La langue française

Marionnette

Sommaire

  • Définitions du mot marionnette
  • Étymologie de « marionnette »
  • Phonétique de « marionnette »
  • Citations contenant le mot « marionnette »
  • Images d'illustration du mot « marionnette »
  • Traductions du mot « marionnette »
  • Synonymes de « marionnette »

Définitions du mot « marionnette »

Trésor de la Langue Française informatisé

MARIONNETTE, subst. fém.

A. −
1. Figure de bois, de carton, de tissu ou d'autre matière, représentant une personne ou un animal, qui est articulée ou non, actionnée à la main (marionnette à gaine) ou à l'aide de fils (marionnette à fils) par une personne généralement cachée et à laquelle on fait jouer un rôle parlant ou muet. Spectacle de marionnettes. Les marionnettes articulées remontent à la plus haute Antiquité; ainsi, au temps de Périclès, les enfants faisaient usage d'une sorte de marionnette en bois, dont les membres se mouvaient au moyen de fils (D'Allemagne,Hist. jouets, 1902, p. 239).
Au plur. Théâtre de marionnettes et, p. ell., marionnettes. Théâtre où l'on donne un spectacle de marionnettes. Je te mènerai aux marionnettes, à la meilleure place (Flaub.,Tentation, 1849, p. 352).Un théâtre de marionnettes se dresse et toutes les femmes s'asseyent et se rangent en corbeille, autour de l'estrade où se joue la parodie du Bossu (Goncourt,Journal, 1863, p.1235).
[Dans le refrain d'une vieille chanson française destinée aux enfants, que l'on mime gén. avec les mains] La Voix de la Nourrice: Ainsi font, font, font les petites marionnettes, Ainsi font, font, font Trois petits tours et puis s'en vont (H. Bataille, Maman Colibri, 1904, iv, 9, p. 32).
Loc. Faire les marionnettes. Faire tourner les mains de droite à gauche et de gauche à droite, les doigts dressés en l'air, pour imiter les mouvements des marionnettes. Elle la faisait danser une minute, amusait son regard incertain en faisant les marionnettes avec les doigts (Van der Meersch,Empreinte dieu, 1936, p. 172).Pierre s'est lavé les mains, mais il n'a naturellement pas pris le temps de les essuyer et il les sèche en faisant les marionnettes (Morand,Homme pressé, 1941, p. 59).
2. P. anal.
a) Personne dont les gestes ou les attitudes évoquent l'automatisme, l'exubérance ou l'exagération des mouvements des marionnettes. Synon. pantin.En chaire, il y a une espèce de petite marionnette, se démenant à froid en une langue très basse, très ampoulée et très vulgaire (Goncourt,Journal, 1864, p. 33).La silhouette démantibulée de la servante défunte s'agitait et se trémoussait, marionnette funèbre, au milieu du vestibule désert (Lorrain,Contes chandelle, 1897, p. 88):
1. ... pour qui ces deux marionnettes jouaient-elles la tragédie? Les attitudes et les gestes de la fille me paraissaient aussi exagérés, aussi faux que ceux de la mère... Gide,Isabelle, 1911, p. 656.
b) Personne sans caractère, qu'on manoeuvre à son gré, à qui l'on fait faire ce que l'on veut; personne qui n'est pas libre d'agir et qui doit obéir à une autre. Synon. pantin.La nature est pour moi une décoration dont la durée est insolente, et sur laquelle est jetée cette passagère et sublime marionnette appelée l'homme (Vigny,Journal poète, 1835, p. 1028).Un vieux monsieur (...) fort entouré, car il payait à boire; parlant beaucoup, casquant, servant de marionnette à tous (Gide,Journal, 1902, p. 127):
