La langue française

Gymnase

Sommaire

  • Définitions du mot gymnase
  • Étymologie de « gymnase »
  • Phonétique de « gymnase »
  • Citations contenant le mot « gymnase »
  • Traductions du mot « gymnase »
  • Synonymes de « gymnase »

Définitions du mot « gymnase »

Trésor de la Langue Française informatisé

GYMNASE, subst. masc.

A. − ANTIQ. Édifice public comprenant bâtiments et portiques où l'on se rencontrait pour parler et pour pratiquer les exercices du corps. Le lendemain, Démétrius entra dans le gymnase dont on venait de faire la dédicace et se mit à déclamer contre les bains (Flaub., Tentation,1849, p. 301) :
1. Au reste, notre âge aura vu cette chose nouvelle : des hommes qui se réclament du spirituel enseigner que la Grèce vénérable c'est Sparte avec ses gymnases, non la cité de Platon ou de Praxitèle... Benda, Trahis. clercs,1927, p. 164.
B. − Moderne
1. Bâtiment comprenant une vaste salle pourvue des installations et des appareils permettant la pratique des exercices du corps. Les leçons de gymnastique que nous donnait un caporal de pompiers étaient peu suivies. Nous dédaignions le gymnase établi dans une des cours (A. France, Vie fleur,1922, p. 400) :
2. L'école Alsacienne, qui n'avait pas encore, en ce temps-là, l'importance qu'elle a prise par la suite et ne disposait pas d'une salle spéciale pour les exercices physiques, menait ses élèves au « gymnase Pacaud », rue de Vaugirard... Gide, Si le grain,1924, p. 369.
2. [Dans certains pays, notamment en Allemagne et en Suisse] École d'enseignement secondaire. Il devait faire son collège, ensuite viendrait le gymnase, ensuite l'université (Ramuz, A. Pache,1911, p. 9) :
3. Elle discuta l'utilité des leçons de Kleist, et se réjouit tout haut de la décision des maîtres de langue bavarois qui avaient décrété dans les gymnases de remplacer le français par l'espagnol. Giraudoux, Siegfried et Lim.,1922, p. 132.
Prononc. et Orth. : [ʒimnɑ:z]. [a] ds Dub. et Lar. Lang. fr. Att. ds Ac. 1740-1932. Étymol. et Hist. 1. 1remoitié xiiies. gymnasy « établissement où l'on forme la jeunesse aux exercices du corps » (Macchabées, éd. E. Goerlich, II, IV, 9, p. 64); 1721 gymnase (Trév.); 2. 1596 « établissement d'enseignement secondaire (en Allemagne, en Suisse) » (Hulsius). Empr. au lat. class.gymnasium « lieu public chez les Grecs destiné aux exercices du corps, gymnase », gr. γ υ μ ν α ́ σ ι ο ν. Fréq. abs. littér. : 256. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 328, b) 627; xxes. : a) 466, b) 191. Bbg. Archit. 1972, p. 156.

Wiktionnaire

Nom commun

gymnase \ʒim.nɑz\ masculin

  1. (Antiquité) Lieu où les Grecs s’exerçaient, nus (ou presque nus) à lutter, à lancer le disque, et à d’autres jeux propres à développer et à fortifier le corps.
    • Les exercices, les jeux du gymnase.
    • Les portiques extérieurs des gymnases étaient particulièrement destinés aux conférences philosophiques et aux exercices littéraires.
  2. (Aujourd’hui) Établissement où l’on forme la jeunesse aux exercices du corps.
    • L’équipe des hockeyeuses avait disparu, mais il trouva sans mal le gymnase, un bâtiment bas près d’une piste d’athlétisme, avec sur le devant une grande statue représentant un discobole. — (Ken Follett, Le Troisième jumeau, traduit de l’anglais par Jean Rosenthal, Éditions Robert Laffont, 2012, chapitre 1)
  3. (Par analogie) Grande salle aménagée pour les exercices du corps, dans un établissement scolaire.
    • Les gymnases militaires.
  4. (Suisse) Établissement d’enseignement secondaire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GYMNASE. n. m.
Lieu où les Grecs s'exerçaient, nus ou presque nus, à lutter, à jeter le disque, et à d'autres jeux propres à développer et à fortifier le corps. Les exercices, les jeux du gymnase. Les portiques extérieurs des gymnases étaient particulièrement destinés aux conférences philosophiques et aux exercices littéraires. Il se dit également aujourd'hui de Certains établissements où l'on forme la jeunesse aux exercices du corps. Il y a plusieurs gymnases dans cette ville. Il se dit aussi, dans un Collège, une école, d'Une grande salle aménagée pour les exercices du corps. Les gymnases militaires. On donne, dans certains pays étrangers, le nom de GYMNASE à des établissements d'enseignement secondaire.

