La langue française

Grignoter

Sommaire

Définitions du mot grignoter

Trésor de la Langue Française informatisé

GRIGNOTER, verbe trans.

A. −
1. Manger quelque chose en le croquant, en le rongeant petit à petit, du bout des dents. Les rats ont grignoté ce livre (Ac. 1932). On lui servait un bol de lait et un biscuit, qu'elle avait la coquetterie de grignoter sec, car elle avait gardé des dents de souris (Martin du G., Thib., Belle sais., 1923, p. 905).Je faisais le tour de la société et distribuais à chacun un chocolat qu'il grignotait du bout des dents (Guéhenno, Journal « Révol. »,1937, p. 94) :
1. Il repensait à cette créature, à ses goûts bizarres, à sa manie de mordiller les oreilles, de boire des odeurs de toilette dans de petits verres, de grignoter des tartines de caviar et des dattes. Elle était si libertine et si étrange... Huysmans, En route, t. 2, 1895, p. 189.
SYNT. Grignoter des feuilles de salade, des radis; grignoter du pain, un quignon, des frites; grignoter des sucreries, un croissant, des biscuits; grignoter un fruit, une grappe de raisin (ou des raisins), des noisettes.
Emploi abs. Grignoter bribe par bribe; grignoter du bout des dents; grignoter et picorer. Il s'amuse à grignoter (Ac. 1835-1932) :
2. M. de Clergerie est un petit homme noir et tragique avec une tête de rat (...) il rumine le malheur de ses rivaux (...) il brigue un siège à l'Académie (...). Mais la pitié divine, qui de rien n'est absente, n'a pas voulu que le petit homme fît mieux que grignoter et ronger selon la loi de sa nature. Bernanos, Joie,1929, p. 535.
2. P. ext.
a) Manger très peu, sans appétit. C'était pourquoi M. de Kermaheuc grignotait sans faim, seul avec ces ombres, un pâté qui datait peut-être, lui aussi, du septennat (Vogüé, Morts,1899, p. 341).
Emploi abs. Et le petit garçon, assis dans son coin, ne faisait pas plus de bruit qu'une petite souris, grignotait, ne mangeait guère, et écoutait de toutes ses oreilles (Rolland, J.-Chr., Antoinette, 1908, p. 835).
b) Mordiller, mâchonner. J'étais satisfaite de le voir rabroué par un contrôleur pour avoir grignoté son billet après l'avoir plié en quatre, puis roulé (Giraudoux, Suzanne,1921, p. 33).
B. − Au fig.
1.
a) Ronger, dévorer, dégrader progressivement (jusqu'à l'anéantissement). Se laisser grignoter par qqc. À l'usine où pendant huit heures du jour des petits travaux idiots me grignotent la cervelle, je me suis aperçu que je n'étais pas plus inapte qu'un autre (Alain-Fournier, Corresp. [avec Rivière], 1905, p. 47) :
3. ... une observation impartiale des sociétés de fourmis et d'abeilles nous conduirait à reviser bon nombre d'opinions touchant la perfection de leurs instincts sociaux. Bon gré mal gré, nous devons nous résigner à voir le merveilleux de la nature peu à peu grignoté par la science. J. Rostand, La Vie et ses probl.,1939, p. 98.
Emploi pronom. passif. En période d'essor (...) la forêt se grignote (Meynier, Paysages agraires,1958, p. 146).
b) Réduire peu à peu l'importance ou la valeur de (une somme d'argent, un bien). Grignoter un héritage, une dot, une pension. Ce n'est pas cet héritage, ce n'est pas cette poignée d'argent tout de suite grignotée, dévorée par les rapaces et les parasites (...) que les gens du clan Pasquier attendaient pour s'élever dans la lumière (Duhamel, Combat ombres,1939, p. 11) :
4. L'État continuait, il est vrai, de payer ses coupons, mais négligeait de les hausser à proportion de la débâcle du franc; ses rentes restées pareilles semblaient grignotées par un démon invisible. Estaunié, MmeClapain,1932, p. 6.
c) Couvrir progressivement (une distance, un espace). Elle [une voiturette] grignotait cependant le raidillon avec une allégresse sénile et trotte-menu et disparut bientôt (Arnoux, Crimes innoc.,1952, p. 9).
2. Grignoter une personne (ou ses biens). S'en rendre peu à peu maître. Grignoter un ennemi, un adversaire, un partenaire, un concurrent. Elle a devant elle un monsieur de deux cents millions à grignoter (A. Daudet, Rois en exil,1879, p. 275) :
5. Les Noirs ont gagné du terrain [à New York]; peu à peu, ils grignotent les Blancs, comme l'océan ronge la falaise. Ils s'infiltrent rue par rue, bloc par bloc, maison par maison. Morand, Eau sous ponts,1954, p. 167.
Rem. Dupré 1972 indique ,,Je les grignote, est une expression qui est attribuée à Joffre, en octobre 1914, interrogé sur ses intentions au moment où la guerre de tranchées semblait succéder à la guerre de mouvement. « les » s'applique évidemment aux Allemands.``
3. Pop. Faire quelque petit profit dans une affaire. Il s'intéressait à une « filière » d'importation clandestine de l'or, dont il n'était pas le manitou, mais (...) un de ces innombrables intermédiaires qui grignotent le deux pour cent au passage (H. Bazin, Lève-toi,1952, p. 208).
Emploi abs. Il n'y a pas grand profit pour lui dans cette affaire, mais il y a de quoi grignoter; il y trouve à grignoter (Ac.1835-1932).
Prononc. et Orth. : [gʀiɳ ɔte], (il) grignote [gʀiɳ ɔt]. Ds Ac. dep. 1694. Fér. 1768 écrit grignotter. Étymol. et Hist. 1. a) 1535 grinoter abs. « manger (quelque chose) petit à petit, lentement, en rongeant » (Nicolas de Troyes, Le Grand Parangon, 6 ds Hug.); b) 1537 grignoter trans. « id. » (Bonaventure des Périers, Prognostication des Prognostications ds Œuvres, éd. L. Lacour, t. 1, p. 133); 2. a) 1690 « faire quelques petits profits dans une affaire » (Fur.); b) 1842 « s'approprier, gagner » (Reybaud, J. Paturot, p. 232). Dér. de grigner* (v. grignon); suff. -oter*. Fréq. abs. littér. : 151.

