Coffrer : définition de coffrer


Coffrer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

COFFRER, verbe trans.

A.− CONSTR. [P. réf. à coffre « coffrage »] Procéder à la pose d'un coffrage autour de quelque chose. Coffrer un pilier :
1. Il faut (...) dès que le sol a été creusé, établir des galeries et, pour cela, aménager les voûtes qui reposeront sur des piliers de bois. On doit, selon l'expression imagée dont se servent les techniciens du chemin de fer sur terrain « coffrer le ciel ». L'Œuvre,8 avr. 1941.
Rem. On rencontre dans la docum. le subst. masc. coffreur ,,ouvrier qui procède à la fabrication et à la mise en place de tous coffrages pour ouvrages en béton`` (Mét. 1955). Coffreur pour béton armé des travaux publics (Encyclop. pratique de l'éduc. en France, 1960, p. 164).
B.− [P. réf. à coffre « meuble servant à enfermer des obj. »] Au fig., fam.
1. Enfermer, mettre en prison. Faire coffrer qqn. Se faire coffrer. Se faire arrêter :
2. Douze gentilshommes furent choisis pour porter cette pièce au roi : à leur arrivée à Paris, on les coffra à la Bastille, d'où ils sortirent bientôt en façon de héros; ... Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 1, 1848, p. 201.
2. Emploi pronom. Se coffrer avec.S'enfermer avec :
3. Sa porte était condamnée, sauf à Albert, qui, assez volontiers, venait se coffrer avec lui; ... P. Borel, Champavert,Passereau, l'écolier, 1833, p. 184.
Prononc. et Orth. : [kɔfʀe], (je) coffre [kɔfʀ ̥]. Ds Ac. 1694-1932. Fér. Crit. t. 1 1787 propose d'écrire cofrer avec 1 seul f. Étymol. et Hist. 1. 1544 coffré « mis dans un coffre » (Matthée, Hist. de Theodorite, 71 rods Quem.) − 1611, Cotgr.; 2. 1562 coffrer en prison « mettre en prison » (J. Thierry, Dict. fr.-lat. ds Gdf. Compl.); 3. 1900 technol. (E.-T. Quinette de Rochemont, Cours de travaux mar., p. 212). Dénominatif de coffre*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 77. Bbg. Sain. Arg. 1972 [1907], p. 87, 276.

Coffrer : définition du Wiktionnaire

Verbe

coffrer \kɔ.fʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Justice) Emprisonner.
    • On les a arrêtés tous les trois pour avoir volé du bois dans un chantier et on les a coffrés. — (Clémentine de La Corbinière, Jeanne Jugan et les petites soeurs des pauvres, 1883, p. 104)
    1. (Par extension) (Familier) Arrêter, interpeller.
      • Il a été coffré ce matin.
  2. (Construction) Réaliser un coffrage pour couler par exemple du béton.
    • J’ai coffré le linteau de la porte d’entrée.
  3. (Argot) Épargner, emmagasiner de l'argent.
    • Il a coffré pour partir en vacances.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Coffrer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COFFRER. v. tr.
Emprisonner. Il fit coffrer son voleur. Il a été coffré ce matin. Il est familier.

Coffrer : définition du Littré (1872-1877)

COFFRER (ko-fré) v. a.
  • Terme familier. Emprisonner. Savez-vous bien que je suis las de venir sans trouver votre maître ? S'il ne me paye aujourd'hui, je le ferai coffrer demain, Regnard, le Retour imprévu, 12. Je voudrais que cela [cette aventure de passe-port] vous dégoûtât d'un pays où l'on coffre les gens pour si peu de chose, Courier, Lett. II, 79. Ma foi, sire, on ne veut plus faire crédit à Votre Majesté ni à moi non plus ; et nous pourrions bien être coffrés cette nuit vous et moi, Voltaire, Cand. 26.

