La langue française

Idolâtrie

Sommaire

  • Définitions du mot idolâtrie
  • Étymologie de « idolâtrie »
  • Phonétique de « idolâtrie »
  • Citations contenant le mot « idolâtrie »
  • Traductions du mot « idolâtrie »
  • Synonymes de « idolâtrie »
  • Antonymes de « idolâtrie »

Définitions du mot idolâtrie

Trésor de la Langue Française informatisé

IDOLÂTRIE, subst. fém.

A. − Vx. Acte idolâtre :
1. Pour louer et célébrer Jahvé, Asaph rappelle aux générations futures les prodiges que Dieu a accomplis en faveur de leurs pères, malgré leurs révoltes et leurs idolâtries. Théol. cath.t. 4, 11920, p. 974.
B. − Culte rendu à l'idole d'un dieu au même titre que si elle était Dieu lui-même. Se livrer à, tomber dans l'idolâtrie; danger, fétiches, restes, signes de l'idolâtrie. L'anthropomorphisme et l'idolâtrie furent une conséquence nécessaire de la jeunesse des esprits, une théologie d'enfants et de poètes (Proudhon, Propriété,1840, p. 141).L'idolâtrie, c'est de préférer le visible à l'invisible (Bloy, Journal,1893, p. 85) :
2. Je ne vois aucune difficulté à croire que les Indiens ont suivi en gros et sauf les diversités, effet du climat, la même marche que les autres peuples, c'est-à-dire qu'ils ont passé de l'idôlatrie au fétichisme, à l'allégorisation de ce culte, et de là au théisme. Constant, Journaux,1804, p. 158.
C. − Au fig. Amour excessif, admiration exagérée poussée jusqu'au culte. Aimer avec idolâtrie, jusqu'à l'idolâtrie; sentiment d'idolâtrie; idolâtrie du corps, de la vérité; idolâtries populaires. Si tu es réellement une créature humaine, dis-moi pourquoi toi seule as reçu cette ame, ce regard qui la peint, ce torrent de charmes et de vertus qui te rendent l'objet de mon idolâtrie? (Cottin, C. d'Albe,1799, p. 134) :
3. Michel-Ange, vieillard, se reproche, se repent dans un éloquent sonnet d'avoir adoré l'art et de s'en être fait une idole. Dante, je l'espère, et Milton ont échappé à ce genre d'idolâtrie. Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 2, 1842, p. 91.
REM.
Idolâtrerie, subst. fém.,synon. de idolâtrie.J'ai le projet d'aller plus souvent rôder du côté de l'Ermitage, où la femme de mon lieutenant passe une partie de l'année (...). En attendant, je chauffe le mari qui avait déjà pour mon nom un respect, une idolâtrerie à mourir de rire (A. Daudet, Pte paroisse,1895, p. 176).
Prononc. et Orth. : [idɔlɑtʀi]. Demi-longueur de [ɑ] (Passy 1914). Att. ds Ac. dep. 1694, -atrie (1694-1740), puis -âtrie. Étymol. et Hist. 1. Ca 1170 ydolatie « idole » (Rois, éd. E. R. Curtius, IV, XXIII, 15, p. 222); 2. fin xiiies. « culte rendu à qqc. » (J. de Meun, Testament, 1717 ds Littré); 3. 1310 « adoration des idoles » (G. Du Bus, Fauvel, 1490 ds T.-L.). Forme haplologique pour *idololatrie, empr. au lat. chrét. idololatria, gr. ε ι ̓ δ ω λ ο λ α τ ρ ε ι ́ α « idolâtrie »; l'allongement du -a-, d'apr. idolâtre*. Fréq. abs. littér. : 379. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 946, b) 484; xxes. : a) 332, b) 344. Bbg. Richard (W). 1959, p. 69.

