La langue française

Fétichisme

Définitions du mot « fétichisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

FÉTICHISME, subst. masc.

A.− Système religieux consistant à faire de divers objets naturels ou façonnés les signes efficaces de puissances supra-humaines et à les utiliser dans des pratiques de magie. Le fétichisme est aujourd'hui à peu près la seule Religion des peuples idolâtres de l'Afrique (Lamennais, Indifférence,t. 2, 1817-23, p. 339).Le passage décisif du fétichisme au polythéisme (Comte, Esprit posit.,1844, p. 171).
PARAD. Animisme, totémisme, magie et fétichisme.
B.− P. anal. Attachement ou respect exagéré pour quelqu'un ou quelque chose. (Quasi-)synon. culte.Elle a le fétichisme de l'autorité et l'horreur de toutes les indépendances (Amiel, Journal,1866, p. 478).Modère un peu (...) le fétichisme pour Thiers (Hugo, Corresp.,1872, p. 320).Quant à Tschaïkowsky, on ne tente même pas d'expliquer le fétichisme dont il continue à être l'objet après sa mort (Bruneau, Mus. Russie,1903, p. 27):
Le poète a le fétichisme des mots et des sons. Il prête des vertus merveilleuses à certaines combinaisons de syllabes et tend (...) à croire à l'efficacité des formules consacrées. France, Jard. Épicure,1895, p. 71.
En partic.
1. PSYCHANAL. Perversion sexuelle, généralement masculine, dans laquelle l'apparition et la satisfaction des désirs sexuels sont conditionnées par la vue ou le contact d'un objet ou d'une partie du corps. Les rapports du fétichisme avec les autres perversions (en particulier le sadomasochisme) sont fréquents. Ses rapports avec les névroses apparaissent aussi, comme le montre la description de certains objets contra-phobiques (H. Ey, P. Bernard, Ch. Brisset, Manuel de psych.,Paris, Masson et Cie, 1974, p. 386).
2. PHILOS. MARXISTE. Fétichisme de la marchandise. Processus de réification réduisant les rapports sociaux à des relations d'échanges entre des marchandises, dans le mode de production marchande. Laforgue rêvait d'une espèce de généralisation des analyses de Marx sur le fétichisme de la marchandise, d'une caractéristique universelle de la duperie (Nizan, Conspir.,1938, p. 47).
Prononc. et Orth. : [fetiʃism̥]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1757 (Diderot, lettre au Président des Brosses, mai-juin ds Œuvres complètes, éd. 1972, t. 13, p. 1064 ds Quem. DDL t. 7). Dér. de fétiche*; suff. -isme*. Fréq. abs. littér. : 104.

Wiktionnaire

Nom commun

fétichisme \fe.ti.ʃism\ masculin

  1. Culte des fétiches.
    • Ce peuple en est encore au fétichisme.
  2. (Figuré) Confiance aveugle, sans limite, que certaines personnes inspirent à leurs disciples, à leurs partisans, à leurs troupes.
    • Ce n’est pas du respect qu’ils ont pour leurs chefs, c’est du fétichisme.
  3. (Par extension) Excitation sexuelle due à l’utilisation ou la vue d’un objet particulier (par exemple un vêtement, un objet, une partie du corps).
    • Fétichisme sexuel.
    • L’utilisation des bottes en cuir est un fétichisme courant chez les personnes sadomasochistes.
    • Par ailleurs, les préliminaires de l’acte sexuel rappellent des traits (fétichisme, voyeurisme, oralité, analité, etc.) que les perversions érigent en système. — (Patrick Delaroche, Psychanalyse du bonheur, 2011)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FÉTICHISME. n. m.
Culte des fétiches. Ce peuple en est encore au fétichisme. Figurément, il signifie Confiance aveugle, sans limite, que certaines personnes inspirent à leurs disciples, à leurs partisans, à leurs troupes. Ce n'est pas du respect qu'ils ont pour leurs chefs, c'est du fétichisme.

