Initier : définition de initier


Initier : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

INITIER, verbe trans.

A. − RELIG. ANC. Recevoir, admettre (quelqu'un) à la connaissance des mystères, à la participation aux cérémonies secrètes, au nombre des participants au culte d'une divinité. Orphée, qui, ayant été initié aux mystères de ce dieu [Bacchus] en Égypte, transporta ce culte en Béotie (Dupuis, Orig. cultes,1798, p. 151).Quand on adoptait un fils, il fallait avant tout l'initier à son culte, « l'introduire dans sa religion domestique » (Fustel de Coul., Cité antique,1864, p. 61).
B. − P. ext. [En parlant d'une religion, d'une société (secrète), d'une compagnie] Saint-Germain et Cagliostro s'étaient rencontrés en Allemagne dans le Holstein, et ce fut, dit-on, le premier qui initia l'autre et lui donna les grades mystiques (Nerval, Illuminés,1852, p. 382):
1. Comme Silvère atteignait sa seizième année, Macquart le fit initier à la société secrète des Montagnards, cette association puissante qui couvrait tout le Midi. Zola, Fortune Rougon,1871, p. 148.
Emploi pronom. réfl. Cet homme, en effet, qui avait précédemment essayé d'introduire Marianne de la bourgeoisie dans la noblesse, allait s'efforcer à son tour de s'initier parmi les princes du sang à l'aide d'une alliance du côté gauche (Sainte-Beuve, Caus. lundi, t. 9, 1851-62, p. 185).
Emploi factitif. Les évangiles n'étoient pas même entendus à la lettre par les premiers Chrétiens. C'étoit des espèces d'allégories, des mystères auxquels on se faisait initier comme à ceux d'Eleusis (Chateaubr., Essai Révol., t. 2, 1797, p. 342).
C. − Au fig.
1. Révéler (à quelqu'un) les secrets, la connaissance de quelque chose de caché ou d'un savoir ésotérique. Initier à la vie, aux secrets. Je n'ai pas pour habitude, Édouard, d'initier à mes projets ceux qui ne promettent pas de m'aider dans leur exécution (Gozlan, Notaire,1836, p. 91).Elle m'initia au culte de la grâce et de la vénusté; elle m'enseigna (...) à goûter la beauté (France, Pt Pierre,1918, p. 235).V. animal1ex. 12 :
2. Car à quoi servirait la philosophie, si elle ne nous initiait pas à la sagesse et à la vie? Vuillemin, Essai signif. mort,1949, p. 82.
2. Enseigner (à quelqu'un) les rudiments d'un art, d'une science, d'une technique. Initier aux techniques. Dante fut initié d'abord à la connaissance des langues. Il n'ignora pas entièrement le grec (Ozanam, Philos. Dante,1838, p. 69).En auto vers El Kantara (arrêt d'une heure pour initier MmeThéo aux charmes de l'oasis) (Gide, Journal,1945, p. 286).
Initier (qqn) dans (l'art de). Je ne tardai pas à être initié dans tous les secrets de la jurisprudence positive, et à parler très-couramment la langue de la procédure (Jouy, Hermite, t. 1, 1811, p. 98).[Descartes] avait jugé [l'Arithmétique universelle] propre à initier ses élèves dans la science et dans l'art du géomètre (Chasles, Aperçu hist. orig. et développ. méth. géom.,1837, p. 157).
Emploi pronom. réfl. Acquérir les premiers éléments d'un art, d'une science, d'une technique. Je m'initiais aux mœurs intimes des moustiques, qui toute la journée tremblotent sur leurs longues pattes, posés à l'envers des feuilles (Loti, Rom. enf.,1890, p. 131).L'aîné des fils de Mrdu Toît achevait ses études à Oxford, où il était venu s'initier à la culture européenne (Tharaud, Dingley,1906, p. 61).V. accessible ex. 27 et initiateur ex. 2 :
3. Il suivait des cours d'art décoratif, de droit, et s'initiait aux affaires dans les bureaux du rez-de-chaussée... Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 199.
Prononc. et Orth. : [inisje], (il) initie [inisi]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1364-73 [ms.] « admettre à la connaissance et à la participation des mystères de l'Antiquité » (Bersuire, T.-Liv., ms. Ste-Gen., fo412d ds Gdf. Compl.); 1756 un initié part. passé subst. (Volt., Mœurs, Introd. ds Littré); 2. 1611 « donner à quelqu'un les premiers éléments de quelque chose » (Cotgr.); en partic. 1694 en parlant d'une science (Ac. : Il n'est pas encore initié à la Philosophie); 3. 1611 « introduire dans une société » (Cotgr.). Empr. au lat. class.initiare « initier aux mystères », à la période impériale « instruire, initier à », dér. de initium « commencement, début ». Fréq. abs. littér. : 271. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 432, b) 459; xxes. : a) 388, b) 301. Bbg. Dub. Pol. 1962, p. 324.

