Interpeller : définition de interpeller


Interpeller : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

INTERPELLER, verbe trans.

A. −
1. Qqn interpelle qqn.Appeler quelqu'un; lui adresser la parole (d'une manière brusque) pour attirer son attention, lui demander quelque chose ou l'insulter. On s'excusait près des morts de ne pouvoir les honorer comme le prescrivaient les rites (...); on les interpellait, on leur demandait ce qu'ils désiraient (Flaub., Salammbô, t. 2, 1863, p. 57).La conversation étant tombée sur la mode, M. de Plouguern, par malice, interpella Clorinde au sujet de la nouvelle forme des chapeaux (Zola, E. Rougon,1876, p. 164):
1. Je trouvai, à la sortie, une espèce de cocher à face rubiconde et bourrue, qui m'interpella : − C'est-y vous qu'êtes la nouvelle femme de chambre de M. Rabour? − Oui, c'est moi. Mirbeau, Journal femme ch.,1900, p. 15.
Emploi pronom. réciproque. Les combattants se connaissaient tous par leurs noms. Ils s'interpellaient de loin à la façon des héros d'Homère (About, Roi mont.,1857, p. 266).Ils [les domestiques, mécontents] flânaient, s'interpellaient l'un l'autre et s'excitaient à quitter le travail (R. Bazin, Blé,1907, p. 303).
P. métaph. Par-dessus la petite ville, le clocher avec ses trois cloches interpelle le cimetière : Ô morts, nous pensons à vous (Barrès, Cahiers, t. 9, 1912, p. 418).
2. P. anal.
a) Qqn interpelle qqc./qqn (littér.).Adresser un message à. Synon. interroger.Homme (...), Quelle manie, atome en proie aux purgatoires, As-tu d'interpeller les cieux? (Hugo, Religions et religion,1880, p. 207):
2. Au temps des Grecs, (...) la fatalité régnait sur les hauteurs. Mais elle était inaccessible et nul n'osait l'interroger. Aujourd'hui, c'est elle qu'on interpelle (...). On ne s'arrête plus aux effets du malheur, mais au malheur lui-même, et l'on veut savoir son essence et ses lois. Maeterl., Trésor humbles,1896, p. 188.
[P. méton. du suj.] Mais à qui n'est-il pas arrivé (...) d'être soudainement interpellé par la voix d'un souvenir qui se dresse souvent trop tard (Balzac, Contrat mar.,1835, p. 284).
b) Qqn, qqc. interpelle qqn.Provoquer l'attention de; exiger une réponse, une prise de position de. La détresse morale des personnes âgées nous interpelle à tout instant (Lar. Lang. fr.).
[P. méton de l'obj.] Assurant les grévistes de la faim de son soutien fraternel, il ajoute : « Geste spectaculaire et vain, dira-t-on peut-être. Non, s'ils réussissent à interpeller nos consciences (...) » (L'Express,27 juill. 1970, p. 39, col. 3).
