La langue française

Haranguer

Sommaire

  • Définitions du mot haranguer
  • Étymologie de « haranguer »
  • Phonétique de « haranguer »
  • Citations contenant le mot « haranguer »
  • Traductions du mot « haranguer »
  • Synonymes de « haranguer »

Définitions du mot haranguer

Trésor de la Langue Française informatisé

HARANGUER, verbe trans.

Faire un discours solennel devant une personne d'un rang ou d'une dignité élevés, une assemblée, une foule. Haranguer un dignitaire pour l'honorer, le remercier; haranguer les soldats pour leur donner du courage; haranguer une foule pour l'inciter à faire qqc.; haranguer le Sénat [Hist. romaine]. Dix mille paysans crièrent : vive le roi! Quand le maire eut l'honneur de haranguer sa majesté (Stendhal, Rouge et Noir,1830, p. 102).Un champ de foire (...) des gradés ont rassemblé ce qui reste d'une compagnie de fantassins. Au centre, le capitaine harangue les hommes. Puis les rangs se disloquent (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 743) :
1. ... un gros légionnaire, Dont la voix, en parlant, sonnait comme un clairon; Il avait pour coiffure un grand casque, et pour nom Pantabolus. Debout, superbe, dans sa gloire, Aux soldats ébahis il contait son histoire Et haranguait la foule une coupe à la main;... Bouilhet, Melaenis,1857, p. 144.
Emploi abs. Haranguer bien, mal; haranguer devant qqn. Il [Napoléon] eut souvent à haranguer à la halle, dans les rues, aux sections et dans les faubourgs (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 343).La célèbre Rose Lacombe qui, à la tribune, haranguait et réclamait des piques et des poignards pour les citoyennes qui se chargeraient des exécutions (Arnoux, Algorithme,1948, p. 23) :
2. Ce sont des ecclésiastiques qui l'ont déterminé [Drumont] à parler en public, en lui disant que le don de la langue lui viendrait avec le Saint-Esprit, et il constate que ce don qu'il croyait ne pas avoir, il le possède et qu'il harangue avec une facilité qui l'étonne. Goncourt, Journal,1887, p. 656.
Emploi réfl. à valeur réciproque. Les deux champions entrés en lice n'en venoient aux mains qu'après s'être harangués l'un l'autre (Cottin, Mathilde, t. 2, 1805, p. 39).
P. ext.
Souvent péj., emploi abs. Parler longtemps et avec emphase. Il harangue toujours. Il ne fait que haranguer (Ac.). Depuis sept mois, il [Louis Bonaparte] s'étale; il a harangué, triomphé, présidé des banquets (...), dansé, régné, paradé et fait la roue (Hugo, Nap. le Pt,1852, p. 37).
Sermonner; réprimander. Sorti à cinq heures. − Allé haranguer le petit L chez AP sur son manque de caractère (Barb. d'Aurev., Memor. 2,1838, p. 376).Madame Poisvert [dans l'autobus], debout et haranguant [son fils]. Dans quelques mois, tu seras un homme : apprends donc à ne plus te conduire en enfant, ainsi que tu as coutume de le faire (Courteline, Conv. Alceste, Sigismond, 1901, p. 238).Au lieu de la traiter d'effrontée, il la harangua en termes pieux, il la supplia au nom de la vierge Marie (Queffélec, Recteur,1944, p. 33).
P. anal. [Le compl. d'obj. désigne un animal ou une chose] Tu harangueras tes nuits d'insomnie pour qu'elles te laissent un peu de repos (Musset, Confess. enf. s.,1836, p. 359).C'était, nonchalamment assis sur l'avant-scène, Pierrot, qui haranguait dans un grave entretien, Un singe timbalier à cheval sur un chien (Hugo, Contempl., t. 1, 1856, p. 139).
Prononc. et Orth. : [aʀ ɑ ̃ge] avec init. asp., je harangue [ʒ əaʀ ɑ ̃:g]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1414 « lire (un texte) en public » (Journal de N. de Baye, éd. A. Tuetey, p. 188); 2. 1512 abs. aranguer « faire un discours » (G. Cretin, Plainte sur le trespas de G. de Byssipat, 451 ds Œuvres poétiques, éd. K. Chesnay, p. 88); 1544 harenguer à (Seyssel, trad. d'Appien, Guerre parthique, ch. 1 ds Hug.); 1547 haranguer qqn (N. Du Fail, Propos rustiques, éd. J. Assézat, t. 1, p. 25 : haranguer les jeunes gens). Empr. à l'ital.ar(r)ingare « prononcer une harangue » (dep. début xives., Compagni ds Batt., verbe trans. dep. 1261-92, Giamboni, ibid.), dér. de ar(r)inga (harangue*). Fréq. abs. littér. : 146.

