Gringalet : définition de gringalet, gringalette


Gringalet, gringalette : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

GRINGALET, -ETTE, subst. et adj.

Péjoratif
I. − Subst. Personne de petite taille, maigre et chétive. Il avait surtout une invincible mésestime qui frisait la répugnance pour les pauvres gringalets sortis de l'école polytechnique, ces maigres petits hommes à lunettes, gauches et maladroits (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Lit, 1884, p. 255).Et près de la caisse se tenait (...) une gringalette bien peignée, bien ficelée, qui vous avait (...) deux yeux bleu tendre, réservés d'ordinaire aux menues demoiselles de la bonne société (H. Bazin, Barbe,1957, p. 26) :
− Galopin, ostrogoth! c'est maintenant que tu viens me voir? (...) − Mais, grand'mère, j'ai eu une bronchite. Je me suis levé hier pour la première fois. − Tais-toi. Tu es bien capable d'avoir eu une bronchite. Tu n'es qu'un gringalet, qu'un avorton, comme ta saleté de mère qui m'a cependant perdu mon Charles, toute avorton qu'elle était aussi... Ah! là, là! vous me faites mal. Daniel-Rops, Mort,1934, p. 271.
[Employé pour qualifier une pers. avec condescendance ou avec mépris dans l'intention d'insulter]
[Dans une interpellation] − Ne m'approchez pas, monsieur le carabinier, vous puez l'écurie! − Gringalet! Si je ne me retenais à quatre, je te souffleterais de ma botte! (Borel, Champavert,1833, p. 210).Fabrice ferma les yeux et but coup sur coup quatre verres d'eau-de-vie. − Comme tu y vas, gringalet! s'écria la cantinière (Stendhal, Chartreuse Parme,1839, p. 45).
[Emploi qualificatif antéposé] Tenez, monsieur, vous connaissez bien ce gringalet de ferrailleur qu'est à la porte? Eh bien, si j'étais veuve, une supposition, il m'épouserait les yeux fermés, tant il les a ouverts à mon endroit (Balzac, Cous. Pons,1847, p. 144).L'épicière avait flanqué son gringalet de mari à la porte et elle restait sur le seuil de sa boutique, troussée court, les mamelles flasques, le chignon défait, un œil au beurre noir (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 146).
Rem. L'emploi au féminin est très rare.
II. − Adj. [Qualifiant un subst. désignant (le corps d') une pers.] Qui est petit, maigre et chétif. C'était un tout jeune homme, gringalet et maigre, l'air maladif et triste (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 208).Un petit air nigaud et gringalet, qui fait qu'il conserve à cinquante ans l'aspect et les allures d'un jeune homme (Gyp, Province,1890, p. 38).Il voulait ignorer son buste trop long, ses jambes courtes, ses bras grêles, et sur ce corps presque gringalet, la disproportion d'une tête trop forte, dont la barbe augmentait encore le volume (Martin du G., Thib., Pénitenc., 1922, p. 752).
Au fig. Faible au plan moral, artistique. Mallarmé pour la poésie, Maeterlinck pour le drame − et quoique auprès d'eux deux, je me sente bien un peu gringalet, j'ajoute moi pour le roman (Gide, Corresp. [avec Valéry] 1891, p. 46).
P. anal. Faible, qui manque de valeur, de vigueur, de puissance. Les pauvres petites misérables mines de plomb de M. Ingres, est-ce de l'art assez gringalet à côté des préparations de La Tour (Goncourt, Journal,1884, p. 316).Un son gringalet et comme chevrotant (Gide, Journal,1891, p. 20).
Prononc. et Orth. : [gʀ ε ̃galε], fém. [-εt]. Le subst. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1. 1611 « bouffon amusant » (Cotgr.); 2. a) 1785 « homme de petite taille, de corps maigre et chétif » (Beaumarchais, Mariage de Figaro, II, 21); b) 1835 adj. « fluet, faible, chétif » (Pomier, Loc. vicieuses Hte-Loire, p. 67). Soit par antiphrase et ironiquement de l'anc. subst. gringalet « sorte de cheval » (1165-70, Chr. de Troyes, Erec, éd. M. Roques, 3935); lui-même issu du gallois Keinkaled (composé de kein « beau » et kaled « dur, vigoureux »), nom du cheval de Gauvain dans un texte celtique daté du 3equart du xiies. Chrétien de Troyes a adopté ce nom, sous forme de gringalet, comme nom commun, pour désigner un cheval de race indéterminée, monture de Gauvain. La forme gringalet qui concurrence déjà guingalet dans les manuscrits d'Erec, s'explique par une mauvaise lecture des abréviations de gui-/gri-. Soit, plus vraisemblablement, du suisse all. *gränggeli « homme sans apparence, peu considérable », dimin. de gränggel « homme chétif », mot introduit en France par les mercenaires suisses. Sa rencontre avec gringalet serait alors tout à fait fortuite (FEW t. 16, p. 52a et Bl.-W.5). Fréq. abs. littér. : 48. Bbg. Sain. Sources t. 1 1972 [1925], pp. 297-298.

