La langue française

Jadis

Sommaire

  • Définitions du mot jadis
  • Étymologie de « jadis »
  • Phonétique de « jadis »
  • Citations contenant le mot « jadis »
  • Traductions du mot « jadis »
  • Synonymes de « jadis »
  • Antonymes de « jadis »

Définitions du mot jadis

Trésor de la Langue Française informatisé

JADIS, adv., adj. et subst. masc.

I. − Adv. Dans un passé plus ou moins lointain; il y a longtemps. Synon. plus cour. autrefois.Vêtements jadis à la mode; aujourd'hui comme jadis. Jadis les Troyens défendirent leurs murailles contre la fureur conjugale de Ménélas (Musset, ds Le Temps,1831, p. 47).La distance à laquelle nous nous sentons aujourd'hui du petit enfant, qui jadis était nous-même (Carrel, L'Homme,1935, p. 210).Expliquer comment, jadis, la vie sortit de la non-vie (J. Rostand, Genèse vie,1943, p. 197):
1. Ce qui me terrorisait jadis ne me touche plus. J'envisage de mourir sans trembler, alors qu'autrefois la pensée de disparaître me faisait une impression si pénible que je n'osais pas diriger mon esprit de ce côté-là. Green, Journal,1935, p. 38.
[Le cont. fournit des renseignements sur l'époque considérée] Nous voulons nous retrouver tous les trois, comme jadis, quand (...) nous étions petits (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Veillée, 1882, p. 796).Les humbles toits du village, lacustre jadis, on le suppose, en des temps extrêmement anciens (Bloy, Journal,1906, p. 308):
2. Tu avais jadis, lorsque je t'ai prise, Il y a trois ans, Des timidités, des pudeurs exquises. Géraldy, Toi et moi,1913, p. 128.
[Déterm. de subst.] De jadis. Qui se situe dans un passé plus ou moins lointain; qui appartient à un passé plus ou moins lointain. Synon. d'antan.Chansons, mœurs de jadis; retrouver des amis de jadis. Évoquer (...) dans une causerie des visages, des anecdotes de jadis (Barrès, Barbares,1888, p. 53).Ce décor ancien du Paris de jadis (Bourget, Actes suivent,1926, p. 89).V. acétylène ex. 5, affranchir1ex. 2 :
3. ... au fond de moi, je revoyais le grand Meaulnes de jadis, gauche et sauvage, qui se faisait toujours punir plutôt que de s'excuser... Alain-Fournier, Meaulnes,1913, p. 312.
II. − Adj. Le temps jadis. Le passé (lointain). Au temps jadis, dans le temps jadis; contes, dames du temps jadis. Elle songeait aux contes dont on avait bercé son enfance, à ces herscheuses du temps jadis qui brûlaient sous le Tartaret, en punition de choses qu'on n'osait pas répéter (Zola, Germinal,1885, p. 1397).De vieux airs gascons, venus des bergeries du temps jadis, quand on filait la laine des habits (Pesquidoux, Chez nous,1923, p. 122).
Rem. Emploi fam. pour Ac. 1835, 1878.
III. − Subst. masc. Passé (lointain). La mémoire adulatrice Qui va teinter d'azur les plus mornes jadis Et masque les enfers anciens en paradis (Verlaine, Œuvres compl., t. 1, Jadis, 1884, p. 216).L'ailleurs et le jadis sont plus forts que le hic et nunc (Bachelard, Poét. espace,1957, p. 188):
4. Le présent vibre dans les volants qui tournoient, Vibre dans les cerveaux qui pensent à la hâte. Et, du jadis, bientôt, il ne reste, jetée à longs plis sur les toits, Que la vaste mélancolie d'avoir été. Romains, Vie unan.,1908, p. 92.
Rem. Cet emploi ne se rencontre que dans la lang. soutenue ou poétique.
Prononc. et Orth. : [ʒ ɑdis] ou [-a-]. Littré, Barbeau-Rodhe 1930 [-di] (Barbeau-Rodhe 1930, à titre de var.). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Début xiies. (Benedeit, St. Brendan, 522 ds T.-L.); 1120-50 (Grant mal fist Adam, I, 50, ibid.). Issu de ja* a dis « il y a déjà des jours » : a. fr. a, 3epers. ind. prés. de avoir*, forme impers. « il y a »; a. fr. di (du lat. diem) « jour » (842, Serments ds Henry Chrestomathie, p. 2, 4). Fréq. abs. littér. : 5 354. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 6 538, b) 6 096; xxes. : a) 8 114, b) 9 044. Bbg. Gröber (G.). Etymologien. In : [Mél. Caix (N.), Canello (U.A.)]. Firenze, 1886, p. 44.

