Interner : définition de interner


Interner : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

INTERNER, verbe trans.

A. − Qqn interne qqn
1. POLITIQUE
a) Assigner à résidence dans un lieu déterminé avec défense d'en sortir. Un gouvernement qui voudrait frapper d'imbécillité ses ennemis n'a qu'à les interner à Port-Vendres (Barb. d'Aurev., Memor. 4,1858, p. 112).
b) En partic. Rassembler et placer sous bonne garde les hommes d'une armée vaincue qui a franchi, après sa défaite, la frontière d'un pays neutre. V. désarmer ex. 1.
2. P. ext.
a) Enfermer (dans un lieu). Cette vieille salle laide (...). C'est honteux de nous interner dans un pareil taudis (Colette, Cl. à l'école,1900, p. 194).
Emploi pronom. réfl. S'enfermer volontairement (dans un lieu isolé du monde extérieur). Le premier reclus de France dont le nom nous soit parvenu est Saint Léonien qui, au cinquième siècle, s'interna dans une logette, d'abord à Autun, ensuite à Vienne (Huysmans, Oblat, t. 1, 1903, p. 166).
b) En partic.
Emprisonner à la suite d'une décision administrative et sans motif d'ordre pénal. Interner dans un cachot, un camp de concentration, une prison. Le Sultan venait de faire interner dans un château des Dardanelles celui qui s'était insolemment vanté d'abattre bientôt sa puissance (Tharaud, Jument err.,1933, p. 61).Des nationalistes chinois internés dans des camps de l'Indochine du nord (Figaro,19-20 janv. 1952, p. 9, col. 2).
Enfermer (une personne aliénée ou considérée comme telle) dans un établissement psychiatrique. Le père, un alcoolique notoire, s'était jeté sur le nouveau-né pour l'étouffer de ses mains; il avait fallu s'emparer de lui et l'interner (Martin du G., Thib., Consult., 1928, p. 1122).Ce qu'ils désiraient encore plus, (...) c'est que je la fasse interner la vieille une fois pour toutes (Céline, Voyage,1932, p. 317):
Vous savez qu'elle [Madame de La Pérouse] est entrée dans une maison de retraite... Eh bien! Figurez-vous qu'elle se persuade que c'est un asile d'aliénés, et que je l'y ai fait interner pour me débarrasser d'elle, avec l'intention de la faire passer pour folle... Gide, Faux-monn.,1925, p. 1133.
Rare. Mettre (un élève) en pension. Lui-même [Joan Gornac] avait interné ses deux fils au collège diocésain de Bazas : la nourriture y est meilleure qu'au lycée (Mauriac, Destins,1928, p. 12).
B. − Qqn interne qqc. (vx).Placer à l'intérieur de. Un vaste salon carré où l'on a interné une multitude de toiles innombrables (Baudel., Curios. esthét.,1859, p. 237).
COMM. Interner des marchandises. Les importer. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth. : [ε ̃tε ʀne], (il) interne [ε ̃tε ʀn̥]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. A. Verbe 1. réfl. 1704 « s'unir intimement » (Trév. : Son cœur s'étoit interné avec celui de cet ami); 2. trans. 1845-46 « assigner à résidence forcée » (Besch.); 3. 1902 « enfermer dans un asile, un hôpital psychiatrique » (Nouv. Lar. ill.); 4. 1923 « mettre dans un établissement scolaire » (Mauriac, Génitrix, p. 379). B. Part. passé 1. a) 1858 adj. « qui a été confiné dans une résidence à l'intérieur, sans pouvoir en sortir » (Bulletin des lois, 27 févr., no582); b) 1867 subst. « personne ainsi internée » (Littré); 2. 1906 adj. et subst. « qui est maintenu dans un hôpital psychiatrique » (Pt Lar.). Dér. de interne*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 25.

Interner : définition du Wiktionnaire

Verbe

interner \ɛ̃.tɛʁ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Obliger à résider dans une certaine localité, sans permission d’en sortir.
    • On interna certains étrangers suspects.
  2. Enfermer dans un asile d’aliénés.
    • Ses accès de folie étant devenus de plus en plus fréquents, il a fallu l’interner.
  3. (Éducation) Pour un élève, être logé dans un établissement scolaire en tant qu'interne, y être pensionnaire.
    • Ancien candidat à l’École polytechnique, il avait étudié les mathématiques, ce qui lui donna l’habitude de l’analyse et il était resté interné jusqu’à vingt ans dans un lycée de province, ce qui lui avait donné l’habitude de la souffrance. — (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, page 57)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Interner : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INTERNER. v. tr.
Obliger à résider dans une certaine localité, sans permission d'en sortir. On interna certains étrangers suspects. Il signifie spécialement Enfermer dans un asile d'aliénés. Ses accès de folie étant devenus de plus en plus fréquents, il a fallu l'interner. Le participe passé

INTERNÉ s'emploie substantivement dans les deux sens. Il y avait beaucoup d'internés dans cette ville. Les internés de Sainte-Anne.

Interner : définition du Littré (1872-1877)

INTERNER (in-tèr-né) v. a.
  • 1 Terme de commerce. Faire entrer dans l'intérieur. Interner des marchandises.
  • 2Obliger à résider dans une certaine localité, sans permission d'en sortir. On interna un grand nombre de condamnés politiques.
  • 3 V. n. Entrer dans l'intérieur ; aller habiter dans l'intérieur d'un pays. Les réfugiés politiques ont reçu l'ordre d'interner.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « interner »

Étymologie de interner - Wiktionnaire

(1704) Dénominal de interne et -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « interner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
interner ɛ̃tɛrne play_arrow

Conjugaison du verbe « interner »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe interner

Citations contenant le mot « interner »

  • Washington et des experts et des organisations de défense des droits de l’homme accusent Pékin d’avoir fait interner jusqu’à un million de musulmans, principalement d’ethnie ouïgoure, dans des camps du Xinjiang au nom de la lutte antiterroriste. Le Monde.fr, Ouïgours : la Chine sanctionne à son tour des responsables américains
  • Washington, ainsi que des experts et des organisations de défense des droits de l’Homme, accusent Pékin d’avoir fait interner au Xinjiang dans des camps jusqu’à un million de musulmans, principalement d’ethnie ouïghoure, au nom de la lutte antiterroriste. La Chine dément ce chiffre et affirme que ces personnes sont emmenées dans des centres de formation professionnelle, destinés à les aider à trouver un emploi afin de les éloigner de la tentation de l’extrémisme. SudOuest.fr, Coronavirus : un nouveau foyer de contamination découvert au Xinjiang, en Chine
  • Des experts et des organisations de défense des droits humains accusent Pékin d'avoir fait interner jusqu'à un million de musulmans, principalement d'ethnie ouïghoure, dans des camps de la région au nom de la lutte antiterroriste, ce que la Chine dément. LaLibre.be, Londres dénonce des "atteintes graves" aux droits des Ouïghours par la Chine - La Libre

Traductions du mot « interner »

Langue Traduction
Corse internu
Basque bekadun
Japonais インターン
Russe интерн
Portugais estagiário
Arabe المتدرب
Chinois 实习生
Allemand praktikant
Italien stagista
Espagnol interno
Anglais intern
Source : Google Translate API

Synonymes de « interner »

Source : synonymes de interner sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « interner »



mots du mois

Mots similaires