2. C'est un poëte [Dieu]; et l'homme est sa marionnette. La naissance et la mort sont deux coups de sonnette, L'un à l'entrée, et l'autre au départ du pantin, Je ris avec le vieux machiniste Destin. Hugo,Légende, t. 6, 1883, p. 285.
c) Loc., vx. Jouer les grandes marionnettes. Employer les grands moyens pour réussir. Ce fut à Arnouville que l'on commença à jouer les grandes marionnettes (Mmede Chateaubr., Mém. et lettres, 1847, p. 96).
B. − MAR. ,,Réunion de poulies tenues, verticalement, par deux traverses, entre lesquelles elles peuvent pivoter pour se prêter à diverses directions de force`` (Bonn.-Paris 1859). On monte les poulies de pied de mât en marionnettes, maintenues verticales entre deux traverses en bois entre lesquelles elles tournent et pivotent librement (Galopin,Lang. mar., 1925, p.45).
Prononc. et Orth.: [maʀjɔnεt]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1479 «instrument de musique, probablement un rebec» flayos, lutz et marionnettes (Jean Molinet, La journée du Therouenne, 23 ds Faictz et dictz, éd. N. Dupire, I, 128) − 1549 (Entrée de Phil. II, Reg. de cuir noir, A. Tournai ds Gdf. Compl.); b) 1517 «espèce de danse» danssant maryonetes (Fragments d'une sottie par Maitre Georges, 48 ds Recueil général des sotties, éd. E. Picot, II, 258); 2. a) 1556 «petite figure d'homme ou de femme qu'on fait mouvoir par des fils, des ressorts ou avec la main» (Cardanus, Subtiles invent., I, 18, p. 352 ds Gay); b) au plur. 1584 «endroit où l'on fait jouer les marionnettes; jeu de marionnettes» aux badineries ... bastelleries et marionnettes (G. Bouchet, Sérées XVIII, éd. C. E. Roybet, t. 3, p. 177); d'où 1738 «personne sans caractère, qu'on manoeuvre à sa guise» (Voltaire, Lettre à Frédéric, Prince royal de Prusse, 23 janv. ds Œuvres complètes, éd. L. Moland, t.34, p.397); c) 1787 «personne dont les gestes saccadés évoquent les mouvements d'une marionnette» (Fér. Crit.); 3. 1831 mar. (Will.). Forme dissimilée d'un dimin. de mariole désignant la Vierge, ca 1223 (G. de Coinci, Mir. Vierge, éd. Koenig, I Mir. 13, 39), puis une «petite image de la Vierge» 1306 (G. Gautier, Royaux Lignages, I, 7736 ds T.-L.), les marionnettes étant ainsi appelées par un dimin. de Marie parce qu'aux fêtes de l'Assomption on donna, pour remplacer les Mystères, des jeux de marionnettes; d'ailleurs, marionnette a désigné, en 1489 en Cambrésis, une monnaie portant l'image de la Vierge (Jean Molinet, Le Cri des monnaies, 32, op. cit., II, 767), en 1566 une statue, une image de la Vierge (Henri Estienne, Apologie pour Hérodote, au lecteur, éd. P. Ristelhuber, I, p. 14). Fréq. abs. littér.: 212. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 259, b) 365; xxes.: a) 374, b) 259.
DÉR.
Marionnettiste, subst.Personne qui crée des marionnettes et imagine des spectacles où elles entrent en scène; personne qui fait mouvoir les marionnettes, qui leur prête sa voix. Un bon marionnettiste est amoureux de sa marionnette (...). Il prête à la marionnette sa voix et son souffle et, ce faisant, celle-ci devient un peu son propre enfant (M. Esclapez, Cah. d'illustrations, [p. III] ds Collodi, Les Aventures de Pinocchio, Paris, Gallimard, 1979). [maʀjɔnεtist], [-ne-]. 1reattest. 1852 (Gautier, Souv. de théâtre..., Marionnettes ds Rob.); de marionnette, suff. -iste*.
BBG.Goddaert (D.). Marionnettes et congénères, ét. de lexicol. hist. Thèse, Gand, 1962/63. _ Hotier (H.). Le Vocab. du cirque et du music-hall en France. Paris, 1973, p. 117. _ Mack. t.2 1939, p.134. _ Migl. Nome propr. 1968 [1927], p. 124, 213, 239. _ Sculpt. 1978, pp. 521-522.