Wiktionnaire

Adverbe

jadis \ʒa.dis\ ou \ʒa.di\ invariable

  1. Autrefois, au temps passé, dans le passé lointain, il y a longtemps.
    • Nous sommes arrivés, de critique en critique, à cette triste conclusion : que le juste et l'injuste, dont nous pensions jadis avoir le discernement, sont termes de convention, vagues, indéter­minables ; […]. — (Joseph Proudhon, De la Justice dans la Révolution et dans l’Église, tome I, p.70)
    • […] ; jadis, on croyait que la férule était l’outil le plus nécessaire pour le maître d'école ; aujourd'hui, les peines corporelles ont disparu de notre enseignement public. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VI, La moralité de la violence, 1908, p.266)
    • Les Mangaréviens, qui chantaient harmonieusement, se servaient fort mal de la mandoline et de l’accordéon, et jadis leurs instruments préférés pour les danses étaient les tambours en bois. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)

Nom commun

jadis \ʒa.dis\ masculin et masculin pluriel

  1. (Poétique) Le passé.
    • Tu dois savoir, Haig, mon fils, qu’à partir d’aujourd’hui, à l’instar d’un jadis pas si lointain, la mort raccourt ici, rôdant tout autour. — (Georges Perec, La Disparition, Gallimard, Paris, 1969)

Adjectif

jadis \ʒa.dis\ masculin et féminin identiques, singulier et pluriel identiques

  1. D’autrefois, du temps passé.
    • Le temps jadis.
    • Cela était bon au temps jadis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JADIS. adv.
Autrefois, au temps passé, il y a longtemps. On pensait jadis tout autrement. Ce palais fut jadis la demeure du roi. Adjectivement, Le temps jadis. Cela était bon au temps jadis.

Littré (1872-1877)

JADIS (ja-dî ; aujourd'hui plusieurs, à tort, font sentir l's ; l's se lie : ja-di-z il y avait…) adv.
  • Dans le passé, il y a longtemps. Ô soleil, ô grand luminaire, Si jadis l'horreur d'un festin…, Malherbe, II, 1. Dans Florence jadis vivait un médecin, Boileau, Art p. IV. Son rabat jadis blanc, et sa perruque antique, Boileau, Sat. III. N'est-ce pas cette même Agrippine Que mon père épousa jadis pour ma ruine ? Racine, Brit. I, 4. Hélas ! de cette cour j'ai vu jadis la gloire, Voltaire, Zaïre, II, 3.

    Le temps de jadis, ou, simplement, le temps jadis, le temps passé. Les bonnes gens du temps jadis. La génisse, la chèvre et leur sœur la brebis, Avec un fier lion, seigneur du voisinage, Firent société, dit-on, au temps jadis, Et mirent en commun le gain et le dommage, La Fontaine, Fabl. I, 6. D'une architecture Du temps de jadis La sage nature M'a fait un logis, Régnier, la Maison en décadence.

REMARQUE

Jadis est du style élevé ou poétique ; dans la conversation on dit : autrefois.

HISTORIQUE

XIIIe s. À enherber [empoisonner] m'apprist jadis une Juise [Juive], Berte, LXXVI.

XVe s. Absous et clamés quittes d'une grand somme de florins dont ils estoient de jadis obligés et liés au roi de France, Froissart, I, I, 106.