Gringalet, gringalette : définition du Wiktionnaire

Adjectif

gringalet \ɡʁɛ̃.ɡa.lɛ\ masculin

  1. (Familier) Qui est faible de corps, petit et grêle.
    • Rien ne s’élance de moi dont je puisse dire : « Ça va loin. » Non, c’est un fouillis de petites possibilités économes, de petits talents rabougris, de petites bontés bossues, de petites lâchetés clopinantes, de petits espoirs gringalets, de petites méchancetés chétives. — (Henri Troyat, Le mort saisit le vif, 1942, réédition Le Livre de Poche, page 221)

Nom commun

gringalet \ɡʁɛ̃.ɡa.lɛ\ masculin

  1. (Familier) Homme faible de corps, petit et grêle.
    • Il le trouvait bien un peu gringalet, et ce n’était pas là un gendre comme il l’eût souhaité. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857)
    • Il le dominait de sa force et de son assurance ; l’autre serrait les poings, tendait la tête, mais détournait le regard, gringalet rageur dans son veston étriqué. — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 171)

Nom commun

gringalet \Prononciation ?\ masculin

  1. Cheval.
    • À une brance par la resne
      Ot le guingalet arresné.
      — (Chrétien de Troyes, XIIe siècle)
    • Et si estoit montez dessus un gingalet
      Qui l'ambleüre va assez mieux d'un mulet.
      — (Guesclin, 18958, XIVe siècle)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Gringalet, gringalette : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GRINGALET. n. m.
Celui qui est faible de corps, petit et grêle. Il est familier.

Gringalet, gringalette : définition du Littré (1872-1877)

GRINGALET (grin-ga-lè ; le t ne se lie pas) s. m.
  • Terme familier. Homme faible de corps et grêle. M'est avis que c'était plutôt… comme qui dirait le gringalet de page, Beaumarchais, Mar. de Fig. II, 21.

    Homme sans consistance. Nous ne serons pas alors des individualités obscures, sans importance… des gringalets, ajoutait Malvina en appuyant, Reybaud, Jérôme Paturot, I, 5.

HISTORIQUE

XIIe s. À une brance par la resne Ot le guingalet arresné, Chrestien de Troyes, dans FR. MICHEL, Argot. (qui remarque qu'ailleurs le même auteur dit toujours gringalet).

XIIIe s. Les armes reçut un valet, Uns autres prist lou gringalet, Nouv. rec. de fabliaux et contes, t. I, p. 134.

XIVe s. Et si estoit montez dessus un gringalet (autre leçon : gingalet) Qui l'ambleüre va assez mieux d'un mulet, Guesclin, 18958.

