La langue française

Affaibli, affaiblie

Sommaire

  • Définitions du mot affaibli, affaiblie
  • Étymologie de « affaibli »
  • Phonétique de « affaibli »
  • Évolution historique de l’usage du mot « affaibli »
  • Citations contenant le mot « affaibli »
  • Traductions du mot « affaibli »
  • Synonymes de « affaibli »
  • Antonymes de « affaibli »

Définitions du mot affaibli, affaiblie

Trésor de la Langue Française informatisé

AFFAIBLI, IE, part. passé, adj. et subst.

A.− Part. passé de affaiblir*.
B.− Emploi adj. Devenu faible.
1. [Appliqué à une pers.]
a) [Appliqué à une pers. phys. ou à un organe, à une fonction la composant] Devenu physiquement plus faible :
1. ... je me fis conduire en cabriolet jusque chez Madame R. Elle était seule, un manteau jeté sur son vêtement blanc, assez altérée de la veille et tout autre, aussi affaiblie qu'elle avait été vive. Ch.-A. Sainte-Beuve, Volupté,t. 2, 1834, p. 9.
2. ... ses lèvres, dont l'accent paraissait s'assoupir, Murmuraient les répons de ce pieux soupir, Comme l'écho lointain d'une voix affaiblie Qui s'éloigne et déjà répond de l'autre vie; ... A. de Lamartine, Jocelyn,1836, p. 716.
3. Au fond, il était trop religieux pour penser beaucoup à Dieu. Il vivait en Dieu, il n'avait pas besoin d'y croire. Bon pour ceux qui sont faibles, ou affaiblis, pour les vies anémiques! Ils aspirent à Dieu, comme la plante au soleil. R. Rolland, Jean-Christophe,L'Adolescent, 1905, p. 242.
[Avec un compl. prép. indiquant la partie de l'être affectée par l'affaiblissement] :
4. Je ne sais plus si c'est à moi ou à toi d'écrire. Bien que toujours très fatigué et très affaibli de la tête, je me décide le premier. J. Rivière, Alain-Fournier, Correspondance,lettre de J. R. à A.-F., janv. 1907, p. 13.
P. ext. [En parlant d'une puissance pol. ou milit., souvent avec un compl. prép. ou un adv. précisant la nature de l'affaiblissement] Matériellement amoindri, numériquement réduit :
5. Cependant les armées anglo-hollandaises et prusso-saxonnes, affaiblies de plus de quatre-vingt mille hommes, n'étant plus que de cent quarante mille, ne pouvaient dépasser la Somme avec plus de quatre-vingt-dix mille hommes; ... E.-D. de Las Cases, Le Mémorial de Sainte-Hélène,t. 1, 1823, p. 1089.
6. ... une Rome de la civilisation future, affaiblie matériellement, mais moralement agrandie; métropole de l'humanité, comme l'autre Rome l'est de la chrétienté, regagnant en influence plus qu'elle n'aurait perdu en territoire, ... V. Hugo, Le Rhin,1842, p. 475.
b) Au fig. [Appliqué à une pers. envisagée dans son être mor., ou à une entité la composant, avec souvent un compl. prép. précisant la nature de l'affaiblissement] Diminué moralement, appauvri intellectuellement :
7. Ceci est dans le saint livre de Job. Hélas! je suis si affaibli d'esprit que je ne saurais dire le verset. Ch. Nodier, La Fée aux miettes,1831, p. 132.
8. Mais l'âme passive, malade, affaiblie, impuissante, qui, excitée à chaque instant par le contact de Paris et se retrempant dans le grand bain des foules − peut faire de grandes choses, celle-là meurt en province, dans un village misérable et n'offrant pas même les distractions du corps. S. Mallarmé, Correspondance,1864, p. iii.
