La langue française

Émeraude

Sommaire

  • Définitions du mot émeraude
  • Étymologie de « émeraude »
  • Phonétique de « émeraude »
  • Évolution historique de l’usage du mot « émeraude »
  • Citations contenant le mot « émeraude »
  • Images d'illustration du mot « émeraude »
  • Traductions du mot « émeraude »
  • Synonymes de « émeraude »

Définitions du mot émeraude

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉMERAUDE, subst.

I.− Subst. fém.
A.− MINÉR. et JOAILL. Pierre précieuse, transparente et généralement d'un vert intense, constituant une des variétés du béryl. Le diamant dans les mines de Golconde, le rubis dans celles du Pégu, l'émeraude dans les rochers du Pérou, et la perle au fond de la Mer orientale (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 177).La bague était une magnifique émeraude parfaitement montée (Karr, Sous tilleuls,1832, p. 119).Plusieurs coulées de gemmes uniques! des parures! des émeraudes d'une magnificence incroyable! (Céline, Mort à crédit,1936, p. 514).Cf. aigue-marine ex. 3 :
1. Les émeraudes égyptiennes sont inférieures à celles de l'Oural, remarquables par leurs dimensions, mais qui, à leur tour, ne peuvent rivaliser avec le splendide coloris des pierres sud-américaines, d'un vert à nul autre pareil, comparable à l'eau de quelques rares lacs de montagne. Metta, Les Pierres précieuses,1960, p. 78.
SYNT. Émeraude(s) et or, et rubis, et saphirs; reflets d'émeraude; collier, croix, diadème d'émeraudes; perles, rubis, saphirs et émeraudes.
Émeraude orientale. Variété verte du corindon*. Émeraude orientale. − Corindon vert; joaillerie (A. Pérès, Pierres et roches,1896, p. 41).Le corindon, que sa grande dureté place immédiatement après le diamant, fournit des gemmes très estimées et de couleurs variées. Il est bleu dans le « saphir » proprement dit ou « S. oriental » (...); rose dans le « rubis R oriental »; jaune « topaze orientale »; vert « émeraude orientale »; violet « améthyste orientale » (Lapparent, Minér.,1899, p. 508).
P. métaph. [P. réf. à l'éclat et/ou à la valeur de l'émeraude] Vous êtes belle. Vous êtes l'émeraude et la source du monde. Vous êtes la jeunesse, la joie (Audiberti, Mal court,1947, I, p. 141).
B.− P. méton. Couleur de l'émeraude. Ce nuage prit d'abord une nuance bleue; puis du saphir il passa à l'opale, et de l'opale à l'émeraude. Arrivé à cette dernière couleur, il s'y fixa (Dumas père, Monte-Cristo,t. 2, 1846, p. 309).Le moindre ton vert (« cobalt » et « émeraude » par exemple) et orangé donne un brillant magnifique (Delacroix, Journal,1853, p. 6).Toutes les teintes, ce sont : mauve tendre, réséda, crépuscule, gris tzarine, bleu scabieuse, émeraude, marron doré (Mallarmé, Der. mode,1874, p. 800):
2. ... il se plaît ainsi à établir ses premiers plans dans les harmonies claires et les autres dans des accords de plus en plus soutenus, passant (dans son Décor Méridional du Musée d'Art Moderne, par exemple) du gris et des roses pâles à des oranges cuivrés, des violets, des émeraudes d'une vigoureuse intensité. Dorival, Les Peintres du XXes.,1957, p. 29.
En partic.
1. Emploi adj. inv. Qui a la couleur verte de l'émeraude. La verdure émeraude de l'herbe au printemps, le dessèchement violacé des fonds de torrent (Goncourt, Journal,1890, p. 1117).S'avisant à son reflet du ruban émeraude qu'elle portait autour du cou (Gide, Isabelle,1911, p. 655):
3. ... tout un atouche en soie écarlate traversé de deux bandes de couleur olive; l'orange à côté du violet, des roses croisés avec des bleus, des bleus tendres avec des verts froids; puis des coussins mi-partie cerise et émeraude, des tapis de haute laine et de couleur plus grave, cramoisis, pourpres et grenats, tout cela marié avec cette fantaisie naturelle aux Orientaux, les seuls coloristes du monde. Fromentin, Un Été dans le Sahara,1857, p. 236.
