La langue française

Gâteux

Définitions du mot « gâteux »

Trésor de la Langue Française informatisé

GÂTEUX, -EUSE, subst. et adj.

A. − MÉD. (Infirme ou aliéné) ,,qui est atteint d'incontinence d'urine ou des matières fécales`` (Méd. Biol., t. 2, 1971) et, par suite, gâte ses draps et ses vêtements. Exposition des peintres-graveurs : Redon, du fantastique fait par un gâteux de Bicêtre sur une chaise percée (Goncourt, Journal,1889, p. 915).Plus tard, il y a lieu surtout de veiller à la propreté du dément gâteux (Codet, Psych.,1926, p. 78).Dans l'arrière-boutique, le gâteux gémissait doucement pour qu'on le torche (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 15).
B. − P. ext. (Personne généralement âgée) dont diverses fonctions physiques ou plus souvent intellectuelles sont presque éteintes, qui retombe en enfance, qui radote, qui mange malproprement. L'étonnement muet des vieillards gâteux (Courteline, Train 8 h 47,1888, 2epart., X, p. 211).Les jeunes romanciers ne manquent pas de faire des gâteux de tous les vieillards (Bloy, Journal,1899, p. 376) :
Quarante-sept ans! Tu me prends déjà pour un vieillard? Pour un gâteux? Pour une baderne? Pour une guenille, un débris, un déchu, un amoindri, une ganache, un décrépit, un sénile, un caduc, un suranné, une ruine, un archaïque, un périmé, un défectif, un vioc et pour tout dire un con? Queneau, Loin Rueil,1944, p. 80.
P. hyperb., fam. Stupide comme l'est un vieillard imbécile. Les gâteux de l'école historique coudoyant les jeunes fous du réalisme (Zola, Œuvre,1886, p. 134).Ma mère, il lui foutait une telle trouille qu'elle en devenait toute gâteuse! Elle bavotait, chevrotait, elle avait des bulles... il l'achevait, il la sonnait totalement (Céline, Mort à crédit,1936, p. 232).
P. méton. Un autre intrus, demandant la démission d'un autre procureur impérial, aussitôt obtenue de la bienveillance gâteuse du ministre (Goncourt, Journal,1871, p. 735).L'abdomen pointé en avant, l'index dressé et la lippe parfaitement gâteuse (Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 285).
En partic. Victime d'une passion au point d'en perdre toute mesure et d'en être stupide. (Ds Rob., Lar. Lang. fr.). Aimer qqn à en être gâteux; son bonheur le rend gâteux.
REM. 1.
Gâteuse, subst. fém.Longue redingote très ample qui ressemble à la capote que portent les gâteux dans les hôpitaux. Un petit gommeux complètement crevé dit au cocher d'une voix éteinte, du fond du grand collet de sa gâteuse (Larchey, Dict. hist. arg.,1878, p. 190).
2.
Gâteusement, adv.D'une manière qui est propre à une personne gâteuse. Il demande aujourd'hui, gâteusement, du matin au soir, qu'on ne plante pas de croix sur sa tombe (Bloy, Hist. désobl.,1894, p. 104).
Prononc. et Orth. : [gɑtø], fém. [-ø:z]. Ds Ac. 1878 et 1932. Étymol. et Hist. 1836 subst. (Ac. Suppl.). Dér. à l'aide du suff. -eux, forme dial. de -eur2*, employée par dérision, de gâter* méd. « lâcher inconsciemment les urines et les selles » 1877 ds Littré Suppl. Add.; cf. a.fr. gaster « user; gaspiller; répandre, verser (un liquide) » ainsi que soi gaster « se souiller » xiies. ds DEAF col. 374 et 370. Fréq. abs. littér. : 136. Bbg. Klein (J.R.). Le Vocab. des mœurs de la « Vie parisienne » sous le Second Empire. Louvain, 1976, p. 151. - Quem. DDL t. 4.

