La langue française

Impartir

Définitions du mot « impartir »

Trésor de la Langue Française informatisé

IMPARTIR, verbe trans.

A. − Littér. Impartir qqc. à
1. Attribuer en partage à. Il y a tant d'hommes, sur la terre, tant d'hommes, tant de femmes, chacun avec dix doigts, (...) et la nature, dans sa minutieuse prodigalité, la nature trouve quand même le moyen d'impartir aux ongles de chacun une silhouette, une physionomie (Audiberti, Mal court,1947, I, p. 145) :
1. Duff Cooper était un homme supérieur. Beaucoup de dons lui étaient impartis. Qu'il s'agît de politique, d'histoire, de lettres, d'art, de science, il n'était rien qu'il ne comprît et qui ne l'intéressât. De Gaulle, Mém. guerre,1956, p. 210.
Rem. L'emploi de ce verbe tend à se répandre; il s'entend fréq. à la radio et à la télévision dans des phrases du type : le temps qui nous est imparti est terminé.
2. En partic. Donner en charge à. Mission, tâche impartie. Il y a donc deux sortes de visionnaires, ceux qui tordent ce qui est encore droit, et ceux qui redressent les torts. Cette dernière besogne est impartie aux peintres français (Lhote, Peint. d'abord,1942, p. 93).
B. − DR. Impartir (un délai). Accorder, fixer (un délai). Faute par le conseil de préfecture de statuer dans le délai imparti, la réclamation serait considérée comme rejetée (Bacquias, Conseil gén. et conseil arrondiss.,1934, p. 12).Pour les projets présentant un caractère d'urgence, l'assemblée se voit impartir un délai de 10 ou 20 jours pour donner son avis (Vedel, Dr. constit.,1949, p. 289) :
2. ... le tribunal, en prononçant l'amende, impartira un nouveau délai d'insertion, à l'issue duquel l'emprisonnement devra être prononcé. Civilis. écr.,1939, p. 44-10.
Rem. Le verbe n'est guère usité qu'au prés. ou au futur de l'ind., à l'inf. prés. et au part. passé.
Prononc. et Orth. : [ε ̃paʀti:ʀ], (il) impartit [ε ̃paʀti]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1374 « donner en partage, accorder » impartir nostre grace (Arch. K 51, pièce 1 ter ds Gdf., s.v. empartir2); en partic. 1800 dr. (Boiste). Empr. au b. lat.impartire, impartiri, altération − rencontrée surtout dans des var. tardives, v. TLL s.v. impertire, 591, 78 et 83 − du lat. class. impertire, impertiri « faire part de, partager; consacrer, accorder » prob. sous l'infl. de partire, partiri « diviser en parts (< pars, « part »); cf. aussi ital. impartire, esp. impartir (v. REW3no4294). Fréq. abs. littér. : 12.

Wiktionnaire

Verbe

impartir \ɛ̃.paʁ.tiʁ\ transitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Accorder, distribuer, allouer.
    • Mais lorsque la ridicule sentence condamnant le capitaine Dreyfus avec circonstances atténuantes -[…]- fut intervenue, le ministre de la Guerre ne fit pas opposition -[…]- à la grâce proposée en conseil des ministres pour l’innocent. Celle-ci cependant ne fut pas immédiatement impartie. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, 1942)
    • Un petit bout de plage devrait être imparti à chaque famille, pour ne pas gêner le voisin. — (Zoé Valdés, Soleil en solde, nouvelle, 1999, traduit de l’espagnol par Carmen Val Julián, page 13.)
    • - Seigneur !, nous avons tiré profit les uns des autres. [Mais] nous avons atteint le terme que tu nous as imparti. — (Coran, VI, 128, traduction Régis Blachère, Maisonneuve et Larose, 2005))
    • Il est possible de reporter les délais de remise des candidatures et des offres, c’est-à-dire la date et l’heure maximale imparties aux candidats pour déposer leurs plis. — (Anne Villalard, « Coronavirus et marchés publics (3/3) : quid des procédures de passation en cours ? », www.lemoniteur.fr, article publié le 20 mars 2020 ; consulté le 20 mars 2020)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

IMPARTIR. v. tr.
Accorder, distribuer. Nous devons nous contenter des dons que la nature nous a impartis.

Littré (1872-1877)

IMPARTIR (in-par-tir) v. a.
  • Terme de droit. Attribuer, accorder. Les délais précédemment impartis par la loi [pour les marins et militaires qui ont à faire valoir leurs droits à une pension] étant expirés, le gouvernement n'a point hésité à soumettre à l'examen du Conseil d'État un décret prolongeant ces délais, Journ. des Débats, 19 sept. 1876, 3e page, 5e col. Quant à la durée de ces cours [de droit canonique], vers le milieu du XVIIe siècle, aucun temps fixe ne paraît avoir été imparti aux étudiants pour l'obtention des lettres de licence, Loiseleur, le Temps, 18 oct. 1876, 3e page, 3e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « impartir »

Lat. impartire ou impertire, faire part, de in, en, et partiri, partager.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Réfection du latin impertire (→ voir im- et partio) sur la base de partir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « impartir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
impartir ɛ̃partir

Citations contenant le mot « impartir »

  • Ce besoin se reflète dans une tendance à impartir de plus en plus d'aspects des ressources humaines, pas seulement la paie. Parmi les options populaires : la gestion du temps et des présences - qui peut constituer 80 % du temps de préparation de la paie - et la gestion du capital humain, qui va de la dotation à la planification de la relève, en passant par l'attribution des postes. , Impartir la paie pour faire autre chose | LesAffaires.com
  • Quels services impartir ?En premier lieu, la direction doit donc s’attacher à bien définir les services qu’elle souhaite impartir et pour quelles raisons : «Pour certaines compagnies, il peut être souhaitable que les données soient délocalisées dans le nuage afin qu’elles restent accessibles en cas de panne, tandis que dans d’autres secteurs comme celui de la santé, la législation stipule que les données ne peuvent se trouver que dans un seul endroit», rappelle Nathalie Gosselin. , Aligner ses TI avec les priorités d’affaires | LesAffaires.com

Traductions du mot « impartir »

Langue Traduction
Anglais outsource
Espagnol subcontratar
Italien esternalizzare
Allemand auslagern
Chinois 外包
Arabe الاستعانة بمصادر خارجية
Portugais terceirizar
Russe аутсорсер
Japonais 外注
Basque azpikontratatzeko
Corse sternalizà
Source : Google Translate API

Synonymes de « impartir »

Source : synonymes de impartir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « impartir »

Impartir

Retour au sommaire ➦

Partager