2. D'émeraude, loc. adj.
a) [En parlant d'un élément du paysage] Lacs d'émeraude, lacs glacés (Moréas, Syrtes,1884, p. 15).Une espèce de forêt d'émeraude sombre (Colette, Cl. école,1900, p. 276).
Côte d'Émeraude. Littoral nord de la Bretagne caractérisé par la couleur verte de la Manche à cet endroit :
4. La diversité et la beauté des sites appelaient la Bretagne à une vocation touristique. La vie balnéaire s'est émiettée à l'image du littoral. Pourtant, parmi cette foule de petites stations, quelques concentrations se sont faites : d'abord sur la Côte d'Émeraude, de Cancale au cap Fréhel, où la relative proximité de Paris était un facteur favorable au développement de stations comme Dinard. Encyclop. univ.t. 31969, p. 584.
b) Poét. [En parlant de l'Irlande, p. réf. à l'abondance et à la fraîcheur de sa végétation] Érin, île d'Émeraude; Émeraude des Mers. À bord du navire qui le portait vers l'Écrin d'Émeraude (Blanche, Modèles,1928, p. 231).
c) [En parlant d'une partie du corps d'une pers. ou d'un animal, notamment des yeux] . Les vipères à la robe d'émeraude (Sand, Lélia,1833, p. 271).Sur ta main pâle et chaude Une larme tomba de tes yeux d'émeraude (Samain, Chariot,1900, p. 62).Sur le saleys qui dort Un oiseau d'émeraude et d'or Fila comme une flèche (Toulet, Contrerimes,1920, p. 42).
C.− Rare, ALCHIM. Émeraude des philosophes. Rosée du mois de mai. On sait, de plus que la « rosée de mai », ou « émeraude des philosophes », est verte (Fulcanelli, Demeures philosophales,t. 2, 1929, p. 249).
Rem. Ac. Compl. 1842, Lar. 19e-Nouv. Lar. ill., Littré, Guérin 1892 définissent l'émeraude des philosophes comme la rosée des mois de mars et septembre; seul Symboles 1969, p. 324 abonde dans le sens de Fulcanelli.
II.− Subst. masc., ORNITH.
A.− Oiseau paradisier de la Nouvelle-Guinée, caractérisé par le plumage vert de sa gorge. Dans une promenade, il est vrai, j'entendis les cris glapissans de plusieurs émeraudes mâles (Dumont d'Urville, Voy. autour du monde,t. 4, 1832-34, p. 582).
B.− Émeraude-améthyste. Oiseau-mouche ou colibri de la Guyane, caractérisé par un plumage bleu et vert. Cf. améthyste ex. 8.
Rem. 1. Lar. 19e-20e, Quillet 1965 attestent l'emploi au plur. de émeraude pour désigner un groupe de colibris. 2. On rencontre ds la docum. émeraudé, ée, adj., rare. Qui rappelle par la couleur ou l'éclat l'émeraude. Leur toit de cuivre verdi et émeraudé fait penser à des dames vénitiennes (Goncourt, Journal, 1860, p. 806). Cette petite idole aux prunelles émeraudées (Lorrain, Phocas, 1901, p. 351).
Prononc. et Orth. : [emʀo:d] ou [εmʀo:d]. La prononc. avec [ε] est normale après la disparition de [ə] dans la 2esyll. Cependant [e] dans la 1resyll. peut se maintenir sous l'infl. de la graph. é accent aigu (cf. Buben 1935, § 14). Les 2 prononc. sont admises ds Barbeau-Rodhe 1930 et ds Warn. 1968 qui considère cependant que la prononc. en [ε] et aussi celle en [e] mais sans prononcer [ə] dans la 2esyll., relèvent du parler courant. Rob. donne uniquement la prononc. avec [ε]. Enq. : /emʀod, D/. Le mot est ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1121-34 esmaragde (Ph. de Thaon, Bestiaire, 2987 ds T.-L.); 1176-81 esmeraude (Chr. de Troyes, Chevalier Lion, éd. M. Roques, 424); 2emoitié xviiies. « couleur verte semblable à celle de l'émeraude » (Buffon, Hist. nat., éd. Lanessan, t. 6, p. 27). Empr. au lat. class.smaragdus (gr. σ μ α ́ ρ α γ δ ο ς) « émeraude ». Fréq. abs. littér. : 428. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 533, b) 976; xxes. : a) 621, b) 467. Bbg. Arickx (I.). Les Orthoépistes sur la sellette. Trav. Ling. Gand. 1972, no3, p. 126. − Mat. Louis-Philippe 1951, p. 207. − Millepierres (F.). Pierres précieuses. Vie Lang. 1960, pp. 564-568. − Quem. Fichier.

