La langue française

Humaniser

Sommaire

  • Définitions du mot humaniser
  • Étymologie de « humaniser »
  • Phonétique de « humaniser »
  • Citations contenant le mot « humaniser »
  • Traductions du mot « humaniser »
  • Synonymes de « humaniser »
  • Antonymes de « humaniser »

Définitions du mot « humaniser »

Trésor de la Langue Française informatisé

HUMANISER, verbe trans.

A. − [Correspond à humain I B] Rendre humain.
1. Donner la forme, la nature humaine (à un être, une chose, une divinité). Michelet aime les plantes, les insectes, les montagnes et il en fait des personnes; il les humanise (Barrès, Cahiers, t. 2, 1898, p. 53).Elle était d'une beauté très différente, plus terrestre et comme humanisée; l'angélique candeur de la miniature le cédait à une langueur passionnée (Gide, Isabelle, 1911, p. 654).
2. Rare. [En parlant d'une chose] S'humaniser. Rappeler l'homme, une présence humaine. L'odeur d'air froid et de prairie s'humanisait d'un parfum de tabac (Malègue, Augustin, t. 1, 1933, p. 212).
B. − Rendre plus humain.
1. [Correspond à humain I C 1] Mettre quelqu'un ou quelque chose à la portée de l'homme.
a) Humaniser qqn.La diminuer [Sophie], en somme, (...) l'humaniser un peu à notre mesquine mesure (Céline, Voyage, 1932, p. 585).
b) Humaniser qqc.M. de Laprade, avec ses dons de poète noble (...) n'est jamais parvenu à passionner sa poésie, à l'humaniser suffisamment (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 1, 1861, p. 5).Un retour au vieil idéalisme, élargi, assoupli, humanisé et libéré de certaines étroitesses condamnées (Art et litt., 1936, p. 42-8).
c) S'humaniser :
Quand il [le vase grec] raconte les aventures de guerre ou interprète les vieux mythes, il s'humanise délicieusement. Faure, Hist. art, 1909, p. 129.
2. [Correspond à humain I C 2] Policer, rendre moins frustre, plus doux.
a) Humaniser qqn
α) Civiliser, faire perdre son caractère primitif. Humaniser beaucoup de nations anthropophages (Baudry des Loz., Voy. Louisiane, 1802, p. 192).L'enfant perdait sa sauvagerie, tu l'humanisais (Zola, Faute abbé Mouret, 1875, p. 1452).
β) Rendre plus doux, plus compatissant. C'est ce tyran qu'il faut humaniser, diriger (Michelet, Journal, 1857, p. 325).
b) Humaniser qqc.Humaniser des conditions de travail. Deux charmants bijoux de chair humanisèrent ce temps inhumain et grotesque (...) la flexible Joséphine et la belle Paulette (L. Daudet, Rech. beau, 1932, p. 165).N'est-il pas nécessaire de nous confier un peu vos machines pour voir si nous saurons les humaniser (Cocteau, Lettre Amér., 1949, p. 29).
c) S'humaniser.Devenir plus doux, plus compréhensif. Victoire prit le parti de le railler avec esprit et douceur, et il parut s'humaniser un peu au dessert (Sand, Hist. vie, t. 1, 1855, p. 472).
Se civiliser. À cet endroit, les broussailles s'humanisaient en cultures (Ch.-A. Cingria, Œuvres compl., t. 1, L'Âge d'homme, Lausanne, 1928, p. 141).
REM.
Humanisable, adj.Que l'on peut humaniser. Ce je ne sais quoi de rude, de peu humanisable, d'anciennement féroce (Sainte-Beuve, Volupté, t. 1, 1834, p. 248).
Prononc. et Orth. : [ymanize], (il) humanise [ymani:z]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. A. 1. 1554 « rendre humain » (Le Caron, Poésies, le Ciel des Graces, 43 vods Hug.); 2. 1559 « mettre à la portée des hommes » (Amyot, De l'esprit familier de Socrate, ibid.). B. 1657 « rendre plus sociable, plus bienveillant » (Scarron, Roman comique, 2epartie, chap. 3, éd. 1786, p. 204). Dér. sav. de humain* d'apr. le lat. humanus; suff. -iser*. Fréq. abs. littér. : 165. Bbg. Gohin 1903, p. 296.