B. − Spécialement
1. DR. PÉNAL. Poser (à un individu) une ou des questions précises au cours d'une enquête, d'un contrôle de police et éventuellement mettre en état d'arrestation. Le 30 mai 1979, une opération de grande envergure avait eu lieu au parc départemental de Nanterre : la police avait interpellé, à titre préventif, une cinquantaine de jeunes, dont certains n'avaient pas treize ans (Le Monde,31 mai 1980, p. 41).
2. DR. CIVIL. Interpeller de + inf.Mettre (quelqu'un) en demeure de. M. Dubois de Crancé est interpellé d'administrer la preuve de ce fait (Le Moniteur,t. 2, 1789, p. 359).
3. DR. CONSTIT. Interpeller (sur qqc.).Sommer (le gouvernement, un ministre) de s'expliquer (sur une action, une conduite politiques). Dans quelle bataille je vis! Pendant que Millerand interpelle le ministre Bourgeois à propos de l'interdiction de La Fille Élisa, moi, je travaille à ma préface à l'encontre de Renan (Goncourt, Journal,1891, p. 23).En 1867, le droit d'interpeller les ministres remplaça celui de voter une adresse (Lidderdale, Parlement fr.,1954, p. 29).
Rem. V. interpellation rem.
Prononc. et Orth. : [ε ̃tε ʀpəle], [-pε-], ou [-pe-], (il) interpelle [-pεl]. Fér. Crit. t. 2 1787, Gattel 1841, Nod. 1844, Besch. 1845 [-pεlle]. Att. ds Ac. dep. 1694 (1798-1878 : ,,on prononce les deux l``). Étymol. et Hist. 1. 1364-73 interpeller aide « invoquer » (Bersuire, T.-Liv., ms. Ste-Gen., fo84b ds Gdf.), attest. isolée; 2. 1534 « couper la parole à quelqu'un, interrompre » (Rabelais, Pantagruel, éd. V. L. Saunier, IX bis, p. 64, 218); 3. fin xvies. « sommer quelqu'un, le mettre en demeure de s'expliquer sur les faits » (Visions advenues au sultan Amurat ds Variétés histor. et litt., éd. E. Fournier, III, 209); plus gén. 1780 « poser une question » interpellé du fait (Mirabeau, Lettres, t. 4, p. 222); 4. 1790 pol. (MmeRoland, Let., t. II, p. 363 ds Brunot t. 9, p. 778, note 1). Empr. au lat. class.interpellare « interrompre quelqu'un, déranger, troubler », l'emploi jur. s'est développé à partir de l'époque impériale (v. TLL s.v. 2242, 32 sqq.). Fréq. abs. littér. : 518. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 247, b) 650; xxes. : a) 1 023, b) 1 024. Bbg. Dub. Pol. 1962, p. 326. - Jourjon (A.). Rem. lexicogr. R. Philol. fr. 1917-18, t. 30, pp. 149-150. - Quem. DDL t. 17. - Raymondis (L.M.), Le Guern (M.). Le Lang. de la just. pénale. Paris, 1976, p. 86.