Wiktionnaire

Nom commun

émeraude \ɛm.ʁod\ féminin

  1. (Minéralogie) Minéral du groupe des silicates, sous-groupe des cyclosilicates, variété de béryl, dont la couleur verte provient de traces de chrome, de vanadium et parfois de fer. L’émeraude est une des pierres précieuses.
    • Les Emeraudes Occidentales sont ordinairement beaucoup plus grosses que les Orientales : on en trouve qui surpassent en largeur la paume de la main. On doit choisir les plus dures, les plus belles, & les plus resplendissantes. — (Nicolas Lemery, Dictionnaire universel des drogues simples, nouvelle édition augmenté par le fils de l'auteur & M. de Jussieu, Paris : chez D'Houry, 1760, p. 709)
    • Afin d’en finir avec cette orfèvrerie symbolique, disons encore que […] la sarde évoque les Séraphins, la topaze les Chérubins, le jaspe les Trônes, la chrysolithe les Dominations, le saphir les Vertus, l’onyx les Puissances, le béryl les Principautés, le rubis les Archanges et l’émeraude les Anges. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Elle […] riait des plaisanteries qu’un ivrogne adressait à une très vieille et très innocente prostituée dont la décrépitude s’adornait de perles, d’opales, de brillants, de saphirs, d’émeraudes et de rubis faux. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
  2. (Héraldique) (Rare) Meuble représentant la pierre précieuse du même nom dans les armoiries. À rapprocher de diamant, quartz et rubis.
    • De gueules aux chaînes d’or posées en orle, en croix et en sautoir, chargées en cœur d’une émeraude au naturel, qui est du royaume de Navarre → voir illustration « armoiries avec une émeraude »
  3. (Ornithologie) Genre comprenant entre 10 à 16 espèces d'oiseaux nectarivores de la sous-famille des trochilinés (e.g. colibris, etc.) caractérisés par leur plumage iridescent et extrêmement brillant où dominent l'améthyste, le cyan, le turquoise et surtout, le vert bouteille en tons métalliques, répandus dans la varzea, les bocages, les parcs et les lisières forestières de toute l'écozone néotropicale (genre Chlorostilbon).

Adjectif

émeraude \ɛm.ʁod\ invariable

  1. De la couleur de l’émeraude, vert intense légèrement bleuté. #01D758
    • Je suivais à environ une encablure le récif de corail sous-marin bordant l’atoll dont la présence m’était indiquée par la teinte vert émeraude de l’eau. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • — Que les dieux vous protègent, maître Baldor, lui dit Guérand.
      — Qu'ils vous protègent aussi, toi et tout tes amis, lui répondit le vieil homme dont les yeux émeraude pétillaient de bonté.
      — (Claude Touraille, La légende du grand loup blanc, Éditions de La Veytizou Asso., 2013, page 94)

Forme de verbe

émeraude \em.ʁod\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de émerauder.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de émerauder.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de émerauder.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de émerauder.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de émerauder.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉMERAUDE. n. f.
Pierre précieuse et diaphane de couleur verte. Émeraude montée en bague. Bracelet, collier d'émeraudes. Émeraude bien taillée. Émeraude brute. Émeraude qui a des taches, des nuages. Un vert d'émeraude.