Wiktionnaire

Verbe

humaniser \y.ma.ni.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Rendre bon, humain ; civiliser.
    • Le commerce des européens humanisa ces peuples sauvages.
  2. (Familier) Rendre plus traitable, plus favorable.
    • Il se montre fort contraire à vos intérêts, mais on trouvera moyen de l’humaniser.
    • Il ne pouvait vivre avec personne, la société et l’expérience l’ont humanisé.
    • Il commence à s’humaniser.
    • Elle n’est plus aussi revêche, elle s’humanise.

s’humaniser transitif

  1. (En particulier) Se dépouiller de certains sentiments et d’une certaine façon de vivre trop austère.
    • Il s’était jeté dans la retraite, mais il commence à s’humaniser.
    • Son grand nez rouge d’ancien capitaine noceur ne s’humanisait que dans les comptoirs tenus par des femmes. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
  2. Se conformer, s’accommoder à la portée des autres.
    • Les terribles prêcheurs de Seize, les moines qui portaient le mousquet aux processions de la Ligue, s'humanisent tout à coup ; les voilà devenus bénins. C'est qu'il faut bien essayer d’endormir ceux qu'on n'a pas pu tuer. — (Jules Michelet, Le prêtre, la femme, la famille, Paris : Chamerot, 1862 (8e éd.), p.17)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HUMANISER. v. tr.
Rendre bon, humain; civiliser. Le commerce des Européens humanisa ces peuples sauvages. Il signifie aussi, familièrement, Rendre plus traitable, plus favorable. Il se montre fort contraire à vos intérêts, mais on trouvera moyen de l'humaniser. Il ne pouvait vivre avec personne, la société et l'expérience l'ont humanisé. Il commence à s'humaniser. Elle n'est plus aussi revêche, elle s'humanise.

S'HUMANISER signifie particulièrement Se dépouiller de certains sentiments et d'une certaine façon de vivre trop austère. Il s'était jeté dans la retraite, mais il commence à s'humaniser. Il signifie quelquefois Se conformer, s'accommoder à la portée des autres. C'est un homme d'un génie supérieur, mais il s'humanise avec les esprits ordinaires.

Littré (1872-1877)

HUMANISER (u-ma-ni-zé) v. a.
  • 1Donner la nature humaine. …Je crus dans ce pain [hostie] que notre foi consomme Humaniser le verbe et diviniser l'homme, Lamartine, Joc. V, 190.

    Donner le caractère humain. Il [Socrate] fut le premier, comme dit Cicéron, qui s'avisa de faire descendre la philosophie du ciel, de la placer dans les villes, de l'introduire même dans les maisons particulières, l'humanisant, pour ainsi dire, et la rendant plus familière, plus à l'usage de la vie commune, plus à la portée des hommes, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. IV, p. 350, dans POUGENS.

  • 2Rendre bon, humain ; civiliser. Ils trouvaient leur maître tout changé depuis que la comédie l'avait humanisé, Scarron, Rom. com. II, 3. Déjoce fut si occupé à adoucir, à humaniser les mœurs de la nation, et à faire des lois pour le gouvernement, qu'il n'entreprit jamais rien contre ses voisins, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. II, p. 75. Son règne [d'Édouard IV] humanisa un peu les mœurs de la nation, Voltaire, Mœurs, 117.
  • 3Rendre plus traitable, plus favorable. On a fait ce qu'on a pu pour adoucir cet homme ; dans un terme plus nouveau, on dit : on a fait ce qu'on a pu pour l'humaniser, Marguerite de Navarre, BUFFET, Observ. p. 36, 1668.

    Par extension. Ne paraissez point si savant, de grâce ; humanisez votre discours, et parlez pour être entendu, Molière, Crit. de l'Éc. des f. sc. 7.

  • 4S'humaniser, v. réfl. Devenir plus doux, plus traitable. Il n'est plus si revêche, il commence à s'humaniser. Que d'un peu de pitié ton âme s'humanise, Molière, Amph. III, 7.
  • 5Se dépouiller d'une trop grande sévérité de sentiments, d'une façon de vivre trop austère. Il s'humanise peu à peu, il ne fuit plus le monde comme il faisait. Et vous n'ignorez pas que ce maître des dieux Aime à s'humaniser pour des beautés mortelles, Molière, Amph. Prologue. M. le duc s'humanisa en compliments flatteurs qui n'étaient guère de son style, Saint-Simon, 258, 206. Quand on a peur, tout orgueil s'humanise, Voltaire, Bégueule.
  • 6Se conformer, s'accommoder à la portée des autres. Il est vrai que son mérite [d'une dame] s'est fort humanisé : elle en a toujours eu beaucoup pour ceux qui la connaissaient ; mais cette lumière, qui était sous le boisseau, éclaire présentement tout le monde, Sévigné, 306. Je ne suis plus dans ce dialogue-là le divin Platon, ou du moins je me suis bien humanisé, Fontenelle, Jugem. de Platon. Joignez-y [à certaines personnes réunies] un ou deux Anglais pensants qui sont ici, et qui, dit-on, s'humanisent jusqu'à parler, Voltaire, Lett. Thiriot, 15 mai 1735.

