apercevons ses deux anses brillantes, dont l'intérieur est obscur; quand au contraire l'anneau est dans la direction de notre rayon visuel, il disparaît entièrement pour nous à cause de son peu de largeur. Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 358.
c) BOT. Anse d'anastomose. ,,Excroissance latérale portée par les filaments qui constituent le mycélium secondaire de certains champignons.`` (Lar. 20e) :
15. Les cloisons du mycélium secondaire portent latéralement une anse réunissant les deux cellules voisines. L. Plantefol, Cours de bot. et de biol. végétale,t. 2, 1931, p. 152.
d) MATH. ,,Courbe surbaissée dont la hauteur est moindre que son demi-diamètre horizontal.`` (Noël 1968). Anse de panier. ,,Courbe surbaissée formée d'un nombre impair d'arcs de cercles de rayons différents.`` (Noël 1968) :
16. L'anse de panier est plus couramment employée que l'ellipse parce qu'elle peut être tracée au compas, tandis que l'ellipse ne peut être tracée que point par point à la main, ou à l'aide d'un ellipsographe. Lar. encyclop.,1960.
P. ext., ARCHIT. Anse de panier. ,,Courbe se rapprochant de l'ellipse et formée de trois portions de cercle, employée pour certains couronnements de baies, de voûtes, etc.`` (J. Adeline, Lex. des termes d'art, 1884).
e) SERR. ,,Partie demi-circulaire d'un cadenas, que l'on fait passer dans le trou d'un piton ou crampon, et dont le bout rentre ensuite dans le cadenas.`` (Chabat 1881) :
17. [Le] moraillon est une fermeture en fer plat formé d'un trou laissant passer l'œil du piton qui reçoit l'anse d'un cadenas. E. Robinot, Vérification, métré et pratique des travaux du bât.,t. 3, 1928, p. 76.
PRONONC. − 1. Forme phon. : [ɑ ̃:s]. Enq. : /ãs/. 2. Homon. : hanse.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Ca 1220 « partie en forme d'arc destinée à saisir un objet » (G. de Coincy, Mir. Vierge, éd. Poquet, 663, 634 ds T.-L. : un mauvez panier sanz anse); 2. p. anal. a) 1484 mar. et géogr. ance « petite baie » (Pierre Garcie, Le grant routier et pilotage ds Jal1); b) 1567 archit. anse de panier (Ph. de L'Orme, Archit., p. 61 ds IGLF); c) 1622 fig. ance du panier « gain d'une cuisinière sur les denrées qu'elle achète » (Caq. de l'accouch., VIII ds Gdf. Compl. : Quand a mesdames les servantes, elles n'auront plus la peine de se confesser du revenu de l'ance du panier); d) 1751 astron. (Encyclop.). Empr. au lat. ansa « anse, poignée » (Caton, Agr., 113 ds TLL s.v., 122, 84); empl. comme terme d'archit., cf. Vitruve, 2, 8, 4, ibid., 123, 36.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 383. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 971, b) 611; xxes. : a) 318, b) 280.
BBG. − Aubert de La Rüe (E.). Le Fr. parlé aux îles Saint-Pierre-et-Miquelon. Vie Lang. 1969, no208, p. 407. − Bach.-Dez. 1882. − Barb.-Cad. 1963. − Baudr. Pêches 1827. − Baulig 1956. − Biol. t. 1 1970. − Canada 1930. − Chabat 1881. − Chesn. 1857. − Dainv. 1964. − Dauzat Ling. fr. 1946, p. 9. − Delc. t. 1 1926. − Esn. 1966. − Esn. Poilu 1919. − Forest. 1946. − Fér. 1768. − France 1907. − Gardette (P.). À l'orig. du prov. et du fr.-prov. R. Ling. rom. 1962, t. 26, p. 74. − George 1970. − Gottsch. Redens. 1930. − Gruss 1952. − Goug. Lang. pop. 1929, p. 94. − Goug. Mots t. 2 1966, pp. 88-89. − Guiraud (P.). Le Jargon de la Coquille. Cah. Lexicol. 1967, t. 11, no2 p. 46. − Jal 1848. − Jossier 1881. − Lacr. 1963. − Larch. 1880. − La Rue 1954. − Le Clère 1960. − Le Roux 1752. − Littré-Robin 1865. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Michel 1856. − Noël 1968. − Nysten 1824. − Sandry-Carr. 1963. − Soé-Dup. 1906. − Will. 1831.

