Cloîtrer : définition de cloîtrer


Cloîtrer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CLOÎTRER, verbe trans.

A.− Emploi trans.
1. Enfermer dans un cloître, contraindre à prendre l'habit :
1. On discute, en baissant la voix avec mystère, Trois avis : le [Nuño] cloîtrer au prochain monastère, L'aller vendre à Juzaph, prince des sarrasins, Le jeter simplement dans un des puits voisins. Hugo, La Légende des siècles,t. 1, Le Petit roi de Galice, 1883, p. 270.
2. P. ext., au fig. Tenir enfermé, séparé du monde :
2. ... les Bourbons châtrés, écrasés de dévotion malsaine, cloîtraient leurs vices secrets dans l'alcôve et le confessionnal. É. Faure, Hist. de l'art,1921, p. 135.
B.− Emploi pronom.
1. S'enfermer volontairement dans un monastère :
3. Ni Montriveau ni ses amis ne purent trouver la trace de la duchesse. Elle s'était évidemment cloîtrée. Montriveau résolut de fouiller ou de faire fouiller tous les couvents du monde. Balzac, La Duchesse de Langeais,1834, p. 341.
2. Au fig.
a) Se retirer pour n'avoir aucun contact avec le monde extérieur :
4. Le jardin dans lequel nous nous étions volontairement cloîtrés abondait en raisins qui n'ont jamais pu mûrir. Reybaud, Jérôme Paturot,1842, p. 16.
b) Se cloîtrer dans.S'isoler dans une occupation, un état, une idée, en se dégageant de toute préoccupation étrangère :
5. Elle s'enfonce dans cette trappe : la souffrance physique. Elle se cloître dans la maladie. Mauriac, Journal,2, 1937, p. 119.
Prononc. et Orth. : [klwatʀe], (je) cloître [klwatʀ ̥]. Pour la transcr. avec [ɑ] post. et pour celle de Land. 1834, cf. cloître. Ds Ac. 1694 et 1718 sous l'anc. forme cloistrer; ds Ac. 1740-1932 sous la forme moderne. Étymol. et Hist. 1623 part. passé substantivé cloistré (Cout. du Luxembourg ds Nouv. Coutumier général, t. II, p. 340); 1690 cloistrer (Fur.). Dér. de cloître*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 31.

Cloîtrer : définition du Wiktionnaire

Verbe

cloîtrer \klwa.tʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison), (orthographe traditionnelle) (pronominal : se cloîtrer)

  1. Faire entrer quelqu’un dans un cloître, un monastère.
    • Les parents de cette fille résolurent de la cloîtrer.
    • Il voulut se cloîtrer. — Religieuse cloîtrée.
  2. (Par hyperbole) Enfermer dans un lieu au mode de vie austère.
    • J'avais vécu enfermée jusqu'alors, cloîtrée avec les Dames de Reims et quand je rentrais chez nous pour les vacances je n'avais pas eu la plus petite amourette. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 51)
  3. (Pronominal) (Figuré) S’enfermer chez soi ; se retirer.
    • Le peu qui restaient, confirmés par enquête généalogique, s'étaient cloîtrés en des tavernes où buvaient à tire-larigot en attendant la fin du monde. — (René Favret, Le Retour de Pantagruel, L'Harmattan, 1997, p.227)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Cloîtrer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CLOÎTRER. v. tr.
Faire entrer quelqu'un dans un monastère. Les parents de cette fille résolurent de la cloîtrer. Il voulut se cloîtrer. Religieuse cloîtrée.

SE CLOÎTRER signifie figurément S'enfermer chez soi, se retirer. Il s'est cloîtré dans sa bibliothèque.

Cloîtrer : définition du Littré (1872-1877)

CLOÎTRER (kloî-tré) v. a.
  • 1Contraindre une personne à embrasser la vie du cloître. Les Mattignon étaient cinq frères et force filles dont ils cloîtrèrent la plupart, Saint-Simon, 125, 120. Vous n'avez plus, monsieur, que le couvent en tête ; Vous voulez tout cloîtrer ; et qui vous en croirait, Avant qu'il fût dix ans, le monde finirait, Hauteroche, Crisp. music. II, 1.

    Fig. Enfermer, séparer du monde.

  • 2Se cloîtrer, embrasser la vie monastique.

    Fig. S'enfermer, se séparer du monde.

HISTORIQUE

XVIe s. Les gens d'eglise constituent le premier membre de l'estat du pays ; et aussi bien les prelats cloistrés et religieux que prebstres seculiers jouissent de l'immunité que le droict escrit leur attribue, Nouv. coust. génér. t. II, p. 340.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cloîtrer »

Étymologie de cloîtrer - Wiktionnaire

(1623) De cloître.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cloîtrer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cloîtrer klɔitre play_arrow

Conjugaison du verbe « cloîtrer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe cloîtrer

Évolution historique de l’usage du mot « cloîtrer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cloîtrer »

  • Après avoir vécu 8 semaines en confinement, la France fait partie des pays qui ont dû se cloîtrer pour empêcher le coronavirus de sévir. Pendant de longues semaines, de nombreux pays ont stoppé les usines ainsi que la circulation routière et aérienne. À l’arrêt, toutes ces activités normalement très polluantes, ont permis à la planète de respirer un peu. Daily Geek Show, Avec le confinement, les émissions mondiales de CO2 ont diminué de 8,6 %
  • Vous êtes co-autrice d'un ouvrage sur les adolescents en retrait, les fameux hikikomori japonais. Qui sont-ils ? Ce phénomène existe-t-il en France également ? Natacha Vellut1 : Les hikikomori sont ces jeunes Japonais âgés de moins de trente ans qui restent au moins six mois sans quitter le domicile familial. Ils arrêtent d’étudier ou de travailler, et cessent toute relation sociale… Certains peuvent vivre reclus pendant des années ! Le mot hikikomori veut dire littéralement « reculer », « se cloîtrer à son domicile ». Le phénomène a été décrit au Japon à la fin des années 1980, mais le terme « hikikomori » a rapidement eu beaucoup de succès auprès des psychiatres et médecins partout dans le monde, qui ont identifié des cas d’hikikomori parmi leurs jeunes patients. En France, de plus en plus de familles et de jeunes se reconnaissent dans cette définition, même si, hors du Japon, les hikikomori ne sont pas considérés comme une catégorie médicale en tant que telle et qu’aucune statistique sur le phénomène n’est disponible. Certains hikikomori vont être camouflés derrière d’autres appellations, comme les décrocheurs scolaires par exemple. Mais attention, on peut avoir une phobie scolaire et continuer d’avoir des relations en dehors de l’école, donc tous les décrocheurs ne sont pas des hikikomori. CNRS Le journal, Avec le confinement, sommes-nous devenus des hikikomori ? | CNRS Le journal
  • On s’embrasse, ou pas ? On se serre dans les bras, ou on se tient à distance ? Les comédiens hésitent, essaient, se rapprochent, s’éloignent. Il y a mille manières de montrer l’amour, sur une scène. Sur le grand plateau du Théâtre national populaire (TNP) de Villeurbanne, Jean Bellorini et sa troupe cherchent comment refaire du théâtre, après une période inédite de trois mois qui a vu chacun se cloîtrer chez soi, les espaces collectifs fermer, les corps et les esprits se recroqueviller, le langage s’avachir à coups de « déconfinement » et de « distanciation sociale ». Le Monde.fr, Au Théâtre national populaire de Villeurbanne, le jeu des ombres et de la vie
  • Toutefois, Alain Delon a été victime d’un AVC au mois de juillet ce qui l’a poussé à se cloîtrer loin des regards indiscrets.  Mais, il a souhaité rendre hommage à son ami quand il a appris la triste nouvelle du décès de ce dernier. amomama.fr, Alain Delon sous le choc de la mort de Roger Borniche, son vieil ami
  • Sans aller jusqu’à cloîtrer les gens à leur domicile, ce reconfinement va consister en une limitation des contacts entre individus, la fermeture des bars, cinémas, musées, la suspension de toute activité de loisirs dans des espaces fermés. Les restaurants pourront, eux, accueillir des clients… à condition qu’ils proviennent d’un même foyer. "C’est une mesure préventive", a déclaré mardi Armin Laschet, le dirigeant du Land de Rhénanie du Nord-Westphalie. "Nous lèverons cette mesure dès que possible", lorsque la flambée de contaminations sera maîtrisée, a-t-il ajouté. Les ouvriers contaminés ont en effet infecté certains membres de leur famille, ainsi que 24 personnes n’ayant pas de liens avec l’usine. De quoi inquiéter les autorités fédérales. Le taux de reproduction de coronavirus en Allemagne, ou "R", est actuellement estimé par les autorités sanitaires à 2,76, ce qui signifie que sur 100 personnes qui ont contracté le virus, 276 autres seront infectées. Les autorités estiment que ce taux est lié à l’importance des clusters apparus ces dernières semaines. midilibre.fr, Plus de 600 000 personnes reconfinées en Allemagne - midilibre.fr
  • En France, ils seraient autour de 10 000. Au Japon, on en dénombrerait près d’un million. Ils ? Les hikikomori, un terme japonais qui signifie "se cloîtrer, désignant ces jeunes gens, hommes ou femmes, qui décident de se cloîtrer pour limiter leurs interactions avec le monde réel. La journaliste Michaëlle Gagnet se plonge dans les histoires de Raphaël, Lucas ou Ael. Elle y décrit leur détresse, mais aussi celle de leurs familles qui, comme contaminées par leurs enfants, s’isolent à leur tour. Télé 7 Jours, Le Monde en face (France 5) Qui sont les Hikikomori, ces reclus volontaires ?

Images d'illustration du mot « cloîtrer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cloîtrer »

Langue Traduction
Corse claustru
Basque klaustroan
Japonais 回廊
Russe монастырь
Portugais claustro
Arabe الدير
Chinois 回廊
Allemand kloster
Italien chiostro
Espagnol claustro
Anglais cloister
Source : Google Translate API

Synonymes de « cloîtrer »

Source : synonymes de cloîtrer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « cloîtrer »



mots du mois

Mots similaires