La langue française

Hypothèque

Sommaire

  • Définitions du mot hypothèque
  • Étymologie de « hypothèque »
  • Phonétique de « hypothèque »
  • Citations contenant le mot « hypothèque »
  • Traductions du mot « hypothèque »
  • Synonymes de « hypothèque »
  • Antonymes de « hypothèque »

Définitions du mot « hypothèque »

Trésor de la Langue Française informatisé

HYPOTHÈQUE, subst. fém.

A. − DR. CIVIL. Droit réel indivisible, accordé à un créancier sur un bien immeuble (ou exceptionnellement sur un bien meuble) en garantie d'une dette, sans que le propriétaire du bien grevé en soit dépossédé. Le notaire entra, leur apportant une bonne nouvelle. Une personne de la localité avancerait mille écus, moyennant une hypothèque sur leur ferme (Flaub., Bouvard, t. 2, 1880, p. 99).La dot sera très importante et l'avoué libérerait l'hôtel de Clérambard de toute hypothèque (Aymé, Cléramb.,1950, I, 6, p. 45).V. aussi affectation3ex. 6 et aliéner ex. 1 :
1. 2117. L'hypothèque légale est celle qui résulte de la loi. L'hypothèque judiciaire est celle qui résulte des jugemens ou actes judiciaires. L'hypothèque conventionnelle est celle qui dépend des conventions, et de la forme extérieure des actes et des contrats. Code civil,1804, p. 383.
Première, deuxième, etc., hypothèque. Première, deuxième, etc., hypothèque consentie sur un immeuble (le rang de préférence étant déterminé par la date de l'inscription à la Conservation des hypothèques) (d'apr. Lemeunier 1969). Ça, mon garçon, jamais de fonds à la maison. Quand j'en ai dont je puis disposer, je les place en première hypothèque, à six pour cent (Pourrat, Gaspard,1922, p. 46).
Purger une hypothèque, faire la purge d'une hypothèque. Libérer un bien d'une hypothèque en réglant le montant de la dette au créancier. On ne trouvait à vendre ma maison rue d'Enfer qu'à des prix qui ne suffiraient pas pour purger les hypothèques dont cet ermitage est grevé (Chateaubr., Mém., t. 4, 1848, p. 32).
SYNT. Bureau de conservation des hypothèques (cf. conservation II); déclaration, délaissement (cf. ce mot A), droit, inscription, transcription d'hypothèque; mainlevée d'hypothèque; conservation des hypothèques (cf. conservateur A 1 a); hypothèque générale, héréditaire, inscrite, spéciale; constituer, prendre, rembourser une hypothèque; dégager une terre, un immeuble d'une hypothèque; recourir à une hypothèque; frapper, grever d'une hypothèque; placer de l'argent, prêter sur hypothèque.
B. − Au fig.
1. Ce qui est donné en gage, en garantie. Avant trente ans la probité et le talent sont encore des espèces d'hypothèques. Passé cet âge, on ne peut plus compter sur un homme (Balzac, Gobseck,1830, p. 405).
Loc. verb. Prendre une hypothèque sur l'avenir. Engager l'avenir en fonction d'une chose que l'on espère pouvoir acquérir. Deux réponses au problème de la destinée, la chrétienne et l'islamique, ont usé de cette esquive et de l'hypothèque prise sur la vie future (J.-R. Bloch, Dest. du S.,1931, p. 267).
2. En partic. Engagement, obligation susceptible de compromettre l'accomplissement de quelque chose ou d'entraver la liberté de quelqu'un. Elle était affranchie de toute croyance, libérée des charges humaines et des hypothèques célestes (Morand, Ouv. la nuit,1922, p. 41) :
2. − Grâce à la campagne que nous venons de mener ensemble, nous avons pu nous assurer un notable avantage stratégique. Voici liquidée, au Levant, l'hypothèque que la subordination de Vichy à l'Axe faisait peser sur le théâtre d'opérations d'Orient. De Gaulle, Mém. guerre,1954, p. 165.
REM.
Hypothécaux, adj. masc. plur.,hapax. V. Hugo, Misér., t. 1, 1862, p. 797, s.v. domaine rem.
Prononc. et Orth. : [ipɔtεk]. Att. ds Ac. dep. 1694. Ac. 1694-1740 -theque, puis -thèque. Étymol. et Hist. xiiies. ipoteque « droit grevant un bien pour gagner une créance » (Digestes, ms. Montpellier H 47, fo247c). Empr. au lat.hypotheca de même sens, gr. υ ̔ π ο θ η ́ κ η « ce qui sert de fondement » d'où « gage ». Fréq. abs. littér. : 349. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 921, b) 365; xxes. : a) 374, b) 276.

