La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « inoculation »

Inoculation

Variantes Singulier Pluriel
Féminin inoculation inoculations

Définitions de « inoculation »

Trésor de la Langue Française informatisé

INOCULATION, subst. fém.

A. − MÉDECINE
1. ,,Action d'introduire un germe dans un organisme vivant par injection ou ensemencement d'un milieu de culture`` (Man.-Man. Méd. 1977). Inoculation cutanée, expérimentale; inoculation du cobaye. Quelques caractères anatomiques ayant rapport avec la culture et l'inoculation des germes morbides à l'Homme ou aux animaux (Brumpt, Parasitol.,1910, p. 316).
En partic., vieilli, absol. Communication artificielle de la variole par introduction du virus variolique dans l'organisme. Il prônait avec ardeur les nouvelles découvertes. Ainsi avait-il été un des premiers partisans de l'inoculation (Picard, Avent. E. de Senneville,1813, p. 180).Dans les îles du Pacifique, que les Anglais découvrent aujourd'hui (...), ils ne portent pas l'inoculation, cette invention bienfaisante tant calomniée par les têtes à perruque de 1756, mais la vaccine, bien supérieure à l'inoculation (Stendhal, Rome, Naples et Flor., t. 1, 1817, p. 361).Le révérend Eleazar Williams a au bras une marque d'inoculation, fait très rare, et ce qui est encore plus extraordinaire c'est qu'il ne se souvient pas d'avoir été inoculé (Mérimée, Ét. anglo-amér.,1870, p. 110).
2. ,,Pénétration dans l'organisme d'un micro-organisme pathogène à travers une plaie cutanée ou muqueuse`` (Man.-Man. Méd. 1977). Inoculation directe; chancre d'inoculation. Les effets de ce poison se manifestent rapidement, et un signe très caractéristique de son inoculation, c'est la tendance qu'a tout de suite l'empoisonné à perdre sa propre individualité pour revêtir celle d'un autre (Ponson du Terr., Rocambole, t. 5, 1859, p. 356).Les divers modes de l'inoculation peuvent être classés en deux groupes, suivant que le virus est déposé dans l'épaisseur de la peau ou dans le tissu conjonctif sous-cutané (Nocard, Leclainche, Mal. microb. animaux,1896, p. 267).
B. − P. métaph. La France, si heureusement préservée du protestantisme officiel, sans toutefois avoir perdu les avantages principaux d'une première inoculation hérétique (Comte, Philos. posit., t. 5, 1839-42, p. 383).Remarquons bien que cette inoculation, ou, si l'on aime mieux, cette greffe d'idées germaniques s'est accomplie (Bourget, Nouv. Essais psychol.,1885, p. 262).
Prononc. et Orth. : [inɔkylasjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1580 « greffe en écusson » (Landric, Advert. et maniere d'enter, sign. B 4 ro, éd. 1580 ds Gdf. Compl.), rare, signalé comme inusité ds Trév. 1752. II. 1723 (Lettre sur l'inoculation de la petite vérole, comme elle se pratique en Turquie et en Angleterre, adressée à M. Dodart,... premier médecin du roi; avec un appendix qui contient les preuves et répond à plusieurs questions curieuses par M. De La Coste, D.M. − Paris, C. Labottière); 1793 p. métaph. (Collot d'Herbois ds Actes du Comité de Salut public, t. 8, p. 7 d'apr. Brunot t. 10, p. 85 : inoculation du venin de la révolte). Empr. au lat.inoculatio « greffe en écusson » (de inoculare, v. inoculer), au sens II d'apr. l'angl. inoculation employé en 1714 pour désigner l'opération par laquelle on transmettait la variole par incision à Constantinople (NED). Fréq. abs. littér. : 32.

Wiktionnaire

Nom commun - français

inoculation \i.nɔ.ky.la.sjɔ̃\ féminin

  1. (Médecine) Introduction dans l’organisme d’une substance contenant les germes vivants d’une maladie. Elle peut être accidentelle ou faite dans un but thérapeutique.
    • La supposition d'un virus morbilleux et de la contagion de la rougeole conduisit un Anglais célèbre , le docteur Home, à tenter l’inoculation de cette maladie. — (Dictionaire des Sciences médicales, Paris, C.-L.-F. Panckoucke, 1820, volume 49, page 162)
    • On doit, sans perdre un instant, extirper la tumeur : opération qui exige la main d’un anatomiste, et qui n’est pas sans danger pour celui qui la pratique, l’inoculation de l’ichor gangreneux pouvant causer la mort. — (Mémoires d’agriculture, d’économie rurale et domestique, 1831, page 423)
    • Certaines inoculations peuvent être immunisantes, telles que celles de la variole ou de la fièvre typhoïde ; ou curatives, rendant moins grave une autre maladie préexistante, telle que l’inoculation du paludisme dans la paralysie générale. — (Dictionnaire de l’Académie française, 8e édition)
    • Une fois que les inoculations seront terminées dans ces groupes, les cliniques pourraient ensuite être ouvertes à d’autres clientèles, selon les priorités établies par le gouvernement. — (Dominique Lelièvre, COVID-19: trois nouvelles cliniques de vaccination ouvriront dans la Capitale-Nationale, Le Journal de Québec, 13 janvier 2021)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INOCULATION. n. f.
T. de Médecine. Introduction dans l'organisme d'une substance contenant les germes vivants d'une maladie. Elle peut être accidentelle ou faite dans un but thérapeutique. L'inoculation de la rage par la morsure d'un chien malade. Certaines inoculations peuvent être immunisantes, telles que celles de la variole ou de la fièvre typhoïde; ou curatives, rendant moins grave une autre maladie préexistante, telle que l'inoculation du paludisme dans la paralysie générale. L'inoculation se pratique aussi sur les animaux (cobayes) dans un but de diagnostic.