Wiktionnaire

Verbe

haranguer (h aspiré)\a.ʁɑ̃.ɡe\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Transitif) Faire une harangue à.
    • Là, tous les ans, au dimanche des Rameaux, l’évêque montait en chaire et il haranguait les fidèles rassemblés dans la Cathédrale, en ces termes: […]. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Dans les cabarets et dans les foires, il haranguait les paysans, et leur promettait la suppression de la robot (corvée) et celle de l'impôt sur le sel et sur le tabac. — (La Revue des deux Mondes, n°21 à 24, page 911, 1949)
  2. (Intransitif) Faire une harangue.
    • Haranguer devant le roi, devant une assemblée nombreuse.
    • Il harangue toujours.
    • Il ne fait que haranguer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HARANGUER. (H est aspirée.) v. tr.
Faire une harangue. Haranguer le peuple. Haranguer les soldats. Il harangua le roi. Il est aussi intransitif. Haranguer devant le roi, devant une assemblée nombreuse. Il harangue toujours. Il ne fait que haranguer.

Littré (1872-1877)

HARANGUER (ha-ran-ghé) v. a.
  • 1Adresser une harangue. J'ai harangué César pour obtenir la grâce de Marcellus et de Ligarius, Fénelon, Dial. des morts anc. (Caton, Cicéron). Il [Mazarin] exigea et il obtint que le parlement vînt le haranguer par députés ; c'était une chose sans exemple dans la monarchie, Voltaire, Louis XIV, 6. [Cicéron] Fait pour haranguer Rome et non pour la venger, Voltaire, M. de César, II, 4. Puis il revint à sa vieille garde, et, s'arrêtant devant chaque bataillon : Grenadiers, leur dit-il… il fit haranguer de même ses autres troupes, Ségur, Hist. de Nap. X, 6. Il [Murat] ne put se mettre de côté ni s'arrêter ; il fallut qu'il chargeât devant ce régiment, comme il s'y était mis pour le haranguer, et en soldat, ce qu'il fit de bonne grâce, Ségur, ib. IV, 7.

    Absolument. Aussi, durant le temps qu'a harangué Pison, Ils ont de rang en rang fait courir votre nom, Corneille, Othon, IV, 2.

  • 2Familièrement et absolument. Parler beaucoup et avec emphase. Il harangue toujours.
  • 3 Familièrement. Réprimander. Et, sur le ton grondeur lorsqu'elle [la femme revêche] les harangue [ses valets], Il faut voir de quels mots elle enrichit la langue, Boileau, Sat. X.
  • 4Se haranguer, v. réfl. S'adresser l'un à l'autre une harangue. Le président et le récipiendaire se haranguent à tour de rôle.

HISTORIQUE

XVIe s. Versoris pour le tiers estat demeura de genoux une heure et demie, autant qu'il harangua, D'Aubigné, Hist., II, 247. Il n'harangua que de promesses et de grands dons à ceux qui se signalleroient, D'Aubigné, II, 393. Cleomenes oyant un rhetoricien haranguer de la vaillance, Montaigne, III, 141.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « haranguer »

De l'italien arringare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Haranguer ; provenç. espagn. et portug. arengar ; ital. aringare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « haranguer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
haranguer arɑ̃ge

Citations contenant le mot « haranguer »