Wiktionnaire

Nom commun

marionnette \ma.ʁjo.nɛt\ féminin

  1. Figurine que l’on fait mouvoir, ordinairement par des fils, quelquefois par des ressorts, quelquefois simplement avec la main.
    • Une représentation de marionnettes.
    • Une pièce pour marionnettes.
    • George Sand avait installé à Nohant un théâtre de marionnettes.
    • Mais de la silhouette en carton au masque et à la marionnette, l'évolution n'est que normale et toute interne. — (Michel Corvin, Le théâtre de recherche entre les deux guerres: le laboratoire art et action, 1974)
    • « Artiste, on donne sa propre vie à ses créations ou bien l’on taille des marionnettes et l’on habille des poupées. » — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 244.)
  2. (Par extension) Quelqu’un qui est manipulé par quelqu’un d'autre.
    • Il est devenu la marionnette de son nouvel ami.
    • Toutes les institutions de la société dans lesquelles s'épuise l'existence humaine ne sont dès lors que jeux de simulacres, tout homme social est une marionnette qui s'ignore. — (Bernard Brugière, Les figures du corps, 1991)
    • Sous influence d'un gourou arabe, Chakib Khalil qui vivait à Genève, Messali issu d'un milieu fétichiste, tomba totalement sous l'influence de ce sbire du nationalisme arabe alors en gestation, jusqu'à devenir une marionnette entre ses mains […]. — (Tarab Omar, Dans une autre vie, Editions Publibook, 2012, p. 233)
    • Lorsque j’écris, je suis en quête de vérité et de quelque chose qui me dépasse. Parfois, j’ai l’impression – fugace – d’être une marionnette : mes mains bougent toutes seules, mues par un truc mystérieux, venu de je ne sais où. — (Annick Cojean, Melody Gardot : « Je n’ai que 14 ans dans ma deuxième vie », Le Monde. Mis en ligne le 18 mars 2018)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MARIONNETTE. n. f.
Petite figure de bois ou de carton qui représente un homme ou une femme et que l'on fait mouvoir, ordinairement par des fils, quelquefois par des ressorts, quelquefois simplement avec la main. Une représentation de marionnettes. Une pièce pour marionnettes. George Sand avait installé à Nohant un théâtre de marionnettes. Fig. et fam., C'est une marionnette, une vraie marionnette, ce n'est qu'une marionnette, C'est une personne légère, frivole, sans caractère, qui cède facilement aux impulsions étrangères.

Littré (1872-1877)

MARIONNETTE (ma-ri-o-nè-t') s. f.
  • 1Petite figure d'homme, etc. qu'on fait mouvoir par des fils, par des ressorts, ou même avec la main. Là, dans le carnaval, vous pourrez espérer… Et parfois Fagotin et les marionnettes, Molière, Tart. II, 3. Je vous prie d'empêcher les marionnettes où les discours impurs portent au mal, Bossuet, Lett. div. 1. Je n'ai pas encore assez de tête pour vous parler d'Olympie [titre d'une tragédie de Voltaire où il y a beaucoup de spectacle] ; mais j'entrevois que, de toutes les pièces de théâtre, ce sera la plus pittoresque, et que les marionnettes que Servandoni donne au Louvre n'en approcheront jamais, Voltaire, Lett. d'Argental, 15 mai 1762. Aujourd'hui directeur de fantoccini, vulgairement appelés marionnettes, Picard, Marionnettes, I, 1.

    Par extension. Je suis si las de découvrir les fourberies des prêtres payens, et je suis si persuadé aussi qu'on est las de m'en entendre parler, que je ne m'amuserai point à dire comment on pouvait faire jouer de pareilles marionnettes [les prétendus prodiges], Fontenelle, Oracl. I, 18.

    Fig. Je ne vois rien que joutes et qu'ébats, Que jeux d'enfants, chocs de marionnettes, Qui chantent clair leurs petites sornettes, Saint-Amant, Ép. héroï-comique, à Mgr. le duc d'Orléans. Pauvres marionnettes de l'éternel demiourgos (voy. DÉMIURGE), qui ne savons ni pourquoi ni comment une main invisible fait mouvoir nos ressorts, Voltaire, Dict. phil. Passions.

    Fig. Il a fait jouer les grandes marionnettes, c'est-à-dire il a employé de grands moyens pour réussir.