Wiktionnaire

Nom commun

idolâtrie \i.dɔ.lɑ.tʁi\ féminin

  1. (Religion) Adoration des idoles, culte des dieux d’une religion polythéiste ou animiste.
    • Le christianisme est tombé dans l’idolâtrie avec la théorie de la Trinité, l'invocation des saints, la mariolâtrie, et surtout la démonophobie. — (Charles Hacks & ‎Imbert, Le Diable au XIXe siècle, ou les Mystères du Spiritisme, Delhomme et Briguet, 1892, p.216)
  2. (Figuré) Amour excessif pour une personne ou pour une chose.
    • Victor m’aime à l’idolâtrie, et je l’adore, il est si bon ! — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Cette idolâtrie des mots joue un grand rôle dans l'histoire de toutes les idéologies ; la conservation d'un langage marxiste par des gens devenus complètement étrangers à la pensée de Marx, constitue un grand malheur pour le socialisme. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence Chap.I, Lutte de classe et violence, 1908)
    • Son sentimentalisme verbal, son perpétuel attendrissement, son auto-idolâtrie, les exaspèrent. — (Philippe Henriot, Le 6 février, 1934)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

IDOLÂTRIE. n. f.
Adoration des idoles, culte des faux dieux. Ces peuples étaient encore dans l'idolâtrie, adonnés à l'idolâtrie. Il se dit figurément d'un Amour excessif pour une personne ou pour une chose. Il l'aime jusqu'à l'idolâtrie.

Littré (1872-1877)

IDOLÂTRIE (i-do-lâ-trî) s. f.
  • 1Adoration des idoles ; culte rendu aux créatures. Réduite à balancer son esprit agité Entre l'idolâtrie et l'impudicité, Corneille, Théod. III, 1. Après, on voit le voyage [des Israélites] continué dans le désert, les révoltes, les idolâtries, les châtiments, les consolations du peuple de Dieu, que ce législateur tout-puissant forme peu à peu par ce moyen, Bossuet, Hist. I, 4. Il [Salomon] s'abandonne à l'amour des femmes, son esprit baisse, son cœur s'affaiblit, et sa piété dégénère en idolâtrie, Bossuet, ib. I, 6. Le sens humain, abruti, ne pouvait plus s'élever aux choses intellectuelles ; et, les hommes ne voulant plus adorer que ce qu'ils voyaient, l'idolâtrie se répandait par tout l'univers, Bossuet, ib. II, 2. Il y a des erreurs où nous tombons en raisonnant ; car l'homme s'embrouille souvent à force de raisonner ; mais l'idolâtrie était venue par l'extrémité opposée : c'était en éteignant tout raisonnement et en laissant dominer les sens qui voulaient tout revêtir des qualités dont ils sont touchés, Bossuet, ib. II, 11. La plus ancienne et la plus générale idolâtrie a été celle qui a eu le soleil et la lune pour objet, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. II, p. 438, dans POUGENS. Il y a mille témoignages que les sages abhorraient non-seulement l'idolâtrie, mais encore le polythéisme, Voltaire, Dict. phil. Idolâtrie.

    Acte d'idolâtrie. Si l'Église est vivante malgré les idolâtries dont on l'accuse, ces idolâtries n'empêchent pas que la foi et la charité ne s'y trouvent, ni par conséquent qu'on ne s'y sauve, Bossuet, 3e avert. 4.

  • 2 Fig. Amour excessif. Aimer nos ennemis avec idolâtrie, Corneille, Hor. V, 3. Ainsi nous ferons voir l'amour de la patrie, Pour qui vont les grands cœurs jusqu'à l'idolâtrie, Corneille, Sert. III, 2. Des femmes en qui le démon habite, qui font à de misérables hommes mille plaies mortelles ; et des hommes qui percent le cœur de ces femmes par leurs criminelles idolâtries, Nicole, Ess. mor. 3e traité, ch. 3. Antoine, qui l'aima jusqu'à l'idolâtrie, Racine, Bérén. II, 2. Cher Corasmin, je l'aime avec idolâtrie, Voltaire, Zaïre, I, 5. On peut juger avec quelle idolâtrie il [Pierre le Grand] fut reçu par un peuple de commerçants et de gens de mer dont il avait été le compagnon, Voltaire, Russie, II, 7. D'un peuple adulateur l'ardente idolâtrie, Delavigne, Paria, I, 1.

REMARQUE

L'Académie écrit latrie sans accent ; on lui a reproché cela comme une inconséquence ; mais elle n'a voulu sans doute que noter la prononciation, qui diffère en effet dans latrie et idolâtrie.

HISTORIQUE

XIIe s. E le altel ki fud en Bethel, e la ydolatrie que Jeroboam out faite, Rois, p. 428.

XIIIe s. Idolatrie vault autant com mescreance, C'est cil qui en avoir met toute sa creance, Quí tant le croit et aime qu'ailleurs n'a sa beance [désir], J. de Meung, Test. 1717.