  • Pour Stéphane Henchoz, la désillusion ne doit en être que plus terrible à encaisser, avec un décalage entre ce qu’il attendait et la réalité de ce qu’il a vu. Gesticulant le long de la touche pour haranguer ses joueurs avant de se rendre à l’évidence, l’ancien coach du FC Sion s’est montré le Neuchâtelois le plus actif sur la pelouse bernoise ou juste en dehors, ce qui traduit bien la dérive de ses nouveaux protégés. On attendait des guerriers et du caractère; en lieu et place, on a eu droit à des joueurs trottinant, acceptant trop facilement leur sort parce qu’incapable de se révolter. Sans parler du déchet technique, de ces gestes si mal assurés que le ballon finit dans les pieds de l’adversaire ou directement en touche. , Quand il s’égare, Xamax n’a pas sa place en Super League - Le Matin
  • Dans la cité d’Athènes, lasses des guerres et des querelles incessantes des hommes, les femmes de la cité préparent leur conspiration. Dès l’aube, vêtues des vêtements dérobés à leurs maris et déguisées avec de fausses barbes, elles se rendent à l’Assemblée pour haranguer la foule réunie sur l’Agora. Radio Intensité, DOURDAN (91) - Théâtre : L'assemblée des femmes | Radio Intensité
  • Comme il l’avait promis, Jean Pierre Bemba, le seul leader de Lamuka présent à Kinshasa, était au premier rang des manifestants. Sa présence parmi les manifestants avait contribué à booster les énergies jusqu’à créer un engouement, provoquant plusieurs ralliements à une cause désormais partagée. Il en a profité pour haranguer la foule et improviser une procession qui s’est révélée comme un baromètre pour évaluer son niveau de popularité. Dans d’autres coins de la capitale où les manifestants devraient se rassembler, d’autres cadres de Lamuka étaient là pour assurer leur encadrement. Jean Pierre Bemba, qui entendait porter haut les revendications de son peuple, a été obligé d’entrer dans sa jeep au niveau du Pont Matete à la suite des gaz lacrymogène lancés par la police pour disperser la foule immense et hystérique. , Marches anti-Malonda : Jean Pierre Bemba au premier rang parmi les manifestants | adiac-congo.com : toute l'actualité du Bassin du Congo
  • N’oublions pas non plus qu’il y a quelques années, une personne (un ancien DJ je crois) s’est mise à haranguer la foule à la Place du 13 mai pour que cette dernière aille installer ensemble M Roindefo comme PM de leur révolution : ce fut un 7 février 2009. Madagascar-Tribune.com, Le cap des 5 000 cas dépassé, 2 nouveaux décès - Madagascar-Tribune.com
  • Pour assurer la sécurité des civils, l’ONU a déployé 400 à 600 Casques bleus français et néerlandais autour de la ville, sous le commandement du général français Philippe Morillon. En mars 1993, celui-ci n’hésite pas à monter sur un char et haranguer les habitants en vue de les rassurer : « Nous ne vous abandonnerons pas ! ». Mais le général français, malgré ou à cause de cela, est extradé le 12 juillet 1993 et remplacé par le général belge Francis Briquemont. SudOuest.fr, Guerre en Bosnie : Il y a 25 ans, le massacre ethnique de Srebrenica
  • C’est dans un Giuseppe Meazza prêt à haranguer ses joueurs que la décision va se faire. D’entrée de jeu, l’Inter prend l’ascendant au milieu de terrain. L’OM semble bien plus fragile qu’au match aller et ne parvient pas à équilibrer le rapport de force. Calciomio, Les plus grands duels franco-italiens : Inter-OM 2012
  • À Kinshasa, sa statue, main droite levée vers le ciel, semble haranguer les automobilistes au milieu de l'immense boulevard qui porte son nom entre l'aéroport et le centre-ville. Le Journal de Montréal, Indépendance du Congo: Lumumba, icône inusable des luttes anticoloniales | JDM
  • Au-delà de sa performance chiffrée, c'est son implication de tous les instants qui a été remarquable. Au pressing sur les relances bianconeri, Ibrahimovic a été essentiel dans le jeu aérien. Notamment dans le dernier quart d'heure de la première période, où il a pris de la tête tous les corners adverses pour soulager sa défense. Mais aussi et surtout après sa sortie, où du bord de la touche, il n'a cessé d'haranguer ses troupes, déchaînées dans la dernière demi-heure, pour croire en ses chances de terrasser la Vieille Dame. Un comportement de leader qui atteste de son importance depuis son arrivée. , Milan : increvable Ibrahimovic ! - Football - MAXIFOOT

Traductions du mot « haranguer »

Langue Traduction
Anglais harangue
Espagnol arenga
Italien arringa
Allemand harangue
Chinois 长篇大论
Arabe النادب
Portugais arenga
Russe разглагольствовать
Japonais 説教
Basque harangue
Corse arenia
Source : Google Translate API

Synonymes de « haranguer »

Source : synonymes de haranguer sur lebonsynonyme.fr
Partager