La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « pierrot »

Pierrot

Variantes Singulier Pluriel
Masculin pierrot pierrots

Définitions de « pierrot »

Trésor de la Langue Française informatisé

PIERROT1, subst. masc.

Fam. Moineau franc. À propos, répondit Cosette, j'ai ouvert ma fenêtre, il vient d'arriver un tas de pierrots dans le jardin. Des oiseaux, pas des masques (Hugo, Misér.,t.2, 1862, p.669).
Prononc. et Orth.: [pjε ʀ ο]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1694 (La Fontaine, Fables, XII, 2, éd. F. Gohin, t.2, p.213). Transpos. au moineau du prénom Pierrot, hypocor. de Pierre (du lat. Petrus). V. FEW t.8, p.332a. Bbg. Chautard Vie étrange Argot 1931, p.138.

PIERROT2, subst. masc.

[P. allus. à Pierrot, personnage de théâtre et de pantomime naïf et rêveur, vêtu de blanc et au visage enfariné] Masque travesti en pierrot. Un des pierrots était à ses côtés. Son long vêtement blanc tranchait sur le fond obscur de la salle. À son loup de velours noir, elle reconnut celui qui tout à l'heure, de la rue, l'avait regardée avec tant de persistance (Reider, MlleVallantin,1862, p.49).Vêtue de noir, mais avec de la poudre au visage et une collerette qui lui donne l'air d'un pierrot coupable (Alain-Fournier, Meaulnes,1913, p.338).
P. ext., vieilli et péj.
Naïf, sot; individu quelconque. Synon. bonhomme, quidam, type.Il a fait la tête ahurie et épanouie d'un pierrot regardant un bain de femmes par une fente (Goncourt, Journal,1860, p.799).Quel est ce pierrot? demanda-t-elle à Passavant, qui l'avait fait asseoir et s'était assis auprès d'elle (Gide, Faux-monn.,1925, p.1169).
Empl. adj. L'air toujours un peu pierrot, elle voltige avec nous, coupe les bandes de travers, se trompe (Colette, Cl. école,1900, p.263).
Arg. milit., vieilli. Bleu; soldat qui n'est pas encore un ancien. Quant aux pierrots, aux pauvres bleus fraîchement débarqués du patelin natal, qu'il se faisait un plaisir d'ahurir sous une grêle ininterrompue de corvées et de punitions, ils en venaient à s'entre-regarder, tout pâles, les dents serrées, sans une parole (Courteline, Train 8 h 47,1888, 1repart., 2, p.21).
P. méton., HIST. DU COST.
Collerette à grands plis. Vous m'attacherez mon pierrot (...). J'aurais bien mis une tournure, mais à quoi bon? (A. Ricard, 1820ds Larch. 1858, p.649).
Corsage de femme dont le dos est terminé par deux très petits pans relevés. La courtisane est toute blanche, un fichu de gaze autour du cou, et habillée d'un pierrot blanc aux petites basques retroussées et sans manches, et noué lâchement par de larges rubans d'un violet pâle (E. de Goncourt, Mais. artiste,t.2, 1881, p.49).
P. anal., arg., vieilli. Verre de vin blanc. Asphyxier, étouffer un pierrot. Boire un verre de vin blanc. J'étais-t-allé à la barrière des Deux-Moulins, histoire d'asphyxier le pierrot (La Correctionnelle,1844ds Larch. 1872).
Prononc. et Orth. V. pierrot1. Étymol. et Hist. 1. 1691 nom d'un personnage de la Comédie italienne, ici p. compar. (Racine, Lettre à Boileau, 3 avr. ds OEuvres, éd. P. Mesnard, t.7, p.15: On choisit pour cela huit compagnies de grenadiers, tant du régiment du Roi que d'autres régiments, qui tous méprisent fort les soldats des gardes, qu'ils appellent des Pierrots [en it. ds le texte; d'apr. l'éd., ibid., note 3, ce surnom était dû à la couleur gris-blanc de l'uniforme des gardes]); 1721 (Trév.); 2. 1748 mode, nom donné à un corsage de femme (Arr. du parl. de Rouen, in Stat. des merciers de Rouen, éd. 1764, p.369 ds Fonds Barbier); 1820 «collerette à grands plis» (A. Ricard ds Larch. 1858); 3. 1844 arg. «verre de vin blanc» (La Correctionnelle ds Larch. 1872: asphyxier le pierrot); 4. 1862 «personnage niais» (Larchey, Excentr. lang.). Transpos. du prénom Pierrot (cf. pierrot1), peut-être sous l'infl. de l'ital. Pedrolino, att. dep. 1584 (B. Rossi d'apr. DEI), comme nom d'un personnage de la Commedia dell'arte (Bl.-W.1-5). Fréq. abs. littér.: 133. Bbg. Quem. DDL t.1.