Wiktionnaire

Nom commun

anse \ɑ̃s\ féminin

  1. Partie saillante, souvent de forme annulaire, servant à saisir ou à porter certains récipients ou objets.
    • Cette amphore est magnifiquement décorée, cependant une de ses anses est cassée.
    • L’anse est soigneusement soudée et lissée. — (Fanette Laubenheimer, Institut des sciences et techniques de l’antiquité, Les amphores en Gaule - II: production et circulation, 1998)
    • Faire danser (sauter) l’anse du panier, majorer indûment, à son bénéfice, le prix des achats que l’on est amené à faire pour son employeur ou pour son ménage.
    • On comprendrait, au besoin, que nos adversaires aient marchandé, quoique ceci sente furieusement une cuisinière qui va au marché et qui se débat tant qu’elle peut pour mieux faire sauter l’anse du panier. — (Champfleury, Les Bourgeois de Molinchart, 1855)
  2. (Par analogie) Objet recourbé.
    • L’occlusion intestinale est parfois due à l’étranglement d’une anse par son incarcération dans l’orifice d’une hernie.
    • L’anse d’un cadenas bloquait l’ouverture du portail.
  3. (Mathématiques) Assemblage géométrique, ressemblant à une moitié d’ellipse, construit par juxtaposition d'un nombre impair d’arcs de cercles (souvent trois) de centres différents.
    • Il est plus facile de dessiner une anse de panier qu’une ellipse, car on peut utiliser un compas.
  4. (Architecture) Voûte surbaissée réalisée suivant le dessin d’une anse de panier.
    • L’architecte a choisi une anse pour couronner la porte du château.
  5. (Marine) Petite baie peu profonde.
    • L’embarquement et le débarquement s'opèrent à l'aide de barcasses d'un faible tirant d’eau, pouvant pénétrer dans une petite anse où les vagues viennent mourir au pied même des murs de la ville. — (Frédéric Weisgerber, Trois Mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Ernest Leroux, Paris, 1904, p. 21)
    • La colonie, déployant au vent ses voiles d’or, va aborder endormie dans quelque anse retirée du fleuve. — (François-René de Chateaubriand, Atala, ou Les Amours de deux sauvages dans le désert)
    • L’anse où nous mouillons est évidemment un ancien cratère dans l’intérieur duquel la mer a fait irruption ; de tous côtés surgissent des cônes de cendres qui dénotent une récente activité volcanique. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, E. Plon & Cie, Paris, 1883, p. 40)
    • Anse : Petite baie. — (Anse, Dictionnaire hydrographique (S-32) de l’Organisation hydrographique internationale (OHI), 2010)

Forme de verbe

anse \ɑ̃s\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de anser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de anser.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de anser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de anser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de anser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ANSE. n. f.
Partie de certains vases, de certains ustensiles, par laquelle on les prend, et qui est ordinairement courbée. L'anse d'un seau, d'un pot, d'un chaudron, d'une marmite, d'un panier. Pot à deux anses. Prendre un pot par l'anse. On disait par analogie Les anses d'une pièce d'artillerie. Fig., Faire danser l'anse du panier, se dit en parlant d'une Cuisinière qui fait payer à ses maîtres ce qu'elle a acheté plus cher qu'on ne le lui a vendu. On dit dans le même sens L'anse du panier rapporte beaucoup à cette cuisinière. Fig., Faire le pot à deux anses, Mettre les mains sur les hanches en arrondissant les coudes.

ANSE signifie aussi Baie très petite qui s'enfonce peu dans les terres. Il y a là une anse où nous mouillâmes. Il y a plusieurs anses dans cette baie.

Littré (1872-1877)

ANSE (an-s') s. f.
  • 1Partie saillante de certains ustensiles, qui sert à les saisir et à les porter. Anse d'un panier. La maison du garde fait partie de la forêt ; c'est une raillerie de prétendre avoir vendu le pot et non l'anse, Courier, Lett. II, 119.

    Fig. Faire danser l'anse du panier, se dit d'une cuisinière qui gagne sur les denrées qu'elle achète.

    Faire le pot à deux anses, mettre les mains sur les hanches en arrondissant les coudes ; et par suite dans le langage familier et par plaisanterie, donner le bras à deux dames à la fois.

  • 2 Par comparaison, tout ce qui est recourbé comme l'anse d'un vase. Une anse d'intestin, une anse nerveuse ou vasculaire, une anse de fil.
  • 3En géométrie, anse de panier, courbe composée d'arcs de cercles raccordés et ressemblant à une demi-ellipse.
  • 4En architecture, arc de voûte à plusieurs centres.
  • 5 En termes de serrurerie, partie demi-circulaire d'un cadenas.
  • 6En artillerie, anneaux de fer qui sont de chaque côté de l'œil d'une bombe.
  • 7 En termes de marine, petite baie peu profonde. Les navires se réfugièrent dans une anse.

HISTORIQUE

XIVe s. Quatre grans paelles à ance, Ménagier, II, 4.

XVe s. Girard Gossoyn, Jehan Marceau, Desprins de biens et de parens, Qui n'ont vaillant l'anse d'ung ceau, Villon, Pet. test.

XVIe s. Et Opimius, prenant ceste anse [occasion], s'en esleva, et se meit à mouvoir et inciter le peuple d'en faire la vengeance, Amyot, Gracq. 47. Les sciences mathematiques ne sont pas si proprement les anses de la philosophie, comme vouloit dire Xenocrates, comme le sont les passions des jeunes gens, Amyot, De la vertu morale, 29. Bion accomparoit telles manieres de gens à des vases à deux anses, qui se transportent aisement par les aureilles là où l'on veult, Amyot, Mauv. honte, 24. Que toutes choses ont deux anses et deux visages, qu'il y a raison partout, Charron, Sagesse, II, 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ANSE, s. f. en Géographie, espece de golfe où les vaisseaux sont à couvert des vents & des tempêtes.