  • 2 Fig. Personne frivole, sans caractère, qu'on fait agir et parler comme on veut. C'est une marionnette, une vraie marionnette. Je crois écrire à Votre Altesse royale, non pas comme à un automate créé pour être à la tête de quelques milliers de marionnettes humaines, mais comme à un être des plus libres et des plus sages que Dieu ait jamais daigné créer, Voltaire, Lett. prince roy. de Prusse, 23 janv. 1738. Ces femmes en grand panier qui vous traitent en marionnettes, Rousseau, Ém. I.
  • 3 Fig. Simulacre, représentation. Pendant que le mari [M. de Grignan] fait cette marionnette de guerre au dehors [le siége d'Orange], la femme est aux prises avec Monsieur de Marseille, Sévigné, Guitaut, 23 nov. 1673. Nous avons gagné notre petit procès de Ventadour ; nous en avions fait les marionnettes d'un grand ; car nous l'avons sollicité, Sévigné, 10 juill. 1675.
  • 4Femme de petite taille.
  • 5Bobine mobile placée sur le bord de l'établi du cardeur.

    Support de la roue d'un rouet de filateur.

    Bobine sur laquelle le fil se dévide.

    Pièce de bois mobile à laquelle sont fixées les tiges sur lesquelles se meuvent les rouets de l'ourdisseur.

  • 6S. f. pl. Terme de marin. Réunion de poulies tenues verticalement par deux traverses entre lesquelles elles peuvent pivoter. On les appelle aussi poulies tournantes.
  • 7S. f. pl. Ancien terme militaire. Nom d'une batterie de caisse qui annonçait l'exécution des châtiments militaires.

HISTORIQUE

XIIIe s. Devant ne sai quel mariole, Ki tient un enfant et acole, Toute jour s'aloit acroupant, Du Cange, mariola.

XVe s. Ne croire en tant de marioles, De babouins ou de fioles, Où trop de fois ydolatrons Contre les divines escoles ; Tels simulacres n'aourons [n'adorons], Deschamps, Poésies mss. f° 453.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MARIONNETTE, s. f. (Méchan.) les marionnettes sont des petites figures mobiles de carton, de bois, de métal, d’os, d’ivoire, dont se servent les batteleurs pour amuser le peuple, & quelquefois aussi ce qu’on appelle les honnêtes gens.

Leur invention est bien ancienne. Hérodote les connoissoit déja, & les nomme des statues mobiles par des nerfs. Dans les banquets de Xénophon, Socrate demande à un charlatan, comment il pouvoit être si gai dans une profession si triste ? Moi, répond celui-ci, je vis agréablement de la folie des hommes dont je tire bien de l’argent, avec quelques morceux de bois que je fais remuer. Aristote n’a pas dédaigné de parler de ces figures humaines, tendues, dit-il, avec des fils, qui leur font mouvoir les mains, les jambes, & la tête. On trouve dans le premier livre de Platon sur les loix, un beau passage à ce sujet : c’est un Athénien qui dit que les passions produisent dans nos corps, ce que les petites cordes exécutent sur les figures de bois ; elles remuent tous nos membres, continue-t-il, & les jettent dans des mouvemens contraires, selon qu’elles sont opposées entre elles.

L’usage de ces figures à ressort ne passa-t-il pas, avec le luxe de l’Asie, & la corruption de la Grece, chez les Romains, vainqueurs de ces peuples ingénieux ? Rien n’est plus vrai ; car il en est quelquefois question dans les auteurs latins. Horace parlant d’un prince ou d’un grand, qui se laisse conduire au caprice d’une femme ou d’un favori, le compare à ces jouets dont les ressorts vont au gré de la main qui tient le fil. « Vous, dit-il, n’êtes-vous pas l’esclave d’un autre ? Idole des bois, c’est un bras étranger qui met en jeu tous vos ressorts » !

Tu mihi qui imperitas, aliis servis miser atque
Duceris, ut nervis alienis mobile lignum.

Sat. 7. liv. II. ℣ 81.

