Émollient : définition de émollient


Émollient : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉMOLLIENT, ENTE, adj.

A.− [En parlant d'une substance, d'un remède] Qui amollit, relâche les tissus tendus et calme l'inflammation dont ils sont le siège (d'apr. Villemin 1975). Cataplasme, remède émollient; farine, tisane émolliente.
Emploi subst. masc. Substance, remède calmant, adoucissant. Faire usage d'émollients (Ac.1932).Ces américains (...) font usage des émolliens en topique ou en fomentation (Voy. La Pérouse, t. 4, 1797, p. 58).
B.− Au fig., rare. Doux, doucereux. On peut plus plaisanter, alors, dit Turandot d'une voix émolliente (Queneau, Zazie,1959, p. 194):
... il [Coriolis] voyait toutes sortes de servitudes, d'abdications et de ramollissements pour l'artiste, dans cette félicité bonasse du ménage (...) cette atmosphère émolliente où se détend la fibre nerveuse et où s'éteint la fièvre qui fait créer. Goncourt, Manette Salomon,1867, p. 141.
Rem. On rencontre ds la docum. l'adj. émollié. Synon. littér. de ramolli. J'eus un fou rire devant ce sublime gaga. Aussi émollié dans sa bénévole caricature de lui-même que l'était (...) M. De Charlus foudroyé et poli (Proust, Temps retr., 1922, p. 922).
Prononc. et Orth. : [emɔljɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1549 vertu emolliante (Trad. de l'hist. des plant. de L. Forsch, ch. CXXXVII ds Gdf. Compl.). Empr. au lat.emolliens part. prés. du lat. class. emollire « amollir, rendre mou » employé en partic. dans le domaine médical. Fréq. abs. littér. : 13. Bbg. Mat. Louis-Philippe. 1951, p. 311.

Émollient : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉMOLLIENT, ENTE, adj.

A.− [En parlant d'une substance, d'un remède] Qui amollit, relâche les tissus tendus et calme l'inflammation dont ils sont le siège (d'apr. Villemin 1975). Cataplasme, remède émollient; farine, tisane émolliente.
Emploi subst. masc. Substance, remède calmant, adoucissant. Faire usage d'émollients (Ac.1932).Ces américains (...) font usage des émolliens en topique ou en fomentation (Voy. La Pérouse, t. 4, 1797, p. 58).
B.− Au fig., rare. Doux, doucereux. On peut plus plaisanter, alors, dit Turandot d'une voix émolliente (Queneau, Zazie,1959, p. 194):
... il [Coriolis] voyait toutes sortes de servitudes, d'abdications et de ramollissements pour l'artiste, dans cette félicité bonasse du ménage (...) cette atmosphère émolliente où se détend la fibre nerveuse et où s'éteint la fièvre qui fait créer. Goncourt, Manette Salomon,1867, p. 141.
Rem. On rencontre ds la docum. l'adj. émollié. Synon. littér. de ramolli. J'eus un fou rire devant ce sublime gaga. Aussi émollié dans sa bénévole caricature de lui-même que l'était (...) M. De Charlus foudroyé et poli (Proust, Temps retr., 1922, p. 922).
Prononc. et Orth. : [emɔljɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1549 vertu emolliante (Trad. de l'hist. des plant. de L. Forsch, ch. CXXXVII ds Gdf. Compl.). Empr. au lat.emolliens part. prés. du lat. class. emollire « amollir, rendre mou » employé en partic. dans le domaine médical. Fréq. abs. littér. : 13. Bbg. Mat. Louis-Philippe. 1951, p. 311.

Émollient : définition du Wiktionnaire

Adjectif

émollient \e.mɔ.ljɑ̃\ masculin

  1. (Médecine) Qui a pour effet d’amollir, d’adoucir les parties enflammées.
    • Remède émollient.
    • Emplâtre, cataplasme émollient.
    • La farine de graine de lin est émolliente.
    • (Figuré) Je redoute de finir mes jours ici, plein d’une émolliente sympathie envers ces sables infinis, ces animaux paradoxaux, ces tours insolites et ces caricatures d’humanité qui n’en veulent qu’à ma viande. — (Philippe Curval, L’Homme à rebours, Robert Laffont, 1974)
    • J’aurais pu être jalouse, mais non, l’amour est émollient je me suis laissé attendrir. — (Marie Desplechin, Nous entrerons dans la carrière, nouvelle, supplément au magazine « Elle », 1999, page 24.)
    • [I]l y a chez Michelet, comme chez beaucoup d’auteurs, l’obsession craintive d’une féminisation émolliente de la société sous l’emprise d’une religiosité qui ignore la force pour favoriser servilité et docilité[.] — (Sylvio De Franceschi, “La femme aux mains des jésuites”, in Genre et identités aux Pays-Bas méridionaux, Silvia Mostaccio éditeur, Academia Bruylant, Louvain la Neuve, 2012)

