Héler : définition de héler


Héler : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

HÉLER, verbe trans.

A. − MAR. Appeler d'une voix forte et à distance (des marins, une embarcation, un navire), souvent à l'aide d'un porte-voix. Synon. interpeller.Héler un bateau, un canot; héler un bâtiment pour l'arraisonner. Ah çà, vous êtes donc sourd, capitaine, voilà une heure que je m'égosille à vous héler; nous sommes chassés, et par une frégate (Sue, Atar-Gull,1831, p. 19) :
1. saül, oubliant le démon : Ah! qu'est ce donc que j'attends à présent pour me lever et agir? Ma volonté! ma volonté! je l'appelle à présent comme un marin abandonné hèle une barque qu'il voit s'enfuir au loin... Gide, Saül,1903, V, 4, p. 400.
Emploi absolu On hèle avec un porte-voix (Ac.1878-1935).Se penchant à son tour sur la mer et prêtant l'oreille, Paganel (...) écouta (...) héla d'une voix forte. Rien ne lui répondit (Verne, Enf. cap. Grant, t. 3, 1868, p. 232).Les pêcheurs hélèrent, frappèrent de l'aviron la paroi sonore; on ne répondait pas (Moselly, Terres lorr.,1907, p. 51).
Emploi pronom. réciproque. Les deux capitaines, placés sur le gaillard d'arrière, se hèlent avec le porte-voix : « Le nom du navire? De quel port? Le nom du capitaine? D'où vient-il?... » (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 258).Les mousses se hélaient d'une chaloupe à l'autre (Lorrain, Sens et souv.,1895, p. 156).
B. − P. ext., usuel
1. Appeler de plus ou moins loin ou au milieu du bruit, par geste ou avec la voix. Héler un cocher, un fiacre, un porteur, un serveur, un taxi, une voiture. À la sortie, il me hèle. − Hé, là, où tu vas, l'artiste? (Giono, Baumugnes,1929, p. 158).Notre père, aussitôt, me héla : − Laurent, viens donc m'aider (Duhamel, Terre promise,1934, p. 132) :
2. Les clients de la grande salle regardaient avec curiosité, ceux de la petite hélaient à qui mieux mieux leur ami qui finissait de s'essuyer les pieds. Mais au moment où il allait pénétrer dans la petite salle, il m'aperçut dans la grande. Proust, Guermantes 2,1921, p. 407.
S'entendre héler. Elle s'entendit héler de fort loin, et elle vit des gens qui descendaient l'allée des fontaines en courant (Boylesve, Leçon d'amour,1902, p. 135).Il s'entendit héler joyeusement et il reconnut la voix d'Ivan Pétrovitch. Les trois compères étaient assis devant une bouteille de champagne (G. Leroux, Roul. tsar,1912, p. 91).
Rem. Au fig., littér. hapax. Faire venir, appeler, provoquer. Et rien d'autre ne me touchait le cœur. J'en avais honte. Je hélais des larmes en appliquant ma mémoire distraite aux souvenirs les plus amers de mon enfance (Cocteau, Potomak, 1919, p. 230).
Emploi pronom. réciproque. Des voix enrouées qui se hélaient dans le frisquet du petit jour (A. Daudet, Trente ans Paris,1888, p. 282).On se hélait d'une chambre à l'autre; on se donnait la réplique à travers planchers et cloisons (Duhamel, Suzanne,1941, p. 236).
2. P. anal. [Le suj. désigne une chose] Appeler avec insistance. Le téléphone le hèle brutalement, le dérange deux fois : dans son esprit, dont le cours est brisé, dans son corps, qui doit se déplacer pour aller à l'appareil (Montherl., Lépreuses,1939, p. 1384).Oui, le téléphone (...) quand me hèle sa sonnerie impérieuse (Arnoux, Double chance,1958, p. 34).
Au fig. Il prendrait la grand'route, marchant droit devant lui jusqu'à ce que la chance le hèle enfin, lui qui était né pour les aventures (Roy, Bonheur occas.,1945, p. 196).
REM.
Héleur, subst. masc.,hapax. Un ouvrier qui se trouvait là, battant la semelle sous un parapluie, au milieu d'autres héleurs de fiacres (Lorrain, Âmes automne,1898, p. 50).
Prononc. et Orth. : [ele] init. asp., (il) hèle [εl]. Att. ds Ac. dep. 1762. Conjug. : devant syll. muette change é du rad. en è sauf au fut. et au cond. je hélerai(s). Hêler chez qq. aut. (Karr, Sous tilleuls, 1832, p. 287; Barrès, Appel soldat, 1900, p. 317; Châteaubriant, Lourdines, 1911, p. 236; Montherl., J. filles, 1936, p. 960); ê reflète une prononc. [ε] anal. des formes fortes (hèle). Étymol. et Hist. [1391 Hurter et heiler (16 août, Reg. du Châtelet, II, 262 ds Gdf. Compl.)]; 1531 [1518 d'apr. éd. Droz-Minard, Textes littér. fr. 1971] mar. (J. Parmentier, Chant Royal ds Bonn., p. 71 : Hau de la nef! Hola Hau, qui nous Helle?); 1830 héler un fiacre (Balzac, Mais. chat, p. 12). Du m. angl. heilen (angl. mod to hail) « saluer, appeler » (de heil, hail « santé, prospérité », d'orig. nord., utilisé comme interj. de salutation) attesté dep. ca 1200 (MED) et dont les attest. comme terme de mar. ne sont pas ant. au xvies. (NED). Le rapport, par étymol. pop., de héler aux interj. hé, ha, ho a pu contribuer à l'extension d'emploi de ce verbe (cf. FEW t. 18, p. 70b). Le terme du Nord de la France héler « boire ensemble, se souhaiter la santé » (1374-87 ds Gdf.; cf. aussi Bonn., p. 71) se rattache au m. néerl. heel, qui correspond au m. angl. heil (FEW t. 16, p. 188b et t. 18, p. 70b). Fréq. abs. littér. : 226. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 103, b) 260; xxes. : a) 536, b) 407. Bbg. La Landelle (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 288, 289.

