La langue française

Lénitif

Sommaire

  • Définitions du mot lénitif
  • Étymologie de « lénitif »
  • Phonétique de « lénitif »
  • Citations contenant le mot « lénitif »
  • Traductions du mot « lénitif »
  • Synonymes de « lénitif »

Définitions du mot lénitif

Trésor de la Langue Française informatisé

LÉNITIF, -IVE, adj.

A. − MÉD. Qui calme la douleur. (Dict. xixeet xxes.). Synon. adoucissant, balsamique, calmant, lénifiant (moins usuel).Propriétés lénitives d'un baume. Remède lénitif; potion lénitive (Ac.).
Emploi subst. masc. Remède calmant. Synon. balsamique, calmant, lénifiant.Le miel est un bon lénitif pour la gorge (Ac.1935).
B. − Au fig. Qui procure l'apaisement; qui endort la vigilance. Synon. apaisant, consolant, rassérénant.Paroles lénitives. Cette félicité bonasse du ménage, cet état doux, lénitif (...) où s'éteint la fièvre qui fait créer (Goncourt, Man. Salomon,1867, p. 141).Détendu, en quelque sorte, par cette atmosphère lénitive que dégageaient Carhaix et cette brave femme (Huysmans, Là-bas, t. 1, 1891, p. 58):
La conférence de Téhéran, qui se tint au mois de décembre 1943, ne fit qu'attiser leurs alarmes. Sans doute, les participants : Roosevelt, Staline et Churchill, s'étaient-ils répandus en déclarations lénitives, affirmant que l'objet de leur réunion n'était que d'ordre stratégique. Mais ce qui en avait filtré ne rassurait pas du tout les gouvernements en exil. De Gaulle, Mém. guerre,1956, p. 200.
Emploi subst. masc. Synon. adoucissement, consolation, soulagement.Cette agréable nouvelle fut un grand lénitif à sa douleur (Ac.1835, 1878).
Prononc. et Orth. : [lenitif], fém. [-i:v]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. Ca 1325 méd. (Propriétés des choses, I, 25, 17 ds T.-L.); 2. 1574 fig. chant lénitif (Amyot, De l'amour ds Hug.). B. Subst. 1. 1538 méd. (Est. ds FEW t. 5, p. 249 b); 2. 2emoitié xviies. empl. p. image (Bossuet, Sermons, Haine des hommes pour la vérité ds Littré); 1696 fig. (Regnard, Le joueur, II, 13). Empr. au lat. médiév.lenitivus, 1250 ds Latham. Bbg. Gohin 1903, p. 364.

Wiktionnaire

Adjectif

lénitif \le.ni.tif\ masculin

  1. (Médecine) Qui est adoucissant.
    • L’atmosphère londonienne est lénitive. Elle engourdit les neurasthénies bénignes et incite à la boisson ou à la théosophie. — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 26)
  2. (Médecine) Qualifie un remède ou un médicament relâchant et tempérant.
    • On fit usage, avec un succès alternatif, des eaux minérales de Selters et d’autres remèdes lénitifs pour les crampes, suivant la nature des choses; mais aussitôt que la malade s'apperçut de quelqu’amélioration, tous les remèdes furent mis de côté. — (Chevalier Joseph de Vering, Manière de guérir la maladie scrofuleuse, chap. XVI : Histoires de Maladies, §. 9 : Phtisie scrofuleuse chronique arrêtée dans son développement, Vienne (Autriche) : Librairie de la Congrégation Méchitariste, 1832, p. 246)
    • L'amour ! combien il grandit l'homme, songeait, le lendemain de l'incendie, Georges Duval, couché dans son lit, tandis que Louis Duchesnes lui préparait une potion lénitive. — (Léon G*****, Le Clerc de notaire, chap. 5, dans Ruche littéraire & politique, 3e série, Montréal : imprimerie de Sénécal & Daniel, 1854, p. 200)

Nom commun

lénitif \le.ni.tif\masculin

  1. (Médecine) Remède qui adoucit.
    • Trois ans après, Burrhus mourait de maladie ou empoisonné. Ceux qui crurent sa mort naturelle dirent qu'il avait été emporté par une esquinancie […] ; mais ceux qui l'attribuèrent à un crime, […], assurèrent qu'elle avait été l'effet d'un poison que son médecin avait, par ordre de Néron, employé comme lénitif destiné à combattre l’inflammation du gosier. — (U. Barrière, « BURRHUS (Africanus) », dans le Dictionnaire de la Conversation et de la Lecture, tome 56 (4e du supplément), Paris : chez Garnier frères, 1845, p. 32)
  2. (Vieilli) Adoucissement ; soulagement ; consolation.
    • J'avais besoin de me distraire : j'allai jouer. Le jeu est parfois un lénitif excellent pour calmer l'amour. Je jouai de bonheur et je me retirais la bourse pleine d'or, […]. — (Mémoires de Jacques Casanova de Seingalt, écrits par lui-même, tome 2, chap. 16, Bruxelles : chez J. Rozez, 1879, p. 308)
    • Voilà tous bons billets que j'ai trouvés sur lui.
      —— Crispin,
      voulant prendre les billets
      Souffrez que je partage avec vous votre ennui,
      Ce petit lénitif, en attendant le reste,
      Pourra nous consoler d'un coup aussi funeste.
      — (Jean-François Regnard, Le Légataire universel : comédie en 5 actes, 1708, acte 4, scène 1, dans Répertoire général du théâtre français, tome 26 (Regnard, tome 2), Paris : chez la veuve Dabo, 1822, p. 76)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LÉNITIF, IVE. adj.
T. de Médecine. Qui est adoucissant. Remède lénitif. Potion lénitive. Substantivement, Le miel est un bon lénitif pour la gorge.