Littré (1872-1877)

GYMNASE (ji-mna-z') s. m.
  • 1Lieu où les Grecs s'exerçaient à lutter, à jeter le disque, et autres jeux de force. Ceux que l'on destinait à la profession d'athlète, fréquentaient, dès leur plus tendre jeunesse, les gymnases ou palestres, qui étaient des espèces d'académies, entretenues pour cela aux dépens du public, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. v, p. 61, dans POUGENS.
  • 2 Par analogie, établissement où l'on forme la jeunesse aux exercices du corps.

    Gymnase ou gymnasium, nom que l'on donne en Allemagne aux colléges ou écoles latines.

  • 3Le Gymnase dramatique, théâtre de comédie à Paris. Les pièces du Gymnase. Le genre du Gymnase.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

GYMNASE, s. m. gymnasium, (Littér. greq. & rom.) édifice public chez les Grecs & les Romains, où ceux qui vouloient s’instruire & se perfectionner dans les exercices, trouvoient tous les secours nécessaires. Ces lieux se nommoient gymnases, à cause de la nudité des athletes ; palestres, à cause de la lutte, qui étoit un des exercices qu’on y cultivoit le plus ; & quelquefois chez les Romains thermes, parce que l’appartement des bains & des étuves en faisoit une des parties principales.

Les différentes pieces qui composoient ces grands édifices peuvent, suivant M. Burette, se réduire à douze principales, savoir : 1°. les portiques extérieurs, où les Philosophes, les Rhéteurs, les Mathématiciens, les Medecins, & autres savans, faisoient des leçons publiques, disputoient, ou lisoient leurs ouvrages. 2°. L’éphébeum, où les jeunes gens s’assembloient de grand matin, pour y apprendre les exercices dans le particulier, & sans spectateurs. 3°. Le coryceum, autrement nommé l’apodyterion ou le gymnasterion, qui étoit une espece de garderobe où l’on quittoit ses habits, soit pour les bains, soit pour les exercices. 4°. L’élæothesium, l’aliptérion, ou l’unctuarium, destiné aux oignemens qui précédoient, ou qui suivoient l’usage des bains, la lutte, le pancrace, &c. 5°. La palestre proprement dite, ou l’on s’exerçoit à la lutte, au pugilat, au pancrace, & autres exercices. 6°. Le sphæristérium ou jeu de paume, reservé pour les exercices où l’on employoit une balle. 7°. Les grandes allées non-pavées, lesquelles occupoient le terrain compris entre les portiques & les murs qui entouroient tout l’édifice. 8°. Les xystes, (xysti) qui étoient des portiques, sous lesquels les athletes s’exerçoient pendant l’hyver & le mauvais tems. 9°. Dautres xystes, (xysta) qui étoient des allées découvertes, destinées pour l’été & pour le beau tems, & dont les unes étoient toutes nues, & les autres plantées d’arbres. 10°. L’appartement des bains composé de plusieurs pieces. 11°. Le stade qui étoit un terrein spacieux, demi-circulaire, sablé, & entouré de gradins pour les spectateurs des exercices. 12°. Le grammatéion, qui étoit le lieu destiné à la garde des archives athlétiques.