Littré (1872-1877)

ÉMERAUDE (é-me-rô-d') s. f.
  • 1Pierre précieuse ordinairement d'un beau vert, qui fait partie des doubles silicates, et dans laquelle la coloration est due à de l'oxyde de chrome. On a cru longtemps que les émeraudes d'un vert gai venaient des grandes Indes, et c'est pour cela qu'on les appelait orientales, Raynal, Hist. phil. VII, 20. L'insecte vert qui rôde, Luit, vivante émeraude, Sous les brins d'herbe verts, Hugo, Orient. 9.

    Émeraude du Brésil, variété de tourmaline. Émeraude-morillon, fluorure de chaux, variété verte.

  • 2 Terme d'alchimie. Émeraude des philosophes, la rosée de mars et celle de septembre.
  • 3L'île d'émeraude, nom poétique de l'Irlande, dite aussi l'île verte, à cause de l'abondance et de la fraîcheur de sa végétation.

HISTORIQUE

XIIe s. Faire pure esmeralde en plomb encassuner [enchâsser], Th. le mart. 128.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ÉMERAUDE. Ajoutez :
4Espèce d'oiseau de paradis. C'est [la Nouvelle-Guinée] la résidence favorite de toutes les plus belles variétés d'oiseaux de paradis : l'émeraude, dont deux plumes se détachent de la queue pour s'enrouler en volutes harmonieuses, le magnifique…, Journ. offic. 14 mai 1876, 3e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « émeraude »

De l’ancien français esmeragde puis esmeralde (XIIe siècle), emprunté via le latin smaragdus, au grec ancien σμάραγδος, smáragdos, μάραγδος, máragdos.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. esmerauda, maracda, et, au masculin, maragde, maracde, maraude, meraude ; anc. catal. esmeragda ; espagn. esmeralda ; ital. smeraldo ; du latin smaragdus, de σμάραγδος ; du sanscrit açmagarbha, mot à mot, cœur de pierre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « émeraude »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
émeraude emœrod

Évolution historique de l’usage du mot « émeraude »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « émeraude »

  • L’émeraude ne perd pas de sa valeur faute de louanges. De Marc-Aurèle
  • Les déclarations d'amour pour toujours ne sont jamais ridicules quand elles s'accompagnent d'émeraudes. De Somerset Maugham
  • Une parole sage est plus cachée que l’émeraude. Pourtant on la trouve auprès d’humbles serviteurs qui broient le grain. De Ptahhotep / Enseignements - 2400 av. J.C.
  • Les descriptions de femme ressemblent à des vitrines de bijoutier. On y voit des cheveux d'or, des yeux émeraude, des dents perles, des lèvres de corail. Qu'est-ce, si l'on va plus loin dans l'intimité ! De Jules Renard / Journal 1887-1892
  • Sur son compte Snapchat, la belle Nabilla a partagé une vidéo où elle s'est affichée vraiment très sexy avec un maillot de bain émeraude ! MCE TV, Nabilla pose en bikini émeraude très sexy sur Instagram !
  • À l’occasion de sa conférence virtuelle Discover, HPE a annoncé la sortie d’Ezmeral une nouvelle gamme de marques et de logiciels « conçue pour aider les entreprises à accélérer la transformation numérique dans leur organisation, de la périphérie au cloud ». HPE Ezmeral (qui tire son nom d’esmeralda, la traduction d’émeraude en espagnol) couvre un portefeuille complet de solutions telles que l’orchestration et la gestion de conteneurs, l’intelligence artificielle, l’analyse de données, le contrôle des coûts, l’automatisation IT et la sécurité. ChannelNews, Avec Ezmeral, HPE passe au vert... émeraude - ChannelNews

Images d'illustration du mot « émeraude »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « émeraude »

Langue Traduction
Anglais emerald
Espagnol esmeralda
Italien smeraldo
Allemand smaragd
Chinois
Arabe زمرد
Portugais esmeralda
Russe изумруд
Japonais エメラルド
Basque esmeralda
Corse smeraldo
Source : Google Translate API

Synonymes de « émeraude »

Source : synonymes de émeraude sur lebonsynonyme.fr
Partager