Littré (1872-1877)

LÉNITIF (lé-ni-tif, ti-v') adj.
  • 1 Terme de médecine. Qui calme et adoucit. Remède lénitif.

    Fig. [Robert] Remercia du décret lénitif, Prit congé d'elle et partit tout pensif, Voltaire, Ce qui plaît aux dames.

    Substantivement. Le miel est un bon lénitif. S'il lui fallait… dans un péril extrême, Le moindre lénitif ou le moindre apozème, Regnard, Légat. II, 11.

  • 2 S. m. Fig. Adoucissement, soulagement, consolation. Je viens pour charmer vos douleurs [du prince de Condé en prison]… Je viens avec ce lénitif Très propre à guérir un captif ; Et pour commencer une histoire…, Courrier burlesque de la guerre de Paris. Votre plaie invétérée n'est pas en état d'être guérie par des lénitifs, il est temps d'appliquer le fer et le feu, Bossuet, Sermons, Haine des hommes pour la vérité, 3. Je vous amène encore un lénitif de bourse, Une usurière, Regnard, le Joueur, II, 13. Voilà tous bons billets que j'ai trouvés sur lui. - Souffrez que je partage avec vous votre ennui, Ce petit lénitif, en attendant le reste, Pourra nous consoler d'un coup aussi funeste, Regnard, Légat. IV, 1. Cette nouvelle fut un doux lénitif à mon affliction, Lesage, Estev. Gonz. ch. 40.

HISTORIQUE

XVIe s. Medicamens anodins, lenitifs et relaxans, Paré, V, 5.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « lénitif »

Du latin lenis (« doux »)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. lenitiu ; espagn. et ital. lenitivo ; du lat. lenitivus, de lenire, adoucir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « lénitif »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lénitif lenitif

Citations contenant le mot « lénitif »

  • Si pendant le confinement, les œuvres culturelles possèdent des vertus apaisantes et réconfortantes, le secteur culturel est plongé dans une crise qui n’a elle rien de lénitif. Au-delà de ça, la culture de demain ne doit pas jouer le rôle de pansement que veut lui conférer une société positiviste. France Culture, La Culture n'est pas un Doudou...
  • Puis conclu que: « Somme toute au moyen d’un bon lénitif, méditons cette pensée (Tite-Live) selon laquelle : « Mieux vaut la paix certaine que la victoire espérée.  » Tous autant que nous sommes, nous voulons la paix, d’autant qu’elle permet au peuple tout entier d’exercer sa pleine souveraineté dans un Mali uni et stable. » , Tensions sociopolitiques au Mali : L’ancien PM Abdoulaye Idrissa Maïga joue à l’apaisement - Bamada.net
  • À l’origine, ce verbe s’emploie dans le domaine médical et signifie «calmer une douleur physique», lit-on sur le site du CNRTL. Il vient de «lénitif» qui apparaît au XIVe siècle et est emprunté du latin médiéval lenire, «adoucir, calmer». Ainsi, on parle d’un «remède lénitif ; une potion, une crème lénitive», précise l’Académie française. Exemple: le miel est un «bon lénitif pour la gorge». Le Figaro.fr, Dix verbes anciens à ressusciter absolument
  • Autre liquide hautement lénitif: le thé à la menthe. Les tanins contenus dans le thé ( Camellia sinensis )contribueront à réduire l'inflammation, pendant que le menthol contenu dans la menthe poivrée (Mentha piperita var. officinalis) aura un effet anesthésique et apportera une sensation de fraîcheur… jusqu'au moment où, détendus et bronzés, vous pourrez recommencer à siroter votre thé, plutôt que de vous en asperger! Le Figaro.fr, SOS coups de soleil: les onze plantes qui soulagent votre peau

Traductions du mot « lénitif »

Langue Traduction
Anglais lenitive
Espagnol lenitivo
Italien lenitivo
Allemand nachsichtig
Chinois 宽容的
Arabe ملطف
Portugais lenitivo
Russe успокаивающий
Japonais 寛容な
Basque lenitive
Corse lenitivo
Source : Google Translate API

Synonymes de « lénitif »

Source : synonymes de lénitif sur lebonsynonyme.fr
Partager