Ces gymnases étoient gouvernés par plusieurs officiers ; tels étoient 1°. le gymnasiarque, ou le surintendant de toute la gymnastique ; 2°. le xystarque, ou celui qui présidoit aux xystes & au stade ; 3°. le gymnaste ou le maître des exercices, qui en connoissoit les différentes qualités, & les accommodoit aux âges & aux diverses complexions ; 4°. le pædotriba, ou prevôt de salle, employé à enseigner méchaniquement les exercices, sans en entendre les avantages par rapport à la santé. Sous ces quatre principaux officiers, dont on peut consulter les articles, servoit une foule de subalternes, dont les noms assez peu importans désignoient les différentes fonctions qu’ils avoient en sous-ordre. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « gymnase »

Du latin gymnasium, du grec ancien γυμνάσιον, gumnásion, lui-même issu de γυμνός, gumnós (« nu »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Γυμνάσιον, de γυμνὸς, nu.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « gymnase »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gymnase ʒimnaz

Citations contenant le mot « gymnase »

  • On ne devient pas champion dans un gymnase. On devient champion grâce à ce qu’on ressent ; un désir, un rêve, une vision. On doit avoir du talent et de la technique. Mais le talent doit être plus fort que la technique. De Mohammed Ali
  • 14 JUILLET - Plusieurs incidents ont éclaté dans la nuit de lundi à mardi à Paris et en banlieue, où un gymnase et un bus ont notamment été incendiés et au moins une cinquantaine de personnes interpellées. Le HuffPost, À Nanterre, un gymnase et un bus brûlés avant le 14 juillet | Le HuffPost
  • Dans la nuit de lundi à mardi, une effraction a été commise au gymnase de Kerallan, place Jules-Ferry à Plouzané. Un ou plusieurs individus ont pénétré dans l’enceinte et ont commis des dégâts matériels importants. Le Telegramme, Effraction et dégradations au gymnase de Kerallan - Plouzané - Le Télégramme
  • Le patron du gymnase, Kris Whitelaw, 36 ans, a déclaré à sa collègue Sophie Veitch du gymnase Energie Fitness que les femmes «  partent sur une tangente  » et ont dit que s’il était en charge, les choses se dérouleraient différemment. News 24, Le patron du gymnase a dit aux employées que les femmes ne devraient pas être des gérantes car elles «se promènent» et «sont émotives» - News 24
  • Plusieurs incidents ont éclaté dans la nuit de lundi à mardi à Paris et en banlieue, où un gymnase et un bus ont notamment été incendiés et au moins une cinquantaine de personnes interpellées. , Violences 14 juillet - A Nanterre, un gymnase et un bus ont été incendiés - A Lyon et Paris, des incidents et feux de poubelles - Affrontements avec les forces de l'ordre à Montbéliard - Vidéo
  • Pour 2020, le fonctionnement est prévu à hauteur de 3 055 160 € et l’investissement à hauteur de 3 263 354 €. Il a été décidé de reconduire les taux des taxes aux valeurs de 2019 soit 18,08 % pour le foncier bâti et 47,14 % pour le foncier non bâti. Le plus gros projet sera la reconstruction du gymnase pour 842 000 €, suivi de la voirie pour 374 805 € et les bâtiments communaux pour 143 334 €. Le Telegramme, Conseil municipal : le gymnase sera reconstruit pour 842 000 € - Guerlédan - Le Télégramme
  • La saison à venir va pouvoir se dérouler dans des conditions optimales pour les activités qui se déroulent dans le dojo municipal. En effet, la rénovation complète du Dojo du gymnase va permettre aux associations de pratiquer leurs activités dans des conditions d’utilisations idéales et ajustables (température, bien-être). Pour cela, de nombreux aménagements ont été réalisés : installation d’un système de renouvellement d’air avec vitesse régulée par une sonde CO2 afin d’ajuster le renouvellement par rapport à l’utilisation du local, doublage et isolation des murs périphériques avec mise en peinture, mise en place d’un nouveau plafond isolant, suppression d’un pont thermique par des menuiseries aluminium avec double vitrage… Le "temple des Arts Martiaux" est désormais prêt à accueillir les sportifs dans de très bonnes conditions. ladepeche.fr, Castelginest. Le dojo du gymnase s’est refait une beauté - ladepeche.fr

Traductions du mot « gymnase »

Langue Traduction
Anglais gymnasium
Espagnol gimnasio
Italien palestra
Allemand gymnasium
Chinois 健身房
Arabe صالة للألعاب الرياضية
Portugais ginásio
Russe гимнастический зал
Japonais ジム
Basque kiroldegia
Corse ginnasiu
Source : Google Translate API

Synonymes de « gymnase »

Source : synonymes de gymnase sur lebonsynonyme.fr
Partager