Wiktionnaire

Nom commun

hypothèque \i.pɔ.tɛk\ féminin

  1. (Droit) Accord entre celui qui emprunte de l’argent (le propriétaire) et celui qui fournit l’argent (le créancier). Si le montant d’argent (qui est égal à la valeur de la propriété) n’est pas remboursé, le créancier peut devenir le propriétaire du bien. (En jargon juridique : droit réel qui grève les immeubles affectés à la sûreté, à l’acquittement d’une obligation, d’une dette, et qui les suit en quelques mains qu’ils passent.)
    • Les paysans du Lot, il y a vingt ans, étaient misérables, accablés par les hypothèques dont une prospérité relative, survenue à la suite de la guerre, les libéra. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Être premier en hypothèque.
    • Être subrogé à l’hypothèque.
    • Purger les hypothèques.
    • Éteindre une hypothèque.
    • Bureau de la conservation des hypothèques.
    • Conservateur des hypothèques.
    • Déclaration d’hypothèque.
    • Inscription d’hypothèque.

Forme de verbe

hypothèque \i.pɔ.tɛk\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de hypothéquer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de hypothéquer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de hypothéquer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de hypothéquer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de hypothéquer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HYPOTHÈQUE. n. f.
T. de Jurisprudence. Droit réel qui grève les immeubles affectés à la sûreté, à l'acquittement d'une obligation, d'une dette, et qui les suit en quelques mains qu'ils passent. Les privilèges et hypothèques. Hypothèque légale. Hypothèque judiciaire. Hypothèque conventionnelle. Hypothèque privilégiée. Un bien chargé, grevé d'hypothèques. Consentir une hypothèque. Être premier en hypothèque. Être subrogé à l'hypothèque. Purger les hypothèques. Éteindre une hypothèque. Bureau de la conservation des hypothèques. Conservateur des hypothèques. Déclaration d'hypothèque. Inscription d'hypothèque.

Littré (1872-1877)

HYPOTHÈQUE (i-po-tè-k') s. f.
  • 1 Terme de jurisprudence. Droit réel qui grève les immeubles affectés à la sûreté, à l'acquittement d'une obligation, d'une dette et qui les suit en quelque main qu'ils passent. Consentir une hypothèque. Hypothèque privilégiée. Sur quelle vigne à Reims nous avons hypothèque, Boileau, Lutr. IV. L'hypothèque est un droit réel sur les immeubles affectés à l'acquittement d'une obligation, Cod. Nap. art. 2114. L'hypothèque légale est celle qui résulte [directement et immédiatement] de la loi ; l'hypothèque judiciaire est celle qui résulte des jugements ou actes judiciaires ; l'hypothèque conventionnelle est celle qui dépend des conventions, et de la forme extérieure des actes et des contrats, ib. art. 2117.

    Première hypothèque, celle qui prime les autres.

    Hypothèque générale, hypothèque qui frappe tous les biens présents du débiteur, ainsi que ses biens à venir.

  • 2 Populairement. Se dit de quelque maladie chronique. Mauvaise hypothèque.

HISTORIQUE

XVIe s. Les mineurs et les femmes ont hypotheque taisible et privilegiée sur les biens de leurs tuteurs et maris, du jour de la tutele et du contrat de mariage, Loysel, 497. Adjudication par decret, faite pour nettoyer les hypotheques, Loysel, 539.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hypothèque »

(Siècle à préciser) Du latin hypotheca, emprunté au grec ancien ὑποθήκη, hypothếkê (« gage, dépôt »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. hypoteca, ypotheca ; espagn. hipoteca ; ital. ipoteca ; du lat. hypotheca, qui est le grec ὑποθήϰη, de ὑποτίθεσθαι, mettre en gage, de ὑπὸ, sous, et τίθεσθαι, mettre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « hypothèque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hypothèque ipɔtɛk

Citations contenant le mot « hypothèque »