Wiktionnaire

Verbe

grignoter \ɡʁi.ɲɔ.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Manger petit à petit en rongeant.
    • Parfois ils [les castors] en détachaient un petit morceau et le tenaient entre leurs pattes, tout en restant assis ; ils le grignotaient avec des contorsions et des grimaces assez ressemblantes à celles d’un singe épluchant une noix. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Représentez-vous un crabe, ou un poulpe, ou une gigantesque araignée en train de vous grignoter, de vous suçoter et de vous déchiqueter doucement la cervelle. — (Jules Romains, Knock, II, 5, 1923)
  2. (Figuré) (Populaire) Faire un petit profit dans une affaire.
    • Il n’y a pas grand profit pour lui dans cette affaire, il y a seulement de quoi grignoter. Il y trouve à grignoter.
  3. Manger par petites quantités, en dehors des repas.
    • Et vers minuit et demi, je me suis décidé à grignoter quelque chose ici. — (Guy Bedos, Une voix humaine, dans Bête de scène, Éditions Hors Collection, 2004)
    • L’après-midi ces dames et demoiselles parées de leurs plus beaux atours se pavanaient en grappes serrées tout le long de la rue centrale (seule rue large) en jacassant et grignotant des pépons de courges et pastèques grillées et salées. — (Aurore Lebouteux, Regards sur le passé, La Pensée universelle, 1973, page 19)
  4. Envahir lentement et régulièrement.
    • Sur les écrans plats, un match de foot est retransmis par la chaîne Eurosport. Estelle déteste le sport à la télé mais elle ne peut rien contre le phénomène des écrans plats qui grignotent chaque jour un peu plus les espaces publics. — (Stéphanie Glénat Cassan, SDF, sans difficulté financière, Éditions Publibook, 2009, page 169)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GRIGNOTER. v. tr.
Manger petit à petit en rongeant. Les rats ont grignoté ce livre. Absolument, Il s'amuse à grignoter. Il signifie, figurément et populairement, Faire quelque petit profit dans une affaire. Il n'y a pas grand profit pour lui dans cette affaire, il y a seulement de quoi grignoter. Il y trouve à grignoter.