XVIe s. Et nous chantons la vanité de l'idolatrie ancienne, Du Bellay, J. III, 89, verso.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « idolâtrie »

Provenç. ydolatria ; espagn. et ital. idolatria, du lat. idololatria, qui vient de εἰδωλολατρεία, de εἵδωλον, idole, et λατρεία, latrie. La forme complète serait idololatrie ; mais depuis longtemps les langues romanes ont raccourci ce mot.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Par haplologie, du latin idololatria, emprunté au grec ancien → voir idole et latrie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « idolâtrie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
idolâtrie idɔlatri

Citations contenant le mot « idolâtrie »

  • C'est insane idolâtrie qu'un culte l'emporte en grandeur sur le dieu. William Shakespeare, Troïlus and Cressida, II, 2, Hector
  • Craindre un autre que Dieu ? Mais c'est de l'idolâtrie ! De Rabbi Yaakov Yossef de Poliné
  • Grèce, ô mère des arts, terre d'idolâtrie, De mes voeux insensés éternelle patrie De Alfred de Musset / Premières poésies
  • Pour expliquer ce paradoxe, l'ouvrage retrace, à travers l'Histoire, les rapports ambivalents qu'entretient l'homme avec la valeur travail. De la Grèce antique, où le travail était méprisé et confié aux esclaves pendant que les citoyens s'adonner à leurs loisirs, au Moyen Age où l'Eglise catholique a défendu le concept « de juste prix », en passant par la philosophie d'Adam Smith avec sa rationalisation de la division du travail, le travail n'a pas toujours été aussi central dans la vie des hommes. Le principe « le temps, c'est de l'argent » est devenu déterminant dans nos sociétés modernes et régit désormais nos modes de vie. Mais, doit-on travailler pour vivre ou vivre pour travailler ? Les auteurs s'interrogent sur l'actuelle idolâtrie de la valeur travail. Les Echos, Redéfinir la valeur travail | Les Echos
  • Y en a marre la science supposée infuse. Y en a marre le piège de l’intolérance. Y en a marre la duplicité. Chaque jour, les tenants de la pensée unique vont nous endormir ; ils vont s’auto-acclamer mais ils refuseront de voir les problèmes en face. C’est toujours la faute de l’autre. Tout le monde devient traître là où on refuse de réfléchir, au profit de l’idolâtrie. Y en a marre car tout ceci nous laisse à chaque fois sur le bord du chemin malgré nos atouts. Assez de somnifères. Réveillons-nous un peu. Y en a marre. Que valent les intrigues devant nos vies ? Il faut intégrer qu’une opposition sans contrat social et donc divisée va à la perte. PDCI, FPI et autres partis progressistes : il est impossible de gagner des élections devant Ouattara avec cette CEI et un enrôlement truffé de fraudes. Aidons-nous et Dieu nous aidera. Connectionivoirienne.net, Gbagbo: Ils l'ont acquitté et ils l'ont gardé, et des cyniques de tous bords jouent avec sa vie - Connectionivoirienne.net
  • Vidéo cocasse où une rectrice s’essaye à l’humour corrosif: idolâtrie du numérique, infantilisation des enseignants, confusion de l’éducation et de la formation, dévoiement libéral de vieux gadgets. Un hommage à Bedos sans doute ! https://t.co/gry9pbwxAi https://t.co/gry9pbwxAi VousNousIls, Open badges : les réactions des profs - VousNousIls
  • Parce qu’il circule à couvert, qu’il est assimilé à un principe de vie, que sa vue signale un danger, le sang a toujours fasciné l’imaginaire, entre idolâtrie et effroi. « Aucun organe n’a une symbolique aussi riche », observe le médecin hématologue et philosophe Bernard-Marie Dupont. Le Monde.fr, « Notre histoire n’aurait pas été la même si le sang avait été incolore »
  • La destruction en 2012 de quatorze mausolées de saints musulmans par Ansar Dine au nom de la lutte contre «l'idolâtrie» avait provoqué l'indignation. , La CPI condamne les destructions de Tombouctou - Le Matin

Traductions du mot « idolâtrie »

Langue Traduction
Anglais idolatry
Espagnol idolatría
Italien idolatria
Allemand götzendienst
Chinois 偶像崇拜
Arabe الوثنية
Portugais idolatria
Russe идолопоклонство
Japonais 偶像崇拝
Basque idolatria
Corse idolatria
Source : Google Translate API

Synonymes de « idolâtrie »

Source : synonymes de idolâtrie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « idolâtrie »

Partager