HISTORIQUE

XVIe s. Tu admires et estimes Socrates comme personnage qui, par sa ronde simplicité, sans fard ni vanité quelconque, a plus humanisé, par maniere de dire, c'est à dire attribué à la raison humaine, la philosophie, Amyot, dans le Dict. de DOCHEZ.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « humaniser »

(Siècle à préciser) Du radical latin humanus de humain et -iser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Humain.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « humaniser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
humaniser ymanize

Citations contenant le mot « humaniser »

  • Nous n’assumons plus que l’homme puisse et doive s’humaniser en cultivant sa capacité de fraternité. De Abdennour Bidar / Le Figaro Magazine, 23 janvier 2015
  • Rabat – La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a fait de l’amélioration des conditions de détention un “chantier ininterrompu” afin d’humaniser l’espace carcéral en 2019, dans le cadre de sa volonté de s’aligner au mieux aux normes et recommandations visant à promouvoir les droits de l’Homme dans la gestion des affaires des détenus, a affirmé la Délégation dans son rapport annuel d’activités de 2019. MAP Express, L'amélioration des conditions de détention, un "chantier ininterrompu" pour humaniser l'espace carcéral en 2019 | MAP Express MAP Express
  • Certes, en période de crise sanitaire, le recours à la télécomparution en psychiatrie est davantage compréhensible, mais en prévision d’une deuxième vague, des leçons sont à tirer. Entre autres, on doit s’interroger sur les manières d’humaniser l’expérience des personnes vivant un problème de santé mentale confrontées à des procédures qui touchent leurs droits fondamentaux : autorisations judiciaires de soins (médication forcée) à la Cour supérieure, gardes en établissement (hospitalisation sous contrainte) à la Cour du Québec et pour le recours, il y a le Tribunal administratif du Québec. La Presse, Justice virtuelle en santé mentale: progression ou dégradation des droits ?
  • Ce qui semble à première vue être un effort pour humaniser les 0,01%, dont la thésaurisation des ressources mondiales est de plus en plus appelée comme l’un des principaux problèmes auxquels l’humanité est confrontée, se présente en fait comme un appel subtil à saisir les fourches, en particulier conclure sur une telle menace nue de « le système. » News 24, 'Je ne suis pas inquiet. De quoi me soucier?' Le profil sycophantique des milliardaires de Bloomberg est également humain semble suggérer le contraire - News 24
  • Ce masque pourra être utile à une multitude d'utilisateurs, estiment les deux sociétés. C'est notamment le cas des personnes sourdes et malentendantes qui pourront ainsi maintenir le lien social, des personnels de santé « pour humaniser la relation avec les patients », des personnes âgées, des usagers des transports en commun, des sportifs de plein air pour éviter la pollution ou même des personnes allergiques au pollen. Les Echos, Deux entreprises de Haute-Savoie inventent un masque utilisable à vie | Les Echos
  • Un établissement membre de Planetree, selon le réseau francophone, «doit rechercher la qualité optimale dans l’ensemble des dix composantes suivantes : favoriser les interactions humaines, partager l’information, humaniser l’environnement physique, soutenir la quête de sens, cheminer par les arts, inclure les proches, s’associer à la communauté, stimuler par l’alimentation, s’ouvrir aux thérapies complémentaires et communiquer par le toucher. L'Express, Le CIUSSS MCQ veut davantage centrer les soins sur la personne - L'Express
  • Ancien soldat afro-américain souffrant de syndrome post-traumatique, Paul est le reflet d'une colère mais aussi d'un climat électoral ambiguë. Assumant avoir voté pour Trump lors des dernières élections, et arborant fièrement la fameuse casquette "Make America Great Again", Paul devient la personnification même d'un paradoxe tandis que Spike Lee se fait le dénonciateur d'une politique conservatrice et raciste. Si la plupart des spectateurs auront du mal à comprendre l'idéologie du personnage incarné par Delroy Lindo, ce détail scénaristique aura tout de même comme but d'humaniser l'électorat afro-américain ayant soutenu Trump durant sa campagne présidentielle. , Da 5 Bloods sur Netflix : Pourquoi le film de Spike Lee a-t-il une résonance particulière ? | melty

Traductions du mot « humaniser »

Langue Traduction
Anglais humanize
Espagnol humanizar
Italien umanizzare
Allemand vermenschlichen
Chinois 人性化
Arabe أنسنة
Portugais humanizar
Russe humanize
Japonais 人間化する
Basque gizatartzea
Corse umanizà
Source : Google Translate API

Synonymes de « humaniser »

Source : synonymes de humaniser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « humaniser »

Partager