Littré (1872-1877)

GRIGNOTER (gri-gno-té)
  • 1 V. n. Manger doucement en rongeant. Cet enfant ne mange pas, il ne fait que grignoter.

    Fig. et populairement. Faire quelque petit profit. Il trouve à grignoter dans cette affaire.

  • 2 V. a. Grignoter un morceau de pain. L'un neuf, en maroquin, et bien doré sur tranche ; L'autre en parchemin vieux, que les vers grignotaient, Lamotte, Fabl. IV, 9.

HISTORIQUE

XVIe s. Que peut esperer un homme de mon estat en leurs affaires ? peut-on grignotter en leurs fideles et bizarres formalités ? D'Aubigné, Conf. II, 5. La pine qui est cette espece de grande coquille qu'on appelle nacre… le pinothere mordant la nacre, [elle] ferme sa coquille : puis tous deux grignotent et mangent leur proye ensemble, Paré, Monstres, app. 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « grignoter »

Fréquentatif de l'ancien verbe grigner, montrer les dents (voy. GRIGNE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Fréquentatif du verbe grigner, qui vient du francique grinan (« grimacer »), et du suffixe diminutif -oter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « grignoter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
grignoter griɲɔte

Citations contenant le mot « grignoter »

  • Le rapport sur le marché mondial Pastilles a grignoter fournit une évaluation globale du marché pour la période de prévision. Le rapport comprend divers segments ainsi qu’une analyse des tendances et des facteurs qui jouent un rôle important sur le marché. Ces facteurs; la dynamique du marché implique les moteurs, les contraintes, les opportunités et les défis à travers lesquels l’impact de ces facteurs sur le marché est décrit. Les moteurs et les contraintes sont des facteurs intrinsèques tandis que les opportunités et les défis sont des facteurs extrinsèques du marché. INFO DU CONTINENT, Pastilles a grignoter Rapport d'etude de marche 2020: paysage concurrentiel et previsions 2029 - INFO DU CONTINENT
  • Une meilleure compréhension des déclencheurs alimentaires potentiels qui donnent envie de grignoter vous aidera à rester sur la bonne voie. Presse santé, Vaincre ses envies de grignotage : 8 techniques efficaces
  • Marché mondial Pastillesà  grignoter qui permet au consommateur d’évaluer la demande à long terme et d’estimer des implémentations particulières. La croissance croissante qui est vraiment attendue en fonction de l’analyse donne des informations complètes sur le marché mondial Pastillesà  grignoter. Les moteurs et les contraintes se préparent après toute la prise de conscience de la croissance de l’industrie mondiale Pastillesà  grignoter. the walkingdeadfrance, Snack Pellets Market 2020: Remarquable croissance avec les tendances récentes - the walkingdeadfrance

Images d'illustration du mot « grignoter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « grignoter »

Langue Traduction
Anglais nibble
Espagnol picar
Italien sgranocchiare
Allemand knabbern
Chinois 蚕食
Arabe عاب
Portugais mordidela
Russe клев
Japonais ニブル
Basque nibble
Corse nibble
Source : Google Translate API

Synonymes de « grignoter »

Source : synonymes de grignoter sur lebonsynonyme.fr
Partager