Il y a proprement deux sortes d’anse ; on donne ce nom à une baie ou grande plage de mer qui s’avance dans les terres, & dont les rivages sont courbés en arc. Cette sorte d’anse s’appelle sinus latior ; l’autre sorte d’anse est un enfoncement de mer qui est entre des promontoires, & qui est plus petite que ce qu’on appelle golfe & baie. Cette seconde espece d’anse se nomme sinus augustior. Quelques Géographes écrivent ance. Voyez Baie & Golfe. (O)

Anse de panier, en coupe des pierres. Voyez Berceau & Cintre.

Anse, en terme de Vannier, c’est une espece de cercle d’osier que les Vanniers attachent aux bords des panniers, afin qu’on puisse les porter plus commodément.

* Anse, (Géog. mod.) ancienne ville de France dans le Lyonnois. Long. 22. 20. lat. 45. 55.

* Anse de sainte Catherine, (Géog. mod.) baie de la nouvelle France au Canada propre, près des monts Notre-Dame, & à l’entrée du fleuve Saint Laurent. Il y a encore dans la nouvelle France, l’Anse verte, l’Anse aux lamproies, l’Anse noire, l’Anse du diamant, & l’Anse des salines.

Anses, s. pl. f. en Astronomie ; ce sont les parties sensiblement éminentes de l’anneau de Saturne, qu’on apperçoit lorsque cet anneau commence à s’ouvrir, c’est-à-dire, lorsque sa partie antérieure & sa partie postérieure commencent à se distinguer à la vûe : elles ont la forme de deux anses attachées à cette planete. Voyez Saturne & Anneau. (O)

Anses de panier, (en Serrurerie.) ce sont des morceaux d’ornemens en rouleaux qui forment l’anse de panier, & qui en ont pris le nom. Voyez Serrurerie, Pl. 16. fig. G H, un rouleau double, en avant-corps, composé d’un rouleau IL, & d’une anse de panier LL, ce qui forme le bas d’une console ; & même Pl. fig. M, le rouleau du haut de la console, & fig. N, l’anse de panier qui lui appartient.

Anses, en terme de Fondeur de cloches, ce sont les parties par lesquelles on suspend la cloche au mouton : elles sont au nombre de six disposées comme les fig. 4 & 5. Pl. de la fonderie des cloches, les représentent. Elles se réunissent toutes par en haut au pont qui est l’anse du milieu ou la septieme, & ne font avec la cloche qu’une seule & même piece. Voyez l’article Fonte des cloches.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « anse »

Ansa.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin ansa (« poignée, prise »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « anse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
anse ɑ̃s

Évolution historique de l’usage du mot « anse »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « anse »

  • Toute chose a deux anses : l'une par où on peut la porter, l'autre par où on ne le peut pas. Épictète, Manuel, XLIII (traduction M. Meunier)
  • Antoine Mercier, maire d’Arradon, tient à réagir à la position de l’Auma Bouline, au sujet de l’anse du Grézit, qui demandait dans Le Télégramme du 15 juin à « conserver le chenal naturel ». « On a le sentiment que le projet de réaménagement du chenal d’accès résulte d’un processus mené sans aucune concertation par la municipalité. Un courrier signé de Monsieur Everhard laisse entendre que toute activité de loisir nautique pourrait être interdite par le maire sur ce territoire maritime. Ces affirmations ou sous-entendu appellent les précisions suivantes : Une enquête publique sur la remise en exploitation d’une partie de la parcelle déjà autorisée en exploitation ostréicole à plat qui jouxte le nouveau projet de chenal est actuellement en cours. Chacun peut faire part de ses observations dans un cahier prévu à cet effet jusqu’au jeudi 18 juin. L’ensemble des observations formulées seront recueillies par la DDTM en vue d’un arrêté préfectoral attendu après l’été. S’agissant plus précisément du projet de réaménagement du chenal, il a donné lieu le 24 octobre 2019 à une concertation d’amont avec le Président de l’Auma-Bouline dont les préconisations ont été scrupuleusement respectées. Notamment, au cours des échanges intervenus, la largeur de 25 mètres au passage le plus étroit a été explicitement validée, dans la mesure où elle ne pose pas de problème de sécurité au regard du type d’embarcations mouillés sur cette zone et est où elle est cohérente avec celle du chenal situé devant la cale de Kerbilouet. S’agissant de l’éventualité de l’interdiction possible par le maire de toute activité de nature nautique sur cette zone, elle relève de la pure spéculation ». Le Telegramme, Anse du Grézit : le maire réagit - Arradon - Le Télégramme

Images d'illustration du mot « anse »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « anse »

Langue Traduction
Anglais anse
Espagnol asa
Italien manico
Allemand henkel
Portugais asa
Source : Google Translate API

Synonymes de « anse »

Source : synonymes de anse sur lebonsynonyme.fr
Partager