Interpeller : définition du Wiktionnaire

Verbe

interpeller \ɛ̃.tɛʁ.pə.le\ (Courant) ou \ɛ̃.tɛʁ.pɛ.le\ (Soutenu) ou \ɛ̃.tɛʁ.pe.le\ (Soutenu) transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (orthographe traditionnelle)

  1. Adresser la parole, d’une façon plus ou moins brusque, à quelqu’un pour lui demander quelque chose.
    • L’un des membres de la Société interpella le président sur la question de savoir si le docteur Fergusson ne serait pas officiellement présenté. — (Jules Verne, Cinq semaines en ballon, J. Hetzel et Cie, Paris, 1863)
    • Comme mon guide me conduit à la buanderie commune, une rougeaude aux manches retroussées l’interpelle, élève la voix, dénonce des injustices. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Elle interpelle une femme maigriote et chahuteuse et lui crie avec un accent inimitable :
      , ma petite, si jamais le mistral y souffle à Paris, tu vas t’envoler comme une aéroplane. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 188)
    • (Pronominal) Le vent et la sécheresse avaient tout chargé d’électricité. Les hommes sautillaient nerveusement, s’interpellaient, se heurtaient et quelquefois sur la chaussée noire deux autos s’emboutissaient en faisant de grands bruits de ferraille et de klaxon coincé. — (Jean-Marie Gustave Le Clézio, Lullaby, 1978, collection Folio Junior, pages 59-60)
  2. (Par analogie) Susciter une réflexion ; provoquer un avis. — Note : Sens décrit[1], mais critiqué par l’Académie française qui lui préfère d’autres formulations[2].
    • Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, le titre du rapport nous interpelle avec cette question : « Progrès ou recul dans la lutte de l’Europe contre la criminalité économique et le crime organisé transnational ? ». — (M. Marty, Assemblée parlementaire, Compte rendu des débats Session de 2001, tome II, page 425, 2001)
    • Si la nature des rapports entre le politique et les idées de la religion et du sacré nous interpelle, en tant que politologues, il nous semble essentiel de réfléchir sur leurs théorisations respectives […] — (André Corten, Les frontières du politique en Amérique latine, page 58, 2006, Éditions Karthala)
    • On imaginait mal la génialité créative que Jérôme avait investie dans l’entreprise qui interpellait les tout-parisiens : faire le vide par l’évacuation des morts illustres (Céline, Morand, Aragon, […]), nous réserver tout l’espace ainsi libéré, ce n’est pas Tribaudet qui aurait eu une idée pareille. — (Pol Vandromme, Jours d’avant, Lausanne : L’Âge d’Homme, 1993, p. 27)
  3. (Droit) Sommer un témoin ou une des parties de s’expliquer sur la vérité ou la fausseté d’un fait.
    • En sa qualité de président du comité départemental et membre du comité d’hygiène départemental, Didier Lassauzay va donc interpeller le préfet de la Marne et les maires de Châlons-sur-Marne et Fagnières. — (Jean-Jacques Poignant, « L’Incroyable affaire des déchets allemands… », dans Écologie et civilisation, Éditions Naturellement, collection Témoins, 1998, p. 191)
    • L’huissier l’ayant interpellé de signer, il déclara ne savoir. Il fut sommé et interpellé de répondre.
  4. (Politique) Demander à un ministre de s’expliquer sur un acte de son administration, demander au gouvernement de s’expliquer sur sa politique.
    • Voilà pourquoi j’avais interpellé énergiquement le gouvernement pour réduire de 30 % le nombre de ces « comités Théodule ». L’idée est simple : la France des experts ne doit pas être placée au-dessus de la France des élus. — (Claude Bartolone, Je ne me tairai plus: Plaidoyer pour un socialisme populaire, Flammarion, 2014)
  5. (Police) Poser (à un individu) une ou des questions précises au cours d’une enquête, d’un contrôle de police et, éventuellement, mettre en état d’arrestation.
    • Trois personnes ont été interpellées et mises en examen, ce mercredi, pour omission de porter secours. — (Laurence Munier, « Mort par overdose : trois interpellations », Vosges Matin, 13 mai 2016)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Interpeller : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INTERPELLER. v. tr.
Adresser la parole, d'une façon plus ou moins brusque, à quelqu'un pour lui demander quelque chose. Il m'interpella d'une manière assez incivile. Spécialement, en termes de Droit, il signifie Sommer un témoin ou une des parties de s'expliquer sur la vérité ou la fausseté d'un fait. L'huissier l'ayant interpellé de signer, il déclara ne savoir. Il fut sommé et interpellé de répondre. Dans le langage parlementaire, il signifie Demander à un ministre de s'expliquer sur un acte de son administration, demander au gouvernement de s'expliquer sur sa politique.

Interpeller : définition du Littré (1872-1877)

INTERPELLER (d'après l'Académie, les deux ll se prononcent ; mais l'usage le plus ordinaire est de n'en prononcer qu'une seule : in-tèr-pé-lé) v. a.
  • 1Sommer de répondre, de s'expliquer. Interpeller un ministre sur les actes de son administration. Daguesseau finit en interpellant le roi des vérités qu'il avançait, Saint-Simon, 166, 211. L'électeur interpella Villars de lui déclarer s'il agissait avec lui comme il le faisait, par ordre du roi ou de soi-même, Saint-Simon, 125, 119. Saint-Simon interpella la compagnie, qui fut là-dessus d'un avis unanime, Duclos, Mém. rég. Œuv. t. VI, p. 307, dans POUGENS.
  • 2 Terme de palais. Requérir, sommer. L'huissier l'ayant interpellé de signer, il déclara ne savoir. Il fut sommé et interpellé de répondre.

HISTORIQUE

XVIe s. Tous vrays chrestians pryent Dieu, et l'esperit prie et interpelle pour yceulx, Rabelais, Garg. I, 40. Icy voulut interpeller et dire quelque chose le seigneur, Rabelais, Pant. II, 11. Il ne vous desplaira si j'interpelle vostre propos, Cartheny, Voy. du chev. errant, p. 142, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « interpeller »

Étymologie de interpeller - Littré

Lat. interpellare, de inter, entre, et l'inusité pellare, qui se trouve dans appellare, compellare, et qui est dérivé de pellere, pousser (voy. ce mot).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de interpeller - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du latin interpellare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « interpeller »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
interpeller ɛ̃tɛrpœle play_arrow

Conjugaison du verbe « interpeller »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe interpeller

Citations contenant le mot « interpeller »

  • La BNRF a été chargée en janvier 2020 par le parquet de Reims de rechercher le fugitif. La traque a été compliquée et longue, selon la BNRF, où l’on évoque « un criminel aguerri aux techniques policières ». Finalement, les enquêteurs ont localisé « une petite réunion familiale dans un centre de vacances à Bohan où nous pensions qu’il était susceptible de se rendre », ajoute la BNRF. « Nous avons demandé à nos collègues belges de s’y rendre et ils ont pu l’interpeller sans incident », a-t-elle poursuivi. , Belgique : Un Français en fuite depuis plus d'un an interpellé
  • Ce jeudi matin, à 6 h, une opération de gendarmerie, avec l’aide du GIGN de Reims, a été menée à Vesoul (Haute-Saône), au sein d’un campement sauvage des gens du voyage, installé derrière la zone d’activités Technologia. Une quarantaine de militaires a été déployée dont notamment les trois pelotons de surveillance et d’intervention (PSIG) de Lure, Gray et Vesoul, des gendarmes de Port-sur-Saône et de la brigade de recherches de Vesoul, l’hélicoptère de la gendarmerie de Metz et une équipe cynophile. « Il s’agissait d’aller interpeller deux individus, l’un âgé de 60 ans, l’autre de 24 ans, soupçonnés d’avoir commis un vol de matériel agricole sur une exploitation à Raze, le 4 juillet dernier », précise le procureur de la République, Emmanuel Dupic. Bien qu’originaires du Jura, l’enquête a permis de les identifier et de les localiser à Vesoul. , Faits-divers - Justice | Vaste opération de gendarmerie menée pour interpeller deux individus recherchés
  • Un homme d'une cinquantaine d'années s'était retranché à son domicile de Sassenage, en Isère, depuis jeudi matin, après avoir menacé de son arme un huissier de justice. Les gendarmes de Grenoble et du GIGN ont donné l'assaut ce vendredi matin pour interpeller l'individu. France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, Isère : le GIGN intervient pour interpeller un individu retranché à son domicile de Sassenage
  • Après trois agressions à l'arme à feu en moins d'une semaine à Toulouse, le maire Jean-Luc Moudenc, fait part de son "inquiétude" et veut interpeller l'État sur le sujet. France Bleu, Jean-Luc Moudenc veut "interpeller l'État" après trois agressions à l'arme à feu cette semaine à Toulouse
  • Le métier de ministre de l'Intérieur, ce n'est pas d'interpeller la société, c'est d'interpeller les délinquants. De Philippe Séguin / Libération - 8 mars 2001

Images d'illustration du mot « interpeller »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « interpeller »

Langue Traduction
Corse sfida
Basque erronka
Japonais チャレンジ
Russe вызов
Portugais desafio
Arabe استجواب
Chinois 挑战
Allemand herausforderung
Italien chiamare
Espagnol desafío
Anglais challenge
Source : Google Translate API

Synonymes de « interpeller »

Source : synonymes de interpeller sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires