La langue française

Gourmet

Sommaire

  • Définitions du mot gourmet
  • Étymologie de « gourmet »
  • Phonétique de « gourmet »
  • Citations contenant le mot « gourmet »
  • Images d'illustration du mot « gourmet »
  • Traductions du mot « gourmet »
  • Synonymes de « gourmet »
  • Antonymes de « gourmet »

Définitions du mot gourmet

Trésor de la Langue Française informatisé

GOURMET, subst. masc.

A. − Celui qui sait goûter et apprécier les vins; connaisseur en vin. Un bon gourmet. Il y a à Bercy des gourmets, courtiers piqueurs de vin (Ac.1932).Il faut un petit intervalle de temps pour que le gourmet puisse dire : « Il est bon, passable ou mauvais. Peste! c'est du chambertin! ô mon dieu! c'est du surène! » (Brillat-Sav., Physiol. goût,1825, p. 44).
B. − P. ext. Celui qui apprécie la qualité, le raffinement d'une table, d'un mets particulier. Synon. fam. bec-fin, fine-gueule.Un fin gourmet. Un soupir de béatitude tel qu'on l'aurait entendu d'un gourmet mangeur de truffes (Champfl., Souffr. profess. Delteil,1853, p. 69).Il nous donne un dîner très fin, très succulent, un vrai dîner de gourmet, où il y a des gélinottes (Goncourt, Journal,1878, p. 1230) :
Le brave garçon avait acheté quelques douzaines de mangoustes (...) d'un rouge éclatant au dedans, et dont le fruit blanc, en fondant entre les lèvres, procure aux vrais gourmets une jouissance sans pareille. Verne, Tour monde,1873, p. 91.
Rem. Sur l'oppos. gourmet/gourmand, v. gourmand B1 rem.
En gourmet. Savourer en gourmet un verre de porto. Je vidai ma tasse en vrai gourmet de l'Orient (About, Roi mont.,1857, p. 86).
P. métaph. Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet (Courteline, Boubouroche, Philos. Courteline, 1917, p. 163).
Prononc. et Orth. : [guʀmε]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1330 subst. fém. groumete « courtière en vins » ici fig. (G. de Digulleville, Pèlerinage vie hum., 10433 ds T.-L.); 1392 masc. groumet « valet chargé de conduire les vins » (Reg. 143, Chartoph. reg., ch. 83 ds Du Cange, s.v. gromes); 1402 gourmet (Lit. remiss. in Reg., 157, ch. 306, ibid.); 1458 « celui qui déguste du vin, qui sait l'apprécier; bon buveur » (A. Greban, Myst. de la Passion, éd. O. Jodogne, 11235); d'où 2. av. 1757 « personne qui sait apprécier la bonne chère » (Jaucourt ds Encyclop. t. 7, s.v. gourmandise). De l'a. fr. grommes « valet » 1352 (Poeme du Riche et du Ladre ds Du Cange, loc. cit.), lui-même de l'a. angl. grom « jeune garçon »; 1225 puis « homme de position inférieure, valet » 1297 (ds NED); v. aussi groom. A subi dans son évolution sém. l'infl. de gourmand*. Fréq. abs. littér. : 110. Bbg. Flutre (L.F.). De Qq. termes usités aux 17eet 18es. sur les côtes de l'Afrique occ. Mél. Wartburg (W. von) 1958, p. 219. - Nardin (J.C.). Rech. sur les gourmets d'Afrique occ. R. fr. d'hist. d'Outre-mer. 1966, t. 53, pp. 215-244. - Pollak (W.). Fallstricke des französischen und des deutschen Wortschatzes. Wien, 1956, 44 p.

Wiktionnaire

Nom commun

gourmet \ɡuʁ.mɛ\ masculin

  1. Personne qui, en dégustant le vin, sait en déterminer la provenance, la date et les diverses caractéristiques.
    • Il y avait à Bercy des gourmets, courtiers piqueurs de vin.
  2. (Par extension) Celui qui apporte dans les choses de la table une recherche de délicatesse et de raffinement.
    • On pêche fréquemment dans le Rhône le barbeau et le goujon, quelquefois la truite ordinaire, la truite saumonée et même le saumon, le plus souvent la carpe, le brochet et les deux espèces d'anguilles de nos marais , que distinguent fort bien nos pêcheurs et mieux encore nos gourmets. — (M. de Rivière, « Mémoire sur la Camargue », dans les Annales de l'agriculture française, 2e série, tome 34, Paris : chez Madame Huzard, avril 1826, p. 81-82)
    • Fins gourmets, les Chinois se délectent d'une holothurie vivant dans les eaux tropicales, la bêche-de-mer. — (Jean Heffer, Les États-Unis et le Pacifique, éd. Albin Michel, 1995, p. 42)

Nom commun

gourmet \ɡʊɹ.ˈmeɪ\ (États-Unis), \ɡʊə.ˈmeɪ\ (Royaume-Uni)

  1. Gourmet.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GOURMET. n. m.
Celui qui, en dégustant le vin, sait en déterminer la provenance, la date et les diverses caractéristiques. Il y a à Bercy des gourmets, courtiers piqueurs de vin. Par extension, il se dit, d'une façon générale, de Celui qui apporte dans les choses de la table une recherche de délicatesse et de raffinement. Les plus fins gourmets y seraient trompés. Savourer un plat en gourmet.