9. Il [Mallarmé] s'étudie à les [les éléments les plus précieux de la beauté] assembler sans mélange, et commence par là de s'éloigner des autres poètes, dont même les plus illustres sont entachés d'impuretés, mêlés d'absences, affaiblis de longueurs. P. Valéry, Variété 2,1929, p. 170.
2. [Appliqué à un inanimé]
a) [À une sensation, à une perception] Qui a perdu de son intensité, adouci, atténué. Écho affaibli, lumière affaiblie :
10. Son fruit [du doum] est un drupe ligneux, désagréable sous la dent et dont la saveur affaiblie rappelle celle du pain d'épice; ... M. Du Camp, Le Nil, Égypte et Nubie,1854, p. 297.
Rem. À partir de ces usages, d'autres syntagmes sont toujours possibles dans la lang. littér.; cf. p. ex. soleil affaibli (G. de Maupassant, Contes et nouvelles, t. 1, Les Tombales, 1881, p. 1208).
b) [À un sentiment] Rendu moins vif, altéré. Souvenir affaibli :
11. Ces impressions délicieuses, ces émotions subites qui m'agitaient autrefois et m'entraînaient si loin d'un monde de tristesse, je ne les retrouve plus qu'altérées et affaiblies. E. de Senancour, Obermann,t. 1, 1840, p. 80.
3. Emplois techn.
a) LOG. MOD. Logique affaiblie. ,,Logique non classique, qui abandonne un ou plusieurs axiomes du calcul des propositions.`` (Lar. encyclop. Suppl. 1968).
b) MUSIQUE
Accord affaibli. Dont on a renversé l'ordre harmonique ou abaissé le ton :
12. ... l'accord tempéré [consiste] en un enchaînement de douze quintes affaiblies chacune de 1/100 de ton environ, ... Gevaert, Traité d'instrumentation,1885, p. 16.
Cadence affaiblie (imparfaite) :
13. On distingue diverses espèces de cadences; [en harmonie] (...). 2oLorsque l'accord de la tonique qui termine la phrase, au lieu d'être à l'état direct, subit un renversement, la cadence parfaite se trouve affaiblie et s'appelle alors cadence imparfaite; ... H. Reber, Traité d'harmonie,1949, p. 40.
c) TECHNOL. Colle affaiblie. Diluée :
14. ... on a souci de n'employer que de la colle (...) affaiblie avec de l'eau... Encyclopédie Roret, Manuel du luthier, 1905, p. 70.
C.− Emploi subst. Un affaibli.
1. Au propre. Personne physiquement diminuée, déficiente :
15. C'était si étrange d'obliger un médecin à faire six kilomètres en carriole, le soir, pour ausculter un affaibli! ... F. Mauriac, Le Baiser au lépreux,1922, p. 196.
16. Elle glissa la main sous le bras de sa fille; tâta la saignée, où la sueur nocturne des affaiblis (qui avait traversé la chemisette) stagnait, comme l'humidité dans un repli de terrain où le soleil ne pénètre jamais; ... H. de Montherlant, Les Lépreuses,1939, p. 1463.
2. Au fig. Personne moralement amoindrie :
17. « (...) Maintenant je fais un acte de foi dans la nature humaine. Je m'abandonne à vous. Faites de moi ce qui vous plaira. » Cela se termine par une phrase typique de grand affaibli : « Je voudrais vivre avec mon front appuyé sur vos genoux. » H. de Montherlant, Les Lépreuses,1939p. 1492.
Rem. L'emploi subst. paraît plus fréq. au xxes. qu'au xixes.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 916. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 1 729, b) 1 413; xxes. : a) 1 166, b) 961.

Wiktionnaire

Adjectif

affaibli \a.fɛ.bli\ ou \a.fe.bli\

  1. En parlant d’une personne, physique ou morale : rendu faible, diminué physiquement, moralement ou intellectuellement.
    • Elle parlait à peine, affaiblie et dolente.
    • C’est dans un pays affaibli que les troupes entrèrent.
    • Sa vivacité semblait avoir fondu ; ce n’était plus qu’un esprit affaibli.
    • Une aube affaiblie
      Verse par les champs
      La mélancolie
      Des soleils couchants.
      (Paul Verlaine, Poèmes saturniens)
    • Le Gouvernement sortit très affaibli de cette période d’émeutes.
  2. En parlant d’une sensation, d’un sentiment, d’une perception : diminué, atténué.
    • Le vent amenait jusqu’à nous une odeur affaiblie de blé mûr.
    • C’était un son affaibli, comme irréel.

Nom commun

affaibli \a.fɛ.bli\ masculin (pour une femme on dit : affaiblie)

  1. Personne physiquement ou moralement diminuée ou amoindrie, personne en état de faiblesse intellectuelle.
    • Nous n’avons que faire des mous et des affaiblis !
    • On la prendrait facilement pour une affaiblie du cerveau.

Forme de verbe

affaibli \a.fɛ.bli\

  1. Participe passé masculin singulier de affaiblir.

Forme d’adjectif

affaiblie \a.fe.bli\

  1. Féminin singulier de affaibli.

Nom commun

affaiblie \a.fe.bli\ féminin (pour un homme on dit : affaibli)

  1. Personne physiquement ou moralement diminuée ou amoindrie, personne en état de faiblesse intellectuelle.

Forme de verbe

affaiblie \a.fe.bli\

  1. Participe passé féminin singulier de affaiblir.

Forme d’adjectif

affaiblie \a.fe.bli\

  1. Féminin singulier de affaibli.

Nom commun

affaiblie \a.fe.bli\ féminin (pour un homme on dit : affaibli)

  1. Personne physiquement ou moralement diminuée ou amoindrie, personne en état de faiblesse intellectuelle.

Forme de verbe

affaiblie \a.fe.bli\

  1. Participe passé féminin singulier de affaiblir.

Forme d’adjectif

affaiblie \a.fe.bli\

  1. Féminin singulier de affaibli.

Nom commun

affaiblie \a.fe.bli\ féminin (pour un homme on dit : affaibli)

  1. Personne physiquement ou moralement diminuée ou amoindrie, personne en état de faiblesse intellectuelle.

Forme de verbe

affaiblie \a.fe.bli\

  1. Participe passé féminin singulier de affaiblir.

Forme d’adjectif

affaiblie \a.fe.bli\

  1. Féminin singulier de affaibli.

Nom commun

affaiblie \a.fe.bli\ féminin (pour un homme on dit : affaibli)

  1. Personne physiquement ou moralement diminuée ou amoindrie, personne en état de faiblesse intellectuelle.

Forme de verbe

affaiblie \a.fe.bli\

  1. Participe passé féminin singulier de affaiblir.

Forme d’adjectif

affaiblie \a.fe.bli\

  1. Féminin singulier de affaibli.

Nom commun

affaiblie \a.fe.bli\ féminin (pour un homme on dit : affaibli)

  1. Personne physiquement ou moralement diminuée ou amoindrie, personne en état de faiblesse intellectuelle.

Forme de verbe

affaiblie \a.fe.bli\

  1. Participe passé féminin singulier de affaiblir.

Forme d’adjectif

affaiblie \a.fe.bli\

  1. Féminin singulier de affaibli.

Nom commun

affaiblie \a.fe.bli\ féminin (pour un homme on dit : affaibli)

  1. Personne physiquement ou moralement diminuée ou amoindrie, personne en état de faiblesse intellectuelle.

Forme de verbe

affaiblie \a.fe.bli\

  1. Participe passé féminin singulier de affaiblir.

Forme d’adjectif

affaiblie \a.fe.bli\

  1. Féminin singulier de affaibli.

Nom commun

affaiblie \a.fe.bli\ féminin (pour un homme on dit : affaibli)

  1. Personne physiquement ou moralement diminuée ou amoindrie, personne en état de faiblesse intellectuelle.

Forme de verbe

affaiblie \a.fe.bli\

  1. Participe passé féminin singulier de affaiblir.

Forme d’adjectif

affaiblie \a.fe.bli\

  1. Féminin singulier de affaibli.

Nom commun

affaiblie \a.fe.bli\ féminin (pour un homme on dit : affaibli)

  1. Personne physiquement ou moralement diminuée ou amoindrie, personne en état de faiblesse intellectuelle.

Forme de verbe

affaiblie \a.fe.bli\

  1. Participe passé féminin singulier de affaiblir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AFFAIBLIR. v. tr.
Rendre faible. On a trop raboté cette planche, on l'a affaiblie. Les débauches affaiblissent le corps. Le vin pris avec excès affaiblit les nerfs, affaiblit le cerveau, affaiblit la vue. Affaiblir un parti. Affaiblir une armée. Affaiblir la puissance de son ennemi. L'âge affaiblit l'esprit, affaiblit la mémoire. Il s'affaiblit. Son esprit, sa tête s'affaiblit.