Ecoutons l’arbitre des plaisirs de Néron. « Tandis que nous étions à boire, dit Pétrone au festin de Trimalcion, un esclave apporte un squelete d’argent, dont les muscles & les vertebres avoient une flexibilité merveilleuse. On le mit deux fois sur la table ; & cette statue ayant fait d’elle-même des mouvemens & des grimaces singulieres, Trimalcion s’écria : Voilà donc ce que nous serons tous, quand la mort nous aura plongé dans la tombe ? » Sans doute que le squelete de Pétrone étoit mu par des poids, des roues, des ressorts intérieurs, comme les automates de nos artistes.

L’empereur Marc Antonnin parle deux ou trois fois dans ses ouvrages de ces sortes de statues mobiles à ressort, & s’en sert de comparaison pour des préceptes de morale. Semblablement Favorinus, si vanté par Aulu-Gelle, voulant prouver la liberté de l’homme, & son indépendance des astres, dit que les hommes ne seroient que de pures machines à faire jouer, s’ils n’agissoient pas de leur propre mouvement, & s’ils étoient soumis à l’influence de ces astres.

En un mot, toutes les expressions dont les Grecs & les Romains se servent, indiquent qu’ils connoissoient, aussi-bien que les modernes, ces figures mobiles que nous appellons marionnettes. Les neurosplesta d’Hérodote, de Xénophon & autres, c’est-à-dire, des machines à nerfs & à ressort ; les mobilia ligna nervis alienis d’Horace ; les catenationes mobiles de Petrone ; les ligneolæ hominum figuræ d’Apulée, rendent parfaitement ce que les Italiens entendent par gelli buratini, les Anglois par the puppets, & les François par marionnettes.

Ce spectacle semble fait pour notre nation. Jean Brioché, arracheur de dents, nous le rendit agréable dans le milieu du dernier siecle. Il est vrai que dans le même tems un anglois trouva le secret de faire mouvoir les marionnettes par des ressorts, & tans employer des cordes ; mais nous préférâmes les marionnettes de Brioché, à cause des plaisanteries qu’il leur faisoit dire. Enfin Fanchon, ou François Brioché, immortalisé par Despréaux, se rendit encore plus célébre que son pere dans ce noble métier. (D. J.)

Marionnettes, en terme de Cardeur, sont deux montans de bois plantés à la tête du rouet sur chaque bord du banc, & garnis de deux fraseaux de jonc ou de paille qui se traversent parallelement à la position de la roue. Voyez les Pl. de Draperie.

Marionnette, s. f. (Art. d’ourdis.) piece de bois mobile à laquelle sont attachés les fraseaux de tous les rouets. Voyez Fraseaux.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « marionnette »

Dit par altération pour mariolette, diminutif de mariole, nom qu'on donnait anciennement à de petites figures de la Vierge Marie. Il y avait des fagots qu'au XVIe siècle on nommait mariolets, sans doute par comparaison à une mariole ou poupée. À ces fagots mariolets comparez les fagots margotins.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De Marion.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « marionnette »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
marionnette marjonɛt

Citations contenant le mot « marionnette »