Littré (1872-1877)

FÉTICHISME (fé-ti-chi-sm') s. m.
  • 1Le culte des fétiches.
  • 2 Fig. Adoration aveugle d'une personne, de ses défauts, de ses caprices, et aussi d'un système. Le fétichisme de la royauté.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fétichisme »

(1756) De fétiche.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Fétiche. Fétichisme, qui ne se trouve pas dans les éditions du dictionnaire de l'Académie avant 1835, a été créé par le président de Brosses en 1760.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « fétichisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fétichisme fetiʃism

Évolution historique de l’usage du mot « fétichisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fétichisme »

  • Exhibitionnisme et voyeurisme allant en se renforçant mutuellement, domine alors le fétichisme de l'image optiquement correcte, où le standard des apparences complète et parachève celui de l'opinion publique. De Paul Virilio / Entretien avec Christophe Grauwin - Décembre 1999-Janvier 2000
  • Et fétichisme sexuel tout court : il n’a pas fallu attendre la pandémie pour que l’accessoire soit prisé pour toutes sortes d’ébats. “It’s time / For sex / With strangers, chante Marianne Faithfull en 2002, And maybe sex with someone else.” Au-delà de la pacotille et des clichés bondage, le masque renvoie à un imaginaire riche, varié, nourri des plus grandes œuvres d’art. A l’infirmière bonnasse de la photo précédemment citée, on préfère ainsi celle du tableau de Richard Prince, utilisé par Sonic Youth pour son album Sonic Nurse (2004). Les Inrockuptibles, Le masque, moteur de fantasmes sexuels à travers les âges
  • La vie de Pierre Molinier est truffée d’épisodes, vrais ou fantasmés, tous dignes des films du plus mauvais genre.  On retient son fétichisme pour les jambes des femmes, sa passion morbide pour sa sœur, son goût des armes à feu, l’utilisation du sperme dans ses peintures, ses déambulations en bas de soie dans la sage ville de Bordeaux. France Culture, Pierre Molinier (1900-1976), "à mon seul plaisir" - Ép. 5/5 - Photographes
  • 3La publication du cas de B… dans un traité médical témoigne de l’intérêt nouveau que suscitent les comportements de ce type et de l’émergence d’une littérature médicale qui leur est consacrée. Martina Díaz Cornide intègre ce développement au sein de cette « science de l’amour » (p. 15) qu’ambitionne la médecine de la fin du siècle. Elle retrace l’accent particulier mis sur les perversions de l’instinct génésique, en lien avec les théories contemporaines de la dégénérescence et de l’hérédité morbide, la « normalité » sexuelle s’élaborant en négatif par rapport à la maladie. L’intérêt médical pour le fétichisme intervient donc dans un contexte de « pathologisation de l’érotique », amenant à considérer comme une déviance ce que l’hygiéniste Paolo Mantegazza taxe encore de simple « idolâtrie amoureuse10 », commune à tous les amants. , Fétichisme littéraire (Acta Fabula)
  • D’abord, qu’est-ce que le fétichisme ? Il y a une petite différence entre l’utilisation courante (lors de discussions entre amis, par exemple) et le terme clinique. Naturellement, ne souhaitant pas vous inonder d’explications techniques ou cliniques, ce qui est à retenir au sujet du fétichisme consiste au fait que le plaisir et la satisfaction sexuelle sont liés à un élément – que ce soit un objet, une partie de corps ou autre – et que cet élément en question n’a habituellement pas de signification érotique. Le Journal de Montréal, Les dessous du fétichisme | Le Journal de Montréal
  • Kim Jong-un : sa soeur Kim Yo-jong inspire un fétichisme inquiétant Gala.fr, Kim Jong-un : sa soeur Kim Yo-jong inspire un fétichisme inquiétant - Gala

Traductions du mot « fétichisme »

Langue Traduction
Anglais fetishism
Espagnol fetichismo
Italien feticismo
Allemand fetischismus
Chinois 拜物教
Arabe الشهوة الجنسية
Portugais fetichismo
Russe фетишизм
Japonais フェティシズム
Basque fetixismoa
Corse fetichisimu
Source : Google Translate API

Synonymes de « fétichisme »

Source : synonymes de fétichisme sur lebonsynonyme.fr

Fétichisme

Retour au sommaire ➦

Partager