XVIe s. Gringalet [bouffon amusant], Oudin, Dict.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gringalet »

Étymologie de gringalet - Littré

À Genève on l'emploie adjectivement : cheval gringalet, homme gringalet. Origine incertaine. On indique l'allemand gering, petit ; mais cela, vu la forme, est bien douteux. Dans les XIIe, XIIIe et XIVe siècles, un gringalet était une sorte de cheval.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de gringalet - Wiktionnaire

Du moyen gallois Keinkaled, nom du cheval de Gauvain dans un texte celtique daté du 3e quart du XIIe siècle et composé de keyn (« dos ») et de caled (« dur »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de gringalet - Wiktionnaire

(1611) Soit, par antiphrase et ironiquement, de l’ancien français gringalet (« sorte de cheval »). Soit, plus vraisemblablement, du suisse allemand *gränggeli (« homme sans apparence, peu considérable »), diminutif de gränggel (« homme chétif »), mot introduit en France par les mercenaires suisses.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gringalet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gringalet grɛ̃galɛ play_arrow

Citations contenant le mot « gringalet »

  • Jean se lève à 4h20. Quelques minutes plus tard, il grimpe dans le premier tramway de la ligne 1 après avoir quitté son petit appartement. "Je commence à travailler au supermarché à 5h45". L’euphorie n’est pas de la partie. Le jeune homme, plutôt gringalet, semble vouloir disparaître de ce tramway vide. midilibre.fr, Montpellier : de la plage à la ville, itinéraire d'une nuit blanche - midilibre.fr
  • On a l'impression qu'il va s'effondrer dans le box des prévenus. En larmes, quasiment incapable de répondre à la présidente autrement qu'en monosyllabes, cet étudiant de 18 ans est tout près du malaise ce vendredi, en fin d'après-midi. Ce gringalet en a d'ailleurs eu plusieurs depuis son transfert du commissariat de Boissy au dépôt du tribunal de Créteil. L'autre prévenu, qui a, lui, déjà eu affaire à la justice, le regarde sangloter. On ne comprend pas s'il lui en veut d'avoir tout raconté à la police ou s'il a pitié. leparisien.fr, Val-de-Marne : le père de la victime vole au secours des prévenus - Le Parisien
  • Steve Rogers a vécu mille vies en une ! Dire qu'à l'origine, le Super Soldat n'était qu'un gringalet désirant ardemment combattre le Mal... Pourtant, en l'espace d'une poignée de films, il a intégré la famille des Avengers, affronté son meilleur ami et rétabli l'équilibre du cosmos ! Ce qui explique en partie le nombre de coups hallucinant reçus par Captain America entre son arrivée dans le MCU et Avengers Endgame. Pas étonnant qu'après la guerre finale contre Thanos, il ait décidé de repartir vivre dans le passé auprès de Peggy Carter. Toutefois, le site Screen Rant a spotté un détail qui laisse supposer que malgré son apparence de papy, le super-héros est plus puissant qu'il n'y paraît, et même immortel ! melty, Avengers Endgame : Captain America est-il devenu immortel grâce à Thor ? | melty
  • Comment expliquer au contraire que certaines personnes comme Arnold Schwarzenegger, né Autrichien après la Seconde guerre mondiale dans une famille très modeste et gringalet à ses heures devint multiple champion du monde d’haltérophilie, l’acteur le mieux payé au monde, puis gouverneur de Californie.  LCI, BOOSTE TA CARRIERE - Soft skills : vaut-il mieux du talent ou de la persévérance ? | LCI

Traductions du mot « gringalet »

Langue Traduction
Corse debilitante
Basque weakling
Japonais 弱体化
Russe слабовольный человек
Portugais fraco
Arabe ضعيف
Chinois 弱化
Allemand schwächling
Italien mingherlino
Espagnol alfeñique
Anglais weakling
Source : Google Translate API

Synonymes de « gringalet »

Source : synonymes de gringalet sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « gringalet »



mots du mois

Mots similaires