Héler : définition du Wiktionnaire

Verbe

héler (h aspiré) \e.le\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Marine) Appeler, au moyen d’un porte-voix, à la rencontre d’un navire, pour demander d’où il est, où il va, ou pour faire d’autres questions à l’équipage.
    • Héler un navire.
    • On nous héla.
    • (Absolument) On hèle avec un porte-voix.
  2. (Par extension) Appeler en se servant de ses mains comme porte-voix, interpeller.
    • Fort de son approbation, j’ai hélé un taxi, place de l’Étoile. — (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors, ch. XXI, Série noire, Gallimard, 1956, p. 191)
    • L'inconnu héla un fiacre qui se rendait à une place voisine, et y monta rapidement en affectant une trompeuse indifférence. — (Honoré de Balzac, La Maison du Chat-qui-pelote, 1830)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Héler : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HÉLER. (H est aspirée.) v. tr.
T. de Marine. Appeler, au moyen d'un porte-voix, à la rencontre d'un navire, pour demander d'où il est, où il va, ou pour faire d'autres questions à l'équipage. Héler un navire. On nous héla. Absolument, On hèle avec un porte-voix. Par extension, il signifie, dans la langue ordinaire, Appeler en se servant de ses mains comme porte-voix.

Héler : définition du Littré (1872-1877)

HÉLER (hé-lé. La syllabe hé prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : je hèle ; excepté au futur et au conditionnel : je hélerai, je hélerais) v. a.
  • 1 Terme de marine. Appeler un navire avec un porte-voix.
  • 2 Par extension, appeler de fort loin. On nous héla d'une des portes de la ville, Chateaubriand, Itinér. 1re part.
  • 3Se héler, v. réfl. S'appeler l'un l'autre en mer ou de loin. Les marins des deux bâtiments se hélaient. On se hélait, on se saluait.