Littré (1872-1877)

AFFAIBLI (a-fè-bli, blie) part. passé.
  • Corps affaibli par l'âge. Armée affaiblie par les désertions et les maladies. Courage affaibli par de longs malheurs. Son esprit n'est point affaibli. Style affaibli par trop de minutie. Couleurs affaiblies. Se servir d'un terme affaibli. Quand les hommes veulent quitter le mal, le mal semble encore les poursuivre longtemps ; il leur reste de mauvaises habitudes, un naturel affaibli, des erreurs invétérées…, Fénelon, Tél. XXII. Quoi ! pour Britannicus votre haine affaiblie…, Racine, Brit. IV, 4. Sur tant de fondements sa puissance établie Par vous-même aujourd'hui ne peut être affaiblie, Racine, ib. III, 3. Mes yeux, mes tristes yeux, affaiblis par les ans, Hélas ! avez-vous pu le chercher si longtemps ? Voltaire, Alz. II, 2. Ces hautes idées, ces grands objets n'étant plus affaiblis ou par les fausses préventions d'un esprit indocile ou par les aveugles cupidités d'un cœur passionné, Bourdaloue, Sermon pour les dimanches, t. IV, p. 180. Il est vrai d'ailleurs que la foi n'est point non plus tellement affaiblie ni altérée dans tout le christianisme, qu'il n'y ait encore, jusques au milieu du siècle, de parfaits chrétiens, Bourdaloue, Pensées, t. I, p. 179. N… est moins affaibli par l'âge que par la maladie ; car il ne passe point soixante-huit ans, La Bruyère, 11.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « affaibli »

Du verbe affaiblir. Le participe passé est utilisé comme adjectif, et de manière substantivée.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « affaibli »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
affaibli afɛbli

Évolution historique de l’usage du mot « affaibli »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « affaibli »