Wiktionnaire

Nom commun - français

pierrot \pje.ʁo\ ou \pjɛ.ʁo\ masculin

  1. (Ornithologie) (Familier) Nom vulgaire du moineau (genre Passer), plus spécialement du moineau domestique ou moineau franc (Passer domesticus Linnaeus, 1758).
    • Hardi comme un pierrot.
    • Je ne voulais pas tomber dans les rues de Paris comme un pierrot sans plumes. — (Alphonse Daudet, Le petit Chose, 1868, réédition Le Livre de Poche, page 130)
    • À propos, répondit Cosette, j’ai ouvert ma fenêtre, il vient d’arriver un tas de pierrots dans le jardin. Des oiseaux, pas des masques. — (Victor Hugo, Les Misérables, 1881)
    • Le mois de mai faisait renaître la nature et les pierrots parisiens piaillaient l'amour sur les arbres reverdis. — (Guillaume Apollinaire, Les Onze Mille Verges)
    • Plusieurs hypothèses sont avancées pour expliquer ce déclin. "Il n'y a sûrement pas une cause unique", estime Frédéric Malher, pour qui les pierrots parisiens sont surtout confrontés à des problèmes d'habitat et de nourriture. "Le moineau fait son nid dans un trou (...) il aime bien les bâtiments un peu déglingués, donc quand on rénove un bâtiment ancien, on fait disparaître" son habitat, explique-t-il. — (Le nombre de moineaux de Paris en chute accélérée, Dominique Schroeder, L'Orient le jour, 28 août 2016)
  2. Comédienne ou comédien endossant le rôle de Pierrot, personnage de la pantomime, vêtu d'un habit blanc à longues manches, au caractère de niais ou de rêveur sentimental.
    • Mademoiselle, apitoyée, a permis à Marie Belhomme de fermer ses livres ; en blouse de toile à rayures noires et blanches, l’air toujours un peu pierrot, elle voltige avec nous, coupe les bandes de travers, se trompe, s’accroche les pieds dans les fils d’archal, se désole et se pâme de joie dans la même minute, inoffensive et si douce qu’on ne la taquine même pas. — (Willy [Henry Gauthier-Villars] et Sidonie-Gabrielle Colette, Claudine à l’école, réédition Le Livre de Poche, 1900, page 209)
    • Le fromage fut, d'autre part, utilisé, en certaines régions, pour le barbouillage en blanc des initiés, barbouillage sacro-saint qui s'obtenait également par la farine et par le gypse sacré (nos pierrots et nos pierrettes folkloriques ont là leur distante origine : ils furent, en des temps lointains, les nouveaux initiés, qui défilaient et dansaient, lors des fêtes qui terminaient la période de réclusion). — (Pierre Gordon, Le sacerdoce à travers les âges, Paris : Éditions La Colombe, 1950, page 107)
  3. (Militaire) (Familier) Jeune soldat ayant passé une année sous les drapeaux
    • — Et tous vos pierrots en prévention ? Ça déshonore l’armée, ces oiseaux-là !… Faudra me balayer ça en vitesse !… Je compte sur vous. — (Roger Vercel, Capitaine Conan, Albin Michel, 1934, réédition Le Livre de Poche, page 102)
  4. Personne dont l'apparence évoque le personnage de Pierrot.
    • À de longues tables, des maçons, des espèces de pierrots de tout âge, mangeaient lentement leurs portions congrues et buvaient leur litre sans presque causer. — (François Mauriac, Le Nœud de vipères, Grasset, 1933, réédition Le Livre de Poche, page 129)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PIERROT. n. m.
Nom vulgaire du moineau franc. Un pierrot. Hardi comme un pierrot.

PIERROT est aussi le Nom d'un personnage de la Comédie italienne, qui porte un habit blanc à longues manches et qui joue des rôles de niais ou de rêveur sentimental.

Littré (1872-1877)

PIERROT (piè-ro) s. m.
  • 1Nom propre transformé en nom générique du paysan. Celui qui s'était vu Corydon ou Tircis Fut Pierrot et rien davantage, La Fontaine, Fabl. IV, 2. Ronsard… Vient… changer, sans respect de l'oreille et du son, Lycidas en Pierrot et Philis on Toinon, Boileau, Art p. II.
  • 2Bateleur qui porte un babillement blanc à longues manches (s'écrit avec une minuscule). Pierrots et paillasses Charment sur les places Le peuple ébahi, Béranger, Cocagne.
  • 3Homme travesti en pierrot. On choisit pour cela huit compagnies de grenadiers, tant du régiment du roi que d'autres régiments, qui tous méprisent fort les soldats des gardes qu'ils appellent des pierrots, Racine, Lett. à Boileau, 3 avr. 1691.
  • 4Nom vulgaire du moineau franc. Quand un moineau du voisinage S'en vint les visiter, et se fit compagnon Du pétulant pierrot et du sage raton, La Fontaine, Fabl. XII, 2.

    Pierrot tacheté, le pétrel damier tacheté.

  • 5Corsage de femme dont le dos est terminé par deux petits pans relevés. Chez ces graves Romains, qui de nous se peindrait Cornélie en pierrot, et César en gilet ? Delille, Imagin. VII.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PIERROT. Ajoutez :
6être gai comme Pierrot, être d'humeur joyeuse.

XVIe s. Et ainsi print congé, gay comme Pierot, Bonav. Des Périers, cité dans DELBOULLE, Gloss. de la vallée d'Yères, p. 259.

M. Delboulle pense que, dans cette locution, pierrot représente le moineau, qui est un oiseau vif et alerte ; cela s'appuie sur la locution gai comme pinson ; cependant, chez Bonaventure des Periers, Pierot a un grand p et paraît se rapporter au nom propre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PIERROT, voyez Moineau.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pierrot »

(Sens 1) (1678) Diminutif du prénom Pierre.
(Sens 2) Du personnage éponyme de la commedia dell'arte.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Diminutif de Pierre, nom propre lat. Petrus ; grec, Πέτρος, qui paraît ne se trouver d'abord que dans le Nouveau Testament, et qui est la traduction de Cephas, qui signifie pierre en hébreu.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pierrot »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pierrot pjero

Images d'illustration du mot « pierrot »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pierrot »

Langue Traduction
Anglais pierrot
Espagnol pierrot
Italien pierrot
Allemand pierrot
Chinois 皮埃罗
Arabe pierrot
Portugais pierrot
Russe пьеро
Japonais ピエロ
Basque pierrot
Corse pierrot
Source : Google Translate API

Synonymes de « pierrot »

Source : synonymes de pierrot sur lebonsynonyme.fr

Pierrot

Retour au sommaire ➦

Partager