Wiktionnaire

Adjectif

gâteux \ɡɑ.tø\

  1. (Par extension) Qui retombe en enfance, devient sénile, radote.
    • Ma pauvre mère est complètement gâteuse, elle ne reconnaît même plus ses enfants.
    • Ribadier, se levant. — Une lettre pour le président de mon Cercle ! C’est lui qui sera mon second témoin.
      Thommereux,
      se levant. — Ah !
      Ribadier. — Oui ! Il est un peu gâteux… mais enfin, tu sais, il est président ! tu vas me faire le plaisir d’aller le trouver…
      — (Georges Feydeau, Le Système Ribadier, 1892, acte III, scène 1)
  2. (Par extension) Qui est aveuglé par des sentiments d’adoration.
    • Je te parle des milliards de morveux qui pullulent, sentent la fiente et se font baver sur le ventre par les mamans gâteuses qui les adorent parce que en les adorant elles s'adorent elles-mêmes. — (Yann Moix, Les cimetières sont des champs de fleurs, 1997)
    • Eh bien quoi ? Notre Lolita ne peut pas aimer tout le monde ! Papas gâteux que nous sommes, nous lui trouvons toujours l'excuse idéale pour la pardonner et considérer que ce sont les autres qui sont de gros jaloux. — (Erwan Chuberre Saunier, Cancer, ce n'était pourtant pas mon signe astrologique, 2013)
    • On voit en effet fréquemment de « nouveaux pères» modèles, investis à mille pour cent dans leur rôle. Papas gâteux, fusionnels, omniprésents, qui changent les couches, connaissent par cœur le numéro du pédiatre, préparent des purées...— (Alix Leduc, Le petit guide de l'après-accouchement, 2014)
  3. (Médecine) Qui souffre d’incontinence urinaire ou fécale.

Nom commun

gâteux \ɡɑ.tø\ masculin (pour une femme on dit : gâteuse) singulier et pluriel identiques

  1. Personne atteinte de gâtisme.
    • Un avocat, un ingénieur, ce n’étaient tout de même pas des imbéciles !… Trente ans, vingt-huit ans… Ce n’étaient tout de même pas des gâteux !… — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, page 52)
  2. (Par hyperbole) Personne que l’on juge stupide.
    • Je ne vais pas me laisser démoraliser par le jugement de ce gâteux !
  3. (Médecine) Qui souffre d’incontinence urinaire ou fécale.
    • Torcher les gâteux toute la journée demande une sacrée dose d’abnégation.`

Nom commun

gâteuse \ɡɑ.tøz\ féminin (pour un homme on dit : gâteur)

  1. Féminin singulier de gâteur.

Forme d’adjectif

gâteuse

  1. Féminin singulier de gâteux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GÂTEUX, EUSE. n.
Celui, celle qui, par l'effet de la paralysie, n'obéit plus aux nécessités naturelles que d'une manière involontaire. Il se dit, en langage vulgaire, d'un Individu montrant les symptômes d'un affaiblissement cérébral.

Littré (1872-1877)

GÂTEUX (gâ-teû, teû-z') s. m.
  • 1 Terme d'hôpitaux et d'hospices. Paralytique et infirme, qui rend involontairement les urines et les selles, et dès lors exige des soins particuliers.

    Adj. Un malade gâteux.

  • 2Aliéné chez lequel l'intelligence est profondément affaiblie, et qui se salit aussi d'urine et de matières fécales.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gâteux »

De l’ancien français gaster (« user, gaspiller, répandre un liquide »). On trouve dès le XIIe siècle soi gaster pour « se souiller ».
(Médecine) (1835) De l’argot des hôpitaux, variante péjorative de gâteur, dans le sens de « qui gâte ses draps ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gâteux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gâteux gatø

Évolution historique de l’usage du mot « gâteux »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « gâteux »

