La langue française

Glauque

Sommaire

  • Définitions du mot glauque
  • Étymologie de « glauque »
  • Phonétique de « glauque »
  • Évolution historique de l’usage du mot « glauque »
  • Citations contenant le mot « glauque »
  • Images d'illustration du mot « glauque »
  • Traductions du mot « glauque »
  • Synonymes de « glauque »

Définitions du mot glauque

Trésor de la Langue Française informatisé

GLAUQUE, adj.

Qui est d'un vert blanchâtre ou bleuâtre comme l'eau de mer. M. de Chateaubriand (...) avait le nez aquilin, les lèvres minces et pâles, les yeux enfoncés, petits et pers ou glauques, comme ceux des lions ou des anciens barbares (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 26).Une robe de vert glauque, de cette nuance que les blondes les plus sûres de leur teint peuvent seules affronter (Gautier, Fracasse,1863, p. 263).Parfois, il plongeait. Alors d'étranges paysages se révélaient pendant quelques secondes, dans la lumière glauque tombée de la surface (Moselly, Terres lorr.,1907, p. 170) :
... mais l'air, trop chargé de vapeur pour être parfaitement limpide, étale sur les verts sombres des forêts et les verts glauques des savanes, un glacis de nacre azurée. Gide, Voy. Congo,1927, p. 794.
Emploi subst. Quand on était dans la maison, la lumière était (...) immobile et stagnante, d'un glauque aussi glacial et morne que celui d'un abîme marin (Genevoix, Raboliot,1925, p. 117).
Au fig., péj. Qui manque de netteté, de précision. Une légèreté de cervelle dont les pensées s'éclaircissaient et, d'opaques et glauques, devenaient fluides et irisées (Huysmans, À rebours,1884, p. 148).
REM. 1.
Glauquement, adv.,péj. D'une façon glauque (supra au fig.). Le regard du fuyard est vague, trouble, glauquement diffus; il ne se fixe sur rien, il ne s'arrête sur rien (Goncourt, Journal,1870, p. 610).
2.
Se glauquer, verbe pronom.Prendre une couleur glauque. L'atmosphère se glauque avec des teintes d'aquarium (P. Adam, Thé chez Miranda ds Plowert1888).
Prononc. et Orth. : [glo:k]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 2emoitié xiiies. color noire ou glauke (Introd. d'Astron. B.N. 1353, fol. 35d ds Gdf. Compl.). Empr. au lat.glaucus « glauque, verdâtre »; cf. a. fr.-prov. glauc (1ertiers xiies. ds Gdf. Compl.), également emprunté. Fréq. abs. littér. : 175. Bbg. Mat. Louis-Philippe 1951, p. 206.

Wiktionnaire

Adjectif

glauque \ɡlok\ masculin et féminin identiques

  1. De la couleur vert moyen tirant sur le bleu comme la mer. #649B88
    • De loin en loin, quelque écueil isolé se détache sur le vert glauque de la mer et arrête les lames qui s’y brisent en jetant leur blanche écume sur sa tète noircie. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, L’Archipel de Chausey, souvenirs d’un Naturaliste, Revue des Deux Mondes, tome 30, 1842)
    • La robe de Tryphèra était une mince étoffe glauque entièrement brochée d’iris à larges fleurs. — (Pierre Louÿs, Aphrodite, Mercure de France, Paris, 1896)
  2. (Botanique) Qui est de couleur vert bleu.
    • Une végétation glauque avait envahi le fromage que Mochkou m’apporta. — (Chevalier Léopold de Sacher-Masoch, « Don Juan de Kolomea », in Contes Galiciens, traduction anonyme de 1874)
  3. Qui n’a pas d’éclat, qui est sombre, malsain ou terne.
  4. Qui donne une impression de tristesse ; qui inspire la méfiance.
    • Pour moi, l'amour, ce sont des alcôves et le trouble des interdits. L'amour doit être quelque chose de glauque et de caché. — (Serge Gainsbourg, Pensées, provocs et autres volutes)

Nom commun

glauque \ɡlok\ masculin, au singulier uniquement

  1. Cette couleur elle-même.
    • À cette fin d’automne, repassent et se marient en une rémittence les souvenirs. C’est le glauque du Rhin se grisant sous les sureaux et les saules ; c’est les botticelliennes aux grâces variantes, enrobantes, emmitonnantes, qu’on sent bouger, refuir. Et les eaux tavelées et lavées du Rhin et les femmes de Botticelli glissent, en leur analogie, entre des ramages et des brises. — (Francis Poictevin, Ombres, Alphonse Lemerre, Éditeur, Paris, 1894)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GLAUQUE. adj. des deux genres
. Qui est du vert blanchâtre ou bleuâtre de la mer. Des yeux glauques. Il s'emploie principalement en termes de Botanique. Vert glauque. Les feuilles de la capucine sont glauques.

Littré (1872-1877)

GLAUQUE (glô-k') adj.
  • 1 Terme didactique. Qui est de couleur vert de mer. Feuilles glauques.
  • 2 S. m. Petit mollusque gastéropode.

    Poisson du genre des squales.

  • 3 S. m. pl. Les glauques, famille de l'ordre des hypsoptères, comprenant les chouettes.
  • 4 S. f. Petite plante à tiges étalées sur la terre, qui forme un genre dans la famille des primulacées.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « glauque »

Lat. glaucus, tiré du grec γλαυϰός.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin glaucus (« verdâtre ») emprunté au grec ancien γλαυκός, glaukos (« d’un vert pâle ou gris ») provenant du nom du dieu grec Γλαῦκος, Glaucos, divinité marine.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « glauque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
glauque glok

Évolution historique de l’usage du mot « glauque »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « glauque »

  • Le glauque, c'est les gens qui se conforment, qui suivent, qui imitent parce qu'ils ont peur, qui se soumettent aux discours du moment. De Philippe Labro / Manuella
  • Il est caractéristique de la nouvelle culture glauque des clubs de remise en forme que les entraîneurs personnels se permettent de se prendre pour des médecins sans avoir prononcé le serment d’Hippocrate. De Helen Fielding / Bridget Jones, l’âge de raison
  • Après "Hustlers" avec J.Lo, voici la série qui fait du pole dance. A la fois glauque et poétique, sexuelle et sensuelle. , "P-Valley" : une jolie fleur dans le strip tease
  • Dans presque tous les films d’horreur jamais réalisés, les greniers sont des endroits effrayants et glauques remplis de monstres et de fantômes. Et certains greniers ressemblent vraiment à cela dans la vraie vie. Mais ils ne sont pas obligés de l’être. Par exemple, un mari dévoué a transformé le grenier de sa maison familiale en placard étonnant pour sa femme et lui-même. ipnoze, Un mari transforme un grenier glauque en placard de rêve pour sa femme et les photos deviennent virales | ipnoze

Images d'illustration du mot « glauque »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « glauque »

Langue Traduction
Anglais creepy
Espagnol siniestro
Italien raccapricciante
Allemand gruselig
Chinois 爬行
Arabe مخيف
Portugais arrepiante
Russe жутко
Japonais 気味悪い
Basque creepy
Corse creepy
Source : Google Translate API

Synonymes de « glauque »

Source : synonymes de glauque sur lebonsynonyme.fr
Partager