La langue française

Jade

Sommaire

  • Définitions du mot jade
  • Étymologie de « jade »
  • Phonétique de « jade »
  • Citations contenant le mot « jade »
  • Images d'illustration du mot « jade »
  • Traductions du mot « jade »
  • Synonymes de « jade »

Définitions du mot jade

Trésor de la Langue Française informatisé

JADE, subst. masc.

A. − MINÉR. Pierre très dure du genre amphibole, à plusieurs variétés, dont la jadéite et la néphrite, de couleur vert sombre, olivâtre ou blanchâtre, et plus ou moins translucide. Jade vert, blanc; jade impérial, jade du Mexique. Malgré « vos connaissances acquises », vous confondez le jade, qui est une néphrite d'un vert brun et qui vient de Chine, avec le jaspe (Flaub., Corresp.,1863, p. 85).Ce jade [la néphrite de Chine], comme le jade oriental de la Chine de l'Asie centrale et des îles du Pacifique, doit sa grande ténacité à l'enchevêtrement de fibres très fines (Lapparent, Minér.,1899, p. 454).Tantôt elles [les molécules] se mettent en files, comme dans le jade. Tantôt elles s'étalent en plans, comme dans le mica (Teilhard de Ch., Phénom. hum.,1955, p. 67).
B. − BIJOUT., ORFÈVR.
1. Cette pierre, servant à la confection de bijoux et d'objets d'art. Collier, vase, statuette de jade. Un précieux guéridon incrusté de malachite, d'onyx, de jade et de lapis-lazuli, fragments polis, bien ajustés (Adam, Enf. Aust.,1902, p. 413).Des garnitures de robes en jade, en corail, en ivoire, en onyx (Van der Meersch, Invas.,1935, p. 154):
1. Voici seulement deux petits objets en yu, en jade, la pierre de prédilection des Chinois, la pierre d'amour ainsi qu'ils l'appellent (...) si laiteusement blanche, si limpidement vert d'eau de mer, et dont la variété jaune orange est la plus estimée des pierres dures de l'Empire du Milieu. E. de Goncourt, Mais. artiste, t. 2, 1881, p. 303.
2. P. méton. Objet précieux en jade. Jades chinois; collection de jades. Nous voilà rue Pigalle, à inspecter dans les remises l'entassement des objets qui arrivent de Pékin, à examiner dans les cachettes des greniers les porcelaines, les jades, les bronzes (Goncourt, Journal,1875, p. 1073).Un pied nu (...) et d'un grain de peau si uni et si pâle qu'on eût dit un précieux objet d'art, un albâtre ou un jade posé sur le tapis (Lorrain, Sens. et souv.,1895, p. 126).L'antiquaire, d'un œil amoureux, considérait ses jades par transparence (Morand, New-York,1930, p. 81).
C. − Jade, adj. invar. ou de jade, loc. adj., littér. Dont la couleur rappelle celle du jade. Yeux de jade; vert jade. L'est (...) s'éclaire des nuances blêmes de la nuit − bleu de lune et vert de jade (Farrère, Homme qui assass.,1907, p. 299):
2. ... une prairie paradisiaque, non pas verte mais d'un blanc si éclatant à cause du clair de lune qui rayonnait sur la neige de jade, qu'on aurait dit que cette prairie était tissue seulement avec des pétales de poiriers en fleurs. Proust, Temps retr.,1922, p. 736.
P. méton. Couleur vert jade. Une longue file d'ânes, noir sur jade, qui traversent mélancoliquement le fleuve (T'Serstevens, Itinér. esp.,1933, p. 175).
Prononc. et Orth. : [ʒad]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1. 1633 fém. éjade « pierre très dure de couleur verte » (Voiture, Lettre à MllePaulet ds Œuvres, éd. A. Ubicini, t. 1, p. 98); 2. 1661 masc. jadde « id. » (Invent. de Mazarin, fo49 ds Gay). Empr. à l'esp.(piedra de la) ijada, proprement « pierre des flancs », attesté dep. 1569 (Monardes d'apr. Cor., s.v. jade; v. texte cité par W. Meyer-Lübke ds Z. rom. Philol. t. 29, p. 408) : les conquistadores espagnols avaient donné ce nom au jade parce que les Indiens croyaient que cette pierre les préservait des coliques néphrétiques; l'esp. ijada « flancs » est issu du lat. īlia « id., ventre ». 2 est issu de 1 par confusion de l'é- avec l'art. masc. le. Voir Thomas (A.) Mél. Étymol.1, p. 94. Fréq. abs. littér. : 94. Bbg. Boulan 1934, p. 76.

Wiktionnaire

Nom commun

jade \ʒad\ masculin

  1. (Minéralogie) Pierre dure et translucide d’une couleur verdâtre ou olivâtre, parfois blanche.
    • Un vase de jade.
    • Une pierre de jade.
  2. (Par métonymie) Objet fait en jade.
    • De beaux jades.
    • Un pied nu (…) et d'un grain de peau si uni et si pâle qu'on eût dit un précieux objet d'art, un albâtre ou un jade posé sur le tapis. — (Lorrain, Sens. et souv., 1895, page 126)
    • Cette sphère de la culture est en effet un lieu de mise entre parenthèses, dans laquelle une cathédrale gothique peut côtoyer une [sic] jade chinoise ou une sonate : toutes les formes historiques s’y perdent en tant que telles, elles ne sont plus que des références mondaines, voire des marchandises culturelles. — (Joseph Morsel avec la collaboration de Christine Ducourtieux, L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat…, 2007)

Adjectif

jade \ʒad\ invariable

  1. De la couleur de la pierre de jade, vert doux et laiteux. #87E990
    • Une longue file d'ânes, noir sur jade, qui traversent mélancoliquement le fleuve. — (T'Serstevens, Itinér. esp., 1933, page 175)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JADE. n. m.
Pierre dure et translucide d'une couleur verdâtre ou olivâtre, parfois blanche. De beau jade. Un vase de jade. Une pierre de jade. Il s'emploie aussi pour désigner les Objets faits en jade. Une collection de jades. Les jades de cette collection ont atteint un haut prix.

Littré (1872-1877)

JADE (ja-d') s. m.
  • Pierre compacte, tenace, qui raye le verre et même le quartz. Le jade est un silicate d'alumine et de chaux, avec deux ou trois centièmes de soude ; on le portait autrefois en amulette contre les maladies des reins, et il était dit pour cela pierre néphrétique ; le jade n'est pas, comme les autres produits de la nature, universellement répandu ; je ne sache pas qu'il y en ait en Europe : le jade blanc vient de la Chine, le vert de l'Indostan, et l'olivâtre de l'Amérique méridionale, Buffon, Min. t. VII, p. 53. On a donné à ce jade vert le nom de pierre des Amazones, parce qu'on le trouve en grande quantité dans le fleuve qui descend des hautes montagnes du Pérou, Buffon, Min. t. I, p. 78.

    Matière argileuse qui prend une grande dureté, qui provient d'une île au sud de la Nouvelle-Zélande et que l'on façonne en Europe de différentes manières fort élégantes.

    Jade de Saussur, saussurite.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

JADE. Ajoutez : - ÉTYM. Chinois, yu-tche ; la dernière syllabe a dû subir une modification analogue à celle de tcha, prononcé en dialecte du Fo-kien, d'où le français thé, et l'anglais tea (M. le chanoine Bertrand).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

JADE, s. m. (Hist. nat. Lithologie.) c’est une pierre, ou d’un verd pâle, ou olivâtre, ou grisâtre ; elle est d’une dureté extrème, au point qu’on ne peut la travailler qu’avec la poudre de diamant ; elle ne prend jamais un beau poli, mais sa surface paroît toûjours comme humide ou grasse ; elle donne des étincelles lorsqu’on la frappe avec de l’acier ; quand elle est brisée, son tissu intérieur est parfaitement semblable à celui du quartz ou du caillou ; elle n’a que très-peu de transparence, à-peu-près comme un morceau de cire blanche ; sa couleur, quoique toûjours verte, varie pour les nuances ; on en trouve d’un verd jaunâtre très-clair, & d’un verd foncé & terne comme celui de l’olive.

On a donné au jade les noms de pierre divine, à cause des propriétés merveilleuses que les Indiens lui ont attribuées ; ils croyoient que cette pierre appliquée sur les reins étoit très-propre à en soulager les douleurs, & faisoit passer le sable & la pierre par les urines ; ils la regardoient aussi comme un remede souverain contre l’épilepsie, & étoient persuadés que de la porter en amulette c’étoit un préservatif contre les morsures des bêtes venimeuses. On a un traité imprimé sous le nom de pierre divine, l’on y trouvera les détails des propriétés prétendues qu’on lui a attribuées. Il y a peu de tems que cette pierre étoit fort en vogue à Paris, ses grandes vertus la faisoient rechercher avec empressement par les dames, & elles en payoient très-cherement les plus petits morceaux ; mais il paroît que cet enthousiasme populaire est actuellement passé, & que le jade ou la pierre divine a perdu la réputation qu’on lui avoit si légerement accordée.

On a donné aussi au jade le nom de pierre néphrétique, mais il ne faut point le confondre avec d’autres pierres, à qui quelques auteurs ont aussi donné ce nom. Voyez Pierre Néphrétique.

Les Turcs & les Polonois font avec le jade des manches de sabres & de coutelas, ainsi que d’autres ornemens.

Quelques auteurs donnent au jade le nom de pierre des Amazones, parce qu’on assure qu’il se trouve sur les bords de la riviere des Amazones, dans l’Amérique méridionale ; quelques naturalistes ont prétendu que les pierres qu’on y trouve ne sont point la même chose que le vrai jade qui vient des Indes orientales, & qui se rencontre dans l’île de Sumatra ; mais M. de la Condamine assure que la pierre des Amazones ne differe en rien du jade oriental : elle se trouve chez les Topayos, nation indienne établie sur les bords de la riviere des Amazones, plus aisément que par-tout ailleurs.

Les morceaux de jade qu’on trouve en Amérique sont très-artistement travaillés, & paroissent l’avoir été par les anciens Américains ; on en rencontre des morceaux qui sont cylindriques, & percés depuis un bout jusqu’à l’autre ; cela paroît d’autant plus surprenant, que la pierre est extrèmement dure, & que ces peuples ignoroient l’usage du touret & du fer ; cela a donné lieu de croire que cette pierre n’étoit que le limon de la riviere des Amazones, à qui on avoit donné différentes formes en le paitrissant quand il étoit mou, & qu’il s’étoit ensuite durci à l’air, fable que l’expérience a suffisamment réfutée. Voyez le voyage de la riviere des Amazones, par M. de la Condamine, page 140. & suiv. édit. in-8°.

On trouve aussi des morceaux de jade creusés, & taillés en vases & en figures différentes ; d’autres sont en plaques, sur lesquelles on a gravé des figures d’animaux pour en faire des talismans, &c.

Quelques naturalistes regardent le jade comme une espece de jaspe ; mais il semble en différer par sa dureté, qui est beaucoup plus considérable que celle du jaspe ; outre cela, il a plus de transparence que le jaspe, il ne prend point le poli comme lui, puisque, comme nous l’avons déja remarqué, le jade a toujours un air gras à sa surface. (—)

Jade, (Mat. med.) Voyez Pierre Néphrétique.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « jade »

(1633) Apparait sous la forme éjade et le sens de « pierre très dure de couleur verte » De l’espagnol ijada (« de flanc, des reins »), ellipse de piedra de ijada (« pierre du flanc »), attesté depuis 1569 - les Indiens des territoires conquis par les Espagnols croyaient que cette pierre les protégeait des coliques néphrétiques → voir néphrite.
Par déglutination de l’article défini l’éjade est devenu le jade.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « jade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
jade ʒad

Citations contenant le mot « jade »

  • Le sage ne veut pas être estimé comme le jade, ni méprisé comme la pierre. De Lao-Tseu
  • Mais la catastrophe a brisé son élan. « C’est très difficile. On travaille 10 jours de suite. On risque sa vie pour pas grand-chose. Il est rare de trouver des pierres d’une valeur supérieure à 14 dollars », bien loin des boutiques clinquantes de Pékin ou de Hong Kong où le jade est un symbole de vertu qui se vend très cher. GoodPlanet mag', En Birmanie, des rescapés de la mine de jade rêvent toujours de fortune - GoodPlanet mag'

Images d'illustration du mot « jade »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « jade »

Langue Traduction
Anglais jade
Espagnol jade
Italien giada
Allemand jade
Chinois
Arabe يشم
Portugais jade
Russe нефрит
Japonais ヒスイ
Basque jade
Corse ghjade
Source : Google Translate API

Synonymes de « jade »

Source : synonymes de jade sur lebonsynonyme.fr
Partager