  • La passion est une fièvre de l'esprit qui nous laisse toujours affaiblis. De William Penn / Fruits de la solitude
  • Les problèmes sont le prix du progrès. Ne m'apportez que des problèmes. Les bonnes nouvelles m'affaiblissent. De Charles F. Kettering
  • De toutes les passions, la peur est celle qui affaiblit le plus le jugement. De Cardinal de Retz / Mémoires
  • Chaque concession ne peut qu'affaiblir un peu celui qui la fait et offenser davantage celui qui l'obtient. De Gustave Thibon / Diagnostics
  • L'effet ordinaire des colonies est d'affaiblir les pays d'où on les tire, sans peupler ceux où on les envoie. De Montesquieu / Lettres persanes
  • L'habitude est une somnolence, ou tout au moins un affaiblissement de la conscience du temps. De Thomas Mann / La montagne magique
  • Le phoque marin, bien connu des habitués des bords de Rance, avait été recueilli en piteux état le 23 juillet. "Joséphine" avait perdu plus de la moitié de son poids. Très affaiblie, la femelle a été prise en charge au Centre de soins d'Océanopolis à Brest.     France 3 Bretagne, Joséphine va mieux. Très affaibli, le fameux phoque des bords de Rance est en soins à Océanopolis
  • Un long bonheur s’affaiblit par le fait même de sa durée. De Georg Christoph Lichtenberg
  • Un traître en nous quittant Nous affaiblit bien moins qu'un lâche défenseur. De Jean Racine / Alexandre
  • Le vrai mal de la vieillesse n’est pas l’affaiblissement du corps, c’est l’indifférence de l’âme. De André Maurois / L’Art de vivre
  • Une nation s'affaiblit lorsque s'altère et se corrompt le sentiment religieux. De Ibn Khaldun / La Mugaddima
  • Je n'ai pas vu de vieillards dont l'âge n'eût affaibli l'esprit, et j'en ai très peu vus qui en fussent convaincus sincèrement. De Félicité de Lamennais / Oeuvres posthumes
  • On affaiblit toujours ce qu'on exagère. De Jean-François Laharpe / Mélanie
  • Le temps, qui fortifie les amitiés, affaiblit l’amour. De Jean de La Bruyère / Caractères
  • Les lois inutiles affaiblissent les lois nécessaires. De Montesquieu / L’Esprit des lois
  • Un roi faible affaiblit le peuple le plus fort. De Luis Vaz de Camoens / Les lusiades
  • "L'été, sans que l'on sache vraiment pourquoi, le virus est très affaibli", affirme cette publication. En réalité, la chaleur n’affaiblit pas le virus présent dans le corps humain mais peut limiter sa transmission."Dire que le virus s’atténue en été, c’est complètement faux", explique Nathan Clumeck, membre de l’Académie royale de médecine de Belgique et spécialiste des maladies infectieuses. Factuel, Profiter de l'été pour attraper un Covid "affaibli" ? Une erreur, selon des experts | Factuel
  • Avec les perspectives sombres pour la première économie mondiale, "la baisse continue des rendements réels (obligataires) contribue à la hausse du prix de l'or (qui a atteint mercredi un nouveau record, à 2.050,20 dollars l'once, ndlr) et à l'affaiblissement du dollar", a indiqué Lee Hardman, analyste pour MUFG. , L'euro monte face à un dollar affaibli par les querelles politiques aux USA | Zone bourse
  • L'homme de 83 ans porté disparu à Laval a été retrouvé par la police. Il est vivant mais affaibli. L'octogénaire est hospitalisé. France Bleu, Laval : l'homme porté disparu retrouvé vivant mais "affaibli"
  • New York (awp/afp) - L'euro progressait légèrement jeudi face à un dollar affaibli, touchant en cours de séance un plus haut depuis près de deux ans. , L'euro solide face à un dollar affaibli | Zone bourse
  • Le dollar, révélateur d’une Amérique affaiblie Le Monde.fr, Arnaud Lagardère endetté et affaibli face aux appétits de ses « amis »
  • Ce samedi, Chorley FC, club de National League (6e division anglaise) a parfaitement profité d'une équipe affaiblie par l'épidémie de Covid-19 pour se défaire de Derby County (D2), l'équipe entraînée par Wayne Rooney, et créer l'exploit. Victorieux 2-0, les Magpies ont validé leur ticket pour le quatrième tour de la FA Cup. L'Équipe, FA Cup : Les joueurs de Chorley célèbrent de nouveau leur exploit avec une reprise d'Adele - L'Équipe
  • Que s’est-il passé à Comines, le 21 décembre dernier. Une personne décrite comme malade et affaiblie a été violemment agressée par un individu qui a cambriolé ou tenté de cambrioler plusieurs habitations, rue de Quesnoy et rue Gustave-Boidin. La Voix du Nord, Comines: un habitant malade et affaibli frappé par un cambrioleur
  • Située dans le sud-ouest de l’océan Indien, Danilo qui s'est affaiblie au cours de la nuit va se rapprocher de la Réunion dans la journée. Pour l’heure, aucune menace ne pèse sur l’île. La tempête tropicale pourrait passer au plus près de nos côtes dimanche ou lundi. Clicanoo.re, [Société] Danilo s'est affaiblie et a mis le cap à l'ouest | Clicanoo.re
  • La livre affaiblie par la mutation du coronavirus LEFIGARO, La livre affaiblie par la mutation du coronavirus
  • Depuis l’empire ottoman fondé à la fin du XIIIème siècle, la Turquie a toujours été une puissance incontestée. Cependant, ces dernières années, la Turquie semble s’être quelque peu affaiblie à cause de divers facteurs sociaux et géopolitiques. Blasting News, La Turquie : Une puissance en déclin, affaiblie par ses relations diplomatiques

Traductions du mot « affaibli »

Langue Traduction
Anglais weakened
Espagnol debilitado
Italien indebolito
Allemand geschwächt
Portugais enfraquecido
Source : Google Translate API

Synonymes de « affaibli »

Source : synonymes de affaibli sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « affaibli »

Partager