HISTORIQUE

XVIe s. Hau de la nef, hola hau, qui nous helle ? J. Parmentier, Chant royal, dans JAL.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « héler »

Étymologie de héler - Littré

Norm. hêler ; de l'angl. to hail, héler, proprement saluer ; le sens primitif de to hail est souhaiter la santé, health, santé ; allem. heil, sain. Desroches, 1687, écrit heuler, dit JAL.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de héler - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Comme pour beaucoup de termes maritimes, l’origine est nordique via le moyen anglais heilen (« saluer, appeler »)[1]. Notez que haler lui est synonyme. À rapprocher du germanique haln dont est issu hallo duquel dérive allô en français.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « héler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
héler ele play_arrow

Conjugaison du verbe « héler »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe héler

Citations contenant le mot « héler »

  • Vous ne pouvez pas ne pas en être consciente, l’autorisation de stationner des taxis, appelée familièrement “plaque”, correspond au droit de se faire héler sur la voie publique, droit que n’ont pas les VTC. Elle est d’autre part gratuite et c’est une pratique parallèle de cession de seconde main qui leur a conféré une valeur fiduciaire. Déplacements Pros, Le président de SnapCar-LeCab dénonce la fermeture de la rue de Rivoli aux VTC dans une lettre ouverte à Anne Hidalgo - Déplacements Pros
  • Et s’il était aussi facile de héler un bus autonome qu’un taxi? C’est l’idée derrière les navettes autonomes en cours de déploiement à Genève sur le site de l’hôpital de Belle-Idée, en partenariat avec les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Deux véhicules commenceront à circuler en test à partir de fin juin 2020 sur le réseau routier du site. Des passagers pourront les emprunter dès le mois d’août. , De nouvelles navettes autonomes déployées fin juin à Genève - Heidi.news
  • Les VTC n'ont pas le droit de stationner en attente de clients, ni de de faire de la "maraude", c'est-à-dire se faire héler par un client potentiel. Ce sont les prérogatives des taxis. Les VTC ne peuvent intervenir que sur commande. ladepeche.fr, Toulouse : trois chauffeurs VTC mis en examen pour avoir escroqué plus de 130 clients - ladepeche.fr
  • Le TGV Thalys en provenance de Rotterdam (Pays-Bas) fait son entrée en gare du Nord à Paris. En descendent l’avocat Maître Zokou Séri et Charles Blé Goudé. Au sein de l’immense gare parisienne, le pas pressé, les deux hommes espéraient passer inaperçus, mais au bout de quelques minutes, Charles Blé Goudé se fait héler par deux agents de sécurité d’origine africaine qu’il salue vite fait d’un geste de la main. D’autres passant le dévisagent mais n’osent pas. Connectionivoirienne.net, Côte-d’Ivoire: Blé Goudé était à Paris pour les obsèques de sa sœur Nathalie Gnépo - Connectionivoirienne.net
  • Ils ont dégrafé un pan de la bâche blanche de la tente de chantier. Un peu d’air, enfin, dans cet étouffant jeudi de juin. Accoudés à une table de camping, les syndicalistes de Nokia à Lannion (Côtes-d’Armor) scrutent à travers cette fenêtre de fortune l’entrée de leur entreprise. Ils se tiennent prêts à héler l’un ou l’une de leurs 772 collègues qui chercherait leur QG. Depuis l’annonce de Nokia, lundi 22 juin, de supprimer 1 233 postes, dont 402 en Bretagne, pour « atteindre un niveau de rentabilité durable », les équipes sont sous le choc. Le Monde.fr, Comment Nokia a court-circuité la Silicon Valley bretonne

Images d'illustration du mot « héler »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « héler »

Langue Traduction
Corse salute
Basque txingor
Japonais
Russe град
Portugais saudar
Arabe وابل
Chinois 冰雹
Allemand hagel
Italien grandinare
Espagnol granizo
Anglais hail
Source : Google Translate API

Synonymes de « héler »

Source : synonymes de héler sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires