La langue française

Avorton

Sommaire

  • Définitions du mot avorton
  • Étymologie de « avorton »
  • Phonétique de « avorton »
  • Évolution historique de l’usage du mot « avorton »
  • Citations contenant le mot « avorton »
  • Traductions du mot « avorton »
  • Synonymes de « avorton »
  • Antonymes de « avorton »

Définitions du mot avorton

Trésor de la Langue Française informatisé

AVORTON, subst. masc.

I.− [En constr. autre qu'appos.]
A.− Produit de l'avortement :
1. − « Tu ressembles à un enfant qui aurait un cerveau immense. » − « Je ressemble, dis-tu, à un avorton, à ce que j'ai vu de plus affreux dans le plus affreux bocal de notre musée biologique. » Jouhandeau, M. Godeau intime,1926, p. 160.
P. ext., TÉRATOLOGIE :
2. Alors lui revint à l'esprit une histoire qui l'avait frappé jadis : celle du bicéphale de Tréguineuc : dans un port breton où les Thibault étaient en vacances, une quinzaine d'années auparavant, la femme d'un pêcheur avait mis au monde un avorton nanti de deux têtes distinctes, parfaitement constituées. Le père et la mère avaient sommé le médecin du pays de ne pas laisser vivre le petit monstre; ... R. Martin du Gard, Les Thibault,La Consultation, 1928, p. 1122.
B.− Végétal de développement incomplet :
3. On peut conserver trois melons par pied, mais ne jamais dépasser quatre, sous peine d'obtenir des avortons. Dans ce cas on en laisse deux sur chaque bras, et de côté opposé sur chacun afin d'avoir un équilibre parfait dans la végétation. A. Gressent, Le Potager mod.,1863, p. 812.
C.− P. métaph. et au fig., le plus souvent iron. et péj.
1. Être humain de petite taille, de constitution chétive, voire monstrueuse. C'est un avorton, un petit avorton; ce n'est qu'un avorton (Ac. 1798-1932) :
4. Hein? Qui le croirait? Un avorton pareil, un bout d'homme qu'on mettrait dans sa poche, ça finirait par venir à bout d'une grosse femme comme moi, si on le laissait faire, avec ses dents de rat! Zola, La Bête humaine,1890, p. 159.
Rem. S'emploie au masc. même en parlant d'une femme (cf. Daniel-Rops, Mort, où est ta victoire? 1934, p. 271); aucune attest. d'un fém. avortonne noté (vx) uniquement ds Besch. 1845.
[En parlant d'un animal] :
5. ... elle [Margot] pencha sa pâle figure aux joues romaines, (...) sur un panier où remue un petit avorton jaune, un minuscule chien en chemise de flanelle qui lève vers elle un front bossué de bonze, ... Colette, La Vagabonde,1910, p. 178.
[Empl. comme terme d'injure] :
6. Plus souvent encore, il criait, avec un terrible accent faubourien, ces mots peu compréhensibles au profane : « Enfant dédèche... Êtes-vous prêt, enfant dédèche... » Il ajoutait tout aussitôt des injures mystérieuses : « avorton... dégénéré... phénomène... sous-produit... » G. Duhamel, Chronique des Pasquier,Le Notaire du Havre, 1933, p. 89.
Vocab. relig. [P. allus. à la 1reÉpitre aux Corinthiens XV, 8 : ... et après tous il (Jésus ressuscité) a été vu de moi comme de l'avorton] Être de peu de valeur :
7. On admit (...) que celui qui avait été rejeté du sein de l'Église comme un avorton pouvait en quelque sorte y rentrer, être conçu une seconde fois... Renan, Hist. des orig. du Christianisme,Marc-Aurèle et la fin du monde antique, 1881, p. 326.
2. Produit imparfait d'une action qui n'a pas abouti. Avorton de révolution, de vers; avorton littéraire :
8. Si on vivait assez longtemps on ne saurait plus où aller pour se recommencer un bonheur. On en aurait mis partout des avortons de bonheur, à puer dans les coins de la terre et on ne pourrait plus même respirer. Ceux qui sont dans les musées, les vrais avortons, y a des gens que ça rend malades rien que de les voir et prêts à vomir. De nos tentatives aussi à nous si dégueulasses, pour être heureux, c'est à tomber malades tellement qu'elles sont ratées, et bien avant d'en mourir pour de bon. Céline, Voyage au bout de la nuit,1932, p. 469.
II.− Rare. [En constr. d'appos., avec valeur d'adj.]
A.− [En parlant d'un animal] Né avant terme, de petite taille. Veau avorton (Besch. 1845) :
9. Qui, par exemple, reconnaîtrait le frère de nos bouledogues, du chien du Saint-Bernard, du chien géant de Perse qui étranglait les lions, dans le chien avorton de La Havane, si frileux qu'en ce climat même la nature l'a vêtu d'une toison épaisse, qui le cache et en fait une énigme? Michelet, L'Insecte,1857, p. 271.
B.− [En parlant d'un inanimé] Où l'on remarque une grande imperfection :
10. J'avais extrait machinalement de ma poche un des insipides journaux avortons de cette époque où la disette du papier, de la vérité et de l'intelligence s'associaient si parfaitement. A. Arnoux, Les Crimes innocents,1952, p. 221.
Rem. On relève dans la docum. le néol. avortonné, adj. (E. et J. de Goncourt, Journal, 1872, p. 866; suff. *). Qui ressemble à un avorton. ,,Se dit des animaux et des plantes`` (Verr.-On. t. 1 1908).
PRONONC. : [avɔ ʀtɔ ̃].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1remoitié xiiies. « fœtus sorti avant terme du ventre de sa mère » (Bible, B.N. 899, fo60 rods Gdf. Compl. : Que ceste ne soit fete come morte et come avortons qui est gitez del ventre sa mere); 1379 « id. (en parlant des animaux) » (J. de Brie, Bon berger, éd. Lacroix 84, ds T.-L.); fin xvies. sens péj. (Pasquier, Les Recherches de la France, Paris et Orléans, 1665, p. 615 : Il se presentoit tant de petits avortons de Poësie, qu'il fut un temps, que le peuple se voulant mocquer d'un homme, il l'appeloit Poëte); fin xvies. « (en parlant d'un ouvrage) fait à la hâte et sans soin » (Id., ibid., p. 643). Dér. de avorter*; suff. -on1*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : Avorton. 86. Avortonné. 1.
BBG. − Bible 1912. − Bruant 1901. − Éd. 1967. − Littré-Robin 1865. − Marcel 1938. − Regula (M.). Etymologica. In : [Mél. Gamillscheg (E.)]. München, 1968, p. 481. − Rheims 1969 (s.v. avortonné).

Wiktionnaire

Nom commun

avorton \a.vɔʁ.tɔ̃\ masculin

  1. Fœtus sorti avant terme du ventre de la mère.
    • Un informe avorton.
  2. (Par extension) Animal qui est fort au-dessous de la grandeur dont naturellement il doit être.
  3. (Ironique) Petit homme mal fait, mal bâti.
    • Eh ! monsieur, les avortons naissent tous centenaires. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • A cet instant la porte de la cour vomit un petit homme au visage blême et grêlé, […]. Et comme cet avorton levait le nez en notre direction, Bob aussitôt se rendit à sa table […]. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • – Ah ! mon Dieu ! ce petit avorton ! Je n’ai jamais rien vu d’aussi affreux ! Écoutez, il faut que je l’embrasse, il est trop laid ! — (Léon Frapié, Les disciplinaires, dans Les contes de la maternelle, éditions Self, 1945, page 100)
  4. Défectueuse production des végétaux.
    • Ce saule, cet ormeau, ce rosier est mal venu, ce n’est qu’un avorton. Les plus beaux arbres, les plus belles plantes produisent quelquefois des avortons.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

AVORTON (a-vor-ton) s. m.
  • 1Animal né avant le terme.
  • 2Tout individu qui n'a pas atteint son entier développement.
  • 3 Par mépris, homme petit et mal fait.

    Plante, fruit qui n'est pas arrivé à son développement. Ces pêches sont des avortons. J'ai vu en Russie des sapins auprès desquels ceux de nos climats ne sont que des avortons, Bernardin de Saint-Pierre, Études, V.

  • 4 Fig. Si quelque avorton de l'Envie Ose encore lever les yeux, Malherbe, III, 3. De ce feu turbulent l'éclat impétueux N'est qu'un faible avorton d'un cœur présomptueux, Corneille, Théod. I, 3.

    Ouvrage d'esprit fait à la hâte et sans soin. Cet ouvrage n'est qu'un avorton.

HISTORIQUE

XIVe s. Elle la feroit advoulter de l'advoulton dont elle estoit grosse, Du Cange, abortire. Pour le millier d'avortons d'Arragon [peaux d'animaux nés d'avortements], Du Cange, avotroni.