  • Etre satisfait ou gâteux, c'est bien pareil. Quand on n'a plus envie de rien, autant être gâteux. De Boris Vian / Les Bâtisseurs d'empire
  • Qu'est-ce qu'un sage ? Un lucifer gâteux. De Emil Michel Cioran / Cahiers 1957-1972
  • Ce qu'on appelait autrefois l'âge mûr tend à disparaître. On reste jeune très longtemps, puis on devient gâteux. De Alfred Capus / Les Pensées
  • La jeunesse se passe à faire croire qu'on est un homme. L'âge adulte à faire croire qu'on est heureux quand on ne l'est pas. La vieillesse à faire croire qu'on n'est pas gâteux quand on l'est. De Henry de Montherlant
  • Si c’était à refaire, recommenceriez-vous ? dit la chanson ; jamais on ne recommencerait, à moins d’être gâteux ou d’ignorer le goût de l’expérience. De Boris Vian / Chroniques du menteur
  • Le Musée d’art et d’histoire (MAH) est retombé en enfance. Entendons nous. Il n’est pas devenu gâteux, même si divers indices pourraient le laisser supposer. L’institution genevoise a tout simplement organisé une exposition sur les œuvres représentant des fillettes et des garçonnets de Jacques Laurent Agasse (1767-1849) à Ferdinand Hodler (1853-1918). Deux noms qui font mouche. Le parcours se termine en fait dans la première moitié du XXe siècle. Un choix raisonnable. Il n’y a guère eu avant la guerre de 1939 de véritable rupture dans notre ville ayant conduit à ce que les pompeux appellent «la modernité». Bilan, Peinture et sculpture. Le MAH genevois montre l'enfant dans l'art suisse du XIXe siècle - Bilan
  • Les bénévoles de l’association envisagent d’accroître les plages horaires d’ouverture de la friperie. Actuellement, cette dernière est ouverte les mercredis après-midi et samedi matins. Au vu des facilités offertes par les nouvelles installations, l’équipe du Secours catholique envisage l’organisation d’une braderie conviviale avec vente de crêpes, pâtisseries, gâteux, etc… et rafraîchissements divers, une fois par mois le premier samedi de chaque mois, par exemple. Cet événement régulier de la vie castésienne pourrait ainsi, s’il était repris par d’autres associations, participer à l’amélioration de l’animation du centre du village. SudOuest.fr, Le Secours catholique de Castets organise une grande braderie avant déménagement
  • En citant nommément Trump et en reprenant une insulte que M. Kim affectionnait tout particulièrement en 2017, elle a ajouté qu’une répétition des expressions employées par le président américain « devait vraiment être diagnostiquée comme le signe d’une rechute du gâtisme du gâteux ». Le Soir, La Corée du Nord traite Trump de «gâteux» - Le Soir
  • F : J’ai un chat, mais je n’avais plus de chien depuis un an car c’est douloureux à chaque fois de perdre un animal. Mais, j’adore leur compagnie. J’en ai eu de nombreux : un dalmatien, un jack russell… Je suis déjà gâteux avec elle. Elle me suit partout et se met à mes pieds quand je suis au piano. C’est ma nouvelle compagne ! La seule que ma femme Monique tolère avec Marilyn Monroe, ma passion ! , Frédéric François : "Je vous présente ma nouvelle compagne !" - France Dimanche
  • "Je suis un grand-père totalement gâteux. Il faut dire qu'elle est belle comme un astre, vive, charmante... C'est un escroc aux sentiments, cette gamine !" amomama.fr, Pierre Arditi, grand-père de la petite Gabrielle : "Je suis un grand-père totalement gâteux"

Images d'illustration du mot « gâteux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « gâteux »

Langue Traduction
Anglais sweet
Espagnol dulce
Italien dolce
Allemand süss
Chinois
Arabe حلو
Portugais doce
Russe сладкий
Japonais 甘い
Basque gozoa
Corse dolce
Source : Google Translate API

Synonymes de « gâteux »

Source : synonymes de gâteux sur lebonsynonyme.fr

Gâteux

Retour au sommaire ➦

Partager