La langue française

Semoncer

Sommaire

  • Définitions du mot semoncer
  • Étymologie de « semoncer »
  • Phonétique de « semoncer »
  • Traductions du mot « semoncer »
  • Synonymes de « semoncer »

Définitions du mot semoncer

Trésor de la Langue Française informatisé

SEMONCER, verbe trans.

A. − [Corresp. à semonce A]
1. Vx. Inviter, convoquer à une cérémonie, à une assemblée. Les États étaient semoncés pour la fin de décembre (1788) (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 209).
2. MAR. Ordonner à un navire d'arborer son pavillon et éventuellement de s'arrêter pour être visité. (Dict. xixeet xxes.).
P. métaph. Vous imaginez, vous organisez les moyens les plus prompts de traverser l'espace, mais vous élevez aussitôt des barrières et des obstacles où le voyageur arrêté, semoncé, visité, soupçonné, perd un temps infini avant qu'on lui permette, par une sorte de faveur toujours incertaine, de pénétrer dans une contrée qui n'est pas moins misérable que celle qu'il vient de quitter (Valéry, Variété IV, 1938, p. 185).
B. − [Corresp. à semonce B] Rare. Réprimander, tancer. Synon. vx semondre. « − (...).Je te demande: Qu'est-ce que tu comptes faire? » (...) − « Moi? » murmura M. Thibault avec lenteur; il eut un sourire froid et entrouvrit une seconde les paupières: « Cela ne fait pas de doute: semoncer vertement M. Faîsme pour t'avoir reçu sans mon autorisation; et t'interdire à jamais l'accès de la colonie » (Martin du G., Thib., Cah. gr., 1922, p. 725).
Semoncer de + inf.On manda le lieutenant de police; on le semonça de n'avoir pas poussé l'affaire à bout dès le premier éveil, et d'avoir fait élargir l'abbé Bourret (Sainte-Beuve, Caus. lundi, t. 1, 1849, p. 217).
Empl. abs. Pour l'instant, il [l'instituteur] fait lire le texte au tableau aux élèves des deux premiers cours qui ne possèdent pas encore suffisamment le mécanisme de la lecture. Ensuite, il aide les équipes ou les individus au travail. Nous disons bien: aide, et non contrôle, menace, semonce, punit (Hist. instit. et doctr. pédag., 1948, p. 428).
REM.
Semondre, verbe trans.a) Vx ou région. ,,Inviter, convier à quelque cérémonie, à quelque acte public`` (Ac. 1798-1878). Semondre à des obsèques (Ac. 1798-1878). Semondre qqn de faire qqc. L'inviter à le faire. J'ai affaire du côté de mon ancien endroit, et je vous semonde de me laisser aller de bonne amitié (Sand, Fr. le Champi, 1848, p. 145).b) Vx. Réprimander, sermonner. Synon. semoncer.Les grands-parents de Madame de Langeais se visitaient les uns les autres en se donnant rendez-vous chez elle pour la semondre et aviser aux moyens d'arrêter le scandale causé par sa conduite (Balzac, Langeais, 1834, p. 316).
Prononc. et Orth.: [səmɔ ̃se], (il) semonce [-mɔ ̃:s]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1. a) 2emoit. du xiiies. [date du ms.] semoncer « convoquer des vassaux » (Lancelot, éd. A. Micha, VI, 12); b) 1542 semoncer « convoquer à une cérémonie » (Amadis, III, 61a ds Rom. Forsch. t. 32, p. 162); 2. a) 1244 cemonser « sommer quelqu'un par voie judiciaire » (Runk, p. 86); b) 1524 (+ inf.) « inviter à » (G. Briconnet, M. D'Angoulème, Correspondance, éd. C. Martineau, M. Veissière, H. Heller, t. 2, p. 120); c) 1798 « faire une réprimande » (Ac.); d) 1825 mar. (Willaumez, Dict. de mar., Paris). Dér. de semonce*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 15. Bbg. Landin (E.). Ét. sur les constr. de certains verbes exprimant la prière, la hâte et la nécessité en fr. Thèse, Uppsala, 1938, p. 100-104 (s.v. semondre).

Wiktionnaire

Verbe

semoncer \sə.mɔ̃.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) Faire une semonce, une réprimande.
    • Je descendis rapidement afin de semoncer leurs auteurs, Mme Eloi, aide de cuisine, et Mlle Mathilde, femme de corvées, ici présente. — (André Saint-Briac, Pour l’amour de l’art, 1970, chapitre II)
  2. (Marine) Sommer un navire de se faire reconnaître.
  3. (Vieilli) Inviter, convoquer à une cérémonie, à une assemblée.
    • Les états étaient semoncés pour la fin de décembre (1788). — (François-René de Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, volume 1, 1848, page 209)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SEMONCER. v. tr.
Faire une semonce, une réprimande. Son père l'a semoncé d'importance. Il est vieux. En termes de Marine, il signifie Sommer un navire de se faire reconnaître.

Littré (1872-1877)

SEMONCER (se-mon-sé ; le c prend une cédille devant a et o : semonçant, semonçons) v. a.
  • 1 Terme familier. Faire une semonce, une réprimande.
  • 2 Terme de marine. Obliger un bâtiment à arborer ses couleurs ou à mettre en panne.

REMARQUE

Semoncer, usité au XVIe siècle, cesse de l'être au XVIIe, et ne reparaît plus qu'avec le sens de réprimander.

HISTORIQUE

XVIe s. Semoncer, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « semoncer »

Semonce.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dénominal de semonce.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « semoncer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
semoncer sœmɔ̃se

Traductions du mot « semoncer »

Langue Traduction
Anglais to denounce
Espagnol denunciar
Italien denunciare
Allemand zu denunzieren
Chinois 谴责
Arabe للتنديد
Portugais denunciar
Russe осуждать
Japonais 非難する
Basque salatzeko
Corse per denunciare
Source : Google Translate API

Synonymes de « semoncer »

Source : synonymes de semoncer sur lebonsynonyme.fr
Partager