XVIe s. Tous ces vers biberons ne veulx desavouer, Advortons que j'ay faits en ma jeune allegresse, Jean le Houx, Vau de Vire, 41.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

AVORTON, s. m. se dit en général de tout ce qui vient avant le tems légitime, celui de sa maturité ou de sa perfection, arbres, fruits, plantes, animaux. Voyez Avortement.

Nous avons un traité fait exprès sur le baptême des avortons. Le dessein de l’auteur est de montrer qu’un avorton peut & doit être baptisé en quelque tems & à quelque terme qu’il vienne au monde ; par la raison qu’on ne connoît pas le tems précis où le fœtus commence d’être animé. Cet ouvrage contient plusieurs choses curieuses & rares. Il est intitulé Homo dubius, sive de baptismo abortivorum. Lugd. 1674. in-4°. (N)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « avorton »

 Dérivé de avorter avec le suffixe -on.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Avorter ; bas-lat. avotrones.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « avorton »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
avorton avɔrtɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « avorton »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « avorton »

  • Un avorton se reconnaît facilement. C'est le seul qui donne de l'avoine à un basset qu'il prend pour son cheval ! De Pierre Perret
  • Le big nettoyeur en chef s'appelle Jimmy Phelan. Un enfant, un avorton, devenu un gaillard baraqué de 40 ans que sa mère Maureen regarde avec... En fait, on ne sait pas vraiment. A-t-elle même des regrets cette vieille dame indigne qui tue par accident Robbie O'Donovan, un imbécile de junkie sentimental, alors qu'il pénètre dans sa cuisine? On apprendra que oui. Celui d'avoir abandonné son fils Jimmy, pas sûr. Compliqué. Trop d'années ont passé. Pourtant, lui l'a fait revenir dans son île, son royaume, lui qui en possède les clés maudites. lejdd.fr, Les hérésies glorieuses de Lisa McInerney
  • En quelques pages, le texte parvient ainsi à pousser le récit à un point de tension maximum. À l’affût dans un fourré, le garçon joue un moment crucial de sa vie. S’il parvient à ses fins, il pourra prouver à sa famille, son père d’abord, qui le surnomme « l’avorton » à cause de sa maigreur, à son frère aussi, beaucoup plus vigoureux que lui et volontiers ricaneur, que « même le plus chétif des enfants n’est pas le moins utile ». Rien ne se passera, évidemment, comme prévu et le garçon, après avoir croisé le regard de sa proie, se délivrera de bien plus grande manière. Télérama, Livres pour enfants : “L’Avorton”, conte initiatique et poétique
  • bravo d avoir maitrisé cet avorton ladepeche.fr, VIDEO. Le rappeur Moha La Squale violemment interpellé à Paris, les réseaux sociaux s'embrasent - ladepeche.fr
  • Lorsque Slayer a sorti Diabolus In Musica à la fin des années 90, la réaction générale a été la suivante : “Au nom de Belzébuth, qu’est-ce qui vous est passé par la tête ?”. Ces grooves Nu Metal étaient déjà indignes des champions du Thrash à l’époque, et la situation ne s’est pas améliorée avec le temps. Vous ne nous croyez pas ? Demandez au guitariste Kerry King, qui n’a pas de temps à perdre avec cet avorton de la portée de Slayer. “C’était sans aucun doute ma période la plus sombre en tant que musicien”, dit-il, et nous ne sommes pas près de le contredire. MetalZone, Les 10 pires albums de 10 groupes brillants (Metal & Rock)
  • L’«économie de bazar» que je dénonçais déjà dans les années 80’, allait prendre sa revanche et s’imposer comme l’unique forme d’organisation économique dans notre pays, avec son avorton l’économie informelle, enfant utérin de la prédation généralisée. El Watan, De l’urgence de la dissolution des SGP | El Watan
  • Un avorton difforme, champion de pétanque, recherche sa mère. Une curiosité nordique brassant naturalisme et fantastique Le Temps, Le nain voit grand dans «The Giant» - Le Temps

Traductions du mot « avorton »

Langue Traduction
Anglais runt
Espagnol enano
Italien nano
Allemand runt
Chinois 矮小
Arabe قزم
Portugais nanico
Russe коротышка
Japonais ラント
Basque runt
Corse corse
Source : Google Translate API

Synonymes de « avorton »

Source : synonymes de avorton sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « avorton »

Partager