Littré (1872-1877)

INOCULATION (i-no-ku-la-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
  • 1Action de communiquer artificiellement une maladie contagieuse, en en introduisant le principe matériel dans le corps. L'inoculation de la petite vérole, du vaccin, de la morve.
  • 2 Absolument. L'inoculation, l'inoculation de la petite vérole. L'inoculation passa de Constantinople à Londres en 1721 et à Paris en 1755. L'inoculation, qui était fort utile, a été abandonnée pour la vaccine. L'inoculation fut annoncée en France par une lettre d'un docteur en médecine adressée à M. Dodard, premier médecin du roi, et imprimée à Paris en 1723, Saint-Foix, Ess. Paris, Œuv. t. IV, p. 393, dans POUGENS. Même lorsque le médecin Mead fit en Angleterre les premières expériences de l'inoculation, en 1721, il la tenta à la manière chinoise sur un des sujets qu'on lui donna, et elle réussit, Voltaire, Fragm. sur l'hist. art. XXIII. La feue reine d'Angleterre fit essayer l'inoculation de la petite vérole sur quatre criminels, Voltaire, Diatr. Doct. Akakia. La mort du duc de Parme est une belle leçon de l'inoculation ; son fils, qui a eu la petite vérole artificielle, est en vie ; et le père, qui a négligé cette précaution, meurt à la fleur de son âge, Voltaire, Lett. Richelieu, 30 juillet 1765. L'usage de l'inoculation, si nécessaire pour conserver la beauté, est ancien et pratiqué avec succès en Arabie, Buffon, Suppl. à l'hist. nat. Œuv. t. XI, p. 261. Que dites-vous de ce bel arrêt du parlement de Paris pour consulter la faculté de théologie sur l'inoculation, cette même faculté qu'il a déclaré ne pouvoir être juge en matière de sacrements ? D'Alembert, Lett. à Voltaire, 7 août 1763. L'inoculation du roi et de la famille royale, à laquelle on était bien loin de s'attendre il y a un mois, prouve que la raison est écoutée, et donne tout à la fois bon espoir et bon exemple, D'Alembert, Lett. au roi de Prusse, 1er juill. 1774. En 1756, M. Tronchin fut appelé à Paris pour l'inoculation des enfants de M. le duc d'Orléans, Condorcet, Tronchin.
  • 3 Fig. Transmission, propagation d'idées, d'opinions. L'inoculation des doctrines hérétiques fut très prompte au XVIe siècle.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

INOCULATION. Ajoutez : - HIST. XVIe s. Il y a d'autres manieres d'antes qu'on appelle flageollet, fleute, escusson, ou inoculation, qui se font lorsque les arbres sont en sabe, Landric, Advertissement et maniere d'enter (Bourdeaux, 1580), p. 9 (Paris, 1830).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « inoculation »

Lat. inoculationem, action de greffer, de inoculare (voy. INOCULER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Emprunté au latin inoculatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « inoculation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
inoculation inɔkylasjɔ̃

Fréquence d'apparition du mot « inoculation » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « inoculation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « inoculation »

  • Lorsqu'en 1885, quatre années après avoir énoncé le principe de la vaccination, Louis Pasteur soigna Joseph Meister, enfant atteint de la rage, grâce à l'inoculation d'une souche atténuée du virus, il ne s'imaginait sans doute pas qu'il révolutionnait la pratique de la médecine. La vaccination a depuis sauvé plusieurs centaines de millions de vies, mais elle trouve encore des opposants et des sceptiques, notamment en France.
    Les Echos — Opinion | La 5G sera le vaccin du XXIe siècle | Les Echos
  • Pour des raisons éthiques, les programmes actuels de tests des vaccins ne permettent pas une inoculation directe de la maladie sur les cobayes humains.
    Le Journal de Montréal — La course aux remèdes: essais massifs sur les humains | JDM
  • L’inoculation des semis était la seule technique d’inoculation réussie parmi les différentes techniques testées. Celle de semis avec l’isolat LLP139 a entraîné une colonisation endophyte de tous les tissus végétaux. Les scientifiques ont observé des pourcentages élevés de colonisation dans les racines, les tiges et les feuilles jusqu’à 30 jours après l’inoculation, sans effets négatifs sur la croissance des plantes.
    AgriMaroc.ma — L'endophyte protégerait les tomates contre le ravageur Tuta absoluta

Traductions du mot « inoculation »

Langue Traduction
Anglais inoculation
Espagnol inoculación
Italien inoculazione
Allemand impfung
Chinois 接种
Arabe تحصين
Portugais inoculação
Russe прививка
Japonais 接種
Basque inoculation
Corse inoculazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « inoculation »

Source : synonymes de inoculation sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot inoculation au Scrabble ?

Nombre de points du mot inoculation au scrabble : 13 points

Inoculation

Retour au sommaire ➦