XVIe s. Quand nous disons : cela se faisoit au tems jadis, nous declarons que c'est une chose qui est hors d'usage, tellement qu'elle seroit de mauvaise grace en nostre tems, H. Estienne, Apolog. pour Hér. p. 426.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

JADIS. - HIST. Ajoutez :

XIIe s. Lo vesque de Spolice, ki ja diz à moi en amistiez familiarement fut joinz, li Dialoge Gregoire lo pape, 1876, p. 168.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

JADIS, (adv. de tems.) Jadis est synonyme a autrefois, ils se disent l’un & l’autre d’un tems très-éloigné dans le passé ; mais autrefois est d’usage dans la prose & dans la poésie, au lieu que jadis semble réservé à la poésie : on s’en sert aussi dans le style plaisant ; on dit quelquefois une femme de jadis ; on n’aime plus comme on aimoit jadis.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « jadis »

(XIIe siècle) Contraction de l’ancien français « ja a dis », proprement « il y a maintenant des jours », composé de ja (« maintenant, déjà, ... »), de a du verbe avoir à la 3e personne (ici signifiant "il y a") et de dis (di au singulier) signifiant « des jours » (le même di que dans lundi, mardi, mercredi, etc.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bourg. joidi ; provenç. jadis ; du lat. jam, déjà, et dies, jour ; mot composé comme tousdis, toujours (totos dies), et tandis (tantos dies).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « jadis »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
jadis ʒadis

Citations contenant le mot « jadis »

  • De même que jadis les scandales, les lois sont aujourd'hui un fléau. De Tacite / Annales
  • La civilisation a rendu l'homme sinon plus sanguinaire, en tout cas plus ignoblement que jadis. De Fiodor Dostoïevski
  • Dans les meetings, jadis, j'expliquais que 2 x 2 égale parfois 5. Quelquefois, lorsqu'on se trompe, ça peut faire 3. De François Mitterrand
  • Les hommes furent jadis ce qu'ils sont à présents, c'est-à-dire médiocrement bons et médiocrement mauvais. De Anatole France
  • C'est depuis que les femmes laissent voir leurs jambes qu'on comprend toutes les raisons qu'elles avaient jadis de les cacher. De Etienne Rey
  • Il est pourtant des choses du temps jadis qui te manquent, même si tu n'as aucun désir de voir revenir ces jours anciens. De Paul Auster / Chronique d'hiver
  • Les tensions qui se manifestent aujourd'hui en France ne sont pas de même nature que les conflits théologiques de jadis. De Henri Guaino / Le Figaro, 23 janvier 2015
  • Mariage de jadis... L'amour venait sur l'oreiller. De Hervé Bazin / Ce que je crois
  • Une femme épanouie vit au présent ce qu’elle a rêvé jadis. De André Lévy / Les femmes
  • Ce qui est maintenant prouvé ne fut jadis qu’imaginé. De William Blake / Le mariage du Ciel et de l'Enfer
  • Les hommes ne demanderont pas si ce terreau précieux Fut jadis chair blanche ou chair noire. De Countee Cullen / To a brown boy
  • À moins que l’hybridation linguistique ne soit à la hauteur de la monstruosité de l’acte qu’il désigne ? Nous avions jadis les supermarchés. Quand ils ont pris du ventre, on a forgé hypermarché, selon la même confusion gréco-latine. Peu importait que hyper soit l’équivalent grec de super : quoique le mot veuille au fond dire la même chose, on sentait que l’hypermarché était plus grand… Marianne, Régicide, déicide, écocide | Marianne

Traductions du mot « jadis »

Langue Traduction
Anglais formerly
Espagnol antes
Italien precedentemente
Allemand früher
Chinois 以前
Arabe سابقا
Portugais anteriormente
Russe раньше
Japonais 以前は
Basque antzina
Corse prima
Source : Google Translate API

Synonymes de « jadis »

Source : synonymes de jadis sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « jadis »

Partager