Littré (1872-1877)

GOURMET (gour-mè ; le t ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des gour-mè-z exercés ; gourmets rime avec traits, succès, paix, etc.) s. m.
  • 1Celui qui se connaît en vins, qui sait les goûter. Et l'on fait justement du soir jusqu'au matin Comme ces fins gourmets qui vont goûter le vin ; Sans acheter d'aucun, à chaque pièce on tâte, Regnard, le Bal, 4. Le gourmet est celui qui discernera le mélange de deux vins, qui sentira ce qui domine dans un mets, tandis que les autres convives n'auront qu'un sentiment confus et égaré, Voltaire, Dict. phil. Goût, § 2. Hélas ! quelle étrange folie D'aller au gourmet le plus fin Présenter tristement la lie Et les restes de mon vieux vin ! Voltaire, Lett. en vers et en prose, 98.

    Experts gourmets piqueurs de vin, titre des experts attachés à l'entrepôt des vins de Paris.

  • 2 Par extension, fin gourmand.

    Adj. Un vieillard gourmet.

HISTORIQUE

XIIIe s. À ceste gent [de guerre] sont compaignon Mauvais grommes, mauvais garchon ; Des boines gens boivent le vin, Que il carient au chemin, Du Cange, gromes.

XIVe s. Un groumet nommé Fagot qui conduisoit iceux vins, Du Cange, gromes.

XVe s. Pontoniers crieront hors et ens, afin que les varlets ou gerromez des marchands, se il sont hors de leurs bateaux, se retraient en leurs bateaux, Du Cange, gromes. Guiot dit Rolot harnicheur et gourmet de vins, demourant à Bruieres en Laonnois, Du Cange, ib.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gourmet »

Wall. gourmeu, gourmet ; diminutif formé du holland. grom, jeune garçon ; angl. groom, serviteur. Gromme ou gromet a signifié garçon d'un marchand de vin, puis gourmet. Ces textes écartent l'étymologie de Diez, qui rattache grumete à grumo, qui, en italien, signifie grumeau, et en espagnol bouton (du lat. grumus), le grumete, jeune garçon, étant comparé à un bouton ; ils écartent aussi l'opinion de Scheler, qui voit, dans gourmet et dans le Hainaut gourmer, humer, siroter, un dérivé de gourme, éruption, saleté ; ils écartent enfin l'idée de Grandgagnage, demandant si on ne pourrait pas rattacher gourmet au hollandais geur, odeur, dialecte d'Aix-la-Chapelle, gühr, saveur de la viande, bouquet du vin. Gourmet signifiant proprement jeune garçon, on ne s'étonnera pas de voir le nom de gourmet donné aux Maures qui font métier de remorquer les barques avec des cordes en marchant sur le rivage, et, en espagnol, celui de grumete aux jeunes mousses à bord des navires.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIVe siècle) La première attestation est le féminin groumete (« courtière en vins »), suivi du masculin groumet (« valet chargé de conduire les vins »), puis, par métathèse du r, gourmet. Au milieu du XVe siècle, il prend le sens de « celui qui déguste du vin, qui sait l'apprécier, bon buveur » et au dix-huitième, il sort du domaine œnologique pour se généraliser à « personne qui sait apprécier la bonne chère ». Diminutif de l’ancien français grommes (« valet »), lui-même de l’anglo-saxon grom (« jeune garçon » → voir groom). Le mot a subi dans son évolution sémantique l'influence de gourmand.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du français gourmet.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gourmet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gourmet gurmɛ

Citations contenant le mot « gourmet »

  • Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet. Georges Moinaux, dit Georges Courteline, La Philosophie de G. Courteline, Flammarion
  • L’oeil est un gourmet comme la bouche. De Hippolyte Taine
  • Un gourmet ?... C'est un glouton qui se domine. De Francis Blanche
  • Un gourmet, c’est un glouton qui à un cerveau. De Phillip H. Haberman
  • Je me suis aperçu que, si le travail bien fait est source de joies puissantes, la paresse savourée en gourmet ne l'est pas moins. De François Cavanna
  • Pour un artiste, il est aussi fatal d'épouser son modèle que pour un gourmet d'épouser sa cuisinière : le premier est privé des séances de pose et le second de dîner. De Oscar Wilde
  • Parce qu’on n’a pas toujours forcément envie de se faire un restaurant où les assiettes sont travaillées et recherchées, parfois, on veut simplement manger un repas sur le pouce, mais qui nous goute. Bruxelles regorge de snacks où la cuisine tend vers le gourmet grâce à des produits sélectionnés avec soins, une carte réduite et un cadre branché. Zoom sur quelques-unes d’entre elles où la street food de luxe prédomine. So Soir, Quatre snacks gourmets à redécouvrir à Bruxelles
  • Au programme : une carte allégée mais tout aussi gourmande, des produits de saison mais tout aussi qualitatifs et surtout une façon de faire (la cuisine) et de recevoir (les gourmets) inchangée dans sa qualité et dans son sens aigu de l’hospitalité. sudinfo.be, Gouy-lez-Piéton: la réouverture du Mont-à-Gourmet prévue le 1er juillet

Images d'illustration du mot « gourmet »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « gourmet »

Langue Traduction
Anglais gourmet
Espagnol gastrónomo
Italien buongustaio
Allemand gourmet
Chinois 美食家
Arabe الذواقة
Portugais gourmet
Russe гурман
Japonais グルメ
Basque gourmet
Corse gourmet
Source : Google Translate API

Synonymes de « gourmet »

Source : synonymes de gourmet sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « gourmet »

Partager