Initier : définition du Wiktionnaire

Verbe

initier \i.ni.sje\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Recevoir au nombre de ceux qui font profession de quelque culte particulier, admettre à la connaissance et à la participation de certaines cérémonies secrètes qui regardaient le culte particulier de quelque divinité.
    • Il se fit initier aux mystères de Cérès, de Bacchus.
    • Ceux qui n’étaient pas initiés aux mystères de Cérès ne pouvaient assister à certains sacrifices.
    • (Par extension)Quand les pères ont parlé à ceux qui n’étaient pas encore initiés aux mystères de la religion, ils ont usé d’une sage réserve.
  2. (Figuré) Donner la connaissance d’une chose ; mettre au fait d’une science, d’un art, d’une profession, etc.
    • Elle était vierge de corps seulement. Même quand le robuste travailleur de la glaise l’eut initié aux délicats titillements de la fornication sans apprêts, il ne parut pas qu’elle eût gagné ou perdu à l’opération. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 30)
    • Nous voici à l’automne 1966. Cela fait trois ans et demi […] que le roi Constantin s’initie aux secrets de la lutte japonaise. Il a commencé par le jiu-jitsu, a continué avec le judo et maintenant, depuis un an, il s’adonne aux secrets de l’extraordinaire karaté. — (Vassilis Vassilikos, Z, 1966, traduit du grec par Pierre Comberousse, NRF Gallimard, 1967, p. 66)
    • Tandis qu’un banquier néoplatonicien régnait sur Florence, le jeune comte de Concordia, Pic de la Mirandole (1463-1494), s’initiait à l’hébreu, à l’araméen et se faisait traduire par l’énigmatique Flavius Mithridate, juif sicilien […]. — (Chaim Wirszubski, Pic de la Mirandole et la cabale, traduction de Jean-Marc Mandosio, Paris & Tel-Aviv, Éditions de l’Éclat, 2007)
  3. (Biologie) (Chimie) (Physique) (Anglicisme) Commencer, amorcer, une réaction ou un processus biologique.
    • Initier une réaction chimique.
  4. (Par analogie) (Anglicisme) Faire les procédures initiales, commencer à mettre en place une action, une organisation.
    • À côté des verbes irréguliers, s'est constituée depuis les années 1980 une nouvelle famille, celle des verbes laids. Sont apparus valider, checker, initier, générer, impacter. Ils font autorité plus qu'ils ne signifient. Ils attestent de l'appartenance du locuteur à la sphère manageuriale. C'est un sabir qui se parle dans l'industrie, dans les services, dans les administrations, et demain, qui sait, dans les abbayes. — (Philippe Delaroche, Caïn et Abel avaient un frère, Éditions de l'Olivier / Le Seuil, 2000, p. 23)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Initier : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INITIER. v. tr.
Recevoir au nombre de ceux qui font profession de quelque culte particulier, admettre à la connaissance et à la participation de certaines cérémonies secrètes qui regardaient le culte particulier de quelque divinité. Il se fit initier aux mystères de Cérès, de Bacchus. Ceux qui n'étaient pas initiés aux mystères de Cérès ne pouvaient assister à certains sacrifices. Par extension, Quand les Pères ont parlé à ceux qui n'étaient pas encore initiés aux mystères de la religion, ils ont usé d'une sage réserve. Dans cette acception, le participe passé s'emploie aussi comme nom, surtout en parlant de l'initiation à certains mystères. Un initié. Les initiés.

INITIER signifie aussi figurément Donner la connaissance d'une chose, mettre au fait d'une science, d'un art, d'une profession, etc. Il n'est pas initié dans cette affaire, dans le secret. Initier quelqu'un à la philosophie, à la politique, aux secrets de la philosophie, de la politique.