HISTORIQUE

XVIe s. Il y avoit à la marge de la tapisserie une grosse gibeciere qui acouchoit d'un estui de bonnet, cest estui d'une malle coffrée [faite en coffre], etc. D'Aubigné, Foen. IV, 20.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « coffrer »

Étymologie de coffrer - Littré

Coffre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de coffrer - Wiktionnaire

Dénominal de coffre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « coffrer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
coffrer kɔfre play_arrow

Conjugaison du verbe « coffrer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe coffrer

Évolution historique de l’usage du mot « coffrer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « coffrer »

  • Parce que la police n’a jamais changé. Ils ont dit: «Nous allons être plus sympas, mais nous sommes quand même la police.» Ils n’ont jamais modifié la vision de leur mission. Ils peuvent être mieux formés, apprendre à mener les interpellations de manière moins violente, à ne pas haïr les gens de couleur. Mais c’est comme si, au football américain, pour réduire le nombre de blessures, on proposait de mieux entraîner les joueurs. Alors que la brutalité est dans la nature même du jeu. Tant qu’on n’abandonnera pas l’idée que le travail de la police est le maintien de l’ordre répressif, rien ne changera. Les policiers ne seront pas plus gentils et moins susceptibles de tuer quelqu’un tant qu’ils ne seront pas récompensés pour autre chose que de coffrer des gens. , Etats-Unis. «La violence intrinsèque» à l'institution policière: «Nous avions raison. Les manifestants sont juste des pillards» | A l'encontre
  • La saison 4 était définitivement celle de trop pour 13 Reasons Why. A l’heure de tourner la page, on ne peut que se dire que le programme méritait définitivement autre chose qu’une succession de scènes sans queue ni tête. Du scénario de film d’horreur dans les bois, au lycéen utilisé par la police pour coffrer des trafiquants d’armes en passant par le bras cassé déjà soigné à l’épisode suivant, la série devient grotesque. Et ce ne pas les 10 dernières secondes, complètement ubuesques qui y changeront quelque chose. Presse-citron, 13 Reasons Why sur Netflix : on regarde ou on zappe la saison 4 ?
  • Pour être aussi efficace, il va falloir en coffrer des immeubles et des pavillons et puis ne plus manger de melons au nord de la Loire ni d’huîtres à 50 km de la mer. Caradisiac.com, 110 km/h, le débat avorté
  • La police devrait relever les empreintes, ils trouveront rapidement les gentils ados à coffrer... Qu ils se grillent le cerveau soit mais qu ils jettent ces capsules à la poubelle! lindependant.fr, Pyrénées-Orientales : "le gaz hilarant, ça n'a rien de marrant", la Préfecture alerte sur cette drogue très présente chez les jeunes - lindependant.fr
  • Avec son poids de 22,6 kg par élément principal (0,75 x 1,50 m) et ses poignées intégrées, il permet de coffrer plus rapidement, sans grue et avec une seule personne, important avec les mesures de distanciation actuelles. Supportant une pression de bétonnage allant jusqu’à 50 kN/m² pour les voiles et jusqu’à 75 kN/m² pour les coffrages-poteaux, DokaXlight est un système de coffrage manuportable qui assure une vitesse de bétonnage élevée. Batiweb, Léger, robuste et très facile d'utilisation, découvrez le nouveau coffrage-cadre manuportable en aluminium : DokaXlight
  • Vous leur avez bien demandé s'ils voulaient bien se faire coffrer ?? Merci Mrs des FDO. ladepeche.fr, Labarthe-sur-Lèze. Cambriolage d'un supermarché en Haute-Garonne : deux apprentis "bad boys" vite arrêtés - ladepeche.fr

Traductions du mot « coffrer »

Langue Traduction
Portugais prender
Allemand verhaften
Italien arrestare
Espagnol atrapar a
Anglais bust
Source : Google Translate API

Synonymes de « coffrer »

Source : synonymes de coffrer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « coffrer »



mots du mois

Mots similaires