  • Pour moi, j'ose poser en fait Qu'en de certains moments l'esprit le plus parfait Peut aimer sans rougir jusqu'aux marionnettes. Charles Perrault, Peau-d'Âne, Préface
  • La marionnette est une parole qui agit. De Paul Claudel
  • L'homme est une marionnette consciente qui a l'illusion de la liberté. De Félix Le Dantec / Science et conscience
  • Quand on prend la peine de découvrir les ficelles, on se sent moins marionnette... De Robert Blondin / Le bonheur possible
  • Ce que nous appelons notre volonté, ce sont les fils qui font marcher la marionnette, et que Dieu tire. De André Gide / Les Faux-Monnayeurs
  • Les marionnettes n'amusent que les enfants et les gens d'esprit. De George Sand
  • Les chroniqueurs font des hommes des marionnettes et de Dieu un ventriloque. De Christian Bobin / Le Très-Bas
  • Spectacle insolite jeudi 9 juillet que cette marionnette géante déambulant entre les étals du marché et dans le centre ancien ! midilibre.fr, Une marionnette géante pour annoncer les festivités - midilibre.fr
  • Il remue sa tête, d'un côté puis de l'autre, faisant trembler sa crinière fournie. Puis nous fixe, en clignant des yeux. Ce lion, Goldor, n'est qu'une marionnette, troublante de réalisme. Il sera l'une des stars du spectacle musical « Noé, la force de vivre », prévu à partir du 28 novembre à l'hippodrome de Longchamp (XVIe). Une production à vocation écolo, née de l'imagination d'Essaï Altounian. leparisien.fr, Spectacle : il recrée l’arche de Noé avec des marionnettes grandeur nature - Le Parisien
  • À Paris, la marionnette voit grand et passe les portes du Mouffetard – Théâtre des arts de la marionnette pour s’inviter dans l’espace public et vous invite à un lèche-vitrine marionnettique au cœur du 5e arrondissement ! Le vendredi 11 et le samedi 12 septembre, de 15h à 19 h, trois spectacles seront à découvrir dans des vitrines de commerces et au détour d’une place de marché. Originaux et grands publics, ils vous feront découvrir les arts de la marionnette comme vous ne les avez jamais vus. Unidivers, Troublantes apparences Le Mouffetard – Théâtre des arts de la marionnette Paris vendredi 11 septembre 2020
  • Une ville et un bailleur social qui réunissent les habitants autour d’un cahier de doléances ou d’un plan de restructuration urbaine : c’est plutôt commun comme méthode de démocratie participative. Dans le quartier nord de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), les Villeneuvois se rassemblent ce 15 juillet autour… de marionnettes géantes. Et «l’événement citoyen» se transforme soudain en fête carnavalesque. Orchestre déambulatoire, enfants qui sautent partout et stands de sucreries tenus par les associations du coin enchantent une esplanade à l’herbe piétinée encerclée par des barres d’immeubles austères. Dans cette cité paupérisée où commerces et lieux culturels se battent en duel, un tel événement (et de surcroît en période de post-confinement) relève presque du miracle. «Il ne se passe vraiment rien ici», soufflent plusieurs habitants dont l’image du quartier, mal considéré, colle à la peau. Pourtant depuis deux ans, ces grands ensembles abritent une résidence artistique hors du commun. Mené conjointement par la mairie, Toit et joie du groupe Poste Habitat - seul bailleur social à disposer depuis 2017 d’une direction culturelle - et la compagnie marionnettique les Grandes Personnes, ce projet culturel invite tous les résidents à écrire la quotidienneté joyeuse d’un territoire enclavée. Libération.fr, A Villeneuve, la création collective à petits pas de géants - Culture / Next
  • « Comment tu as fait pour faire briller la méduse ? Comment tu as mis les images dans l'eau ? C'est quoi la lumière rouge ? » Dans la belle salle du 1er étage au parquet brillant jonché de coussins, des enfants du centre de loisirs Anatole-France de Vitry ont assisté à la première représentation du spectacle de marionnettes « Aquavitae, les aventures du p'tit loup de mer ». Après 30 minutes d'une chouette plongée dans les océans et au bord de la barrière de corail, habilement menée par la compagnie Manœuvres, les enfants ont eu un échange avec les artistes. Et les questions fusent. Mais les secrets ne sont pas tous dévoilés « afin de sauvegarder la magie du théâtre », leur murmure la créatrice. L'objectif a été atteint : faire plaisir, émerveiller et toucher du regard sinon du doigt, la créativité. leparisien.fr, A Vitry, le théâtre reprend vie avec six jours de festival pour tous - Le Parisien
  • Map’Monde des marionnettes 69140 Rillieux-la-Pape, France, le dimanche 21 juin à 00:00 Unidivers, Map’Monde des marionnettes 69140 Rillieux-la-Pape,France Rillieux-la-Pape dimanche 21 juin 2020

Images d'illustration du mot « marionnette »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « marionnette »

Langue Traduction
Anglais puppet
Espagnol marioneta
Italien fantoccio
Allemand marionette
Chinois 木偶
Arabe دمية
Portugais fantoche
Russe кукольный
Japonais 傀儡
Basque txotxongilo
Corse pupu
Source : Google Translate API

Synonymes de « marionnette »

Source : synonymes de marionnette sur lebonsynonyme.fr
Partager