  • Dans le premier cas, il s’agit d’un acte notarié nécessitant un enregistrement au bureau de la conservation des hypothèques et coûtant environ 2 % du montant du prêt. Au-delà du tarif, le principal inconvénient de cette solution réside dans le fait que, si vous manquez à l’obligation de remboursement de vos échéances de prêt, la banque peut procéder à la saisie de votre maison puis à sa vente pour couvrir votre dette. Pendant la durée du prêt, l’habitation hypothéquée n’est donc pas vraiment la vôtre. Autre point noir : si vous vendez le bien avant la fin de l’emprunt, la mainlevée d’hypothèque entraînera des frais. , Immo : Par hypothèque ou par caution bancaire, tout comprendre à la garantie du prêt
  • Le prêt hypothécaire est un crédit bancaire garanti par un ou plusieurs biens immobiliers dont l'emprunteur est propriétaire. L'hypothèque peut porter sur le bien en cours d'acquisition ou sur un autre actif immobilier figurant déjà dans votre patrimoine. En cas de défaillance de votre part, la banque peut saisir le bien et le vendre pour récupérer la somme prêtée. Boursorama, Le prêt hypothécaire: pour convaincre la banque de vous accorder un prêt immobilier - Boursorama
  • Je n’ai pas d’opportunités d’événements réels. Cet anniversaire me servait, aussi, d’outil de promotion de mes toros. Pour montrer, hors les deux ou trois déjà bien connus, des plus jeunes qui sont très bons. Toute cette saison annulée, ça hypothèque notre avenir d’éleveur… J’ai 20 ans d’élevage de taureaux de Camargue, mais je n’ai pas démarré tout seul. Je m’y suis lancé grâce à la famille Cuillé et la famille Rouquette. Un taureau de chacun était invité à Alès pour fêter ça. Pierre Cuillé m’a bien renvoyé l’ascenseur en me proposant, pour la fête du Grau-du-Roi, si elle a lieu, une course commune avec laquelle il fêtera, lui, ses 50 ans, et moi mes 20 ans d’élevage. C’est un geste que j’ai apprécié. midilibre.fr, Renaud Vinuesa, éleveur gardois : "Cette saison annulée, ça hypothèque notre avenir" - midilibre.fr
  • Si la politique américaine au Proche-Orient a toujours été criminelle, faisant fi des valeurs démocratiques qu’elle prétend prôner et portant atteinte aux droits de l’homme en plébiscitant le dictateur au détriment de la liberté du peuple (Syrie), contribuant à financer les guerres civiles et d’occupation (Liban), approuvant la colonisation et le démantèlement du territoire (Palestine), les propos prononcés par l’ambassadrice américaine Dorothy Shea le 26 juin dernier n’ont fait qu’exprimer tout haut ce que le président de la République libanaise tait et ce dont il est complice depuis les accords de Mar Mikhaël de 2006 : le Hezbollah déstabilise la sécurité du Liban et hypothèque son redressement économique. L'Orient-Le Jour, Liban, pays hypothéqué par le Hezbollah - L'Orient-Le Jour
  • Sexagénaire célibataire et propriétaire d’un condo avec une hypothèque de 124 800 $, Sylvie a toutefois des liquidités. La Presse, Train de vie: dividendes ou hypothèque
  • Antoine Chaume rappelle aussi que ce ne sont pas toutes les propriétés qui prennent de la valeur. Toutefois, si les coûts inhérents à la propriété et l’hypothèque sont deux fois moins élevés que la location, Marie-Noël voudra sûrement sauter sur cette option. La Presse, Train de vie: racheter ou louer à 71 ans
  • Ma femme et moi nous demandons comment commencer à accroître notre richesse. J’ai 34 ans et je gagne 96 000 $, elle a 33 ans et 45 000 $. Nous avons un enfant de 1,5 an à la maison et nous en prévoyons un autre dans un avenir proche. Il me reste environ 37 000 $ en prêts étudiants et nous venons d’ouvrir un prêt hypothécaire de 30 ans il y a un an. Nous avons 15000 $ dans un compte d’épargne traditionnel, j’ai une pension par le biais de l’éducation publique, et elle a un 401 (k) avec environ 20000 $ provenant d’un ancien emploi et un autre avec quelques milliers qu’elle a ouvert il y a un an. Elle a également récemment ouvert un Roth IRA, un membre de sa famille avec 5 000 $. Pour embrouiller les eaux, je chercherai un nouvel emploi l’an prochain, ce qui signifiera un déménagement avec tous les atouts (nouvelle hypothèque, etc.), ce qui me mettra aux alentours de 130 000 $. Elle prévoit de rester à la maison avec les enfants pendant quelques années ou de travailler à temps partiel, si possible. Mon livret, Finance : J'ai une dette d'études, une hypothèque, une famille qui s'agrandit et je déménage pour travailler | Mon livret
  • L’étude de marché sur le marché Global Logiciel d’hypothèque numérique a été réalisée à travers une approche et des hypothèses de méthodologie de recherche standard et sur mesure. Des prévisions et estimations annuelles des années 2020 à 2026 ont été fournies dans le rapport, ainsi que les estimations des années précédentes, pour chaque segment et sous-segments donnés. Les données du marché qui sont dérivées des ressources authentiques sont validées et vérifiées par les professionnels de l’industrie et les présentent aux lecteurs respectifs. Le rapport évalue ensuite le marché en délibérant sur la dynamique du marché, y compris les moteurs de croissance, les contraintes, les opportunités potentielles, les menaces, les défis et d’autres tendances du marché. Instant Interview, L’impact de Covid-19 sur Logiciel d’hypothèque numérique marchés décrit les facteurs de croissance et l’état actuel du marché d’ici 2026:Roostify, Streamloan, SimpleNexus, Blend, Cloudvirga – Instant Interview

Traductions du mot « hypothèque »

Langue Traduction
Anglais mortgage
Espagnol hipoteca
Italien mutuo
Allemand hypothek
Chinois 抵押
Arabe الرهن العقاري
Portugais hipoteca
Russe ипотека
Japonais モーゲージ
Basque hipoteka
Corse ipoteca
Source : Google Translate API

Synonymes de « hypothèque »

Source : synonymes de hypothèque sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « hypothèque »

Partager