Nom commun

émollient \e.mɔ.ljɑ̃\ masculin

  1. Quelque chose d’émollient.
    • Faire usage d’émollients.
    • La guimauve est un émollient aussi connu et aussi employé que la graine de lin : il peut l’être dans les mêmes cas. — (C. P. Galtier, Traité de matière médicale et des indications thérapeutiques des médicaments, volume 1, 1839)

Forme de verbe

émollient \e.mɔ.li\

  1. Troisième personne du pluriel du présent de l’indicatif de émollier.
  2. Troisième personne du pluriel du présent du subjonctif de émollier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Émollient : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉMOLLIENT, ENTE. adj.
T. de Médecine. Qui a pour effet d'amollir, d'adoucir les parties enflammées. Remède émollient. Emplâtre, cataplasme émollient. La farine de graine de lin est émolliente. Fig., Des paroles émollientes. Il se prend aussi comme nom masculin. Faire usage d'émollients.

Émollient : définition du Littré (1872-1877)

ÉMOLLIENT (é-mo-li-an, an-t') adj.
  • Terme de médecine. Qui a la propriété de relâcher, de ramollir les parties enflammées. Cataplasme émollient.

    Terme de pharmacie. Espèces émollientes, les feuilles sèches de mauve, de guimauve, de molène, de séneçon et de pariétaire ; farines émollientes, celles de lin, de seigle et d'orge.

    Substantivement. Les émollients. La farine de graine de lin en cataplasme est un émollient.

HISTORIQUE

XVIe s. Medicamens topiques emolliens, Paré, V, 23.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « émollient »

Étymologie de émollient - Littré

Lat. emolliens, de emollire, de e, et mollire, rendre mou (voy. MOU).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de émollient - Wiktionnaire

Du latin emolliens du verbe emollire (« amollir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « émollient »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
émollient emɔljɛ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « émollient »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « émollient »

  • Aujourd'hui, le chiendent est toujours utilisé comme diurétique doux, émollient et pour calmer les inflammations de l'appareil urinaire (calculs, cystites, etc.). A noter, qu'il empêcherait la formation de calculs rénaux. Binette & Jardin, Le chiendent : une adventice diurétique
  • Avec eux, nombre de parents le seront aussi. De quoi activer l’industrie touristique du pays. Tant mieux pour elle. Mais pour les autres activités, ça va encore tourner au ralenti. Pas bon pour l’économie nationale. Pas bon non plus pour le mental des salariés. Pas les vacances en elles-mêmes évidemment, mais qu’elles surviennent aussi tôt après la longue période de confinement… Car le labeur, c’est comme le sport. Le corps et l’esprit se mettent en œuvre pour affronter ce qui n’est quand même pas naturel. Aussi bien le sport (en dehors de la marche) que le travail. Le corps apprend, l’esprit aide le corps à apprendre et à endurer ce pour quoi il n’est pas forcément fait. Mais le corps désapprend tout aussi vite. Les sportifs, après le confinement, ont dû refaire leurs gammes, se refaire un physique apte à affronter la compétition. Mais qu’en est-il des masses laborieuses ? Beaucoup avaient critiqué les 35 heures pour leur effet émollient sur l’ardeur au travail. Il va donc falloir attendre sagement septembre pour remonter les ressorts ! nrpyrenees.fr, Le corps et l’esprit - nrpyrenees.fr
  • Sur la zone à traiter, commencez par masser une noisette d’un soin émollient non gras, type crème pour les mains : cette astuce maximise la tenue des pigments. Déposez par-dessus un correcteur jaune, une nuance qui neutralise bien la couleur bleutée des varices et varicosités. "Si les veines sont très dilatées, déposez le correcteur aux doigts, si elles sont fines, préférez le pinceau pour mieux suivre leurs méandres", recommande Joëlle Nonni, experte chez Avène. NotreTemps.com, Je dissimule mes imperfections
  • Les bébés ont été répartis au hasard au sein de deux groupes. Dans le premier groupe, les parents ont été invités à appliquer de la crème émolliente et hydratante partout sur leur bébé, et ce chaque jour jusqu’à son premier anniversaire. Les parents du second groupe ont été invités à ne pas appliquer de tels produits. Les deux groupes ont cependant reçu des conseils généraux quant aux soins à apporter à la peau du bébé. Santé Magazine, Eczéma du bébé : appliquer un émollient chaque jour n’empêche pas son apparition | Santé Magazine

Traductions du mot « émollient »

Langue Traduction
Corse emoliente
Basque emollient
Japonais 皮膚軟化剤
Russe смягчающий
Portugais emoliente
Arabe المطريات
Chinois 润肤剂
Allemand erweichend
Italien emolliente
Espagnol emoliente
Anglais emollient
Source : Google Translate API

Antonymes de « émollient »



mots du mois

Mots similaires