Initier : définition du Littré (1872-1877)

INITIER (i-ni-si-é), j'initiais, nous initiions, vous initiiez ; que j'initie, que nous initiions, que vous initiiez v. a.
  • 1Introduire à la connaissance et à la participation des mystères de certaines divinités chez les païens. Le reste pour son Dieu montre un oubli fatal, Ou même, s'empressant aux autels de Baal, Se fait initier à ses honteux mystères, Racine, Athal. I, 1. Ce fut sur cette confession [exigée avant l'initiation] qu'un Lacédémonien, qui s'allait faire initier aux mystères de Samothrace, dit brusquement au prêtre : Si j'ai fait des crimes, les dieux les savent bien, Fontenelle, Oracles, I, 13. Les Athéniens faisaient initier leurs enfants de l'un et de l'autre sexe dans ces mystères de fort bonne heure, et se seraient regardés comme criminels s'ils les avaient laissés mourir sans leur procurer cet avantage, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. V, p. 19, dans POUGENS.
  • 2Il se dit, par extension, d'une religion quelconque. Initier les païens à la religion chrétienne. Par le sacerdoce où il venait d'être initié, il avait pouvoir de sacrifier sur les autels l'agneau de Dieu, Bourdaloue, Myst. Pass. de J. C. t. I, p. 261.
  • 3 Fig. Admettre, recevoir quelqu'un dans une société, dans une compagnie. Nous l'avons initié parmi nous. Il [Rochester] s'établit au milieu de ce qu'on appelle la cité [à Londres], quartier des gros bourgeois et des riches marchands… son dessein, au commencement, n'était que de se faire initier aux mystères de ces habitants fortunés, Hamilton, Gramm. 10.

    Faire admettre, faire recevoir. Non, sans doute, s'écria la marquise de la Jeannotière, que ses charmes avaient initiée quelquefois dans le beau monde, Voltaire, Jeannot et Colin.

  • 4 Fig. Donner la connaissance d'une chose, mettre au fait d'une affaire, d'une science, d'un art, d'une profession, etc. La thèse où il demandait si l'homme a commencé par être ver, piqua tellement la curiosité des dames, et des dames du plus haut rang, qu'il fallut la traduire en français pour les initier dans des mystères dont elles n'avaient point la théorie, Fontenelle, Geoffroy. Si j'étais initié dans les mystères de l'art, je saurais peut-être jusqu'où l'artiste doit s'assujettir aux proportions reçues, Diderot, Ess. sur la peint. ch. I. Le comte de Broglio m'initia dans les mystères de ses négociations secrètes, Marmontel, Mém. IX.
  • 5S'initier, v. réfl. S'introduire. S'initier dans le monde.

    Prendre connaissance. Il s'initia dans la connaissance des hiéroglyphes.

HISTORIQUE

XVIe s. Comme on l'initioit [Antisthène] aux mysteres d'Orpheus, Montaigne, II, 144.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « initier »

Étymologie de initier - Littré

Lat. initiare, de initium, commencement (voy. INITIAL).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de initier - Wiktionnaire

(Date à préciser) Du latin initiare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « initier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
initier inisje play_arrow

Conjugaison du verbe « initier »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe initier

Citations contenant le mot « initier »

  • Matin, les dentellières de Mirecourt présentent leur nouvelle exposition de dentelle aux fuseaux. Vous assisterez à une démonstration de ce savoir-faire : un héritage précieux. Puis repas tiré du sac au bord du Madon. Après-midi: initiation (Villa Mougenot) . Sur réservation : 03 29 37 01 01; L’après-midi, les dentellières mettent leur savoir-faire traditionnel à votre disposition. Venez vous initier à ce métier d’art via un cours personnalisé et repartez avec votre création chic et étonnante. , Histoire de la dentelle et initiation : Visite guidee a Mirecourt
  • Afin d’initier les plus jeunes aux règles de l‘arbitrage, deux membres de l’Etoile ont créé un logiciel ludique et interactif, baptisé « Arrêt Sur Image ». , Loire-Atlantique. Football : ils créent un logiciel pour initier les jeunes à l'arbitrage | L'Hebdo de Sèvre et Maine
  • Plutôt que d'initier les élèves à la critique textuelle, il faut utiliser les quelques années d'école, à apporter des poèmes, et à les faire apprendre par coeur, car c'est de ce seul fait qu'ils pourront accompagner les enfants dans leur existence à venir De Yves Bonnefoy / Le Monde de l'Éducation - Septembre 1999
  • Le séducteur qui se vante d’initier les femmes aux mystères de l’amour : l’étranger qui débarque à la gare et propose au guide de lui montrer les beautés de la ville. De Karl Kraus
  • J'essaie d'initier mon épouse au shopping tantra pour qu'elle puisse faire les magasins pendant cinq heures sans rien acheter ! De Sting

Traductions du mot « initier »

Langue Traduction
Corse inizià
Basque ekiteko
Japonais 始める
Russe положить начало
Portugais iniciar
Arabe الشروع في
Chinois 发起
Allemand einleiten
Italien iniziato
Espagnol iniciado
Anglais initiate
Source : Google Translate API

Synonymes de « initier »

Source : synonymes de initier sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires